Vous êtes vous déjà amusé à comparer les tarifs entre plusieurs contrats d’assurance emprunteur ? Entre le montant de la prime mensuelle, un taux d’assurance emprunteur calculé sur le capital emprunté ou sur le capital restant à rembourser, la dégressivité des cotisations, le TAEA… Il est parfois complexe de comparer les différentes offres d’assurance emprunteur.

Choisir l’assurance emprunteur la moins chère n’est pas si facile que cela !

Pour illustrer ces difficultés, je vous propose de réaliser une simulation à l’aide du comparateur d’assurance emprunteur mis à disposition par notre partenaire courtier en assurance emprunteur.

Comme vous allez pouvoir le constater, en deux minutes, après avoir renseigné les caractéristiques de l’emprunteur (âge, civilité, profession, risque médical et fumeur ou non), l’outil compare 28 compagnies d’assurance afin de trouver celui qui proposera la tarification la plus faible.

Pour cette simulation, considérons un emprunter né en 1972, homme, non fumeur, salarié cadre.

Les résultats sont en apparence facile à interpréter puisqu’il s’agit de rechercher l’assurance emprunteur qui sera la moins chère (on s’assurera ensuite d’avoir sélectionné une assurance emprunteur aux garanties suffisantes).

Dans le détail, c’est un peu plus compliqué (mais tout de même relativement simple).

Le comparateur d’assurance emprunteur me propose un classement des contrats les moins onéreux en fonction de deux critères :

  • 1 – Le contrat d’assurance de prêt dont le tarif sur la durée totale du crédit est le plus faible. Il s’agit d’un contrat commercialisé par la compagnie UTWIN. Le comparateur me promet d’économiser 6215€ pour un coût total de 17534.75€ et un taux moyen de 0.28%.

  • 2- Le contrat d’assurance de prêt dont le tarif est le moins cher sur les 10 premières années. C’est alors un autre contrat qui m’est suggéré. Le contrat est proposé par la compagnie « First ». pour un coût total sur toute la durée du prêt de 21 038,27 €, soit un taux moyen de 0.33%

Pourquoi il est essentiel de comparer le coût de l’assurance emprunteur sur les 8 ou 10 premières années ?

En réalité, deux mécanismes se cumulent pour fausser les comparaisons de deux contrats d’assurance emprunteur par le coût total :

1- Le mode de calcul de la cotisation entre une cotisation d’assurance calculée sur le capital restant à rembourser ou une cotisation calculée sur le capital emprunté.

Les compagnies d’assurance emprunteur ont deux manières pour calculer le montant des cotisations d’assurance emprunteur :

  • Sur le CAPITAL INITIAL (montant de votre prêt initial) : Les cotisations sont fixes sur toute la durée de votre crédit, le montant de l’assurance est donc identique à chaque mensualité.

  • Sur le CAPITAL RESTANT DÛ : Les cotisations sont dégressives sur toute la durée de votre crédit. La prime d’assurance est plus élevée en début de prêt et diminue progressivement au fil des remboursements du capital, jusqu’à l’échéance du prêt.

Comme nous vous l’expliquions dans cet article « Crédit immobilier : L’assurance emprunteur calculée sur le capital restant dû (CRD) est elle intéressante ?« , choisir entre une assurance à cotisation fixe ou dégressive dépend donc de votre profil et de vos projets :

  • Si vous comptez revendre votre bien immobilier avant le terme du prêt, un contrat en « capital initial » sera souvent plus avantageux.
  • En revanche, un contrat en capital restant dû sera plus économique si vous remboursez votre crédit comme prévu.

2- La dégressivité des cotisations d’assurance emprunteur calculées sur le capital restant à rembourser.

Les compagnies d’assurance emprunteur ont tendance à utiliser la dégressivité des cotisations d’assurance emprunteur pour décorréler taux d’assurance et primes réellement payées par l’emprunteur.

Comme nous vous l’expliquions dans cet article « Assurance de prêt immobilier sur le capital restant dû : Attention à la dégressivité des cotisations !« , certaines compagnies d’assurance affiche un coût total sur la durée total du crédit très faible, mais elle applique une méthode de tarification qui leur permet de prélever la grande majorité des cotisations pendants les premières années d’assurance (comme c’est le cas d’UTWIN par exemple).

