Plus le temps passe, plus l’idée d’un virus qui s’installe durablement dans nos sociétés s’impose. L’idée d’un virus qui disparaîtrait de lui-même au profit d’un retour à la vie d’avant semble devoir être oubliée tant le nombre de cas est toujours très important dans le monde.

La rentrée de septembre 2020 ne sera pas le signe d’un retour à la normale.

 

Bref, nous allons probablement devoir apprendre à vivre avec ce nouveau risque, comme nous avons appris à vivre avec le SIDA et toutes autres maladies. Les gestes barrières, la distanciation sociale pourraient devoir être durablement appliquées pour réduire les risques d’une contamination trop importante de la population.

Les discussions actuelles autour de l’obligation à porter le masque dans les lieux public clos illustre parfaitement l’évolution des réflexions. Pendant combien de temps allons nous devoir être prudent et prendre des précautions pour éviter d’être contaminé ? Impossible de le savoir, mais il semble bien que ce délai augmente au fur et à mesure de la progression du virus.

 

Face à un virus qui s’installe durablement dans nos vies, allons nous devoir adopter « définitivement » un mode de vie nouveau ?

Si le virus devait durablement s’installer dans nos vies, nous devrions alors devoir adopter de manière quasi-définitive ces nouveaux modes de vie que nous avons essayé pendant le confinement. L’impact sur l’économie et nos sociétés devrait alors être durable.

Jusqu’à maintenant, nous étions collectivement persuadés (ou du moins je l’étais) que nous reprendrions la vie d’avant dès Septembre. Ce ne sera probablement pas le cas.

Essayons de réfléchir à ces nouvelles habitudes qui pourraient s’inscrire durablement dans notre quotidien :

  • Tourisme : Remise en cause du tourisme de masse et forte réticence au tourisme mondial. C’est le modèle économique de la France qui est alors remis en question. La France, c’est le premier pays touristique du monde. Si le tourisme mondial est durablement pénalisé, la France va devoir s’inventer un nouveau modèle économique. Hôtellerie et Musée, mais aussi restauration dans les zones touristiques pourraient être durablement pénalisés.

 

  • Aéronautique : Sans touriste, pas besoin d’avion pour transporter les voyageurs. C’est le second modèle économique de la France qui s’écroule ; Airbus, mais aussi tous les sous-traitants, pilier du commerce extérieur Français, ne pourront plus contribuer à cacher la médiocrité des chiffres des exportations Française.

 

  • Événementiel / Regroupement de population dans un même lieu : Les regroupements importants de population vont être limités pendant longtemps. C’est alors le secteur de l’organisation des évènements qui est fortement touché. Hôtellerie et autres activité économique telles que la restauration collective qui accompagnent ces événements subiront les conséquences négatives de la fin de ces regroupements en masse de population ; Les loisirs de masse ne pourront pas retrouver une activité normale avant longtemps.

 

  • Enseignement / Formation : L’enseignement à distance pourrait s’imposer comme la nouvelle norme. Ce n’est pas parfait, l’enseignement en présence est probablement meilleur, mais nous n’allons pas avoir le choix ; Face au risque de contamination, le regroupement massif d’étudiants dans un amphithéâtre ne vont plus être possible. Il va falloir innover et s’adapter à cette nouvelle exigence sanitaire.

Les organismes de formation à distance vont devoir se réinventer ;

L’université à distance pourrait devenir une obligation sanitaire. Le marché de l’immobilier étudiant devra s’adapter à une population étudiante qui n’a plus besoin d’un logement permanent auprès de son université (cf »Immobilier locatif : Quel avenir pour le logement étudiant avec la révolution de l’université à distance ?« ) ;

 

  • Télétravail et organisation du travail : Les regroupements massifs de population dans un lieu clos étant à proscrire, le télétravail devrait également devenir une obligation sanitaire ; Il faut réduire l’obligation pour les salariés à venir sur leur lieu de travail, s’ils peuvent travailler autrement. Le télétravail est alors la réponse naturelle.

C’est toute l’organisation du travail qui est alors à revoir ; Rôle et place du manager, confiance, responsabilisation des salariés, bullshit job sont des sujets majeurs qui pourraient être travaillés dans les prochains mois. Il va falloir s’adapter et innover ; Ça tombe bien, tant le modèle actuel est périmé et inadapté aux attentes des salariés qui ont perdu l’envie et la foi dans leur métier.

