La bourse et la comparaison permanente de l’évolution de votre portefeuille vis-à-vis des indices boursiers vous détourne de la réalité de l’investissement en actions.

À titre personnel, je ne compare pas la performance de mes investissements en actions vis-à-vis du CAC40 ou d’un autre indice boursier.

D’une manière plus générale, je ne porte pas beaucoup d’attention à la valeur atteinte par mes investissements en actions. Pourtant, mes investissements en actions représentent plus de 40% de la totalité de mon patrimoine.

J’aime acheter des actions.

J’aime devenir actionnaire d’entreprises dont j’apprécie le modèle économique, la mission, l’état d’esprit. Je me fiche totalement d’afficher une performance positive ou négative par rapport au CAC40. Je me fiche presque de l’évolution du cours de bourse dès lors que j’apprécie l’entreprise, son modèle et sa capacité à imposer son modèle à long terme.

J’investis dans une entreprise pour une durée très longue, quasi illimitée dès lors que je considère que l’entreprise saura être capable d’adapter son modèle économique à l’évolution de la société et de la demande.

J’achète et je ne vends jamais (sauf si le modèle économique de l’entreprise se périme du fait d’une incapacité à s’adapter).

Je ne passe quasi aucun arbitrage, aucune opération spéculative de prise de bénéfice. JAMAIS. En revanche, je m’intéresse aux entreprises dans lesquelles j’investis.

Toutes mes actions sont détenues au nominatif administré. Je reçois régulièrement les invitations aux assemblées générales et les rapports annuels. C’est passionnant et ça permet de sortir d’une simple spéculation boursière.

Lorsque je reçois, ce genre de lettre, je ne me considère pas comme un simple spéculateur qui cherche à gagner de l’argent en bourse. Je suis un véritable investisseur de long terme, un accompagnateur de l’entreprise sur le temps long.

Cette lettre représente exactement ma philosophie de l’investissement en actions :

J’essaie de comprendre le modèle économique des entreprises dans lesquelles j’investis, leur force et faiblesse à long terme, et surtout, je fais confiance aux dirigeants de ces entreprises pour prendre les bonnes décisions.

L’entreprise est un système complexe qui sait s’adapter en permanence, faire émerger ses leaders pour évoluer dans sa capacité à générer toujours plus de bénéfices à long terme.

Lorsque vous investissez dans un bien immobilier, vous ne comparez pas en permanence l’évolution du prix de votre bien immobilier par rapport à l’évolution des prix des biens situés dans une autre région ou des biens de taille et qualité différente.

Pour les actions, c’est pareil quand on y réfléchit : Pourquoi comparer la performance de votre investissement dans le capital d’une entreprise avec l’évolution spéculative des cours d’une entreprise américaine spécialisée dans l’intelligence artificielle ?

Un indice boursier est l’image instantanée des forces spéculatives du moment. Un indice surfe sur les bulles spéculatives. L’indice MCSI WORLD, c’est 5% de NVIDIA. Une bulle spéculative qui profite pleinement à l’indice MSCI World.

Demain, NVIDIA rentrera dans le rang, mais une autre folie spéculative prendra le relai. Naturellement, l’investisseur de long terme qui ne souhaite pas participer à cette folie spéculative ne pourra atteindre le même niveau de valorisation.

Comparer ses performances à celle d’un indice boursier, c’est devoir spéculer en bourse et participer à l’euphorie régulière qui s’empare de tel ou tel secteur pour pouvoir suivre !

Ce n’est pas ça investir à long terme dans le capital des entreprises.

À titre personnel, lorsque je sélectionne une entreprise, je ne sélectionne pas l’entreprise à la mode dont le cours monte sans que je comprenne pourquoi. J’investis dans une entreprise dont je comprends le modèle économique, une entreprise que j’apprécie et dont le cours est raisonnable au regard du potentiel de très long terme.

Je ne veux pas participer à la spéculation ambiante. Mes performances sont naturellement inférieures à celle des indices boursiers puisque je n’investis pas dans les entreprises à la mode qui profite des flux spéculatifs.

Néanmoins, je suis serein. Je peux partir en vacances pendant 1 mois au mois d’août sans regarder mon portefeuille, sans aucun stress. Je pourrais même partir 6 mois, tellement je ne suis pas dans une gestion spéculative.

Je laisse travailler les dirigeants et les salariés des entreprises dans lesquelles j’investis faire ce qu’ils savent faire de mieux !

Je préfère leur faire confiance pour valoriser mon patrimoine, plutôt que d’essayer de jouer avec les forces de la spéculation sur le cours erratique des cours de bourse à court terme.

Les indices sont le fruit des forces spéculatives. Les indices sont le summum de la spéculation boursière. Ce n’est pas ça investir à long terme dans le capital des entreprises.

À suivre.

Besoin d'un conseil ? Découvrez nos services :
Conseil indépendant 
Bilan patrimonial
Conférences patrimoniales
Gestion conseillée
Livres et formation 
Assurance-vie et gestion de patrimoine
Investir dans l'immobilier
Optimiser sa Succession

Vous êtes les meilleurs ambassadeurs !

Depuis quelques mois, j'ai mis en place un système d'avis client (indépendant et certifié).
Un client vient de déposer un nouvel avis. C'est grâce à ce genre de commentaires que j'adore mon métier ! #MERCI :