C’est la grande mode du moment dans le petit milieu de la gestion de patrimoine : Dans un monde devenu fou dominé par une financiarisation générale, il ne faut plus investir dans les placements bancaires ou les contrats d’assurance vie, rien ne vaut l’investissement dans les biens tangibles.
Demain, lorsque le monde s’effondrera (mais je vous rassure cela n’arrivera pas), il restera toujours quelque chose :

– Un appartement, une maison ;

– Une forêt ;

– Un terrain agricole ;

– Un diamant ;

– Un lingot d’or ;

– Un tableau, une peinture, une oeuvre d’art ;

– Un manuscrit ;

– Voiture de collection ;

– Bande déssinée

– … Ect …

C’est tellement évident : La pierre restera toujours la pierre ! Les diamants sont éternels ! Les manuscrits ne peuvent que se valoriser dans le temps (cf pour ceux qui n’auraient pas compris l’ironie de cette référence « Aristophil, une vaste arnaque type Madoff ou chaîne de ponzi ?« )
 

Investir dans un actif dont la valeur est subjective a t’il sa place dans votre patrimoine ?

Au delà de la qualité de chacun des actifs, investir dans un actif, tangible ou non d’ailleurs, dont la valeur vénale est fonction d’un jugement subjectif n’a pas sa place dans votre patrimoine et me semble synonyme d’un risque très élevé rarement mis en exergue par les commerciaux distributeurs de ces produits atypiques.
Un investissement dont la valeur est fonction d’un jugement par nature subjectif, j’entends l’investissement dans :

Le vin et plus généralement les offres d’investissement dans la constitution de cave patrimoniale à distance, c’est à dire l’achat de bouteille, son stockage chez le prestataire, et un marché secondaire de revente… Le vin et l’achat de bouteille n’est pas un investissement pour moi !

Personne n’est capable d’affirmer ce qu’est une « bonne bouteille » et d’expliquer sa valeur. Une bouteille est onéreuse parce que certains influenceurs type Guide Parker ou autres affirment que cette bouteille correspond à leur goût. Le jour ou leur goût change, ou que les influenceurs changent, la valeur du vin varie et peu s’effondrer à la baisse comme exploser à la hausse.

Une bouteille de vin n’a pas de valeur intrinsèque ! (sauf la valeur que représente le plaisir de partager une boisson alcoolisée entre amis…)

– L’art et la peinture ou autres œuvres artistiques. Encore une fois, l’art n’a pas de valeur, les goûts changent, leur valeur potentielle également. Seul le plaisir des yeux n’a pas de prix (ou du moins n’a comme limite que les moyens financiers de celui qui ressent une émotion devant l’oeuvre d’art). Vous en conviendrez, il est plutôt compliqué de projeter une rentabilité financière sur ces notions purement aléatoires et subjectives.

La priorité, c’est d’investir dans un actif dont la valeur est fonction des flux et revenus générés.

Dans ces périodes instables votre priorité ne doit pas être d’investir dans un bien tangible, mais plutôt dans un actif :

– Capable de s’adapter à une mutation structurelle de la société, c’est à dire investir dans un actif acteur de la croissance.

– Dont la valeur intrinsèque est liée à sa capacité à générer des flux et des revenus.

Ces deux critères me semblent essentiels pour être certain de réaliser un investissement qui traversera les tempêtes.
 

L’investissement immobilier, un actif générateur de revenus, mais incapable de s’adapter aux mutations structurelles de la société sauf ….

Investir dans l’immobilier, actif tangible par excellence, pourrait sembler répondre positivement aux deux critères. Il s’agit néanmoins d’un leurre.
Oui, investir dans un actif immobilier, c’est percevoir des revenus dans le futur ;
Non, investir dans un actif immobilier, ce n’est pas investir dans un actif capable de s’adapter aux mutations structurelles de la société et encore moins investir dans un acteur de la croissance économique. Un bien immobilier locatif, comme l’entend la majorité des investisseurs, c’est investir dans un bien passif face à son environnement économique, c’est investir dans un bien dont la valeur est trop dépendante du niveau général des taux d’intérêt.
Les prix de l’immobilier sont aujourd’hui à ces niveaux stratosphériques du seul fait de la baisse généralisée des taux d’intérêt depuis 30 ans. (cf « Comprendre la bulle immobilière pour anticiper la baisse des prix de l’immobilier ?).
 

