Depuis la fin du mois de décembre, le gouverneur de la Banque de France a exigé, par deux fois, que les banques modifient rapidement les critères d’accord de crédit immobilier ! Plus qu’une recommandation d’une autorité administrative, le gouverneur de la banque de France menace les banques réfractaires de sanctions qui pourraient prendre la forme d’une exigence supérieure de capitaux propres.
Bref, les taux de crédit immobilier sont au plus bas (cf »comparateur de crédit immobilier« ), mais les banques sont obligés de durcir les conditions d’accord de crédit immobilier en exigeant un apport personnel plus important, un endettement maximum sur 25 ans et surtout un taux d’endettement maximum à 33% (fini le calcul du taux d’endettement avec le reste à vivre).
Pourtant, pour le moment, rien ne semble avoir changé du côté des conseillers bancaires et des courtiers en crédit immobilier. Les premiers retours ne font pas encore état de consignes massives visant à restreindre l’accès au crédit immobilier pour les emprunteurs dont le taux d’endettement serait supérieur à 33% ou dont l’apport personnel ne serait pas suffisant (cf »Crédit immobilier : Enfin une définition du taux d’endettement à 33% qu’on ne peut plus dépasser en 2020 ! ou « Crédit immobilier : C’est confirmé ! Il va être plus compliqué d’emprunter en 2020 pour l’immobilier locatif« ).
Mais les conseillers bancaires sont ils les décideurs ? Je ne crois pas. Ceux qui ont la main sur les analyses risque des crédit immobilier ne sont pas les commerciaux ! Un commercial vend le taux et l’assurance emprunteur, mais il subi la décision risque de la filière spécialisée dans l’analyse des risques de crédit immobilier.
Ainsi, nous ne devrions pas nous rendre compte en temps réel de ces nouvelles conditions d’octroi de crédit immobilier. Il ne faut pas confondre l’accord commercial de principe et l’accord définitif de la banque. C’est lorsque le dossier devra être validé par la filière risque que le refus de prêt va tomber !
Dans un premier temps, le commercial qui doit remplir ses objectifs est hyper optimiste quant à l’obtention du crédit immobilier. Selon la grille de lecture du conseiller commercial, il n’y a aucun problème pour obtenir un crédit immobilier, sauf cas manifestement hors case ; Devant un beau profil client patrimonial, avec de bons revenus et de belles perspectives commerciales, il est facile de se laisser emporter et de croire qu’il sera facile d’accorder un crédit immobilier à un beau profil.
En revanche, lorsqu’il s’agit de s’atteler au dossier de demande de prêt, les choses se compliquent, et l’enthousiasme du commercial retombe immédiatement lorsque l’analyse risque du service « prêt » refuse d’accorder le crédit immobilier au motif que le taux d’endettement est trop élevé ou apport personnel insuffisant.
Rien n’y fait, le conseiller a beau expliquer que son client est sans risque et que les retombées commerciales sont très importantes, le service « risque » est rigide ! Les chiffres ont parlé et la connaissance fine du client n’y changera pas grand chose.
Et là, le conseiller commercial de revenir expliquer à son client que son super profil sans risque est s’est vu refuser son crédit immobilier ! Incompréhensible !
Combien d’entre vous ont subi le refus de prêt de la banque alors même que le conseiller était lui tout à fait disposé à vous accorder le crédit immobilier ? Ces refus vont se multiplier au cours de ce premier trimestre 2020 ; Attention aux mauvaises surprises.
 

Et vous, amis lecteurs banquiers ou courtiers ? Quels sont vos constats sur le terrains ? Les banques ont elles déjà modifié leur critère d’accord de crédit immobilier ?

Peut on encore emprunter sans apport personnel ?

 
ps : Les courtiers ne seraient ils pas en train d’obtenir leur revanche en justifiant leur valeur ajoutée dans la capacité à trouver un crédit immobilier ?  C’est lorsque l’accès au financement à crédit se referme que l’on retrouve l’utilité d’un professionnel qui vous permettra de l’obtenir.
A suivre…

Besoin d'un conseil ? Découvrez nos servives :
Conseil personnalisé 
Bilan patrimonial
Accompagnement patrimonial
Livres / Formations 
Investir dans l'immobilier
Succession
Assurance-vie et gestion de patrimoine
Crédit immobilier 
Comparateur de crédit immobilier
Comparateur d'assurance de prêt
Expertise comptable 
Expert-comptable spécialiste
en location meublée et SCI

Investir dans l'immobilier

67 commentaires