Assurance vie et gestion de patrimoine

L’année 2018 s’annonce comme l’année de tous les possibles. L’année ou tout peut arriver pour votre patrimoine ou votre épargne, le pire, comme le meilleur.

Nous vivons une période de mutation extrême dans laquelle il nous comprendre les nouveaux horizons, sans perdre de vue les fondamentaux économiques, mais surtout sociétaux qui construisent la vie de la cité.



Je vous propose une série d’articles intitulés « stratégie 2018 » dans laquelle nous allons essayer de construire notre stratégie d’investissement et réfléchir ensemble sur les opportunités à saisir.

 

Nous vivons une magnifique bulle du capital investissement et de l’innovation qui trouve sa source dans l’abondance de liquidité et dans une politique monétaire particulièrement accommodante.

2018, c’est le dixième anniversaire de la grande crise de 2008 sans laquelle nous ne serions peut être pas dans l’euphorie de l’innovation que nous vivons et qui s’accélère depuis quelques années. La crise de 2008 et sa tentative de  résolution, c’est surtout une politique monétaire particulièrement accommodante qui conduit à une abondance de liquidité dont personne ne sait quoi faire !

L’argent gratuit et la recherche de rendement dans un monde à taux zéro est à l’origine de l’innovation à laquelle nous assistons depuis quelques années : La révolution de la voiture électrique serait elle à ce niveau là, si Tesla n’avait pas réussi à lever les milliards pour investit et construire l’impossible ?

Bref, la politique monétaire accommodante et l’excès de liquidité qui en découle sont à l’origine de l’accélération de l’innovation et de toutes ces tentatives de start-up pour révolutionner les modèles économiques d’entreprises rentières.

 

Ne nous y trompons pas. Une bulle finie toujours par exploser.

En 2007, Sarkozy voulait une France de propriétaire à la veille de l’éclatement de la bulle immobilière… en 2017, Macron voulait une startup nation à la veille de l’éclatement de la bulle de l’innovation et du capital investissement.

L’année 2018 pourrait être l’année symbole de la fin des politiques monétaires accommodantes à l’extrême. L’année 2018 pourrait donc bien être l’année de la fin de l’abondance du capital et donc du financement rapide et facile de l’innovation et des startups.



Un exemple parfait pour démontrer cette mutation et le début de la fin de la bulle des startups : La société HUSH, une nouvelle néobanque qui veut révolutionner le monde de la banque, vient d’annoncer une levée de 20 millions d’euros, non pas via une levée de fonds classique… mais via un ICO en bitcoin (cf »Les #ICO ou levées de fonds en crypto-monnaies sont elles une arnaque ou une révolution ? »)!

A mon sens, la raison est simple : Il n’est plus possible de lever autant d’argent auprès des investisseurs traditionnels… seuls les spéculateurs en Bitcoin qui ont fait fortune sans le vouloir ont encore inconscience de gaspiller leur argent dans des projets non viables.

C’est un signe des temps ! Il est de plus en plus difficile de lever des fonds pour créer des startups … 2018, pourrait voir accélérer le mouvement et de nombreuses startups pourraient déposer le bilan faute de pouvoir réaliser un second tour de table.

 

2018 = Back to basics.

En 2018, nous pourrions assister à la fin de tous ces fantasmes autour de l’innovation, et de la destruction du travail par la machine.

Les algorithmes permettront d’automatiser un grand nombre de tâche et d’opération sans valeur ajoutée et cela profitera pleinement au travailleur « humain » qui pourra enfin apporter une valeur ajoutée à la hauteur de ses capacités cognitives et sociales. 

S’il est possible (souhaitable ?) de supprimer les caissières dans les commerces … Ne croyez vous pas qu’il est au contraire indispensable d’augmenter le nombre de vendeurs ou de conseillers, capable d’empathie et d’interactions sociales, pour vous accompagner dans votre acte d’achat. 

Acheter un livre ou un frigo sur Amazon est simple et rapide… mais combien de temps avez vous perdu à chercher sur le web le meilleur produit à acheter ? N’est il pas plus simple d’aller discuter avec le vendeur « X » et votre libraire qui vous apportera une réponse tout aussi rapidement ?

Comparateur de crédit immobilier : Comparez plus de 100 banques pour trouver le meilleur taux pour votre crédit immobilier

taux-credit-immobilier-plus-basBonne nouvelle ! Des baisses de taux de crédit immobilier pour ce mois d’Octobre 2017 !

C’est le moment de relancer vos projets car cela ne devrait pas durer !

Les taux sont au plus bas, c’est le moment de s’endetter pour investir et valoriser son patrimoine. Voici le barème des meilleurs taux de crédit immobilier grâce à notre comparateur de meilleur taux de crédit immobilier. 

