Depuis 2016, nous vous tenons le même discours : Votre épargne est menacée par l’inflation monétaire, vous devez donc impérativement modifier votre stratégie d’épargne et d’investissement.

En 2015/2016, ce raisonnement est né avec l’émergence des taux d’intérêt négatifs. Pour la première fois, les taux d’emprunt des entreprises, des particuliers et surtout des états étaient inférieurs à l’inflation.

Depuis 2016, nous accélérons la destruction de la valeur de la monnaie et de l’épargne. En 2020, la crise du coronavirus et l’explosion des dépenses budgétaires de relance confirme cette tendance forte. Il est urgent d’agir pour protéger votre patrimoine.

Vous devez vous débarrasser de votre épargne pour l’investir dans l’économie réelle et dans l’acquisition d’actifs (physique ou non) dont l’usage est incontestable à long terme. L’argent coule de partout. Nos sociétés croulent sous l’abondance de liquidités du fait d’une politique monétaire de création monétaire sans limite.

La conséquence directe de cette inflation monétaire massive est la destruction de la valeur de la monnaie, c’est-à-dire l’inflation.

L’inflation mesurée par l’évolution de l’Indice des Prix de Consommation (IPC) est faible. Mais il est une erreur de cantonner le raisonnement autour de l’inflation autour du seul indice des prix de consommation (IPC). Il suffit de lire la définition de l’inflation par l’INSEE pour s’en convaincre.

Définition de l’inflation par l’INSEE :

L’inflation est la perte du pouvoir d’achat de la monnaie qui se traduit par une augmentation générale et durable des prix.

Elle doit être distinguée de l’augmentation du coût de la vie. La perte de valeur des unités de monnaie est un phénomène qui frappe l’économie nationale dans son ensemble, sans discrimination entre les catégories d’agents.

Pour évaluer le taux d’inflation on utilise l’indice des prix à la consommation (IPC). Cette mesure n’est pas complète, le phénomène inflationniste couvrant un champ plus large que celui de la consommation des ménages

INSEE

Cette définition est incroyablement révélatrice de la situation que nous traversons.

Le passage le plus intéressant de cette définition de l’inflation par l’INSEE est probablement le dernier paragraphe : « pour évaluer le taux d’inflation on utilise l’indice des prix à la consommation (IPC). Cette mesure n’est pas complète, le phénomène inflationniste couvrant un champ plus large que celui de la consommation des ménages« .

Nous sommes là au cœur du sujet ! La politique monétaire et les taux d’intérêt négatifs sont excessivement inflationnistes, mais cette inflation ne se traduit pas par l’évolution de l’indice des prix de la consommation (IPC).

L’inflation monétaire concentre ces effets sur les actifs, c’est-à-dire principalement les cours de bourse et le prix de l’immobilier.

« L’inflation est la perte du pouvoir d’achat de la monnaie qui se traduit par une augmentation générale et durable des prix ». Vous l’avez compris, l’inflation, c’est la perte de pouvoir d’achat de la monnaie, c’est-à-dire que votre argent perd de sa valeur avec le temps.

Celui qui accumule de l’argent, celui qui épargne et thésaurise sur des placements bancaires et autres fonds euros des contrats d’assurance-vie s’appauvrit au rythme d’une inflation belle et bien présente même s’il n’est pas possible de la mesurer via l’Indice des Prix de Consommation (IPC).

Il ne s’agit pas de vous annoncer une baisse de la valeur de votre épargne. Il s’agit de vous préparer à une perte progressive du pouvoir d’achat de votre épargne.

Aujourd’hui, vous avez 100 000€, 200 000€, 500 000€ … 1 000 000€ sur le fonds euros de votre assurance-vie. Ce capital vous permet d’acheter X biens immobiliers, X actions, …

Demain, vous aurez toujours ces sommes, légèrement revalorisées, mais vous aurez perdu en pouvoir d’achat. Vous ne pourrez plus acheter la même quantité de biens immobiliers, d’actions ou autres.

Ce n’est pas plus compliqué que cela. Vous avez beaucoup travaillé pour mettre de l’argent de côté, euros après euros. Ce capital, ce fruit de votre travail n’est pas menacé par une faillite bancaire, il est menacé par l’inflation, et peut-être même l’hyper-inflation. Si vous ne transformez pas votre épargne dans un actif d’usage qui profite de l’inflation monétaire… vous allez subir l’inflation et détruire la valeur relative de votre épargne.

Investir votre épargne dans l’économie pour accompagner l’hyper-inflation monétaire.

Vous n’avez pas d’autres choix. Vous devez vous débarrasser de votre épargne excessive pour l’investir dans l’économie réelle. Vous devez essayer d’exposer la variation de votre patrimoine à la variation de l’économie et donc directement de l’inflation.

Les épargnants particuliers n’ont pas beaucoup d’alternatives : L’investissement immobilier et l’investissement dans le capital des entreprises sont les deux solutions à privilégier pour vous protéger contre ce risque d’hyper-inflation monétaire.

Il ne faut pas chercher plus compliqué. Transformer vos placements en actifs immobiliers où en action dont les prix ne sont pas encore affectés par ces anticipations d’inflation est évidemment une stratégie à étudier.

On évitera évidemment d’investir dans des actifs dont le prix actuel intègre déjà les conséquences de l’inflation monétaire.

Pour l’immobilier, on évitera soigneusement d’investir dans des biens immobiliers dont les prix ont fortement augmenté depuis 10 ans tels que Paris, Lyon, Bordeaux, mais aussi de nombreuses très grandes métropoles depuis 2018 et qui limite le potentiel de hausse future des prix.

Pour les marchés actions, on évitera les actions dont les PER sont les plus élevés, révélateurs d’une valorisation déjà trop importante pour espérer une poursuite rationnelle de la hausse des prix.

ps : Et pour ceux qui pensent à l’OR ; C’est probablement une bonne idée. Si demain la monnaie devait perdre de la valeur, sa contre-valeur en Or devrait mécaniquement augmenter, mais est ce vraiment la meilleure idée ? Pas certain.

Voici ce que nous vous expliquions dans cet article « Investir ou épargner dans l’OR (lingots, pièces) pour se protéger de la destruction des monnaies ? » :

L’OR ne sert pas à grand-chose, ce n’est pas un investissement, c’est une épargne ! Ce n’est qu’un stock de monnaie thésaurisée qui n’est pas investi dans l’économie et la création de valeur !


Détenir de l’OR, c’est être passif, ce n’est pas créer de la valeur, mais compter sur la destruction des autres monnaies pour augmenter la valeur relative de votre capital qui ne sera pas soumis à dévaluation. N’est-il pas plus pertinent d’investir dans l’économie réelle, de s’investir dans la création de valeur plutôt que d’attendre passivement la destruction pour avoir le sentiment de s’enrichir ?

Investir ou épargner dans l’OR (lingots, pièces) pour se protéger de la destruction des monnaies ?

A suivre…

Pour aller plus loin :
Conseil personnalisé 
Assistance patrimoniale
Livres / Formations 
Investir dans l'immobilier
Crédit immobilier 
Comparateur de crédit immobilier
Comparateur d'assurance de prêt
Expertise comptable 
Expert-comptable spécialiste
en location meublée et SCI

17 commentaires