Depuis quelques mois, nous vous alertons sur de l’euphorie qui domine aujourd’hui le marché immobilier locatif. L’euphorie n’est jamais une bonne nouvelle pour un marché tant elle est à l’origine de dérives et de décisions d’investissement non pertinentes.
Aujourd’hui, Century21 vient de publier ces chiffres pour l’année 2019. Cela ne fait plus aucun doute, le marché immobilier locatif est en pleine bulle.
Voici quelques données :

  • Le marché immobilier de l’ancien dopé par l’investissement locatif : plus d’1 transaction sur 4 réalisée à titre de placement ;
  • Les investissements immobiliers locatifs représentent 31% des transactions parisiennes, un niveau inédit ; En 2 ans à peine, la part des acquisitions destinées à l’investissement locatif a progressé de +45% dans la Capitale ;
  • En 2019, en France, la part des acquisitions destinées à l’investissement locatif représente 27.2% du total des acquisitions, en hausse de +25.3% par rapport à 2018 ;
  • Les employés et ouvriers sont à l’origine de plus d’un quart des investissements locatifs et représentent la catégorie socioprofessionnelle la plus importante parmi les investisseurs.
  • En 10 ans, la production annuelle de crédits immobiliers a plus que triplé. Elle devrait atteindre les 250 milliards d’euros en 2019 selon la banque de France dans son dernier rapport sur les crédit immobiliers accordés en France.

 
Bref, c’est l’euphorie. Tout le monde veut faire de l’immobilier locatif ! Et je pari que s’il on devait creuser les statistiques, on s’apercevrait à quel point la location meublée obsède ces apprentis de l’investissement immobilier locatifs.
 

Synthèse du marché immobilier en 2019 selon les chiffres de Century 21.


 
 

Mais l’euphorie peut elle perdurer en 2020 si les banques deviennent plus restrictives sur l’octroi des crédits immobiliers locatifs ?

Cette euphorie de l’investissement immobilier locatif repose sur les conditions d’octroi des crédits immobilier et la capacité des banques à accompagner le mouvement.
Comme nous vous l’expliquions dans cet article « Crédit immobilier : C’est confirmé ! Il va être plus compliqué d’emprunter en 2020 pour l’immobilier locatif« , -+ 34% des crédits immobiliers locatifs sont accordés alors que le taux d’endettement de l’emprunteur dépasse 35% !
C’est dans ce contexte d’euphorie, qu’au milieu du mois de décembre 2019, le haut conseil de stabilité financière (HCSF) a demandé aux banques d’être rigoureuses sur l’octroi de crédit immobilier :

– En interdisant l’octroi des crédits immobilier pour les emprunteurs dont le taux d’endettement dépasserait 33%,

– En limitant les crédits immobiliers d’une durée supérieure à 25 ans.

 
Demain, si les candidats à l’investissement immobilier locatif ne peuvent plus se financer à crédit, il y a fort à parier que l’euphorie retombera. 2020 pourrait être une année plus complexe que prévue pour le marché immobilier et notamment, pour les biens dont l’usage principal est le locatif.

Il pourrait ne pas être souhaitable de devoir vendre un bien immobilier locatif en 2020 … Attention, aux conséquences de l’illiquidité des biens immobiliers qui ne peuvent être achetés que par des investisseurs en immobilier locatif.
 
A suivre…

Pour aller plus loin :
Conseil personnalisé 
Assistance patrimoniale
Bilan patrimonial
Accompagnement patrimonial
Livres / Formations 
Investir dans l'immobilier
Crédit immobilier 
Comparateur de crédit immobilier
Comparateur d'assurance de prêt
Expertise comptable 
Expert-comptable spécialiste
en location meublée et SCI

50 commentaires