…Lorsque l’investisseur se transforme en acteur économique

Néanmoins, lorsque l’investisseur transforme son investissement en actif économique et apporte une valeur économique à son investissement, celui-ci peut tout à fait trouver sa place dans votre patrimoine.
Apporter une valeur économique à votre investissement immobilier, c’est :

Transformer, rénover ou/et modifier l’usage d’un bien afin d’adapter l’usage et la destination de l’immeuble à la demande. Cette adaptation entre l’offre et la demande est alors source de valeur. Cette activité est assez proche de l’esprit du marchand de bien, dont la valeur ajoutée réside a apporter une valeur différente à un actif immobilier dégradé (car ne correspond pas à la demande locative… ) ; Par exemple, transformer certains grands immeubles de centre ville immeubles partagés en colocation (Colocation pour étudiants par exemple ou même personnes âgées type Colocation senior). – Cf « Investir dans la colocation : Rentabilité locative élevée, fiscalité faible… l’investissement idéal ?« 

Apporter un service complémentaire. Il ne s’agit plus alors de se contenter de louer un immeuble en location nue, mais d’y apporter un service complémentaire valorisable. Il peut s’agir d’un service de location meublée (accueil, linge de maison, petit déjeuner) ou de location équipée de bureaux (cf « La location équipée : Détenir l’immobilier d’entreprise dans un cadre fiscal idéal)

D’une manière générale, il faut investir dans un acteur économique, une entreprise.

Comme vous le démontre l’exemple de l’investissement immobilier, je crois dans la vertu de l’investissement dans un acteur économique, c’est à dire dans une entreprise.
Seule l’entreprise est l’origine de la croissance économique et pourra donc s’adapter à un environnement évolutif : Il ne faut pas investir dans un actif dont la valeur va augmenter dans le temps, mais dans un actif dont les revenus vont augmenter et évoluer positivement,ce qui permettra, à terme, d’augmenter la valeur de cet actif.

Le crowdfunding est à ce titre une excellente idée. Qu’il s’agisse du crowdfunding immobilier et du financement des promoteurs immobilier ou du crowdfunding lending ou equity qui financent l’innovation et la croissance des entreprises (attention cependant au excès du début « Le crowdfunding, derrière une idée géniale, une réalité qui laisse parfois interrogatif …« .

La bourse et l’investissement à long terme dans les entreprises est également une excellente idée. Investir en bourse n’est pas obligatoirement synonyme de spéculation et de court terme. Investir en bourse c’est aussi investir dans des entreprises, dans des acteurs économiques acteurs de leur croissance. Bien évidemment, il s’agit souvent d’une détention longue en directe. Les premiers titrards détiennent toujours des actions « air liquide » en portefeuille. Ce n’est pas un investissement très fun et moderne, mais c’est terriblement efficace et rentable. 

Investir dans un vignoble ou une exploitation forestière, une activité économique qui doit attirer votre attention. Si spéculer sur la valeur future d’une bouteille de vin me semble peu pertinent, il en est tout autre chose de l’investissement dans l’outil de production, c’est à dire dans le vignoble ou la forêt. Il n’a s’agit plus d’investir dans un actif passif, mais au contraire dans un acteur de l’économie qui transforme une matière première brute en produit fini commercialisé. Cet investissement a beaucoup de sens !

Je crois que vous avez saisi le sens général de mon propos.

Et pour vous ? La solution est elle d’investir dans un bien tangible ?

Connaissez vous d’autres investissements qui aient du sens ?

 
 

Leblogpatrimoine.com vous conseille dans la gestion de votre patrimoine
Bilan patrimonial
  • Conseil en gestion de patrimoine INDÉPENDANT
  • Un tarif unique de 89€ TTC, sans surprise
Découvrir le service
Assistance patrimoniale
  • Un abonnement pour un accompagnement patrimonial PREMIUM
  • Un tarif unique de 350€ / mois, sans surprise, sans engagement de durée
Découvrir le service
Livres et formations

3 livres pour vous former et apprendre à gérer votre patrimoine

Découvrir les livres

9 commentaires