Aucune banque ou compagnie d’assurance-vie ne fera faillite. Dormez tranquille !

Nous sommes vendredi après-midi, le week-end s’annonce ensoleillé. C’est le moment parfait pour une bonne nouvelle : Aucune banque ou compagnie d’assurance-vie ne fera faillite. Vous pouvez dormir tranquille, votre argent est en sécurité.
Arrêtez de vous inquiéter pour rien. Le Fond de Garantie des Dépôts et des Résolutions, insuffisamment doté comme nous le savons tous, ne servira pas. Votre banque ou votre compagnie d’assurance vie ne fera pas faillite. La raison est simple : Le jour ou une grande banque ou une compagnie d’assurance-vie fait faillite et emporte avec elle l’argent de ses clients, le cataclysme sera tellement dévastateur qu’on ne peut se le permettre. 
Attention, il ne s’agit pas de nier les possibles difficultés de banques ou de compagnies d’assurance-vie, il s’agit d’affirmer qu’elles ne feront pas faillite ; On trouvera d’autres moyens pour éviter cette catastrophe. Il pourra s’agir de nationaliser l’établissement en difficulté, de le faire racheter par un concurrent grâce à une subvention et une garantie de l’état… ou tout autres solutions qui sortira de l’imagination sans limite de l’homme.
Vous pouvez donc dormir tranquillement et abandonner l’idée d’acheter de l’OR, des pâtes et du papier toilette en préparation de ce cataclysme. Cela n’arrivera pas… et vous allez vous retrouver des placards pleins de choses dont vous n’aurez pas l’utilité.
Comme vous le constater, je mets l’OR au même niveau que le papier toilette. C’est une sécurité en cas de cataclysme absolu, une valeur refuge dont l’usage est incontestable et dont le besoin devient  impérieux lorsque tout s’effondre. Mais lorsque tout revient à la normal, on ne sait plus quoi en faire de ces stocks excessifs.
Posséder un peu d’OR dans son patrimoine ne fait pas de mal. Mais convertir une part importante de son patrimoine en papier toilette et lingot d’OR n’a pas d’intérêt si le monde ne s’effondre pas.
 

Mais une société qui change … et donc une nécessité de s’adapter au changement.

Néanmoins, si notre monde ne s’effondre pas, il ne faut pas nier qu’il change, qu’il avance, qu’il évolue, qu’il cherche un équilibre nouveau… Notre société est un système complexe irréversible comme nous vous l’expliquions déjà en Janvier dans cet article « La crise du coronavirus ne sera pas sans conséquences car l’économie est un système complexe irréversible », alors que le coronavirus était perçu comme une petite grippe inoffensive.
Extrait de ce que nous écrivions le 06 Février 2020 alors que les cours de bourse étaient au plus haut :

« Incroyable. L’usine du monde est en quarantaine mais les marchés actions continuent d’afficher une hausse insolente ! Rien ne semble pouvoir remettre en cause la hausse des cours de bourse, même pas le risque d’un ralentissement économique causé par le coronavirus.

Le Chine représente 30 % de la production industrielle mondiale et 15 % de toutes les exportations de biens manufacturés de la planète. Depuis bientôt 3 semaines, la Chine est a l’arrêt et c’est la production mondiale qui devrait ralentir. Airbus, Apple, Nike, Renault, Peugeot … toutes les lignes de production du monde dépendent de la capacité de la Chine à fournir des pièces détachées ; La Chine à l’arrêt et c’est le monde qui s’arrête de produire. Rien de ça.

Comment ne pas anticiper de lourdes conséquences sur la croissance mondiale ? Il ne s’agit pas de se faire peur de manière excessive, mais anticiper le risque est normalement l’attitude saine d’un marché efficient. La formation des prix par le marché, c’est sa capacité à intégrer toutes les informations et s’ajuster en temps réel. Force est de constater que ce rôle premier du marché ne fonctionne plus.

Le cours des actions n’est aucunement affecté par ce risque ; Rien ne semble pouvoir remettre en cause la hausse des cours comme si le coronavirus était réversible ; Comme s’il s’agissait d’une parenthèse que nous refermerons dans quelques jours. Cette illusion de réversibilité n’est pas raisonnable et ce n’est pas l’assurance d’une liquidité éternelle qui change le raisonnement.

Soyons bien d’accord sur un point : Le risque n’est pas tant celui de l’épidémie, mais celui d’un arrêt prolongé de la production. Une production à l’arrêt, ce sont des salaires qui ne sont pas versés, des bénéfices qui ne sont pas réalisés, des ventes qui ne se font pas … et surtout des agents économiques fragiles avant la crise qui ne se relèveront pas ; Des entreprises fragiles qui ne pourront pas rembourser leurs dettes, des touristes qui ne pourront pas dépenser leur argent dans les restaurants parisiens déjà fragilisé par deux années de mouvements sociaux, …

L’économie est un système complexe dynamique dans lequel l’économie chinoise possède une importance majeure. Ne pas anticiper des conséquences en cascade de cette économie majeure à l’arrêt n’est pas raisonnable. L’économie est un système complexe irréversible.

 
Depuis, on sait ce qu’il s’est passé. Un peu de bon sens suffisait il y a trois mois pour se préparer à ce virus qui arrivait.
Voici une vidéo très intéressante de Marc Halevy sur cette notion de complexité et de système complexe irréversible (Il s’agit de la seconde vidéo d’une série de 3 que nous vous proposions déjà dans cet article « La crise du coronavirus ne sera pas sans conséquences car l’économie est un système complexe irréversible ».
Je ne peux que vous encourager à regarder ces vidéos, et plus globalement les travaux de Marc Halevy.
 

 

Nous vivons dans une société en mutation. Une société qui évolue, qui avance, qui recule, qui cherche son équilibre.

Vous devez avoir conscience de ces mouvements. Vous devez essayer de les comprendre pour réussir à prendre les bonnes décisions. Vous devez travailler pour agir avec sérénité dans vos choix patrimoniaux futurs.
Car si votre banque ou votre compagnie d’assurance-vie ne fera pas faillite, il n’est pas certain que vos décisions patrimoniales passées soit toujours aussi pertinentes dans ce monde en changement. Vous devez vous interroger, travailler, réfléchir sur la pertinence de vos choix, hiérarchiser le sens de vos priorités.
Vous devez faire appel à votre bon sens afin de vous assurer d’être en accord avec les fondamentaux de vos projets de vie.
Et alors, après ce travail personnel important, vous serez raccord avec vos décisions patrimoniales et tout se passera bien.
Bref prenez vous en main pour vous adapter à ces changements extra-ordinaires auxquels nous assistons  ! Personne n’a la réponse à vos questions ! Vous devez trouver vos propres réponses pour ne pas subir les mauvaises réponses des autres.
 
Bon week-end et n’oubliez pas « il faut que tout change pour que rien ne change ! »
 

Leblogpatrimoine.com vous conseille dans la gestion de votre patrimoine
Bilan patrimonial
  • Conseil en gestion de patrimoine INDÉPENDANT
  • Un tarif unique de 89€ TTC, sans surprise
Découvrir le service
Assistance patrimoniale
  • Un abonnement pour un accompagnement patrimonial PREMIUM
  • Un tarif unique de 350€ / mois, sans surprise, sans engagement de durée
Découvrir le service
Livres et formations

3 livres pour vous former et apprendre à gérer votre patrimoine

Découvrir les livres

51 commentaires