Comparez plus de 100 banques pour trouver le meilleur taux pour votre crédit immobilier ou votre renégociation :

Comparez plus de 100 banques pour trouver le meilleur taux

 

 

Intelligence artificielle, Algorythme, plateforme, Uberisation … La bulle de l’innovation pourrait bien éclater pour laisser sa place à la véritable prochaine révolution : La révolution écologique et développement durable.

Cela ne fait pour moi aucun doute, les innovations rendues possibles grâce au numérique et autres Facebook, Twitter ou Snapchat ne sont que des distractions qui disparaîtront lorsque la véritable révolution s’imposera.

Souvenez vous, il y a quelques années, les as du marketing voulaient nous imposer la télévision 3D comme nouvelle innovation majeure. Ce n’était en réalité qu’une distraction en attendant une nouvelle avancée technologique…

La digitalisation de l’économie n’est pas une révolution, mais simplement le sursaut des entreprises pour maximiser encore davantage leur bénéfice de court terme. Comment peut on raisonnablement croire qu’une société de livraison de repas en vélo peut être rentable, convenablement payer ses salariés indépendants, et représenter l’avenir de l’économie d’un pays ! Ces sociétés gaspillent l’argent des actionnaires … et tout s’arrêtera le jour ou les actionnaires ne voudront plus financer ces projets fumistes !

Comme nous vous l’exprimions dans cet article « Préparer votre patrimoine à la révolution « écologique » et « développement durable » qui s’impose ». :

« La révolution digitale n’est elle pas simplement la concrétisation de 40 ans d’innovation informatique ? Quelle est l’apport réel de valeur du digital à part la destruction de l’intermédiation et le bouleversement de l’ensemble de la chaîne de distribution et de vente ? Au fond, rien ne change… Notre consommation de biens est service est toujours la même… le digital nous autorise seulement un accès différent, sans intermédiaire ou du moins avec des intermédiaires low-cost. »

 

Bref, tout cela va faire pshiiit lorsque l’on se rendra compte de l’inutilité d’avoir un réfrigérateur connectée lorsque l’on a que de la « Mer.e » à mettre dedans. La véritable révolution ne sera pas dans le réfrigérateur connecté, mais dans ce que chacun acceptera de manger et de mettre dedans !

La véritable révolution sera écologique et développement durable. La société est en train de se rendre compte des dégâts irrémédiables de la pollution et autres perturbateurs endocriniens qui détruisent l’espèce. Nous nous dirigeons, et probablement très rapidement, dans une société ou le prix du carbone sera très élevé et la consommation taxée sous le principe pollueur payeur.

Regardez le concept marketing mis en avant par la CAMIF à propos du blackfriday. C’est une mutation majeure  qui vise à moins consommer … mais mieux (et donc plus cher).

 

La destruction de l’environnement a un coût de long terme inestimable qui pourrait rapidement être intégré dans les circuits de distribution grâce à la fixation d’un prix du carbone.

Nous allons progressivement réduire les excès de la mondialisation et de la financiarisation de l’économie pour revenir à des fondamentaux plus respectueux des équilibres de long terme dans laquelle la satisfaction des besoins primaires sera plus onéreuse ! 



Ces autres articles devraient vous intéresser :


4 Comments

  1. Fredy Gosse says:

    « La véritable révolution ne sera pas dans le réfrigérateur connecté, mais dans ce que chacun acceptera de manger et de mettre dedans ! »

    non la révolution serait de savoir donner du pouvoir d’achat pour remplir le réfrigérateur car aux prix de remplacements des produits bio … et de proximité….les famines réapparaîtront
    Pour l’instant cet après midi round up 1 vert zéro….

  2. Bonsoir Guillaume,
    Si je partage le « gros » de tes commentaires, j’en trouve certains un peu manichéens: La désintermédiation ne crée pas de valeur ajoutée pour le client final, mais supprime un coût inutile, ce qui demeure un vrai bénéfice pour le client final.
    Ainsi, si le distributeur ne contribue pas à un service spécifique et utile, il disparait au profit du producteur qui reprend le pouvoir.
    L’E-business se nourrit de cela.
    Cet, Bernard

    • « si le distributeur ne contribue pas à un service spécifique et utile ». Oui, je suis d’accord et la vérité n’est jamais dans l’extrême… mais c’est le problème de mon écriture. Je préfère parfois forcer le trait pour faire passer le message principal de l’article !

  3. Le petit problème dans tout cela c’est que contrairement à la pensé dominante il n’a pas été établi scientifiquement que le réchauffement climatique résulte de l’activité humaine.

    C’est peut être un peu hors sujet mais cela permet simplement de recadrer un peu les choses.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*