L’assurance-vie est assurément à un tournant. Depuis le début de l’année 2020, non seulement les épargnants réduisent drastiquement les versements, mais surtout les perspectives de rendements s’annoncent très mauvaises.

Selon Cyrille Chartier Kastler, le rendement moyen des fonds euros pour l’année 2020 devrait être autour de 1%. Il pourrait même baisser drastiquement dans les prochaines années pour atteindre un plancher de 0,5 à 0,7 % d’ici deux à trois ans ».

Bref, c’est définitivement la fin d’une belle histoire. La fin du mythe de l’argent qui dort qui permettait de s’enrichir sans effort. Depuis toujours le fonds euros est un placement exceptionnel qui aura permis aux épargnants de valoriser leur épargne à un niveau élevé sans effort et surtout sans l’investir dans l’économie réelle.

C’est fini. L’assurance-vie et plus précisément le fonds euros rentre dans le rang. Dorénavant, le fonds euros sera un placement sans risque rémunéré comme tous les autres placements sans risque, c’est-à-dire à un taux proche de zéro.

Il ne sera plus possible d’espérer s’enrichir en plaçant de l’argent sur le fonds euros de votre contrat d’assurance-vie. À long terme, placer votre argent sur le fonds euros sera une source d’appauvrissement.

Votre capital épargné n’est pas en risque. Les compagnies d’assurance-vie ne feront pas faillite, mais le rendement servi dans les prochaines années sera tellement faible que l’inflation et la croissance naturelle de l’économie détruiront le pouvoir d’achat de votre argent.

Vous aurez toujours autant d’argent en assurance-vie, mais sa valeur relative baissera au rythme de l’inflation et plus généralement au rythme de l’évolution positive de l’économie.

Comme nous vous l’expliquons sans relâche depuis de nombreuses années, l’inflation monétaire qui accompagne les politiques monétaires et l’endettement sans limite de nos états est en train de détruire la valeur de la monnaie. La baisse des rendements des fonds euros n’est que la conséquence de cette destruction monétaire.

Souvenez-vous de cet article publié en 2016, sous le titre « L’épargne est une erreur, débarrassez-vous en avant qu’il ne soit trop tard ! ». Nous sommes tout simplement en train de vivre ce que nous vous décrivions dès 2016.

La valeur de la monnaie est détruite par la politique monétaire. Vous n’avez donc pas d’autres choix que d’investir votre argent dans l’économie réelle pour la protéger de cette inflation qui accélère.

Oui, le mot est bel et bien choisi. Nous sommes au cœur d’un cycle inflationniste. Il suffit de lire avec attention la définition de l’inflation pour s’en convaincre :

« L’inflation est la perte du pouvoir d’achat de la monnaie qui se traduit par une augmentation générale et durable des prix.

Elle doit être distinguée de l’augmentation du coût de la vie. La perte de valeur des unités de monnaie est un phénomène qui frappe l’économie nationale dans son ensemble, sans discrimination entre les catégories d’agents.

Pour évaluer le taux d’inflation on utilise l’indice des prix à la consommation (IPC). Cette mesure n’est pas complète, le phénomène inflationniste couvrant un champ plus large que celui de la consommation des ménages.

Source : https://www.insee.fr/fr/metadonnees/definition/c1473

Nous vivons bel et bien un moment inflationniste, même si l’IPC (indice des prix de la consommation) ne permet pas de le mesurer. La perte de pouvoir d’achat de la monnaie ne se traduit pas (encore) par la hausse des prix de consommation ; L’inflation monétaire est pour le moment concentrée sur la valeur des actifs financiers et immobiliers.

Comme nous vous l’expliquions dans cet article « Investir ou épargner dans l’OR (lingots, pièces) pour se protéger de la destruction des monnaies ? » publié au début de l’année 2020 :

« Dans un moment de déliquescence de la monnaie, alors que les mots n’ont plus aucun sens et que l’accélération de la fuite en avant semble être la seule solution imaginée par les gouvernants du monde face aux murs qui approchent, il convient de convertir votre argent dans un actif dont l’usage protégera la valeur de votre patrimoine à long terme.
La monnaie se déprécie ; La monnaie perd de sa valeur au gré d’une politique monétaire qui consiste à mettre toujours plus d’argent en circulation alors même que les agents économiques (citoyens et entreprises) n’en ont pas besoin.

Les gouvernants détruisent la valeur de la monnaie en multipliant la quantité disponible. Les agents économiques n’ayant pas l’utilité de toute cette monnaie mise à disposition, elle explique la hausse de la valeur de quantité d’actifs tels que les marchés actions, les obligations ou encore l’immobilier.
Bref, nous vivons une période d’hyperinflation et de destruction de la valeur de la monnaie. Pour le moment, la hausse des prix se limite aux actifs spéculatifs et d’investissement, mais elle ne manquera pas, un jour, de se traduire par l’inflation des prix des biens et services.

Le lien de transmission de cette inflation des actifs vers les biens et services n’est pas facile à construire, mais on ne peut durablement imaginer une monnaie qui aurait une double valeur :

Une monnaie d’investissement en hyperinflation ;

Une monnaie, valeur d’échange et de vie quotidienne, en déflation ;

On pourrait avoir l’impression de deux monnaies en circulation. Cette cohabitation est étonnante :

D’un côté, les détenteurs de patrimoine ne peuvent plus conserver leur épargne sans prendre le risque de s’appauvrir, ils doivent s’empresser de l’investir dans ces actifs en hyperinflation pour ne pas subir un appauvrissement relatif ;

D’un autre, les citoyens vivent dans une économie mondialisée en déflation dans laquelle leur salaire baisse, les prix de consommation peu vigoureux et un sentiment de déclassement social puissant.

En deux mots, les détenteurs de patrimoine voient la valeur de leur capital augmenter de manière considérable au gré de l’hyperinflation de la valeur des actifs alors que les citoyens du quotidien ont le sentiment de s’appauvrir un peu plus tous les jours et de s’enfoncer dans une paupérisation inexorable, car les hausses de salaires sont « dites » impossibles ! »

Investir ou épargner dans l’OR (lingots, pièces) pour se protéger de la destruction des monnaies ?

Plus que jamais la médiocrité des rendements des fonds euros des contrats d’assurance-vie illustre parfaitement cette destruction de la valeur de la monnaie… et cela ne fait que commencer.

Pour aller plus loin :
Conseil personnalisé 
Assistance patrimoniale
Bilan patrimonial
Accompagnement patrimonial
Livres / Formations 
Succession
Assurance-vie et gestion de patrimoine

22 commentaires