Les plus âgés s’en souviennent, l’inflation était galopante après-guerre, c’était une manière de faire payer les dettes de guerre aux rentiers, tout en relançant les investissements. Nous avons vu en effet précédemment qu’avec  des taux réels négatifs ( taux nominaux diminués de l’inflation) il est bien plus intéressant d’investir que de thésauriser (Cf. « L’euthanasie des épargnants comme seule perspective ? »)

Cette inflation a perduré jusque vers 1980 date à laquelle l’Occident a décidé de tuer cette inflation en montant très fortement les taux, jusqu’à 20 % environ, des deux côtés de l’atlantique.

Ils ont ensuite baissé progressivement, tout à fait parallèlement à l’inflation, pour atteindre zéro maintenant.

Malgré tout, ce fut l’âge d’or des obligations et des assurances-vie en francs puis en euros. En 1990, les taux étaient encore autour de 10 % L’inflation était légèrement inférieure.

La question peut se poser : l’inflation a baissé cer...

Besoin d'un conseil ? Découvrez nos services :
Conseil indépendant 
Bilan patrimonial
Conférences patrimoniales
Abonnement patrimonial
Livre et formations 
Investir dans l'immobilier
Optimiser sa Succession
Assurance-vie et gestion de patrimoine
Conférences patrimoniales

Vous êtes les meilleurs ambassadeurs !

Depuis quelques mois, j'ai mis en place un système d'avis client (indépendant et certifié).
Un client vient de déposer un nouvel avis. C'est grâce à ce genre de commentaires que j'adore mon métier ! #MERCI :