La baisse des rendements des fonds euros pour cette année devrait être très forte. Les 2 premières annonces font état d’une baisse volontaire de 0.50 point de pourcentage. Ces deux compagnies semblent vouloir donner la cap d’une nouvelle norme de rendement autour de 1% pour l’année 2019.

Une baisse des rendements volontaire car le niveau élevés des provision pour participation aux bénéfices et les plus-value latente sur les actifs financiers et immobiliers ne justifient en aucun cas une telle baisse, mais si, à long terme, avec les taux négatifs, il n’est pas possible d’espérer des rendements miracles.

A la lecture des communiqués, les compagnies d’assurance vie n’ont pas d’autres choix que de baisser les rendements du fonds euros pour protéger l’épargne des assurés sur le fonds euros. Voici ce qu’explique, sans honte j’imagine, Hugues Aubry, membre du comité exécutif de Generali France en charge du Marché Épargne et Patrimoine :

« Ces taux s’inscrivent dans la droite ligne des déclarations que nous avons faites en septembre dernier. Ils sont le reflet de notre volonté de protéger l’épargne des assurés qui nous ont fait confiance, mais aussi de notre responsabilité collective à tenir compte de ce nouvel environnement de taux. »

 

C’est donc bien dans l’intérêt des épargnants que Générali baisse fortement le rendement du fonds euros !

C’est toujours dans l’intérêt des épargnants que Générali (mais, ne vous inquiétez pas tous font la même chose) encourage l’arbitrage vers les marchés financiers alors même que les marchés actions sont à leur plus haut historique ! Mettre en place une telle politique commerciale de spoliation organisée de l’épargne est une honte ! Un défaut de conseil majeur ! Ces gens ne méritent pas votre confiance (cf »Assurance vie : La chute des rendements 2019 du fonds euros se confirme ! Mais ou va l’argent des épargnants ?« ).

 

Des frais de gestion bientôt plus élevés que la rémunération versée aux épargnants.

Mais ce n’est pas le pire ! Attachez vos ceintures ! Pendant que les compagnies réduisent le rendement des fonds euros dans l’intérêt des épargnants, ils continuent de prélever des frais de gestion astronomiques !

Les frais de gestion deviennent insupportables, mais j’imagine que c’est dans l’intérêt des épargnants !

J’imagine que c’est aussi dans l’intérêt des épargnants que Générali prélève presque 50% des frais de gestion ! Les frais de gestion payés à la compagnie d’assurance vie seront bientôt plus élevés que la rémunération versée à l’épargnant ! Nous assistons à une spoliation des épargnants en direct ! Et tout le monde s’en fou.

Net de prélèvements sociaux, le rendement tombe même à 0.83% ! … Et pendant ce temps là, Générali encaisse tranquillement 0.90% de frais de gestion tous les ans. Pour 100 000€ d’épargne en fonds euros, Générali encaisse 900€ de frais annuellement … alors que l’épargnant ne percevra que 830€.

50% du rendement généré par l’argent des épargnants sert à rémunérer la compagnie d’assurance vie et son réseau commercial, courtiers et autres CGPI ! Le véritable rendement du fonds euros est de 1.90%, mais après prélèvement des 0.90% de frais, il ne reste plus que 1% pour l’épargnant.

Mais ne vous en faites pas, la situation est la même partout. Les frais de gestion sur le fonds euros varient régulièrement entre 0.50% et 1% selon les compagnies d’assurance vie.

Si l’intérêt des épargnants est véritablement le moteur des compagnies d’assurance vie, elles doivent réduire leur frais de gestion. Les efforts doivent être partagés dans l’intérêt des épargnants.

Une solution pour véritablement protéger l’argent des épargnants serait de fermer les fonds euros ancienne génération afin d’en ouvrir de nouveaux dont le rendement serait fonction des conditions actuelles de marché.

Le modèle économique de l’assurance vie n’est plus viable ! Le petit monde de l’assurance vie est en train de couler… et personne n’en prend conscience !

Il faudrait peut être arrêter de prendre les épargnants pour des vaches à lait !

 

Amis courtier en assurance et autres vendeurs d’assurance vie, je crois qu’il est urgent de revoir votre modèle économique ! Vous coûtez trop cher….

 

ps : Et ne me parlez pas des unités de compte. Avec 2% à 3% de frais de gestion par année, c’est pire ! (cf »Assurance vie : avec 2.96% de frais de gestion, investir en unité de compte est rarement rentable »).  – J’en viens parfois à la conclusion que les unités de compte dans l’assurance vie, c’est le risque, sans le rendement !

 

Besoin d’un conseil pour gérer votre patrimoine ?

Leblogpatrimoine.com, au delà d’un site d’informations sur la gestion de votre patrimoine, est la vitrine de la société de conseil en gestion de patrimoine Guillaume FONTENEAU Conseil.
 
 
Ce sont trois livres de conseils pour vous permettre d’optimiser la gestion de votre patrimoine : « Investir dans l’immobilier » ; « Succession » et « Assurance vie et gestion de patrimoine« . Déjà des milliers d’exemplaires vendus à ceux qui veulent comprendre comment investir, valoriser leur patrimoine ou le transmettre !
 
 
Le cœur de notre métier est le conseil en gestion de patrimoine indépendant. En accord avec nos convictions d’indépendance du conseil, nous ne sommes pas intermédiaire financier ou immobilier. Nous sommes rémunérés exclusivement par honoraires de conseil :
 

Nouveau ! L’assistance patrimoniale – Une solution rapide et efficace pour répondre à vos questions, lever un doute ou simplement solliciter notre avis sur votre situation patrimoniale. L’assistance patrimoniale, c’est un rendez vous téléphonique d’une durée moyenne de 45 minutes pendant laquelle nous travaillons ensemble sur votre situation patrimoniale – Un service au tarif unique de 69€ TTC –

 

Découvrir en détail notre offre d’assistance patrimoniale

 

Le bilan patrimonial – L’analyse exhaustive et approfondie de votre situation patrimoniale. – Tarif variable selon la complexité de votre situation / En moyenne, ce service est facturé 590€ TTC.

 

Découvrir notre offre de bilan patrimonial


31 Comments

  1. Gilles.DR315 says:

    On a eu le communiqué ce matin de chez GENERALI.
    taux de rendement 2019
    Exemple sur les nouveaux contrats Platinium :
    fonds euro G.firma : 1.25% net de frais de gestion (dont frais de gestion de1%)
    fonds euro innovalia : 2% net de frais de gestion (dont frais de geston de 0.90%)

    le fonds innovalia implique un minimum d’unités de compte.

  2. Quelle est la meilleure solution fiscalité&frais pour loger les UCs?
    1)PEA
    2) CT pour les UC non éligibles?

    • Sur un PEA ou un CTO il ne s’agit pas d’UC mais directement de FCP ou SICAV (OPCVM).
      Oui cela coûte moins cher, mais encore une fois tout dépend de vos objectifs et de la pertinence ou non des placements en fonction de ces mêmes objectifs.

  3. Il me semble que les pertes sur PEA ne peuvent pas être déduites des gains sur CT. Est-ce toujours le cas ?

  4. boby lapointe says:

    et pour les contrats internet genre eurossima et euro exclusif chez generali, ce sera aussi du 1% ?

  5. Riche&Célèbre says:

    Beaucoup de thèmes intéressants sont abordés, qui mériteraient plusieurs articles. J’apporte deux témoignages.
    1/ Sur les frais de gestion perçus sur le stock de capital du fonds euros. Pierre-Marie GUILLON, éphémère président de l’AFER, voulait passer à une rémunération de son partenaire assureur par un pourcentage sur la performance annuelle plutôt que sur l’encours qui, ces années-là, montait beaucoup, accroissant mécaniquement la rémunération du gestionnaire alors que celui-ci n’avait pas un surcroît de travail (l’informatique gère pareil 1 milliard ou 50 milliards). Que croyez-vous qu’il arriva ? Guillon fut débarqué vite fait bien fait par l’assureur partenaire, qui avait placé des hommes à lui au conseil d’administration.

    2/ Sur la fermeture des fonds euros existants à de nouveaux versements pour freiner la dilution de la performance. Connaissez-vous l’association d’épargnants L’ANCRE, et son contrat « La Retraite AGF » ? Non ? Dommage, car si vous étiez adhérent (je ne le suis pas, hélas !) vous bénéficierez d’un fonds euros qui a été fermé aux nouvelles souscriptions dès le début des années 90, quand les taux de obligations nouvelles ont commencé à chuter. Avec une dilution résultant uniquement du réinvestissement des coupons, on peut imaginer qu’aujourd’hui encore, les adhérents de cette discrète association, qui était très indépendante de son assureur gestionnaire, n’ont pas à s’en plaindre…

    • Il est possible de rémunérer sur la performance, mais c’est oublier que les employés d’une compagnie d’assurance sont rémunérés avec une partie de la commission sur encours. Cette rémunération est un gage de suivi administratif, commercial et dans certains cas elle permet à certaines compagnies de payer des professionnels de la gestion pour vous délivrer une performance.
      Donc oui vous pouvez vous priver de tous ces gens mais à vos risques et périls. Ce n’est pas votre commercial qui pourra gérer pour vous.

  6. Riche&Célèbre says:

    Dans la même série « ces prestataires qui vous spolient en toute décontraction », je suis un ennemi primaire et assumé des agents immobiliers, dont je conteste la rémunération au pourcentage du montant d’une vente. Une visite est une visite, la rédaction d’un formulaire pré-rempli est toujours la même tâche – à compétence au ras des pâquerettes – alors, pour moi, un agent immobilier ça se paie au forfait, 5.000 euros TTC maximum, y compris quand je vendrai mon hôtel particulier à Neuilly (que je n’ai pas encore, mais bon).

    • Serge NUSS Richemond Conseil & Finance says:

      Et le parking à 20 000 euros ? Ou le studio en centre ville de province à 50 000 euros ? Je prends les 5 000. En revanche je vous laisse l’hôtel particulier. Cependant prendre 6% comme je l’ai vu sur un hôtel à 10M€, c’est exagéré je vous l’accorde… sauf si le client trouvé par l’agence paye 1 M€ de plus que les autres !
      Donc ne généralisons pas et négociez cas par cas avec l’agent immo.

    • mais personne ne vous oblige à prendre un agent immobilier pour revendre votre hotel particulier. Vous êtes libre. Mais si on prend un agent immobilier et que du coup on accepte de payer un fort pourcentage, c’est qu’il doit bien y avoir une raison quelque part, non ? .

    • Encore une fois, ce que vous dites part d’une bonne intention, mais vous ne voyez jamais l’envers du décors. A ce tarif là vous n’aurez que des agents en ligne. Les agents plus aguerris doivent payer du personnel, assurer le suivi administratif et juridique. Et si vous pensez que ce n’est qu’un détail, cela peut coûter des centaines de milliers d’euros de ne pas avoir affaire à un pro.

      • D’expérience récente, les AI en dur descendent leur commission, même s’ils continuent d’afficher du 4, 4.5%. Et plus la vente dure, plus ils descendent leur commission, jusqu’à 2.5%, voire moins, ce qui est généralement le niveau des réseaux d’AI sans agence.

        En passant, les AI en ligne sont aussi pro que les AI à l’ancienne. En tout cas, ils maîtrisent bien mieux les moyens modernes de communication et de vente.

  7. Serge NUSS Richemond Conseil & Finance says:

    Bonjour, c’est sans compter avec les assureurs qui proposent des actions en direct sans frais et des ETF (0.5% de frais par an) dans leurs contrat d’assurance. Les CGPI perçoivent 0.25% environ d’honoraires de courtage sur les fonds euros. Et des rétrocessions sur les frais de gestion des UC entre 0.2% (fonds obligataires) et 0.6% (fonds flexibles) et jusqu’à 1.2% (fonds actions) sur les UC. Pour une moyenne de 0.5%.
    Donc pour un portefeuille de 100 000 euros répartis à 50/50 entre fonds euro et UC par exemple, le CGP perçoit 125 € + 250 € de rétrocommissions sur frais de gestion et environ 400 à 500 € au titre des frais de gestion du contrat. Soit entre 775 € (0.77%) à 875 € (0.87%).
    Le temps de travail annuel est de 6h à 8h pour réaliser la conformité et le suivi annuel.
    Avec un encours moyen de 150 000 euros par client, un CGP est rémunéré entre 145€/h et 220 €/h. C’est le taux horaire des experts comptables ou des mécaniciens chez BMW ou Volvo.
    S’il devait y avoir une baisse des frais, ce devrait être au détriment des plus petits clients. Qui devront se contenter d’une gestion de conseiller de banque qui gère 800 clients. Contre 150 en moyenne par CGP. Au client de choisir.
    Il me semble que si des efforts doivent être faits, ce serait plutôt du côté des assureurs.

    • Hum, je ne sais pas si vous vous rendez vraiment compte de ce que vous écrivez ici. C’est indécent de se plaindre d’un salaire de 100€ / heure, lorsque dans un pays ou le salaire médian est à 1500€ / mois.

