Les notaires du grand Paris viennent de publier les chiffres de l’évolution des prix de l’immobilier arrêtés au 31/05/2021. Ces chiffres sont passionnants tant ils confirment qu’il se passe quelque chose sur le marché immobilier.

De manière synthétique, les chiffres indiquent une grande divergence entre l’évolution des prix de l’immobilier par rapport au reste de l’ile de France.

En Ile de France, l’activité du marché immobilier est intense (comme partout en France). Les notaires notent que « l’activité des 3 derniers mois est supérieure de 20% à celle de la moyenne pour la même période ces 10 dernières années ».

Pourtant derrière ces chiffres très favorables, la lecture n’est pas identique selon que l’on analyse les chiffres à Paris et en petite couronne ou dans la grande couronne. Selon les notaires « La Grande Couronne se distingue de Paris et de la Petite Couronne.

Par rapport à 2019, les volumes de ventes de la période mars-mai 2021 sont en baisse de 4 à 5% à Paris et en Petite Couronne alors qu’ils sont en hausse de 4% en Grande Couronne ».

Les habitants de Paris et de la petite couronne seraient il en train de migrer vers la grande couronne ?

Serions-nous en train d’assister à la naissance du très grand Paris ? L’expérience du télétravail et les confinements à répétition pourraient bien avoir été à l’origine d’une prise de conscience sur la réalité de la qualité de vie imposée aux Parisiens.

On entend souvent l’argument de la migration vers la province ; Les chiffres semblent indiquer que cette migration pourrait se réaliser au sein même de l’île de France.

Le télétravail et la nécessité d’aller au bureau que 2 ou 3 jours par semaine permet d’accepter d’habiter plus loin et notamment en grande couronne. Cet éloignement géographique est d’autant plus facile à accepter lorsque l’on analyse les écarts de prix de l’immobilier entre Paris, petite couronne et grande couronne.

La dynamique est passionnante à analyser.

A Paris et en petite couronne, les habitants résident principalement dans un appartement ; En grande couronne, ils habitent souvent dans une maison ou dans des appartements plus grands

Il est alors intéressant de comparer : la dynamique du marché des appartements à Paris et en petite couronne VS la dynamique du marché des maisons en grande couronne.

Cette divergence du marché semble réellement se confirmer. Nous sommes face à trois marchés :

  • L’immobilier à Paris : Des volumes en baisse, des prix qui baissent légèrement (-0.40%).
  • L’immobilier en petite couronne : Des volumes en baisse, mais des prix qui continuent d’augmenter fortement (+5.7%) ;
  • L’immobilier en grande couronne : Des volumes qui augmentent et des prix qui augmentent très fortement (+7.7%).

A suivre.

Besoin de nos conseils ? Découvrez nos offres et services :
Conseil personnalisé 
Bilan patrimonial
Accompagnement patrimonial
Livres / Formations 
Investir dans l'immobilier
Succession
Assurance-vie et gestion de patrimoine
Crédit immobilier 
Comparateur de crédit immobilier
Comparateur d'assurance de prêt
Expertise comptable 
Expert-comptable spécialiste
en location meublée et SCI

92 commentaires