 

  • Commerce et consommation :  S’adapter aux gestes barrières passera probablement par une accélération de la digitalisation des modes de consommation. Disparition accélérée de la très grande distribution au profit d’un commerce local et digital. Le click and collect et la livraison à domicile devraient s’imposer comme un nouveau mode de consommation ; Au niveau alimentaire, la crise sanitaire s’ajoute au désir écolo/bio des consommateurs qui veulent avoir une consommation respectueuse de leur environnement : Consommation fabriqué localement, Consommer moins, mais mieux, circuit court, … sont des sujets qui continueront de s’imposer ;

 

  • Immobilier / Bâtiment : Face au risque sanitaire qui obligera les citoyens à rester davantage à leur domicile, ces derniers auront à cœur d’avoir un cadre de vie agréable. L’investissement dans l’amélioration de leur résidence principale, agrandissement, ou autre déménagement dans une région au cadre de vie privilégié pourraient porter le marché immobilier et le bâtiment. La certitude que l’hyper-métropolisation est notre seule perspective pourrait être remise en question. Vivre en métropole, c’est vivre le risque sanitaire au quotidien (métro, promiscuité, brassage de population, … ) ; Les populations pourrait chercher à s’évader pour s’assurer un cadre de vie plus sécuritaire. Ceux qui en auront les moyens chercheront probablement à quitter les hypers-centres au profit d’une vie en périphérie (grand paris ou province par exemple).

 

Et vous, allez vous poursuivre tout ou partie de ce nouveau mode de vie expérimenté pendant le confinement ?

Ps : N’oubliez pas, pour chaque sondage de cliquer sur « Valider mon vote » pour une juste validation de votre sélection.

Coming Soon
allez vous poursuivre tout ou partie de ce nouveau mode de vie expérimenté pendant le confinement ?
allez vous poursuivre tout ou partie de ce nouveau mode de vie expérimenté pendant le confinement ?
allez vous poursuivre tout ou partie de ce nouveau mode de vie expérimenté pendant le confinement ?

Coming Soon
Je consomme plus local, plus bio. Encore mieux mais moins.
Je consomme plus local, plus bio. Encore mieux mais moins.
Je consomme plus local, plus bio. Encore mieux mais moins.

Coming Soon
J'adopte le télétravail au moins une partie de la semaine
J'adopte le télétravail au moins une partie de la semaine
J'adopte le télétravail au moins une partie de la semaine

Coming Soon
Priorité au cadre de vie. Je cherche plus de sécurité pour ma famille
Priorité au cadre de vie. Je cherche plus de sécurité pour ma famille
Priorité au cadre de vie. Je cherche plus de sécurité pour ma famille

Coming Soon
Je fais des travaux dans ma maison et/ou cherche à déménager
Je fais des travaux dans ma maison et/ou cherche à déménager
Je fais des travaux dans ma maison et/ou cherche à déménager

Coming Soon
Je fuis les centres commerciaux et priviligie les achats par internet
Je fuis les centres commerciaux et priviligie les achats par internet
Je fuis les centres commerciaux et priviligie les achats par internet

Coming Soon
Je consomme toujours autant, voir même plus en montant, mais de manière différente. Depuis le déconfinement, je me suis laché sur la carte bleue
Je consomme toujours autant, voir même plus en montant, mais de manière différente. Depuis le déconfinement, je me suis laché sur la carte bleue
Je consomme toujours autant, voir même plus en montant, mais de manière différente. Depuis le déconfinement, je me suis laché sur la carte bleue

 

A suivre…

Besoin d’un conseil ?

Vous rêvez d’un conseil en gestion de patrimoine qui n’a rien à vendre à part ses conseils ? Ça tombe bien, c’est notre métier !

Qu’il s’agisse d’une simple question ou d’un audit complet de votre situation patrimoniale, nous sommes en mesure de vous accompagner au gré de vos besoins et de vos projets de vie. Pour bénéficier de nos conseils, trois solutions :

 

 

L’assistance patrimoniale – Une solution rapide et efficace pour bénéficier de notre expertise pour gérer votre patrimoine ou trouver les réponses à vos questions fiscales, juridiques, financières. L’assistance patrimoniale, c’est un rendez vous téléphonique d’une durée moyenne de 45 minutes à 1 heure pendant laquelle nous travaillons ensemble sur votre situation patrimoniale – Un service au tarif unique de 89€ TTC –

 

Découvrir en détail notre offre d’assistance patrimoniale

 

Nouveau ! L’accompagnement patrimonial PREMIUM– Un abonnement mensuel pour bénéficier à tous moments des conseils de votre conseiller en gestion de patrimoine indépendant ! – Un service proposé au prix de 350€ TTC / mois (sans engagement de durée – 1 mois, 3 mois, 6 mois, 10 ans, c’est vous qui choisissez pendant combien de temps vous avez besoin de nos conseils).

 

Découvrir notre service d’accompagnement patrimonial

 


56 Comments

  1. Attendons quelques mois avant de parler du monde d’après. 950 km de bouchons samedi.
    Le tourisme n’est pas encore mort mais doit se réinventer

    • Si tout le monde portait son masque dans les lieux fermés, à l’extérieur se lavait toutes les heures les mains avec sa solution hydroalcoolique, évitait les embrassades, et faisait attention à respecter une certaine distance, le monde d’avant reviendrait très vite. malheureusement, les gens perçoivent ces mesures de bon sens comme attentatoire à leur liberté, et refusent de le faire… et on morfle tous à, cause d’inconscients forts nombreux. Je ne vois pas ce qu’il y a de compliqué à porter un masque, dommage.. En tout cas, du coup, les Asiatiques ne sont pas près de revenir à Paris en voyant notre comportement à la TV, faudra pas venir pleurer ensuite.

