Le bruit médiatique n’est vraiment pas favorable à l’investissement immobilier. Entre la narration autour d’un président de la république qui serait « anti-immobilier » et l’obsession à se concentrer sur les mauvaises nouvelles sans voir les bonnes nouvelles, l’investissement immobilier, notamment locatif, vit une drôle de période. Pourtant, et comme nous vous le présentons dans notre livre « Investir dans l’immobilier« , les opportunités sont nombreuses pour l’investisseur qui sait comprendre le marché.

Il faut prendre de la hauteur et ne pas se laisser polluer par le bruit médiatique par nature anxiogène. Le moment est excellent pour investir dans l’immobilier et lorsque tout le monde en sera persuadé… il sera trop tard ! Mais attention, il ne s’agit pas de faire n’importe quoi !
 

Le marché immobilier s’est assaini depuis 10 ans sauf dans quelques très grandes métropoles

Exception faite de l’investissement dans des villes dont les prix de l’immobilier sont manifestement en état de survalorisation (pour ne pas dire de bulle), le moment est aujourd’hui parfait pour s’investir dans la construction d’un patrimoine immobilier. 
Le bruit médiatique, c’est le sentiment d’un marché immobilier déconnecté de la réalité par des commentateurs Parisiens qui vivent le marché immobilier en France avec le regard des prix Parisien ! L’immobilier, ce n’est pas Paris. Paris, c’est le symbole même de la bulle immobilière qui frappe quelques grandes métropoles en France, mais ce n’est pas la France. 
Pour vous en persuader, regardez l’évolution des prix de l’immobilier entre les grandes métropoles et le reste de la France. Investir dans l’une des 10 plus grandes villes (rouge) sera plus délicat que dans le reste de la France. Et nous retrouvons là, l’idée de l’investissement dans les villes moyennes tel que nous vous le présentions dans cet article « Immobilier : Faut il (re) investir dans les centres-villes des villes moyennes ? »
 

 
Si l’investissement immobilier est attrayant en dehors de ces quelques grandes villes dans lesquelles les prix sont toujours plus hauts et déconnectés des fondamentaux, le candidat investisseur devra tout de même être habile et anticiper l’évolution future de la société. L’idéal est de s’investir dans l’obsolescence immobilière, c’est à dire investir dans un bien immobilier décoté, pour le restructurer, le transformer afin de lui conférer les qualités intrinsèques qui répondront à une demande nouvelle. 
C’est le cœur de notre raisonnement qui nous conduit à vous encourager à vous investir dans la construction d’un immeuble neuf ou dans la réhabilitation d’un immeuble ancien décoté (cf »Investir dans l’immobilier pour de bonnes raisons qui ne seront ni fiscales, ni liées au taux immobilier ! ).
L’investissement immobilier en 2018, ce n’est pas l’investissement immobilier des années 90. Vous devez anticiper et comprendre les mutations de la société pour investir dans le bien immobilier qui sera recherché à l’avenir. Il s’agit de l’obsolescence énergétique, mais aussi des usages avec des besoins qui changent (ensoleillement ,nombre de chambre, utilisation de la cuisine, garage, …). 

 
Les opportunités sont immenses.  L’investisseur doit les chercher, s’investir dans l’étude du marché local pour profiter de cette assainissement du marché (sauf courbe rouge) pour se constituer un patrimoine immobilier sereinement.
 

Les taux d’intérêt des crédits immobiliers sont toujours excessivement faibles au regard de leur niveau naturel. 

Les taux d’intérêt sont faibles, ça nous le savons tous et nous vous le répétons depuis des années maintenant.
Néanmoins, ce n’est pas tant la faiblesse des taux d’intérêt qui est source d’opportunité, mais leur niveau excessivement faible au regard de leur taux naturel, c’est à dire du niveau auquel ils devraient être dans une telle situation économique (inflation, croissance, …) ;
En effet, le taux de crédit immobilier est aujourd’hui très inférieur au taux de croissance nominal de l’économie.
L’économie devrait croître au taux nominal de 2.62% en 2018 (croissance + inflation) alors qu’il est possible de s’endetter à 1.20% sur 20 ans. En d’autres mots, l’investisseur pragmatique sur la capacité de l’économie à sortir durablement de situation délicate dans laquelle nous sommes depuis 10 ans, devra saisir cette opportunité incroyable. Votre crédit immobilier sera remboursé par la croissance nominale de l’économie ! 
Souvenez vous du discours des investisseurs des années 80, qui vous expliquent que c’est l’inflation qui a remboursé leur crédit immobilier. Nous sommes peut être dans une situation comparable aujourd’hui ! Les taux d’intérêt négatif (taux d’emprunt inférieur au taux de croissance nominal de l’économie) sont une opportunité dont il faut avoir conscience !
 
Cette situation est historique et incroyablement favorable à l’emprunteur immobilier.
Il faut prendre de la hauteur, se rendre compte de cette situation très favorable à long terme et s’investir dans l’immobilier pour se construire aujourd’hui un patrimoine immobilier dans des conditions très favorables. 

Pour aller plus loin :
Conseil personnalisé 
Assistance patrimoniale
Livres / Formations 
Investir dans l'immobilier
Crédit immobilier 
Comparateur de crédit immobilier
Comparateur d'assurance de prêt
Expertise comptable 
Expert-comptable spécialiste
en location meublée et SCI

37 commentaires