Face à la baisse inexorable du rendement des fonds euros, l’Eurocroissance apparaît comme une alternative attrayante qui devrait le remplacer à terme.

Vous le savez, l’assurance vie Eurocroissance me semble être l’assurance vie du future ! C’est la solution parfaite pour les épargnants qui veulent épargner à long terme sans contrainte de gestion. L’assurance vie Eurocroissance est en effet le seul produit financier qui permette un alignement des intérêts entre le gestionnaire de l’épargne, c’est à dire la compagnie d’assurance vie, et l’épargnant : Chacun à intérêt à valoriser l’épargne !

Nouveau ! Découvrez notre nouveau livre « Succession«  dans lequel nous vous livrons tous nos conseils et stratégies pour régler votre succession et réduire les droits de succession.

 

Et toujours nos bestsellers « Assurance vie et gestion de patrimoine » et « Investir dans l’immobilier« 

Cette conviction nous la partageons avec vous depuis le lancement de l’eurocroissance en 2014 ! Nous étions, et nous sommes toujours enthousiastes sur cette question. Malheureusement, force est de constater que les résultats ne sont pas à la hauteur de nos espérances. La collecte vers l’Eurocroissance ne décolle pas pour deux raisons majeures :

  • Les assureurs préfèrent vendre des unités de comptes sur lesquelles leurs marges sont meilleures (et leur risque nul) ;
  • les épargnants qui ont épargné dans l’Eurocroissance n’arrivent pas à comprendre leur relevé de situations (et moi non plus d’ailleurs).

Il faut être clair, l’Eurocroissance, ce n’est pas un fonds euros. Il faut oublier vos réflexes et arrêter de comparer le rendement de l’épargne avec un produit de taux d’intérêt. L’Eurocroissance est un placement dont la performance est fonction de la performance des marchés financiers (action, obligation, …).

Comme je l’expliquais dans cet article « Gestion conseillée, pilotée ou Euro-croissance ? Comment être (bien) accompagné sur les marchés financiers ?« , l’euro-croissance, une sorte de gestion pilotée de très long terme avec garantie du capital.

Ainsi, l’épargne confiée à la compagnie d’assurance vie sera investie sur les marchés financiers, comme l’est également l’épargne du fonds euros. En revanche, l’absence de garantie de capital à tout moment autorise une gestion financière différente : Le gestionnaire de l’Eurocroissance pourra diversifier l’épargne des assurés de manière plus dynamique ; Les investissements en action, en immobilier ou en entreprise non cotées pourront être plus importants.

Il s’agit d’un portefeuille d’investissement diversifiés dont la composition sera ajustée au gré des anticipations de marché de la compagnie d’assurance vie gestionnaire du portefeuille.

A long terme, cette plus grande diversification source de volatilité à court terme, doit être une source d’un rendement attrayant.

Quelques exemples de compositions de fonds eurocroissance :

 

 

 

Ainsi, la valeur du portefeuille de la compagnie d’assurance vie évolue selon la nature des investissements réalisés. C’est la collectivité des épargnants qui profitera de cette performance des investissements réalisés par la compagnie d’assurance vie.

L’épargne est investie sur les marchés financiers = Le portefeuille d’investissement varie en fonction de l’évolution des marchés financiers = L’épargne des épargnants évolue selon cette variation du portefeuille de la compagnie.

 

Mais attention, si la collectivité des assurés verra son épargne varier selon l’évolution du portefeuille d’investissement de la compagnie d’assurance vie, individuellement, ils n’en profiteront pas de la même manière :

  • Les épargnants qui souhaitent un plus grande garantie du capital (placement entre 8 ans et 15 ans Vs 20 ans à 40 ans OU garantie à 80% ou 100%) bénéficieront d’une moindre par rapport à ceux qui acceptent une moindre performance. La valorisation globale de l’épargne gérée par la compagnie est versée individuellement aux épargnants selon leur niveau de garantie.

 

  • Ces mêmes épargnants à la recherche d’une plus grande sécurité seront en revanche davantage protégés en cas de baisse de la valeur des investissements réalisés par la compagnie d’assurance vie.

 

Ainsi, voici les performances de ceux deux contrats Eurocroissance AFER ou Prepar vie :

 

 

 

Malheureusement, tous les épargnants ne bénéficient pas de ces beaux rendements.

Vous êtes quelques uns à me faire part de votre déception sur les rendements de votre Eurocroissance et surtout à ne pas réussir à vous faire expliquer cette performance par le vendeur du produit.

Par exemple, j’ai en tête un lecteur fidèle qui a épargné -+ 30 000€ dans l’Eurocroissance CARDIF en 2015 … et qui a aujourd’hui -+ 30 000€ !

Et surtout, je ne suis pas capable de comprendre cette médiocre performance annoncée par BNP CARDIF (si des conseillers BNP peuvent nous l’expliquer via les commentaires, ce sera avec plaisir).

 

Et vous ? Êtes vous satisfait du rendement de votre assurance vie Eurocroissance ?