      • Bandes de trouillards qui croient tout ce que disent les médias et notamment « radio gouvernement » qui veut tout simplement museler les Français et nous priver de plus en plus de nos libertés.
        Les personnes atteintes sont les personnes fragiles qui ne meurent pas du virus comme on veut nous le faire entendre mais de leur faiblesse liée à leur pathologie. Ce n’est pas en se privant d’oxygène et en respirant son gaz carbonique qu’on va se protéger.
        Libre à chacun de porter un masque pour se protéger lorsqu’il y a promiscuité si l’on est fragile mais de grâce cessez de vouloir imposer et transposer votre peur à tous ! C’est très grande mauvais pour les défenses immunitaires. Et si vous croyez que votre masque tissu vous protège pourquoi voulez-vous l’imposer aux autres ? C’est comme les vaccins ! Si vous croyez qu’ils vous protègent faites vous vacciner mais pourquoi imposer aux autres d’être vaccinés si vous êtes protégé ? La peur et le tempérament moutonnier nous mène à la privation des libertés et à la dictature.
        Moi je veux être libre de m’a vie et de ma mort. Ça n’appartient qu’à moi.

        • Bravo !
          De toute façon le masque ne sert à rien, les virus et les bactéries passent au travers…il ne sert qu’à entretenir la psychose jusqu’au vaccin soit disant libérateur…ceux qui investissent dans les labos pharmaceutiques doivent savoir que c’est une véritable pompe à fric qui est prête à tout pour que la pompe tourne à plein régime…ouvrez les yeux !
          La fameuse théorie du complot est leur seule réponse…ce qui justifie la censure permanente qui s’exerce à ce sujet !

          • alainsercet says:

            Faire peur quoi de mieux pour maintenir la population et tout masquer. Quant au virus oui. Il est là. Mais un peu de pragmatisme ! Ça fait un moment que les abbatoirs sont à risque. Pourquoi ne pas avoir développé un protocole spécifique ! Plutôt que de généraliser un masque qui ne sert a pas grand chose. Dans ma région il n’y a pas de nouveaux cas depuis environ 2 mois… et je vais être obliger de porter un masque pour faire mes courses

    • Oui attendons le dénouement de cette mascarade orchestrée par l’OMS, les labos pharmaceutiques, les grands médias et les pantins de la plupart des gouvernements…le but final étant d’imposer un vaccin à la quasi totalité de la planète et à renouveler indéfiniment…ils commencent déjà à en parler !

    • D’accord avec vous
      Quel empressement pour prédire l’après crise sanitaire !
      Nous ne savons même pas combien de temps durera la menace, si un traitement et – ou un vaccin seront trouvés…
      Dans la négative c’est une situation nouvelle qui impose de changer notre mode de vie..
      Dans le cas contraire c’est conjoncturel et les habitudes reviendront au grand galop…une fois le traumatisme passé

      A ne pas confondre avec les impératifs de changement liés à l’écologie qui eux ne sont pas conjoncturels

  2. Bonjour,
    Je valide complètement tous vos propos qui a mon sens reflète véritablement l’orientation que devrait prendre la société…
    Sauf qu’il y a une forte proportion des gens (y compris notre président malgré son superbe 1et discours en mars qui semblait vouloir appliquer un tournant à sa politique mais qui ne fait finalement que changer de gouvernement pour reconduire le meme programme !) qui refusent de voir le mur!
    Je pense que la casse va être énorme fin de l’année et au moins tout le 1et semestre 2021.
    L’aéronautique va devoir licencier très lourdement puisque cela ne reprendra pas ou du moins plus comme avant. Qui s’en plaindra de voir les compagnies lowcost s’effondrer les premières ? Les investissements massifs des régions pour ces pourvoyeurs de tourisme destructeur pour notre planète devront du coup être réorientés vers des métiers plus vertueux qui bénéficient aux locaux comme l’agroécologie, la R&D sur les énergies renouvelables etc…
    La France fourmille de talents à nous de les faire émerger et mettre en place un nouveau mode de consommation plus econome en ressources grises.
    Plus il y aura d’initiatives locales plus le monde (la France) changera de paradigme.

    • Enfin pour l’instant , les conteneurs de spray venant de chine ne sont pas encore arrivés et donc gros problème pour tout le secteur en France. Marre des donneurs de leçon qui rêvent d’un demain ecolo /bio blabla, de nouveaux concepts hypothétique où la France reprendrait la main.La maison France Industrie brule et vous regardez ailleurs!

