Nous entrons dans une période nouvelle dans laquelle l’extra-ordinaire est en train de devenir l’ordinaire.

  • L’extra-ordinaire d’une politique monétaire annoncée en 2008 comme non conventionnelle qui est en train de s’installer durablement comme la nouvelle convention ;
  • L’extra-ordinaire des taux d’intérêt négatifs qui sont en train de devenir un impôt sur l’épargne bien plus efficace que l’IFI (cf »Ce nouvel impôt sur l’épargne qui profite au budget de l’état et appauvrit les épargnants.« ) ;
  • L’extra-ordinaire d’une fuite en avant face à l’immensité des défis économiques que l’on ose affronter par crainte de perdre ce que l’on croit acquis ; L’extra-ordinaire d’un niveau de vie à crédit financé par une mondialisation destructrice de l’environnement et le nouvel esclavagisme des travailleurs des pays émergents ;

Bref, une période qui pourrait marquer l’histoire tant nous sommes en train de vivre un basculement important. Ce basculement est également visible du côté de la gestion de l’épargne : Avec les taux d’intérêt négatifs, épargner, c’est s’appauvrir ! Épargner, c’est à dire stocker de l’argent en attendant de la dépenser ou de l’investir retrouve sa définition originelle et ne peut plus être source d’enrichissement sans cause.

L’épargne redevient un placement d’attente entre deux projets d’investissement ou de consommation. Ce que l’on appelle épargne, c’est l’épargne bancaire sur les livrets ou autres PEL, mais aussi l’épargne en quasi-monnaie que sont les obligations d’état que l’on retrouve par exemple dans les fonds euros des contrats d’assurance vie.

Je suis parfois consterné par le nombre d’épargnant qui aiment être endettés alors qu’ils accumulent des montagnes d’épargne non rémunérées sur leur compte chèque ou sur le fonds euros de leur contrat d’assurance vie. Il s’agit là de  mauvaises habitudes conservées des années 90-2000 période pendant laquelle l’épargne était source d’enrichissement sans cause. L’enrichissement sans cause, c’est le fait de bénéficier d’un rendement de l’épargne supérieur au taux de croissance nominale de l’économie, c’est à dire une période particulièrement favorable à l’épargnant qui s’enrichit sans rien faire !

Tous nos conseils dans 3 livres !
 

  • « Investir dans l’immobilier » : Tous nos conseils et stratégies pour réussir votre investissement dans l’immobilier ! 375 pages de conseils et de stratégies.

 

Des livres vendus à des milliers d’exemplaires et dont les lecteurs reconnaissent la qualité !

Finalement, ce n’est peut être pas la période actuelle qui est anormale ; c’est la période pendant laquelle le rendement de l’épargne était supérieur au taux de croissance nominale de l’économie qui était une hérésie. L’épargne n’est qu’un stock d’argent en attente d’investissement, il n’est pas logique que son rendement soit supérieur au rendement du capital investi dans l’économie réelle.

Pour encourager l’investissement, le rendement de l’épargne doit être inférieur au rendement de l’investissement, c’est à dire en moyenne au taux de croissance nominale de l’économie … L’épargne ne peut être source d’enrichissement.

 

L’épargnant, s’il ne veut pas s’appauvrir doit donc utiliser son épargne pour investir dans un actif d’usage capable de générer un revenu pérenne à long terme comme l’achat d’action d’une entreprise ou l’investissement immobilier. C’est là, le raisonnement fort que nous vous proposons depuis de nombreuses années et que nous vous réitérions encore en début de semaine dans cet article « Ce nouvel impôt sur l’épargne qui profite au budget de l’état et appauvrit les épargnants. »

Malheureusement, vous n’avez pas tous l’envie, l’énergie ou les compétences pour investir votre épargne. Il ne vous reste alors que deux solutions :

Barème des meilleurs taux de crédit immobilier

Consultez notre barème des meilleurs taux actuellement proposés par les banques via notre comparateur de crédit immobilier.  

Comparer les taux immobiliers entre 100 banques

– Soit, la donner à vos héritiers qui eux, auront peut être l’envie, l’énergie et la compétence pour investir votre épargne. C’est le message que nous vous proposions dans cet article « Faire une donation à vos enfants pour améliorer le rendement de votre épargne. » ;

– Soit, rembourser vos crédits immobiliers par anticipation. L’effet de levier du crédit immobilier ne se justifie que si le rendement net d’impôt de votre épargne est supérieur au coût réel de votre crédit immobilier. La faiblesse excessive des rendement des fonds euros des contrats d’assurance vie et surtout l’accélération de leur baisse du fait des taux d’intérêt négatifs, transforme l’effet levier du crédit immobilier en effet massue.

 

 

Si vous n’avez pas de projet d’investissement, il est urgent d’utiliser votre épargne pour rembourser vos crédits immobiliers par anticipation !

Dès lors que l’épargne n’est plus source d’enrichissement, vous devez l’investir ; Et si vous ne voulez pas l’investir vous devez accepter de vous appauvrir en assumant un rendement inférieur au taux de croissance nominale de l’économie.

Ainsi, les épargnants qui sont endettés doivent utiliser l’épargne qu’ils n’utiliseront pas pour investir pour rembourser leur crédit immobilier ou autre crédit dont le taux sera toujours supérieur au rendement de leur épargne monétaire. Dans cette nouvelle normalité des taux d’intérêt négatifs, le taux des crédits immobiliers doivent être supérieurs au taux de rendement de l’épargne, marge bancaire exige. 

Le remboursement des crédits immobiliers par anticipation doit être la prochaine étape pour tous ceux qui accumulent de l’épargne sur les fonds euros des contrats d’assurance vie alors qu’ils n’ont aucun projet d’investissement.

Qui sommes nous ?

Leblogpatrimoine.com, au delà d’un site d’informations sur la gestion de votre patrimoine, est la vitrine de la société de conseil en gestion de patrimoine Guillaume FONTENEAU Conseil.
 
Le cœur de notre métier est le conseil en gestion de patrimoine indépendant. En accord avec nos convictions d’indépendance du conseil, nous ne sommes pas intermédiaire financier ou immobilier. Nous sommes rémunérés exclusivement par honoraires de conseil :   
 

Nouveau ! L’assistance patrimoniale – Une solution rapide et efficace pour répondre à vos questions, lever un doute ou simplement solliciter notre avis sur votre situation patrimoniale. L’assistance patrimoniale, c’est un rendez vous téléphonique d’une durée de 30 à 45 minutes pendant laquelle nous travaillons ensemble sur votre situation patrimoniale – Un service au tarif unique de 69€ TTC –   

 Réserver un rendez vous d’assistance patrimoniale

 

Le bilan patrimonial – L’analyse exhaustive et approfondie de votre situation patrimoniale. – Tarif variable selon la complexité de votre situation / En moyenne, ce service est facturé 590€ TTC.

  

Découvrir notre offre de conseil patrimonial



Posez vos questions et obtenez nos réponses

36 Comments

  1. C est quoi cette définition de l enrichissement sans cause ?

  2. Vous êtes sérieux là !!! rembourser les prêts plutôt que de placer son épargne !!!
    Pour ceux qui n’ont que des LEP et similaire, pourquoi pas… mais les autres !!!!

    Pour un gestionnaire de patrimoine, vous devez avoir plus d’une corde à votre arc et je pense que vous devez bien avoir des placements rentables dans votre gamme…
    Donc vous m’excuserez, mais il me semble plus rentable d’emprunter au taux actuel et de placer en contre partie … (du moins avec mes placements à moi…)

  3. Quel conseil quand on sait que les banque prennent des frais de remboursement anticipé (Les IRA peuvent représenter jusqu’à 3 % du capital remboursé ou 6 mois d’intérêt).Je pense que le problème n’est pas là, il est dans la qualité des placements et des allocations d’actifs proposés.

    • Goutagny says:

      Quelle absurdité cet article. Il y a des fonds euros à 1,8% sans parler des autres possibilités qui existent.

      • Et d’après vous, quels sera le rendement de votre assurance vie lorsque les compagnies d’assurance vie n’auront pas d’autres choix que d’investir dans des obligation (80% de l’encours des fonds euros) dont le rendement sera proche de 0 ?

      • Christophe says:

        Il y a même des fonds en euros à 2,48%………………
        Encore un blog pour vendre n’importe quoi plutôt que d’informer vraiment !

  4. Penser que cette épargne n’est pas investie d’une manière ou d’une autre dans l’économie au sens large me parait une hérésie.
    En tant que gestionnaire de patrimoine, quelles sont vos pistes, vos idées ?

    • Ce que j’exprime dans mon commentaire de ce matin, c’est que l’aspect financier n’est pas le seul paramètre à prendre en compte dans la diversification de son patrimoine. Il faut y adosser les notions de protection de la famille, de protection de soi-même, de transmission de patrimoine, d’effet levier du crédit… D’où le fait que je trouve votre article trop réducteur.

  5. L’argent qui rapportait sans effort….désolée mais il y a l’effort d’épargner, l’effort de ne pas consommer, l’effort de l’avoir gagné, aussi, cet argent.
    Si on l’a sur un compte, c’est qu’on a bossé pour ! Il ne tombe pas du ciel !
    Vous avez une vision facile alors qu’il y a souvent beaucoup d’efforts et de sacrifices derrières.
    Pour ma part, des restaurants que je n’ai pas faits, pas de femme de ménage à la maison, privation de vacances pendant 15 ans, un chien que je n’ai pas adopté, un enfant qui n’est pas né, des dimanches et week-ends à travailler.

    Alors l’argent sans effort…

    • Non, c’est la rémunération élevée pour vous encourager à ne pas la consommer et à l’accumuler qui est une hérésie : Une rémunération élevée pour vous encourager à accumuler votre épargne ne me semble pas dans l’intérêt collectif.

      Dans l’intérêt collectif, l’argent doit circuler ! Être dépensée ou investie. Encourager le stock inactif d’argent ne me semble pas cohérent.

      • Bonjour
        Je suis totalement d’accord. Epargner n’a aucun interet. Je consomme plutot que de courir apres un 0,75% du livret A. J’ai rembourse 2 credit immo par anticipation meme avec les 3% d’ Ira, je suis gagnant et 1 credit auto.
        Maintenant que faire des liquidites degagees( anciennes mensualites) et L’epargne qui se cumule en plus?
        Il y a un conseil que je n’ai pas suivi est celui de se Depecher d’acheter car les taux allaient soit disant remonter. Ouf! Mais ca ne me dit pas que faire de mes liquidites.
        Je vais me laisser tenter par de la location saisonniere, c’est a la mode et moins lourde que la location classique avec les risques d’impayes.
        Il parait que la defiscalisation dans les DOM (Guyane par exemple) ou la demande hoteliere est forte, serait interessante. A voir.

      • Si je me privé de vacances, de week-ends, d’un chien pour mettre de côté, c’est que ma rémunération n’est pas si élevée !!!
        Et c’est surtout que je mets de côté pour ma retraite car je sais que j’en aurai pas.

        • si vous mettez de cote pour votre retraite et que la remuneration de votre epargne est negative( inflation moins interets servis) a quoi bon?
          Lorsque l’auteur du sujet se sent consterne par le montant des depots sur les comptes courant alors que certains de leurs propriétaires sont endettes a 4 ou 5% ou plus, il ne parle pas des gens qui ont quelques milliers d’euros a l’ecureuil pour toute fortune. Le sujet est l’argent qui dort. A bercy et a la caisse des depots, ils ne dorment pas pour se servir a bon compte sur notre epargne.

  6. Petitjean says:

    Bonjour,
    Merci pour vos articles toujours intéressants.
    Je pense que votre propos peut sembler pertinent de prime abord mais je ne le partage pas vraiment.
    Outre les pénalités de RA déjà mentionnées par un commentaire précédent, différents éléments de réflexion viennent conforter le fait de conserver une disponibilité de cash, même peu ou pas productive.
    Je pense notamment au fait que un matelas d’argent liquide peut être bien utile en cas de coup dur (maladie d’un conjoint ou d’un enfant) et que votre crédit immo sera toujours moins cher qu’un crédit conso ; Ou encore pour saisir une opportunité d’investissement dans des délais très courts.
    Je pense aussi qu’un emprunt immobilier est assorti d’une assurance emprunteur : ne faut-il pas intégrer cela dans le raisonnement ? Ainsi que le fait que vous ne trouverez peut-être pas les mêmes conditions financières aujourd’hui d’une telle assurance que celles obtenues il y a X années, lors de la souscription du contrat ne doit-il pas être pris en considération ?
    A la suite de mon idée précédente, si vous avez subi un pépin de santé majeur depuis votre dernier crédit immobilier, il vous sera peut-être tout simplement impossible de souscrire un nouvel emprunt en cas de besoin : donc, rembourser votre crédit actuel, n’est-ce pas pour brider les ailes pour pas grand’chose ?
    A vous lire,
    Cordialement

