Retenir un patrimoine immobilier suppose de la gérer activement. Acheter un bien c’est bien, mais s’interroger sur l’opportunité de la conserver et le vendre s’il ne satisfait plus vos besoins doit être une saine décision.

Il est une erreur d’envisager un achat à vie d’un bien immobilier. L’investisseur immobilier habille s’enquerra d’investir dans un bien immobilier qu’il optimisera pour maximiser la valeur, puis le vendra lorsqu’il le considérera à sa valeur maximale pour reproduire l’opération sur un autre bien immobilier.

« Investir dans l’immobilier » : Notre nouveau LIVRE et une FORMATION pour réussir votre investissement immobilier

J’ai écrit ce livre, non pas comme un livre, mais comme un outil qui doit vous permettre de vous former avant d’investir. Il est le résultat de 18 mois de travail de rédaction, mais surtout plus de 10 ans d’expérience, de conseils et de formations prodiguées auprès de professionnels de la gestion de patrimoine, notaire, expert-comptable ou d’étudiants.

Ce livre doit vous donner les moyens réussir votre investissement immobilier et ce, quelque soit votre niveau de connaissance et votre expérience dans l’investissement immobilier. 

 

En bonus, les acheteurs du livre ont accès à une formation « Investir dans l’immobilier » pour une maîtrise parfaite de l’investissement immobilier.
 

Découvrir le livre

Savoir vendre votre bien immobilier fait partie de la stratégie d’investissement immobilier. C’est l’idée qui est au cœur de notre stratégie d’investissement que nous vous avons détaillé en ce début d’année 2017 : « Il est opportun dans cette période de retour de l’euphorie sur les prix de l’immobilier pour vendre vos biens immobiliers amortis, pour mieux acheter plus tard un bien immobilier dans lequel vous vous investirez pour l’adapter aux nouvelles exigences de la société » 

Pour vous aider dans cette réflexion, nous venons de finaliser un simulateur qui vous permettra de calculer la rentabilité actuelle de vos biens immobiliers locatifs. Ce taux de rendement vous permettra de chiffrer le gain réel généré par votre bien immobilier et donc de vous aider à décider si vous devez le conserver ou le vendre.

Le rendement futur estimé est il suffisant ? ou devez vous sérieusement envisager de réaliser un autre investissement ? N’êtes vous pas au maximum de la valeur que vous pourrez en tirer ?

 

Comment calculer le rendement actuel et surtout le rendement futur espéré de votre bien immobilier ?

Le rendement actuel d’un bien immobilier est relativement simple à calculer … mais cela ne sert pas à grand chose. Il s’agit d’une vision statique peut utile pour l’investisseur qui a besoin de calculer la rentabilité espérée pour les 10 ou 15 prochaines années.

C’est la raison pour laquelle nous avons concentré nos calculs sur la rentabilité future de votre investissement immobilier.

Comparateur de crédit immobilier : Comparez plus de 100 banques pour trouver le meilleur taux pour votre crédit immobilier

taux-credit-immobilier-plus-basBonne nouvelle ! Des baisses de taux de crédit immobilier pour ce mois de Novembre 2017 !

C’est le moment de relancer vos projets car cela ne devrait pas durer !

Les taux sont au plus bas, c’est le moment de s’endetter pour investir et valoriser son patrimoine. Voici le barème des meilleurs taux de crédit immobilier grâce à notre comparateur de meilleur taux de crédit immobilier. 

Comparez plus de 100 banques pour trouver le meilleur taux pour votre crédit immobilier ou votre renégociation :

Comparez plus de 100 banques pour trouver le meilleur taux

La rentabilité future ne peut être qu’espérée car elle sera le fruit d’une multitude d’hypothèses dont la pertinence est fondamentale mais par nature aléatoire. Par exemple, il est agréable de calculer une rentabilité immobilier future très élevée grâce à une hausse future des prix de l’immobilier… mais est ce bien raisonnable ?

Pour calculer le rendement futur espéré de votre immeuble locatif, nous avons calculé le taux de rendement interne (TRI) de l’investissement (cf »Comment estimer la rentabilité de votre investissement immobilier ? »), c’est à dire le taux de rendement qui tient compte :

  • De la valeur actuelle de votre immeuble locatif … et de son hypothèse de revalorisation sur les X prochaines années ;
  • De l’impôt sur la plus value immobilière qui vous pourriez devoir payer lorsque vous céderez votre immeuble dans ces X années ;
  • Du loyer actuel … et son hypothèse de revalorisation annuelle ;
  • Des charges, travaux et autres impôts à payer (or IFI)

A vous de réaliser vos simulations, faire varier les hypothèses favorables ou défavorables pour calculer le rendement futur de votre investissement immobilier afin d’en tirer les conclusions qui s’imposent.

 

Simulateur : Calculer le rendement futur de votre immeuble locatif.

 

Ces autres articles devraient vous intéresser :


7 Comments

  1. Bonjour

    Pour une fois je ne suis pas d’accord avec votre analyse : acheter un bien immobilier, c’est très compliqué. Trouver un bon emplacement, une copro bien tenue, et au bon prix… et il faut ajouter les 7% de droits et les frais d’agence!
    Sauf cas particulier, je pense qu’il ne faut surtout JAMAIS VENDRE meme si les prix baissent dans 1 ou 2 ans tant pis, ça remontera plus tard. Ce qui par ailleurs concours à la hausse des prix, non?
    Votre idée est opportune sur la bourse mais je n’y crois pas sur l’immobilier.

    • Je comprends, mais je me dois de persister.

      Imaginons qu’au terme de la simulation, vous déterminez un taux de rendement net de 2.20%.

      La question doit alors être posée : Est ce suffisant au regard des risques, contraintes de gestion ? Et puis je trouver un autre investissement dont le rapport rendement / risque sera jugé comme meilleur ?

      Conserver la bien en l’état, c’est se contenter de ce rendement… S’il est jugé comme suffisant, parfait, rien à redire… mais s’il est jugé trop faible… il faut arbitrer et trouver un investissement meilleur.

  2. Bonjour
    On raisonne avec une méthode similaire en expertise, la Discounted Cash Flow, qui est effectivement bien plus juste puisque c’est une projection dans le temps, sauf à viser juste sur certaines charges évolutives (comme une TF) et à bien maîtriser les variables économiques comme les taux d’actualisation (OAT à 10ans). Et perso j’analyse aussi l’aspect fiscal et bancaire… bref pas simple et surtout c’est pas une science exacte… mais il est par contre clair que parfois vendre au bon moment est bien plus rentable que de conserver le bien…

  3. et revendre un bien rentable à une sci pour réinvestir ?

  4. ca bug chez moi 🙂
    Est-ce normal ?

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*