C’est la répression financière ! Les rendements de l’épargne s’effondrent et les premières annonces de rendement des fonds euros pour 2017 confirment l’appauvrissement relatif des épargnants en assurance-vie.

Le rendement moyen des fonds euros devrait être proche de 1.50% pour l’année 2017 et pourrait même continuer à baisser dans les prochaines années. Dans un conjoncture ou le taux de croissance nominale est proche de 3.10% (1.30% d’inflation + 1.80% de croissance réelle du PIB), un rendement de 1.50% brut de prélèvement sociaux est inévitablement une source d’appauvrissement pour l’épargnant. 
C’est ce que nous appelons les taux d’intérêt réels négatifs : Le taux de rendement de votre épargne est inférieur au taux de croissance nominale de l’économie. Le montant de votre épargne augmente, mais moins vite que l’économie et conduit donc à un appauvrissement relatif. Vous avancez, mais moins vite que les autres, et perdez donc votre positionnement dans le classement.
C’est un idée que nous vous proposons depuis quelques mois, et notamment dans cet article « Assurance vie : Un rendement 2017 trop faible pour une épargne long terme mais quelles alternatives ? ».
 

Le constat de l’appauvrissement relatif des épargnants placés en fonds euros d’assurance vie ne justifie pas une prise de risque élevée pour courir après le rendement perdu.

Faire le constat de son appauvrissement relatif est une chose, prendre la décision de changer de stratégie et prendre des risques nouveaux pour courir après le rendement perdu est autre chose.
En effet, vous êtes nombreux, encouragés par les commerciaux en assurance vie ou autres, à vouloir changer de stratégie pour améliorer le rendement de votre épargne et lutter contre cette euthanasie des rentiers. Plus que jamais, tous vous encouragent à diversifier votre épargne et prendre des risques car c’est la seule solution pour espérer un meilleur rendement ! 
C’est tellement simple ! Il suffit d’investir sur le marché des actions pour compenser la baisse de rendement des fonds euros ! Tous vous laisse croire que vous n’avez pas d’autres alternatives !
C’est évidemment un discours commercial motivé par les seuls intérêts pécuniaires des compagnies d’assurance vie que vous devez prendre pour ce qu’il est ! N’est il pas un défaut de conseil majeur d’encourager des épargnants qui ne veulent pas prendre de risque, à transférer leur épargne sécurisée vers un produit financier à risque dont les valorisation sont très élevées. C’est ma conviction !
N’est il pas une hérésie de long terme de placer votre épargne sur un support dont on ne cesse d’annoncer les records à la hausse successifs ! Ne faut il pas au contraire préférer fuir le placement de votre épargne sur un marché très cher ? Cela me semble être une réflexion de bon sens.
 
Malheureusement, c’est toujours la même chose : Les épargnants ont un comportement moutonniers et investissent massivement sur le marché action après de belles années de hausse… c’est à dire au pire moment, à la veille d’une crise.
La perspective de l’euthanasie des rentiers ne doit pas vous faire faire n’importe quoi ! Vous ne devez pas vous diversifier à tout prix. Le fonds euros sera à l’origine de votre appauvrissement relatif, mais ne faut il pas accepter de perdre 1% par année pendant 2 à 5 ans, plutôt que de prendre de risque de perdre 20% à 30% lorsque la bourse entrera dans son prochain cycle de baisse ? C’est encore ma conviction
Investir au plus haut ne semble jamais être une bonne stratégie d’investissement  ! « Acheter au son du canon, vendre au son du clairon ». 
Comme nous vous l’expliquons dans notre article « Stratégie d’investissement 2018 « Marché financier » : La tentative de normalisation ratée ?« , les marchés actions sont fortement valorisés, il est peut être urgent de ne pas y investir trop massivement à court terme. Vous avez le temps d’attendre une inévitable consolidation pour y placer progressivement votre épargne. La bourse n’est qu’une question de cycle, toujours !
 
 

Le fonds euros est un mauvais placement de long terme … mais ce n’est pas le moment d’en sortir et prendre des risques.

C’est alors que notre conclusion est constante : Le fonds euros n’est pas un bon placement… mais c’est un moindre mal dans un monde dans lequel tous les actifs sont fortement valorisés. 
Ceux qui ne peuvent que ce contenter d’épargner devront probablement s’en contenter et constater leur appauvrissement relatif, et attendant un cycle de baisse sur les marchés actions, favorable à un arbitrage.
L’autre solution pour ne pas continuer de subir l’euthanasie des rentiers est relativement simple : Il faut devenir entrepreneur de son patrimoine et utiliser votre épargne pour investir.
Vous ne serez alors plus un épargnant, mais deviendrez un investisseur. Cette démarche doit être au cœur de votre réflexion patrimoniale de long terme (cf »L’épargne est une erreur, débarrassez vous en avant qu’il ne soit trop tard !).

Besoin d'un conseil ? Découvrez nos services :
Conseil indépendant 
Bilan patrimonial
Gestion conseillée
Conférences patrimoniales
Livres & formations 
Optimiser sa Succession
Assurance-vie et gestion de patrimoine
Investir dans l'immobilier
Epargne et placement 
Assurance-vie
Plan Epargne Retraite (PER)
SCPI
Groupement forestier & viticole
Immobilier locatif 
Assurance emprunteur
Crédit immobilier
Expert-comptable Location meublée et SCI

26 commentaires

Vous êtes les meilleurs ambassadeurs !

Depuis quelques mois, j'ai mis en place un système d'avis client (indépendant et certifié).
Un client vient de déposer un nouvel avis. C'est grâce à ce genre de commentaires que j'adore mon métier ! #MERCI :