Personne n’épargne pour le bonheur d’atteindre un rendement élevé qui permettrait d’être le plus riche du cimetière. L’avarice n’est que rarement le moteur de votre volonté à épargner.

Épargner, c’est un sacrifice. Épargner, c’est renoncer à consommer immédiatement l’intégralité de vos revenus afin de financer un projet de vie plus important, plus tard.

On épargne pour se sécuriser face aux aléas de la vie, pour atteindre une forme de liberté, pour financer une dépense importante, …

Épargner, c’est aussi chercher à capter la dynamique de la croissance économique pour valoriser ce sacrifice et bénéficier d’un effet multiplicateur qui sera d’autant plus élevé que le projet de vie à financer est lointain. On parle alors d’investissement dans l’économie.

Ainsi, l’épargne de chacun, sa composition et surtout sa répartition entre actions, immobilier et liquidité, ne pourra être une réponse mathématique.

La répartition idéale de votre patrimoine entre liquidité, actions et immobilier sera personnelle et dépendra principalement de vos projets de vie.

On évoque souvent des répartitions « théoriques » entre fonds euros et unité de compte « actions » telles que 60/40 ; 50/50 ; 70/30 ou encore 80/20. Ces répartitions sont intéressantes, mais les difficultés sont nombreuses s’agit de choisir celle qui vous convient le mieux.

Plus je travaille à conseiller mes clients dans l’organisation de leur patrimoine et dans la construction d’un patrimoine sur-mesure qui leur permettra de satisfaire leurs projets de vie, plus je me rend compte que ces répartitions théoriques sont d’un intérêt très limité.

Vous devez travailler sur la répartition idéale de votre patrimoine en fonction de vos projets d’épargne et surtout de la date de leur échéance. Le rendement de votre épargne est une donnée qui s’impose à vous en fonction de vos projets de vie et de l’utilité présumée de votre épargne.

C’est là une réflexion qui s’inscrit dans le prolongement de cet article « Plus que le rendement, le temps et votre capacité à épargner feront votre fortune« .

Un patrimoine, ce sont 3 actifs :

L’épargne

Une masse de placements bancaires (livret A, CEL, PEL, …) et de fonds euros de vos assurance-vie. Une liquidité parfaite ou à terme de ces placements bancaires, fonds euros et euro-croissance permettent d’assurer le financement de vos projets de vie impérieux !

L’objectif n’est pas tant la recherche d’un rendement élevé que la certitude d’une épargne sécurisée sur laquelle vous pourrez compter pour financer vos projets de vie impérieux qui pourraient s’imposer dans les 8 à 10 ans.

L’épargne n’est pas rémunérée ou presque. Le rendement est médiocre, voir minable. Pourtant, vous ne pouvez pas vous passer de cette épargne tant elle est au cœur du financement futur de vos projets de vie les plus importants.

Il pourra s’agir d’un projet d’achat de la résidence principale, résidence secondaire, du financement des études des enfants à 4ou 5 ans ou encore de travaux à prévoir pour améliorer le confort de votre maison.

Cette épargne fondamentale est au cœur de votre patrimoine, c’est celle qui vous permet de bien dormir. Votre sérénité et probablement même votre liberté financière passe par cette épargne conséquente, et mal rémunérée.

Est-ce qu’il s’agit de 10%, 20% ou 30% de la valeur de votre patrimoine hors résidence principale et secondaire ? La réponse est propre à chacun.

Certains dormiront sereinement avec un stock d’épargne de 30% de leur patrimoine ; D’autres auront besoin de 10%.

En réalité, le niveau d’épargne, notion très personnelle, dépend principalement du niveau de vos revenus Vs du niveau de vos dépenses et de votre train de vie, mais également de l’aléa autour des revenus ou de votre âge.

Un chef d’entreprise et autres indépendants sait à quel point le stock de liquidité est essentiel car les revenus sont parfois très variables et la survie de l’entreprise suppose d’avoir les moyens de tenir pendant les périodes de vaches maigres.

Certes le rendement est nul, mais l’objectif est ailleurs : Il s’agit d’assurer le financement de vos projets de vie impérieux. Vous avez besoin de cet argent, de sa garantie et de sa disponibilité à tout moment pour dormir sereinement. Cette épargne non rémunérée vous permet d’assumer sereinement les aléas de la vie.

C’est là une notion fondamentale.

Votre épargne vous assure une forme de liberté dans le déroulement de votre vie, dans vos choix de vie professionnel ou personnel, mais également dans vos projets d’investissements dans l’économie.

Sans un stock d’épargne important, il vous sera probablement difficile d’investir en actions.

Les actions et l’immobilier

Au-delà de ce stock d’épargne et votre résidence principale + secondaire) qui vous permettent de dormir sereinement et d’atteindre une forme de liberté, vous devez pouvoir investir le solde de votre patrimoine dans l’économie.