    • Vous etes couvert et peut etre plus que vous ne le pensez. Assurance conducteur integre pratiquement dans tous les contrats, responsabilite civile, assurances carres de credit, etc.. Vous pouvez souscrire une assurance hospitalisation et deces, ou accidents de la vie si l’avenir vous fait peur. Cela fait partie des aleas de la vie, pas de quoi rester sur le quai et regarder les trains passes.
      Ce forum parle d’economie, de fiscalite, etc.. Bref de fric. On a tous une machine a laver qui tombe en panne en meme temps que la voiture et cela arrive juste derriere la facture de chauffage. On y peut rien. Parlez nous d’optimisation fiscale, de Raymond Barre, de Thevenou, Cahuzac, c’est plus interessant.

  7. Chacun est un cas d espèce. L’ analyse de GF est sans faille pour une majorité d épargnants qui cantonnent leurs placements au livret À et aux fonds en euros. Ceux la on intérêt à bien regarder les conditions de leurs crédits et de faire un petit calcul economique(c est la cible de l article)
    Ceux qui prennent des risques avec une gestion active ou passive d actions en direct ou via UC/ETF doivent rester diversifiés (crédits compris). Vous avez la possibilité bien compris que sans risque vous allez perdre de plus en plus. Ne restez pas prisonniers de vieux schémas

  8. « L’effet de levier du crédit immobilier ne se justifie que si le rendement net d’impôt de votre épargne est supérieur au coût réel de votre crédit immobilier » Y a t il un article pour expliquer l’effet de levier, moi je connais effet de levier en bourse mais en immobilier non?

    Pour les petites sommes cela peut valoir le coût, très peu sont renégociable.

  9. Bonjour
    à

    Arrot: c’est tout à fait ça

    « Chacun est un cas d espèce. L’ analyse de GF est sans faille pour une majorité d épargnants qui cantonnent leurs placements au livret À et aux fonds en euros. Ceux la on intérêt à bien regarder les conditions de leurs crédits et de faire un petit calcul économique(c est la cible de l article) »

    De plus, cela dépend du taux du taux de l’emprunt à rembourser. Tout le monde connaît les frais de remboursement anticipé. Mais lors de l’emprunt il est parfois possible de prévoir une clause de remboursement anticipé sans pénalité( certes il faut se bagarrer! ).
    Tous les cas diffèrent mais il est peut-être opportun de contracter un nouvel emprunt à taux beaucoup plus intéressant avec assurance qui pourquoi pas peut-être plus intéressante.

    Peut-être qu’on va me dire « vous êtes sérieux !!!

    C’est une idée, un débat, mais rien n’est figé.

    Mais toutes les idées sont bonnes.

  10. bonjour,
    on n’est pas à l’abri d’une déflation

    dans cette hypothèse on pourrait très bien retrouver des taux d’intérêt réels positifs !

    • Vous n’allez pas nous refaire le coups des taux qui vont repartir a la hausse. Le Japon est depuis plus de dix en deflation. Sa dette, certes domestique, c’est plus de 200% de son PIB et on rajoute Fukushima et la denatalite. Bref, c’est la catastrophe. Non monsieur, excedent commercial, niveau de vie eleve, chomage tres faible etc…
      Donc rien de nouveau. Le risque est plutot du cote de la surchauffe de l’economie US, menage endettes, emprunte etudiants, guerres commerciales. Quand l’ on le Sam s’enrhume, la planete eternue. Pour l’instant wait and see.

  11. Du fait de la faiblesse des taux d’intérêt, les frais de remboursements anticipés sont très faibles (6 mois d’intérêt).