  3. chrysalide says:

    en effet je suis d’accord, on creuse notre tombe, mais on est un peuple créatif, et on a pas de pétrole alors on aura des idées, cela çà marchera si l’Etat ne bride pas toutes ces nouvelles idées avant même quelles se développent et profitent aux créateurs, car la plupart du temps cest malheureusement l’état d’esprit français, on aime pas les riches donc ils finissent par partir là où va les aider, US ou Asie,
    donc il faudra pas se plaindre si çà arrive mais se révolter…encore une fois!!

  4. Tout à fait vrai , j’arrive du marché et stupeur moins de 10% des chalands portent un masque ! ! ! allées bondées commerçant qui rapproche bien leurs bancs (pour ne pas rater un client ) on se marche dessus . Donc je fuis ……inconscience et je m’enfoutisme tout va mal dans le pire des mondes qui va à sa perte………… Mais que fait la police , cette fois elle serait utile à distribuer des prunes ……..

    • la police, c’est les premiers je m’enfoutisme, ils se promènent dans leurs voitures à 3 ou 4 sans masques, et à Paris, dans leurs nombreux fourgons de CRS de 10 personnes, ils n’ont pas de masques, aucun bon sens, il ne faut donc pas compter sur eux.. ;).

  5. julien Bonnetouche says:

    Bonjour,

    tout en étant d’accord avec l’essentiel de l’article, je vois les choses sous un angle plutôt plus optimiste.

    –D’abord sur le virus lui même dans les mois à venir:

    Certes il va persister plus ou moins selon les pays, mais plus le temps passe, plus il s’affaiblit.

    Il n’y aura pas de re-confinement, c’est impossible économiquement, mais aussi parce que nous sommes mieux préparés :

    les masques pour les lieux confinés ( seuls endroits où ils sont vraiment utiles), les gestes barrières, mais surtout les lits de réanimation avec matériels respiratoire en nombre suffisant qui sont le seul paramètre politiquement essentiel à respecter.

    les voyages aériens, sont encore très limités, mais, on peut facilement se dire que les États vont mettre progressivement en place des mesures permettant aux personnes non contaminantes de prendre l’avion, au prix de quelques mesures de sécurité supplémentaires. Nous ne sommes plus à ça près …

    Un aménagement des comportements  » barrière décidés par l’État’ , sous la pression des citoyens eux mêmes va se faire jour petit à petit.

    Cela ira donc mieux pour les affaires, déjà d’ici la fin de l’année.

    –Mais le plus important, me parait être la révolution économique en route.

    Nous aurons quelques indications dès cette semaine avec les discours de Macron et du 1er ministre, mais on voit déjà leur ambition, appuyée sur les crédits illimités de l’Europe et de la BCE.

    Même le commissariat au plan dirigé par Bayrou dont tout le monde se gausse, est une bonne idée dans la mesure où c’est d’abord un lieu de réflexion sur les grandes orientations à prendre pour le futur.

    Le réaménagement du territoire, les re-localisations d’entreprises à visée exportatrices, , les nouvelles politiques publiques, ( pour ne citer que cela, )sont autant de sujets sur lesquels il vaut mieux ne pas se tromper.

    Il Faut ne pas se tromper, car, des sommes colossales vont être investies, comme jamais ce ne fut le cas par le passé, et cette fois ci dans la production plutôt que dans les dépenses de fonctionnement. Finie la rigueur passée !!!!
    On parle d’un endettement de l’ordre de 120% du PIB, mais vraisemblablement on ira bien au delà. La dette est d’ailleurs sans importance, pour les raisons connues de tous sur ce blog.

    Si mon raisonnement s’avère, la crise du covid sera analysée par nos descendants comme un formidable tremplin pour notre pays si difficile à gérer en temps normal, du fait des conflits sociaux permanents, et du fond récurent de « lutte des classes » nous handicapant lourdement.

    Il y a en effet suffisamment d’argent disponible pour ramollir les syndicats, ( cf le Ségur de la santé) mais également, les périodes de crises anxiogènes sont peu propices aux revendications sociales.

    Les défis, aussi bien que les tâches à accomplir sont dignes des reconstructions d’après guerre, mais on a le sentiment que les gouvernements européens, sont décidés cette fois ci, à prendre les, choses en main.

    • Merci Julien.

      Cette hausse des salaires dans l’hopital est intéressant ; Et ce n’est probablement que le début tant il faut augmenter les salaires de certaines professions.

      Les enseignants puis de nombreuses autres professions vont suivre. Croissance et hausse de salaire ciblée sont une réponse parfaite aux giletsjaunes !

      De surcroît, Macron pourrait bien annoncer de fortes baisses d’impôt pour les entreprises dès demain : On ne refera pas les erreurs de 2012. Il faut de la croissance économique à tout prix !