A long terme, ces investissements dans l’économie vous permettront de bénéficier d’un effet multiplicateur et de décupler votre liberté et vos projets de vie. Investir permet de profiter du temps long, véritable secret des patrimoines importants.

Vous n’avez pas « besoin » du reste de votre épargne pour satisfaire des projets de vie impérieux.

Vous devez donc l’investir dans l’économie. C’est la dynamique de l’économie à très long terme qui vous permettra de financer des projets de vie que votre revenu ne pourrait financer à court terme.

L’investissement à long terme permet d’espérer des rendements très élevés pour celui capable de respecter l’obligation de temps long qui l’accompagne. C’est le bénéfice de l’effet multiplicateur.

Deux leviers sont alors envisageables :

  • L’achat d’actions à long terme afin de profiter de la capacité à long terme des entreprises à créer la croissance économique ;
  • L’investissement immobilier locatif car la valeur de l’actif immobilier suit la dynamique économique à long terme.

Ces deux investissements supposent de bloquer les capitaux à très long terme.

  • Investir dans l’immobilier locatif, c’est assumer des coûts de transactions élevés et une faible liquidité qui interdit d’espérer disposer de son capital rapidement ; Investir dans l’immobilier locatif, c’est également s’engager dans l’entretien régulier du logement pour maintenir sa valeur patrimoniale ; Un investissement en temps et en énergie qui est le prix à payer pour profiter d’un rendement de long terme qui promet de suivre la dynamique économique.

  • Investir dans le capital d’une ou plusieurs entreprises sera facile avec un faible coût de transaction et surtout aucune contrainte de gestion au quotidien contrairement à l’immobilier locatif. En revanche, le prix à payer pour bénéficier d’un rendement qui tirera profit de la dynamique économique sera le stress de la volatilité ; Investir en actions, c’est accepter une forte variation du prix de votre portefeuille en fonction de la narration des marchés financiers. Le stress est très élevé et la résilience de l’investisseur doit être très importante pour espérer réussir à profiter du potentiel de long terme que représente

Ces deux investissements doivent être envisagés à très long terme et ne pourront être les supports de l’épargne que vous souhaitez conserver disponible pour financer tel ou tel projet de vie dont la réalisation serait dans un horizon inférieur à 15 ans.

Votre sérénité à court terme ne passera pas ces investissements dans l’économie. Ces deux investissements seront potentiellement à l’origine d’une belle valorisation de votre patrimoine, mais ils pourraient vous empêcher de dormir s’ils dépassent un certain niveau.

En revanche, les investissements sont souvent indispensables pour construire votre sérénité à long terme.

Vous devez donc disposer d’un stock d’épargne suffisant pour :

  • Financer vos projets de vie dans les 8/10 ans, voir même 15 ans ; (en tenant compte de votre capacité d’épargne mensuelle qui pourrait permettre de financer une part non négligeable de ces besoins) ;
  • De gérer le stress de la volatilité intrinsèque aux investissements en actions. Si vous n’avez pas besoin de votre capital, vous pouvez gérer le stress de la volatilité car vous avez du temps ;
  • De financer la gestion de vos actifs immobiliers et des travaux qui devront impérativement être effectués pour maintenir la valeur patrimoniale de vos immeubles y compris résidence principale et secondaire.
  • Et surtout bien dormir. Vous avez besoin de 500 000€ pour vous sentir en sécurité et dormir sereinement. Il n’y a rien à dire. C’est comme ça ; Vous devez les conserver comme tel et accepter le prix à payer pour cette sérénité.

Sans ce stock d’épargne non rémunérée ou presque, vous pourriez perdre votre sérénité et donc la liberté tellement recherchée dans l’acte d’épargner.

La mauvaise rémunération sur le fonds euros de vos contrats d’assurance-vie est le prix à payer pour dormir sereinement et c’est tellement plus important qu’un rendement élevé qui vous empêche de dormir.

Plus on vieillit, plus la sérénité est un actif important à conserver, tellement plus important que d’augmenter la valeur de son patrimoine.

Un patrimoine doit être construit pour vous servir ; Vous ne devez pas être esclave de votre patrimoine.

A suivre.

Besoin d'un conseil ? Découvrez nos services :
Conseil indépendant 
Bilan patrimonial
Gestion conseillée
Conférences patrimoniales
Livres et formations 
Investir dans l'immobilier
Optimiser sa Succession
Assurance-vie et gestion de patrimoine
Epargne et placement 
Assurance-vie
Plan Epargne Retraite (PER)
SCPI
Groupement forestier & viticole
Immobilier locatif 
Chasseur en investissement immobilier locatif
Crédit immobilier
Assurance emprunteur
Expert-comptable Location meublée et SCI

41 commentaires

Vous êtes les meilleurs ambassadeurs !

Depuis quelques mois, j'ai mis en place un système d'avis client (indépendant et certifié).
Un client vient de déposer un nouvel avis. C'est grâce à ce genre de commentaires que j'adore mon métier ! #MERCI :