L’institut CLAMEUR vient de publier les chiffres du marché locatif pour l’année 2015 : Les loyers ont baissé pendant toute l’année 2015 et 2016 commence sur une tendance identique.
En 2015, contrairement aux années précédentes, les loyers n’ont pas augmenté au printemps pénalisant ainsi l’ensemble de l’évolution annuelle. Ce n’est un secret pour personne, nous sommes en déflation et les loyers commencent à en subir les conséquences.
Les locataires souffrent de la faiblesse de la croissance économique, du chômage et ne peuvent encaisser une augmentation des loyers.
 
baisse des loyers en 2015
 
evolution loyer de marché 2016
evolution loyer 2016 selon la surface de l'appartement
 
Néanmoins, derrière cette mauvaise nouvelle pour les propriétaires bailleurs, notons tout de même une réduction de la vacance locative, résultat d’un marché plus dynamique. Notons tout de même que depuis 2009, la vacance locataire a augmenté de 19% pour atteindre 1.3 semaines de location perdues en 2016 par rapport à 2009.
En 2015, la vacance locative est de 5.7 semaines en moyenne soit une perte de -+ 3% du loyer annuel. Probablement que les propriétaires las d’attendre le locataire solvable ont baissé les loyers.
baisse vacance locative 2016
 
 
 
 

Une baisse de loyers généralisée qui touche 70% des villes de plus de 148 000 habitants y compris à PARIS

Malheureusement cette baisse des loyers à la relocation est généralisée et concerne 70% des villes de plus de 148 000 habitants
evolution loyer 2015 ville de plus de 148 000 habitants
 

Baisse des loyers à PARIS selon la taille de l’appartement

baisse des loyers à Paris
 
 

La déflation touche le marché de l’immobilier dégradant la rentabilité locative.

Comme si l’absence de plus value immobilière et la baisse constatée de 10% des prix de l’immobilier depuis 2011 n’était pas suffisante voila maintenant que les loyers s’installent -durablement dans la déflation.
Sans compte l’impact du plafonnement des loyers à PARIS, la solvabilité des locataires est atteinte et l’euphorie des années 2000 est bien derrière nous. On pourrait même s’interroger sur l’opportunité patrimoniale à continuer à détenir un bien immobilier locatif :

– Quelles seront les moteurs de rentabilité dans les années à venir ? Baisse des loyers et baisse des prix de l’immobilier condamnent ils l’investisseur ?

– Peut on espérer une hausse des loyers dans une économie au chômage record et la croissance faible ?

– Les prix de l’immobilier semble se stabiliser à la baisse (cf deux articles contradictoire : « Faut il abandonner l’idée de la grande baisse des prix de l’immobilier ? » et « Primeview confirme une baisse de 30% des prix de l’immobilier dans 5 à 10 ans.« ), mais pour combien de temps ?

– Quid des conséquences de la  » chasse aux méchants capitalistes bailleurs qui profitent grassement des pauvres locataires« . Les propriétaires bailleurs ne vont ils pas renoncer à investir dans l’immobilier locatif dégoûtés par cette persécution continue ?

A suivre…
 
 
source : Evolution des loyers en 2015

Besoin d'un conseil ? Découvrez nos services :
Conseil personnalisé 
Bilan patrimonial
Accompagnement patrimonial
Livres / Formations 
Investir dans l'immobilier
Succession
Assurance-vie et gestion de patrimoine
Crédit immobilier 
Comparateur de crédit immobilier
Comparateur d'assurance de prêt
Expertise comptable 
Expert-comptable spécialiste
en location meublée et SCI

30 commentaires