      La croissance économique est :
      – La meilleure réponse aux gilets jaunes ;
      – La seule solution pour rembourser non dettes ;
      – règle le problème des retraites,
      ….

      Les 30 glorieuses sont devant nous !

      • Pourquoi devrait-on augmenter le salaire des enseignants ?

        • Julien Bonnetouche says:

          Parce qu’il est minable !! Ceux qui débutent avec le capes sont au smic. Et tout est difficile : avoir le concours , tenir une classe, travailler dans des locaux vétustes avec des élèves qui parlent tout juste le français…….

        • Parce ce qu’il est tellement bas qu’il y a plus de places à certains concours que de candidats!
          On recrute ensuite des contractuels pour mettre quelqu’un en face des élèves! Il n’y a plus de remplaçants!
          Voir le reportage que france2 avait fait sur les profs de math….

          • Certes, mais notre budget éducation est un des plus important au monde…pour des résultats de plus en plus mauvais…s’ils acceptaient de travailler un petit peu plus…ils pourraient être mieux payés !!!

      • Dindonsauvage says:

        je suis effectivement d’accord avec tout ceci, la mise en place de plan sur le long terme va être une formidable opportunité d’investissement structurel, de rénovation des bâtiments de notre pays

  6. gilbert G says:

    @ julien Bonnetouche
    « La dette est d’ailleurs sans importance, pour les raisons connues de tous sur ce blog. »
    Pensez-vous réellement que ceux qui ont vingt ans voire dix ans à l’heure actuelle seront d’accord dans les années à venir , quand on parlera de remboursement .
    Mais ce ne sera plus le problème de notre Président actuel

    • Depuis que Jean Castex est nommé, la dette a de nouveau de l’importance, il est même impatient de voir les grèves contre la réforme des retraites repartir….

    • Guillaume G. says:

      Bonjour Gilbert G,
      Quelle importance de se poser ce genre de question lorsque l’on peut s’endetter de manière illimitée à taux 0 voire négatif ?
      Cordialement,

  7. Bonjour

    Suivre

  8. Hausse des salaires sans inflation ?
    La planche à billets va tourner à 100 à l’heure!!!!!!

  9. Guillaume G. says:

    Bonjour,
    Une chose est sûre, la nature (maladies, dérèglements climatiques, etc.), au bout d’un moment, finira par nous contraindre à évoluer vraiment.
    La situation de l’espèce humaine est actuellement celle d’une espèce animale proliférant sur son territoire, qui détruit donc son habitat, ses ressources de nourriture, qui ne sont pas infinies et, au final, provoque sa propre extinction.
    En entraînant l’extinction d’autres espèces dans son sillage.
    A titre d’exemple, on peut citer celui des lapins implantés en Australie en 1859 par un britannique, amateur de chasse au lapin ; douze couples de lapins furent ainsi importés dans ce pays qui ne connaissait pas cette espèce.
    Un demi-siècle plus tard, l’Australie comptait environ 600 millions de lapins et ce fut un désastre écologique, tant pour l’habitat sauvage que pour les cultures.
    Cordialement,

  10. julien Bonnetouche says:

    A propos de la dette,

    Non elle n’a aucune importance, et cela pour de nombreuses années encore.

    Au Japon elle est de 250% du PIB et certains la voient à 600% dans les années qui viennent.
    Et pourtant le Yen n’est jamais attaqué. la raison : le Japon est un grand pays industriel .

    l’Europe est une zone économique encore plus importante par conséquent l’Euro ne sera pas attaqué non plus.

    J’aimerais attirer l’attention de nos amis lecteurs et commentateurs sur le fait que nous ne sommes plus du tout dans le même monde monétaire que par le passé :

    Le taux d’intérêt sont administrés par les banques centrales, et ne dépendent pas du marché.

    Les banques centrales ont décidé que ces taux resteront à Zéro le temps qu’il faudra pour que l’économie mondiale redémarre et se maintienne à un niveau suffisant pour »payer la dette  »

    Ce ne sont pas nos enfants qui payeront la dette comme on l’entend souvent, mais la croissance.( aidée par un tout petit peu d’inflation qui restera basse malgré tout car la désinflation est un phénomène mondial. là aussi rien à voir avec le passé où chaque pays faisait de la planche à billet générateur d’inflation.)

    Il faut par conséquent apprendre à lire le présent et l’avenir avec de nouvelles lunettes.

    Naturellement, en disant cela j’ai parfaitement conscience que la création monétaire ex nihilo est une artifice, et qu’il est indispensable d’en faire un usage sage.

    En l’occurrence, il ne s’agit pas de faire la fête, mais d’investir intelligemment.

  11. Christelle says:

    Pourquoi augmenter les salaires du public alors que dans le privé les augmentations de salaires n’existent plus depuis quelques années? Faut croire qu’en France vaut mieux être fonctionnaires

    • Ca va venir par la suite, mais c’est la croissance qui financera la hausse des salaires. Le gouvernement va baisser les impôts des entreprises, puis soutenir l’investissement pour relancer la machine économique qui permettra de financer la hausse des salaires.