    Je suis assez convaincu par le fait qu’être toutes voiles dehors avec effet de levier à gogo, crédit sur 20 ou 25 ans n’est plus forcément adapté. J’avais un peu abusé du système donc j’ai commencé à rembourser mes crédits immo (15 à 20% en montant). Je descendrai probablement encore un peu en fin d’année pour être à 70% de mon stock début 2019. Ensuite, en fonction de l' »état du monde », j’aviserai pour les années à venir.

  12.  » Finalement, ce n’est peut être pas la période actuelle qui est anormale ; c’est la période pendant laquelle le rendement de l’épargne était supérieur au taux de croissance nominale de l’économie qui était une hérésie.  »

    Vous avez conceptualisé ce qui me dérangeait dans un coin de ma tête sans pouvoir l’expliquer.
    Merci !

    Ajoutons également que de nos jours l’épargne n’est finalement que de la trésorerie.
    À chacun d’ajuster son BFR

  13. Maman Laurent says:

    Bonjour, mais vous oubliez les autres sortes d’anciens crédits affectés du style Sofinco et autres..
    Des crédits contracté il y a 10 ans à plus de 8%. Et impossible à renégocier.
    Là vous ne savez pas quoi dire..
    Les banques sont des voleurs.
    Il n’y a pas que les crédits immobiliers, il y a tous les autres crédits que ce soit à la consommation ou pour avoir fait tels ou tels travaux.
    On fait comment sachant maintenant que vos taux d’intérêts on chuté ?
    Votre propre banque veut bien faire « un effort » d’un point de moins moyennant regroupement des assurances vies que vous détenez ailleurs !
    Laissez-moi rire jaune.
    Les banques toutes des voleuses.

    • Quand j’avais 23 ans, j’etais dans le rouge et une conseillere de l’ecureuil m’a dit » quand on ne sait pas gerer, on se contente d’un livret A. Merci Madame. Plus tard, elle m’a dit qu’elle fermait mon compte, je ne suis pas un client « interessant », Apres c’est au tour de la Societe Generale qui refuse un crédit etudiant a ma fille, ok tres bien.
      Reste la Banque Postale qui m’a fait confiance et octroye pas moins de 5 credits dont 3 immo tous rembourse par anticipation et le credit auto. Toute mon epargne est dans cette banque, autorisation de decouvert 4500€, RDV avec mon conseiller tres rapide, parfois sur le trottoir devant l’ecole. Bref, l’ecureuil bouffera pas les noisettes sur mon compte courant et les traders de la SG ne joueront pas avec mon epargne. Il faut choisir sa banque et la remercier quand elle finance tous vos projets. C’est ce que je fais. Quand a SOFINCO, il y a toujours moyen de quitter la filiale de la Bnp.

  14. Ange LERUAS says:

    Quand Guillaume dit que l’épargne est faite pour investir, certain pense comme lui, mais d’autres, les sceptiques, sont suspicieux envers Guillaumes et les autres, pour la simple raison que les raisons ne sont pas claires et il est cru qu’ils prêchent pour sa paroisse.
    Pour ma part je n’ai aucun scepticisme puisque Guillaume et les autres ont raison.
    Pour quelle raison ?
    Vous allez le savoir, mais avant il faut bien s’entendre sur ce que l’épargne est.
    Pour moi c’est uniquement des liquidités disponibles. Tous placements financiers sont des créances qui constitue avec d’autres biens meubles ou immobilier le patrimoine qui comprend aussi les dettes.

    Partant du principe de liquidité aucun centimes de cette liquidité n’est pas, soit :
    * une rétribution d’un service physique, intellectuel, ou financier.
    * une attribution dans le cadre de loi sociale.

    Il ne faut prendre prétexte que la cession d’un bien du patrimoine échappe à cela puisque l’acquéreur a réglé avec des rétributions ou des attributions et, de même le remboursement d’un bon de caisse n’est que le remboursement d’une de vos rétribution ou attributions, mise a dispositions d’autres que vous.

    De même quand on vous rembourse un prêt, vos rétributions et attributions ont été misent à la disposition de l’emprunteur, lequel vous rembourse avec ses attributions ou rétributions.