20 Comments

  1. Ce que vous ne dites pas, c’est qu’une partie des bénéfices des fonds Euros est transférée sur les fonds Eurocroissance, sinon les performances de ces derniers seraient encore pire !
    Un jour ou l’autre les épargnants vont comprendre que tout ceci n’est qu’une vaste tromperie organisée par les assureurs avec l’aide des politiques et là, on sera mal !

    • Pourquoi dite vous qu’il s’agit d’une tromperie ?

      Les rendements théoriques sont plutôt à la hauteur dans un contexte peu favorable ne trouvez vous pas ?

      Tous le sujet tient dans la composition des investissements réalisés par la compagnie d’assurance vie. La compagnie qui investit 70% des sommes en obligations souveraines n’aura pas le même rendement que celle qui investit l’épargne sur des obligations d’entreprise ou immobilier et action

  2. Le problème vient du manque de transparence dans la gestion. Les assureurs privilégient certains fonds en fonction de leurs propres intérêts. Hier c’était les nouveaux fonds au détriment des anciens, aujourd’hui ce sont les eurocroissance au détriment des fonds euros. Méthode incompatible avec une stratégie à long terme

    • Attention, il ne faut pas tout confondre.

      1 – Oui, les compagnies d’assurance vie ont des pratiques commerciales parfois peu recommandables ; Elles peuvent volontairement « abandonner » l’épargnant avec ses vieux produits pour préférer « booster » le rendement de nouveaux produits qui attireront l’épargne nouvelle.

      2 – Mais, il faut aussi se mettre devant l’évidence : Les fonds euros ont été un superbe placement qui aujourd’hui n’est plus capable de générer du rendement à la hauteur d’une épargne de long terme. Il faut l’entendre. Il ne me semble pas incohérent de chercher de nouvelles solutions.

  3. dregnier says:

    Bonjour,
    Je glisse ma question là bien qu’elle soit sans réel rapport avec l’Eurocroissance … bien que …
    Je me retrouve avec un PEL à 2,5% qui atteint sa limite (61.200€) et ma banque me dit qu’il sera clôturé d’ici la fin de ce mois, ce que je n’avais absolument pas anticipé.
    MA QUESTION : Quel placement, dans le contexte actuel, me préconiser vous pour retrouver, à tout le moins, mon rendement de 2,5% défiscalisé (hors prélèvements sociaux) ????
    Merci de vos retours.
    dregnier

    • dgrenier : ma banque m’avait fait le même coup, j’ai dû fermer mon PEL puis en ouvrir un autre avec un taux moins intéressant. Or (faites le vous confirmer par quelqu’un de neutre) ils n’ont pas le droit de le clôturer sans votre autorisation expresse et doivent continuer de le rémunérer à 2.5%, ce qui n’est bien sûr pas dans leur intérêt, mais clairement dans le vôtre.
      A mon avis, ne le fermez pas. Je parie que votre banque vous a dit ça à l’oral ou par téléphone, et pas par courrier papier, car c’est un mensonge de dire qu’ils vont devoir le clôturer. Demandez leur un courrier explicitant cela, et je mets ma main à couper qu’ils ne vous l’enverront pas.

  4. Bonjour

    Ce PEL est arrivé au terme de ces 15 ans ?
    Sur un PEL versement durant 10 ans,
    Non imposable durant 12 ans ( sauf prélèvement sociaux).
    imposable de 12 à 15 ans et —–> tombe en CEL

  5. Bonjour

    « Je me retrouve avec un PEL à 2,5% qui atteint sa limite (61.200€) et ma banque me dit qu’il sera clôturé d’ici la fin de ce mois, ce que je n’avais absolument pas anticipé ».
    Il me semble:
    Vous n’avez pas prévu les versements obligatoires ( de 500 euros)tous les ans jusqu’à 15 ans. Il ne doit atteindre ce plafond de versements que au terme de ces 15 ans. Je dis bien les versements et non ( versements + intérêts).

  6. dregnier says:

    @ plop et alain
    Merci de vos retours.
    Mon PEL a été ouvert en avril 2014 et il vient d’atteindre le plafond de 61.200€ de versement et donc de ce fait pour l’année à venir je ne pourrai pas l’alimenter des 540€ minimum exigé par la réglementation du produit.
    La formulation utilisée par ma banque au travers d’un courrier (donc bien écrit) est  » …. A ce titre votre PEL ne peut pas être prorogé et il sera mis à terme à sa date anniversaire le 25 avril 2019″
    J’ai interprété ce « mis à terme » comme étant une clôture. Erreur manifestement car mon conseiller financier m’indique qu’en fait le « mis à terme » signifie que je peux conserver encore pendant 5 ans maximum ce PEL avec le taux de rémunération de 2,5% mais en avril 2024 il sera cette fois ci bien clôturé. J’ai donc 5 ans devant moi pour trouver le placement idéal … je ne suis pas sûr que dans 5 ans la situation se soit beaucoup améliorée en terme d’épargne.

  7. Bonjour

    Aujourd’hui c’est vrai PEL à 2.% c’est un bon placement père de famille sans trop de soucis. En assurance vie euro pur pas le PÉROU. du 80/20 pas trop risqué! