Depuis plus d’une semaine la bourse dégringole et nous connaissons un véritable « krach boursier ». Acte 2 de la crise initiée en Septembre 2008, il s’agit dorénavant de gérer la crise de l’endettement des états. En effet, contrairement aux précédents krach boursier, l’origine de l’effondrement des cours de bourse n’est pas une sur-valorisation des entreprises, tel que nous l’avons connu en 2001 avec les entreprises de la nouvelle technologie, ou en 2008 avec les entreprises de la finance.

Le krach boursier actuel prend sa source dans un contexte macro économique. Les acteurs des marchés se posent la question suivante :  La gestion de l’endettement excessif des états aura t’il un impact sur la capacité des entreprises à dégager des bénéfices dans le futur et des conséquences sur le niveau de la croissance mondiale ?

En l’absence de réponses claires et surtout en l’absence de signes forts des états à prendre en main la réduction de leur déficit public, les investisseurs sont dans les anticipations les plus pessimistes. En effet, alors que la crise de 2008 avait été « réglée » par l’injection massive de liquidité et la mise en fonctionnement de la planche à billet, cette fois ci, les solutions semblent plus délicates. Les pays doivent maintenant s’attaquer réellement à la réduction de leur déficit structurel tout en assurant un minimum de croissance économique : Pas simple d’assurer de la croissance sans avoir d’argent à investir dans le système !!(argent gaspiller pour combler les trous lors de la crise de 2008)

Pour être plus pragmatique et essayer de vous donner les clefs pour protéger votre patrimoine et vos placements, il est essentiel de conserver en mémoire qu’il s’agit bien d’une crise de l’endettement et que le niveau des taux d’intérêts, même si dans un premier temps il résiste bien, devrait subir de fortes tensions à la hausse.

Le principal risque de la crise que nous connaissons actuellement est principalement une hausse des taux d’intérêts. Les conséquences sur vos investissements pourrait être importante.

Avant de vous détailler le cœur de notre analyse, sachez que nous anticipions cette crise depuis quelques années et que nos préconisations passées tenaient déjà compte de ce qui ce passe aujourd’hui.

Pour résumer notre pensée générale en trois lignes :

  1. L’investissement action doit être privilégier car se sont les entreprises qui permettront de sortir de la crise actuelle, via leur instinct de survie intrinsèque.
  2. L’investissement en obligation doit être proscrit avec vigueur car la hausse des taux d’intérêt pourrait causer des fortes pertes.
  3. L’investissement immobilier d’habitation doit être proscrit. La hausse des taux pourraient induire des moins values importantes.

 

Que faire de mes investissements en action ?

Contrairement, à ce que l’on pourrait penser, l’investissement dans les entreprises conserve tout son intérêt. Dès lors qu’il ne s’agit pas d’une crise liée à la sur-valorisation des entreprises mais une crise de l’endettement des états, la capacité intrinsèque des entreprises à dégager des bénéfices reste intact mis seul l’environnement macro économique devrait réduire cette capacité.

Pour autant, il serait prudent de privilégier les investissements dans les entreprises qui n’ont pas besoin de réaliser de lourds investissements à crédit et qui ont démontré par le passé leur capacité à dégager des bénéfices. On évitera soigneusement l’investissement dans les compagnies d’assurance, dans les bancaires et dans les sociétés liées à l’immobilier (type immobilier côté).

Pour autant, même si l’investissement action doit être privilégier, rien n’empêche d’être intelligent et de profiter des forts mouvements de marché.

 

Que faire des investissements en Obligation ?

Le krach boursier est en faite une crise de l’endettement. Les tensions sur les taux d’intérêts pourraient être fortes dans les semaines, mois et années à venir.

A ce jour, grâce à l’intervention massive des banques centrales, les investissements obligataires résistent bien, mais l’avenir est loin d’être certain.

Nous vous conseillons donc de sortir rapidement des investissements obligataires car une remontée probable des taux d’intérêts aurait pour conséquence de faire chuter la valeur de vos investissements. Les investissements obligataires sont généralement dans les comptes titres, au sein d’OPCVM diversifiées ou directement dans votre contrat d’assurance vie, via le fonds euros.

La dégradation de la note des états unis met l’accent sur le sur-endettement des états et sur la nécessité de ces derniers à organiser la réduction des déficits. Les investisseurs prennent conscience de ce sur endettement et les volontaires pour prêter de l’argent à ces pays pourraient se réduire, provoquant ainsi une hausse des taux dans tous les pays endettés.

Concernant la problématique du fonds euros du contrat d’assurance vie, je vous engage à relire cet article : Assurance vie, fonds euros et baisse de la note de crédit des Etats Unis

 

Que faire des investissements dans l’immobilier ?

L’immobilier pourrait être le second grand perdant de cette crise boursière. Tout d’abord, il faut bien conserver en mémoire qu’une augmentation des taux d’intérêt est très négative pour la valeur des biens immobiliers et surtout des biens immobiliers d’habitation.

Or, la remontée générale des taux pourrait être l’une des conséquences de second tour de la crise actuelle : A bon entendeur…

Nous vous avions d’ores et déjà prévenu de ces risques dans ces articles :

Le second argument tient dans une probable aggravation de la fiscalité sur les plus values immobilières. Du fait de cette crise, les états devront réduire fortement leur déficit public via, entre autres une augmentation des impôts.  les plus values immobilières pourraient être la première cible (cf article : Réforme de la plus value immobilière : La prochaine cible pour réduire le déficit ?)

Besoin d'un conseil ? Découvrez nos servives :
Conseil personnalisé 
Bilan patrimonial
Accompagnement patrimonial
Livres / Formations 
Investir dans l'immobilier
Succession
Assurance-vie et gestion de patrimoine
Crédit immobilier 
Comparateur de crédit immobilier
Comparateur d'assurance de prêt
Expertise comptable 
Expert-comptable spécialiste
en location meublée et SCI

Investir dans l'immobilier

2 commentaires

Vous êtes les meilleurs ambassadeurs !

Depuis quelques mois, j'ai mis en place un système d'avis client (indépendant et certifié).
Un client vient de déposer un nouvel avis. C'est grâce à ce genre de commentaires que j'adore mon métier ! #MERCI :