    CONNAISSEZ-VOUS L’ORIGINE de vos RETRIBUTIONS ou ATTRIBUTIONS ?
    C’est une avance faites par des organismes producteurs qui en attendent le remboursement par la vente de leur production qui n’est possible que si ces avances sont utilisées pour acquérir la production.

    La civilité demande, alors, que l’usage de ces rétributions et attributions, étant des avances ,soit réservé OBLIGATOIREMENT à l’acquisition des productions. Sans cela la production n’est pas vendu et les avances non remboursable.

    Constitue, alors, une incivilité le fait de, au-delà du fond de roulement, épargner.

    Revenir civiliser c’est de faire profiter d’autres que vous de vos avances afin de rembourser d’autres avances et le cycle est boucler pour pouvoir faire d’e nuvelles avances.

    Conclusions l’épargne doit être utilisé sans délais par le détenant ou réinvesti et ne plus rester épargne, mais créance ou valeur mobilière ou immobilières, plus ou moins disponibles, si facilement convertible en liquidité, pour revenir redevenir chez vous votre avance antérieure utile à rembourser d’autres avancese avance par l’acquisition d’une production génératrice des avances.

    C’est ainsi et pas autrement que la monnaie circule.
    Arrêter la circulation, vous arrêter la production et on rentre en crise, sauf s’il y a un gendarme qui comptabilise les incivilités et réinjecte, le temps que durent ces incivilités, l’équivalent de ces dernières, puis retire cette injection lorsque l’épargne est remise en circuit.

    C’est le circuit de la crise de 2008 et sa sorti de crise.par les gendarmes qui ont, pour une fois, bien agi. Une crise comportementale par la somme d’incivilité épargnante, suite à une psychose non justifiée.

    Nous n’avions rien à craindre des crises de subprime ou de dette souveraine de l’époque. Mais été à la limite des faillite de banque et d’entreprise si les gendarme n’étaient as intervenu.

    Nous n’avions pas une crise de finance mais les finances ont permis de juguler la crise.

    A méditer, l’usage des finances qui ne suivent que les chemins que nos comportements décident.

  15. Gold tout simplement

  16. Ne pas oublier tout de meme que dans les 3 roles de la monnaie il y a la reserve de valeur.
    C’est une condition a la confiance que les agents économiques ont en elle et donc a son existence même.
    Cette perte de confiance est longue a se mettre en place il y a une tres grande inertie dans les réactions des gens mais a un moment donné il y a un effet falaise ca s’appelle la fuite devant la monnaie.

  17. Quid de l’aspect prévoyance d’un prêt assuré par une ADE ? Quid de la deductibilité des charges financières d’un investissement locatif ? L’aspect financier n’est pas le seul paramètre à considérer dans la constitution et la diversification de son patrimoine. Travaillant moi même dans le secteur, je dis souvent à mes clients qu’au vu de tous ces paramètres, il est plus judicieux d’emprunter de l’argent que l’on possède, quitte, en fonction de l’évolution de sa vie et de ses projets, de rembourser par anticipation ensuite. Au moins ils ont le choix. S’ils utilisent leur épargne, elle n’existe plus..
    Aujourd’hui, la banque peut les accompagner dans le projet, ce qui ne sera peut-être pas le cas à l’avenir (âge /solvabilité….).

    Pour conclure, je trouve votre article très réducteur.

  18. 1 : Au vue des taux immo emprunter c’est une forme d’epargne. Alors pourquoi rembourser par anticipation avec en plus payer des frais d’IRA.
    2 : investir dans l’economie réelle ! Quel est le but de la finance aujourd’hui ? Speculer, croissance, enrichissement ! Ce modèle tue la planète et l’environnement sociale.
    3 : le but de constituer une epargne pour la classe moyenne n’est pas de s’enrichir a speculer mais de faire face à des imprevus qui peuvent faire baculer la vie des gens. Le reemplois de cette epargne se fait en generale sous 5 à 8 ans donc l’érosion de l’épargne n’est pas justifié !

  19. avec une telle abondance de liquidités au niveau mondial qui a entraîné uniquement une hyper inflation des actifs en particulier de l’immobilier le système ne tient que parce que les gens ont encore confiance dans la monnaie mais jusqu’à quand ???

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.