    • Les fonctionnaires ont leur salaire bloqué depuis 10 ans.

      • Mensonge !
        De plus, le niveau moyen des salaires du public est plus élevé que celui du privé !

      • Et alors ? Quand on choisi cette voie faut l’assumer.

        Que l’ont diminue par 2 les fonctionnaires pour commencer. Ça laissera de la latitude pour augmenter ceux qui devront se mettre au travail.

        • Exactement, l’Allemagne par exemple, avec 17 millions d’habitants en plus, a 2 millions de fonctionnaires de moins…et ils sont pourtant mieux administrés !

  12. Les mesures strictes de confinement etait destinées à protéger essentiellement nos aînés (90% des morts au-delà de 65 ans). Et au final ce sont les jeunes qui payent le plus lourd tribut. Une vie en pointillée, une génération sacrifiée sur le marché de l’emploi à la rentrée. Pas de filet social à part la famille. Ne risque t on pas un gros clash à la.rentree si le Covid et les mesures restrictives se maintiennent ?

    • Guillaume G. says:

      Effectivement Didier, nous risquons un tsunami à la rentrée, avec des répliques successives et peut-être plus sévères au fur et à mesure que les faillites vont s’enchaîner, surtout à compter de 2021, 2022 avec les défaillances de certaines entreprises lorsqu’il faudra commencer à rembourser ceux des prêts garantis par l’Etat qui auront servi essentiellement, d’une part, à couvrir les charges sociales reportées (et non annulées) pendant le confinement et, d’autre part, à combler des découverts bancaires.
      Cordialement,

  13. Julien Bonnetouche says:

    Je ne pense pas que tous les salaires doivent être augmentés comme ça d’un coup. Mais certaines professions sont à la fois pénible et mal payées, bien que requérant un niveau de formation déjà important. Les infirmières et les profs rentrent dans cette catégorie. D’une manière générale, dans le secteur privé c’est la formation qui fait la différence et qui la fera de plus en plus. Souhaitons que des programmes de mise à niveau ou de formation initiale adaptés au plus grand nombre deviennent facilement accessibles

    • Si on veut il faut aussi mettre en avant que les profs c’est 4 mois de vacances vs 5 semaines ceci explique aussi une partie de la rémunération : 3 mois payés à 0 et le salaire est reparti sur l’année

  14. Le covid 19 dictera l’économie et la stabilité du monde pour de longs mois, malheureusement.
    Les citoyens pensent que 80 % des problèmes sont dernières eux, alors que c’est probablement l’inverse qui va se produire.

    * Toutes les statistiques sont minimisées concernant les nouveaux cas dans le monde ; le nombre de nouveau cas est hors contrôle …

    Sur l’Aérien :
    * Le long courrier ne pourra reprendre dans ces conditions, avec les conséquences dévastatrices.
    * On se tire une balle dans le pied en supprimant des lignes intérieures … fermeture de petits aéroports régionaux, arrêt de commandes d’avions, alors qu’il y a une demande et des emplois à la clé !

    Sur l’enseignement :
    96 % de réussite au bac, c’est aussi une façon de pousser nos jeunes à étudier en e-learning le temps de la crise, plutôt que de pointer à pôle-emploi.
    Un enseignement en présentiel 1 à 2 jours par semaine et le reste avec des devoirs à la maison semble se profiler à la rentrée pour les élèves.
    La « fracture numérique » n’existe pas lorsque 100% d’une classe de 5ème dispose d’un smartphone et des réseaux sociaux.
    Les cours du CNED fonctionnent très bien est sont agréables à suivre.
    A t-on besoin d’1 million d’enseignants ?

    La société :
    Comment laisser les gens dans la rue sans masque lorsque l’on connait les enjeux ?
    Comment laisser les gens s’entasser par centaines ( concerts, manifs, … ) ?
    20 % de la population va contaminer le reste.
    Une suppression du chômage partiel pour les personnes qui ne portent pas de masque ?

    La santé :
    Raoult a perdu. Nous disposons d’aucun réel traitement.
    Des vaccins arriveront, mais la souche aura probablement déjà muté …
    1550 euros, c’est le salaire de certaines infirmières en Réa ; elles vous sauveront peut-être la vie.

    L’écologie :
    C’est un bon business.
    La France, c’est 1% de la pollution mondiale.
    Qui ne connait pas un écologiste fumeur (de cannabis) ?
    La vraie urgence, c’est le bon sens.

    Le re-confinement se fera, par région. Ce seront des régions sacrifiées. La trésorerie des entreprises a déjà disparue, les commerces ferment les uns après les autres.

    Les investisseurs qui imagineront le monde d’après seront les gagnants de demain.