      100€ * 7 (heures par jour) * 24 (jour ouvré dans un mois) = 16800€ brut = 10 000€ net de SSI.

      Et surtout, ne me faites pas croire que vous passez 8 heures par an pour vous occuper d’un client qui aurait déposé 150 000€, dont seulement 50% en Uc par votre intermédiaire. Je n’y crois pas une seconde.

      • Serge NUSS Richemond Conseil & Finance says:

        Hello Guillaume, les professions intellectuelles indépendantes (avocats, juristes, CGP etc…) ne facturent en général malheureusement pas 7h de travail par jour. Sauf les gros cabinets avec forte notoriété. On est plutôt à 600 € annuels/client x 150 clients (en moyenne) pour un CA de 90 k€. Soit 4 000 euros mensuels nets avant impôts. On est dans la fourchette basse des professions intellectuelles réglementées. Loin des notaires, et très loin des greffiers et autres conservateurs des hypothèques !
        Pour le temps passé, je passe 24h au moins pour les clients à 500 k€ et plus (y compris les rdv physiques) et 4h au moins pour les clients à 150 k€ et moins. Il faut en effet faire à minima une revue du questionnaire et profil client CHAQUE année et le documenter dans un rapport de suivi. Ceci pour justifier la perception de commissions pour les conseils non indépendants.
        Ensuite une déclaration d’adéquation entre les investissements et le profil du client ainsi que le marché cible du producteur pour CHAQUE instrument financier en portefeuille. Et pour finir, une déclaration détaillée des frais payés directement et indirectement par le client, y compris les frais de gestion de chaque UC et l’impact sur la performance annuelle de l’UC en question ! Et il n’y a pas d’outil informatique qui fasse tout cela automatiquement pour le moment. Alors, convaincu ? Le diable se cache dans les détails, ne l’oublions jamais. La profession de CGP n’est plus aussi « scalable » qu’avant. On se rapproche du modèle des professionnels du chiffre. C’est pourquoi le volume prévaut (marge faible et rotation importante). Il n’y aura plus de cabinets mono CGP. Sauf si les clients gérés ont au moins 500 k€ en gestion. C’est le modèle (faible rotation, marge importante) sur lequel j’ai bâti mon cabinet. Si vous souhaitez en discuter en off, n’hésitez pas à me contacter par mail et je vous enverrai mes coordonnées téléphoniques.

  8. « Le modèle économique de l’assurance vie n’est plus viable ! Le petit monde de l’assurance vie est en train de couler… et personne n’en prend conscience ! »
    La preuve, même sur sur cet article personne ne réagit (7 ou 8 commentaires) ! KO debout.

  9. Serge NUSS Richemond Conseil & Finance says:

    Rectificatif : les frais de gestion du contrat ne s’appliquent que sur les UC.
    Donc la rémunération du CGP pour un contrat de 150 000 € est d’environ 575 à 625 euros annuels. Soit 70 à 104 €/h. On est au taux horaire du plombier… pour des BAC+5 !

  10. Riche&Célèbre says:

    Les gérants d’une SCPI sont rémunérés en pourcentage de la performance. Encore heureux, d’ailleurs, car comme c’est plus ou moins eux qui décrètent la valeur des parts, ils ne sont ainsi pas tentés de rendre tout le monde riche « sur le papier » pour augmenter une rémunération qui serait calculée sur le capital !

  11. Quand les premiers contrats d’assurance vie sur Internet sont apparus, j’en ai ouvert plusieurs, aucun frais sur versement et des frais de gestion presque 2 fois moins élevés…il faut en parler aussi…!

  12. Dindonsauvage says:

    la problématique actuelle pour le particulier que je suis est:

    – doit on sortir de l’assurance vie (UC et fond euro) pour aller sur le « tout actions et pierre »
    – doit on attendre de meilleur hospice pour les marchés.

  13. « ps : Et ne me parlez pas des unités de compte. Avec 2% à 3% de frais de gestion par année, c’est pire ! (cf »Assurance vie : avec 2.96% de frais de gestion, investir en unité de compte est rarement rentable »). – J’en viens parfois à la conclusion que les unités de compte dans l’assurance vie, c’est le risque, sans le rendement ! »

    Moi j’ai un contrat d’assurance vie internent 99% UC et les frais des UC est de 0.5% pas de 2 à 3%!!!

  14. Le problème ce n’est pas les frais c’est la rému nette pour le client final…

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

NewsletterInscrivez vous gratuitement pour recevoir nos articles par mail.