Considérant que la durée moyenne de détention d’un bien immobilier est de 8 ans, les compagnies d’assurance ont tout intérêt à ce que les premières années de cotisation soient les plus élevée.

Pour comprendre cette notion, je vous propose de sélectionner une troisième compagnie d’assurance emprunteur SURAVENIR qui propose un contrat dont le coût total est de 19870€ et un taux moyen de 0.32%.

Décomposition du coût de l’assurance emprunteur dans le temps.

En réalité, en dehors de toutes questions médicales, pour sélectionner le contrat d’assurance emprunteur, il convient de décomposer la tarification du contrat dans le temps afin de l’adapter à votre projet de vie :

  • Si vous pensez devoir revendre votre acquisition dans X années, il vous faut choisir le contrat qui sera le moins cher sur ces X années ;
  • En revanche, si vous pensez pouvoir rembourser votre crédit immobilier jusqu’au terme, il vous faudra porter votre attention sur le coût total sur toute la durée du crédit en veillant bien à ce que les garanties courent jusqu’au terme.

Décomposition du cumul des cotisations dans le temps entre les 3 contrats sélectionnés UTWIN, FIRST et SURAVENIR.

Attention, vous ne pouvez pas retenir ces noms de contrat pour sélectionner votre contrat. La tarification est personnelle et dépend de très nombreux critères tels que votre lieu d’habitation, votre âge, votre métier, votre sport, … Vous n’avez pas d’autre choix que de réaliser une simulation personnalisée via nous comparateur d’assurance emprunteur pour connaître le classement des compagnies selon votre situation

Voici donc le graphique des cotisations d’assurance emprunteur cumulées dans le temps.

CONCLUSION :

  • Le contrat UTWIN (courbe BLEU) est effectivement le moins cher sur la durée totale du crédit, mais il est largement le plus cher sur les 15/16 premières années de cotisations ;
  • Les contrats Suravenir (Courbe grise) et First (courbe orange) ont globalement un coût équivalent sur toute la durée du crédit, même si le contrat first est un peu plus cher au total.

Au-delà du tarif et des cotisations d’assurance emprunteur, quid des garanties ?

La question des garanties est essentielle d’autant plus que les durées des crédits immobiliers ont tendance à s’allonger jusqu’au départ à la retraite : Les contrats d’assurance emprunteur ont tous dans garanties qui prennent fin à un certain âge. Il est important de s’assurer d’être couvert jusqu’au terme du crédit immobilier.

Poursuivons donc l’exploration des résultats de notre comparateur.

Dans le détail des contrats que nous avons sélectionnés : Le contrat UTWIN (courbe bleu), c’est à dire celui qui est le moins cher sur la durée totale du crédit immobilier est également celui qui met fin aux garanties le plus tôt !

Vous payez moins cher, mais vous n’êtes plus couvert pour l’IPT, ITT et le PSY-DOS à partir de 66 ans. Cela signifie que celui qui aurait la perspective de travailler jusqu’à 69 ans prend le risque de ne pas être totalement garanti sur les 3 dernières années de sa vie professionnelle.

Au contraire, le contrat SURAVENIR, est 8000€ plus cher sur la durée total du crédit (classé 3ième), mais il permet une protection la plus longue jusqu’à 69 ans. Suis-je disposé à payer 8000€ de plus pour être couvert 3 années de plus ? Voilà la bonne question.

CONCLUSION : Comparer les contrats d’assurance emprunteur n’est pas très compliqué… mais il faut tout de même faire attention à ne pas tomber dans les pièges tarifaires construits par les compagnies d’assurance !

A suivre.

Besoin de conseils ? Découvrez nos services :
Conseil personnalisé 
Bilan patrimonial
Accompagnement patrimonial
Livres / Formations 
Investir dans l'immobilier
Succession
Assurance-vie et gestion de patrimoine
Crédit immobilier 
Comparateur de crédit immobilier
Comparateur d'assurance de prêt
Expertise comptable 
Expert-comptable spécialiste
en location meublée et SCI

5 commentaires