  15. Encore une fois, la plupart de ce que vous décrivez n’impactera fortement que les habitants des très grandes villes (ce qui fait du monde, c’est vrai), ou les salariés des secteurs.
    J’habite une ville moyenne de province, mes collègues mettent tout au plus 20min pour venir au boulot et la plupart 5 à 10 min. Si on ne fait pas les courses le samedi, il y a tres peu de monde dans les centres commerciaux et les hypermarchés. Même Ikea est agréable en semaine, le restaurant n’est occupé qu’à 10% et on ne fait même pas la queue.
    Pour aller au lycée, les élèves mettent aussi très peu de temps, car il y a des bus et pas de bouchons.
    Pour nous, la vie changera probablement peu.

    • Guillaume G. says:

      Bonjour Olivier,
      Imaginer que les campagnes/villes moyennes ne seront que peu ou prou impactées par les dérèglements de la planète, c’est se bercer d’illusions.
      Elles souffriront peut-être (sans doute) un peu moins, mais imaginer que les problèmes sanitaires et environnementaux s’arrêteront aux banlieues des grandes agglomérations, à l’instar du nuage radioactif de Tchernobyl qui se serait arrêté aux frontières de l’Est, qui peut y croire sérieusement ?
      Cordialement,

  16. Bonjour

    Chepiok

    « Mensonge !

    De plus, le niveau moyen des salaires du public est plus élevé que celui du privé ! »

    MA femme était prof. Elle a sa retraite dont le montant suit son cours ( comme dans le privé).

    ————————–

    Par contre pour améliorer cette retraite elle avait pris une complémentaire( la casden qu’elle avait pris volontairement).
    Le montant de cette retraite varie avec point d’indice.

    Résultat: il y a 10 ans elle avait 211.66 € / mois . Aujourd’hui elle a 83,33 € / mois. Ceci dû au point d’indice qui n’a pas bougé depuis 10 ANS et que le montant qu’elle perçoit varie avec le montant du point d’indice.

    Aujourd’hui les augmentations se font par petites touches ou grosses touches ici ou là.

    C’est ça l’augmentation des fonctionnaires qu’on lit dans les journaux . On nous donne des chiffres qui ne veulent rien dire sinon créer des jalousies.

    Du même acabit les retraites de tous ( fonctionnaire ou pas—> on parle de moyenne des retraites. ou de retraite ( médian)–> là encore ça ne veut rien dire.

    De toute manière je ne pense pas que pointer du doigt tel ou tel, ça va faire avancer la machine.
    La fontion publique est « malade » mais la majorité des petits fonctionnaires n’ont pas un salaire mirobolant. Certains diront qu’ils ne font rien. Aux dirigeants de réformer tout ça

    • Il ne s’agit pas de pointer du doigt…mais il ne faut pas non plus être dans le déni…dans un pays qui prône « l’égalité » sur le fronton de ses mairies, qu’est-ce qui justifie qu’un point cotisé ne rapporte pas la même chose à tout le monde ? Pourquoi avons nous besoin d’effectifs pléthoriques en comparaison à la moyenne des pays de l’OCDE ? Pour quelle efficacité ?
      Avant de pouvoir faire avancer la machine, il faut identifier les problèmes…et là il y en a un…le nombre de fonctionnaire est un immense poids budgétaire pour l’état ! Le nombre d’élus aussi d’ailleurs, pour d’autres raisons…

      • Et bien, les personnels de la fonction publique hospitalière doivent être contents de vous lire !

        • Ils n’y sont évidemment pour rien et je ne suis pas du tout contre une amélioration de leur rémunération…mais quand on sait que la France dépense autant que l’Allemagne pour la santé avec les résultats que vous connaissez, il y a de quoi s’interroger…on dit depuis longtemps que les 35 heures étaient ingérables à l’hôpital…pourquoi ne pas passer tout le monde à 39 heures et payer des heures supplémentaires majorées par exemple ?
          Et que je sache, les 5,5 millions de fonctionnaires ne travaillent pas tous pour l’hôpital public…!? Que faites-vous des autres ? c’est surtout des autres dont je parle ! A chaque fois que l’on parle des fonctionnaires à un syndicaliste on nous rétorque « les infirmières »…mais il s’agit d’une minorité, l’arbre qui cache la forêt en fait !

  17. Dindonsauvage says:

    quel bonheur de faire des réunions zoom plus besoin de courir à l’ARS à bordeaux en partant 3 heures avant à cause des bouchons.
    nous avons déployé il y a trois semaine un logiciel en téléformation avec le canada un logiciel d’organisation des flux des urgences et de réorientation.
    avant la rise nous n’aurions pas pensé en être capable en « télétravail »

    • Dindonsauvage says:

      franchement les téléconférences vont nous faire gagner en transport et qualité de vie… c’est sur 🙂

      • Ce qui est intéressant en Teletravail est que l’employé n’est plus pollué par la representation sociale en entreprise.
        Les collabs efficaces et performants gagneront du temps pour eux. Les courtisans vont devoir se reconvertir et les rois soleils descendre de leurs trones . D’où les résistances actuelles sûrement!

  18. Bonjour

    Voir message précédent

    « Pourquoi augmenter les salaires du public alors que dans le privé les augmentations de salaires n’existent plus depuis quelques années? Faut croire qu’en France vaut mieux être fonctionnaires »

    Voilà encore un AMALGAM ou de la méconnaissance. Renseignez vous! vous parlez pour ne rien dire et en plus vous êtes complètement hors sujet. Fonctionnaires ou pas fonctionnaires le virus est la bête à abattre avant les fonctionnaires ( on s’occupera d’eux après) . Maintenant essayons de trouver des solutions pour vivre avec « l’animal ». Sur ce blog il y a des gens qui proposent quelque chose. Faites en autant. à Peut-être enviez vous les infirmières et bien allez-y.

  19. L’animal a été fabriqué par l’OMS et les médias…l’épidémie est terminée en Europe…regardez les courbes, ouvrez les yeux !

    https://covidinfos.net/

  20. Bonjour

    ces chercheurs;

    Ils arrivent quand la guerre est terminée. où étaient-ils pour nous éclairer pour éviter ce confinement désastre économique. Sur ce blog il y a des habitués qui étaient un peu contre le confinement, mais ils expliquent et ne se contentent pas de recommander un site.
    ( copier coller ça ne coute rien) ça ne vous demande pas beaucoup d’effort. Et vous, où étiez vous pour nous éclairer alors que le seul qui nous contrait était Julien qui apporte toujours moults arguments; vous auriez pu l’aider à convaincre tout le monde.
    Toutefois lui est régulier, et ne se contente pas de nous sortir tel ou tel argument sans les expliquer.
    Ces inconnus qui faisaient la sieste et viennent de se réveiller. Avaient-ils peur! Raoult lui au moins n’avaient pas peur. Eux, à ce qu’il me semble étaient des déserteurs qui attendaient la fin de la guerre pour aujourd’hui nous expliquer qu’ils savaient.
    A ce que je comprends, tous les chefs d’état sont à côté de leur pompe.
    Il faut savoir rester modeste, personnellement, je pense que peut-être le confinement a duré trop longtemps mais c’est trop facile de le dire aujourd’hui.
    J’espère qu’on vous verra plus souvent sur le blog pour nous éclairer. Je pense aussi que vous essaierez d’éclairer nos instances dirigeantes afin qu’elles essaient d’arrêter l’idée colportée de la fabrication du covid. Au fait,êtes vous allés rendre visite ou donner un coup de main dans les hopitaux en pleine crise . Bien sûr que non puisque l’affaire est banale.

  21. chrysalide says:

    quoi que l’on palabre , la France vit depuis toujours au dessus de ses moyens. Nos élus sont depuis longtemps dans une course à s’enrichir car la place est bonne, mettez le salaire au smic, et plus personne ne veut se présenter…
    il n’y a plus quel que soit le niveau de l’Etat, de conscience d’avancer ou travailler pour le peuple, l’entreprise, tous pensent « moi d’abord », ou genre on est pas mieux servi que par soi-même …
    donc les réformes oui indispensable pour débusquer et « égaliser » les niches des profiteurs des failles de notre système actuel
    ON NE PEUT CONTINUER A ALLER DANS LE MUR
    l’administratif est devenu tellement casse tête que tout le monde a peur de détricoter car automatiquement dès que vous toucher « une maille » il y a trou et levée de boucliers!!!par peur de ne pas être « réélu » on referme le trou, et ça continu, on laisse la patate chaude au suivant.

    c’est vrai que quand toute l’économie tourne, on ne voit rien et personne ne râle, mais dès qu’il y a baisse de régime ou « frein » là un covid et arrêt de toute la planète, les priorités « cachent ou reportent » le problème….mais il faudra un jour ou l’autre REFORMER

    simplifier au maximum pour n’avoir que deux systèmes, une des fonctionnaires, et une du privé. et non « dix » caisses des fonctionnaires et » dix « caisses des privés, et surtout ne pas retomber a faire une caisse des élus, une caisse des cadres fonctionnaire, et j’énumère pas toutes les autres.
    réformer en commençant par la base c’est une erreur même si c’est les plus nombreux,

    il faut commencer justement par les élus, leur donner encore l’envie de se présenter… sans leur faire croire qu’ils vont se gaver!!
    puis passer a l’encadrement du patron aux cadres d’équipes
    puis à la petite fourmi…..

    • Tout à fait d’accord…commençons par les élus…enlevons quelques couches au mille-feuille et supprimons tous les privilèges…cela leur donnera peut-être ensuite le courage de vraiment réformer !

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

NewsletterInscrivez vous gratuitement à la lettre du patrimoine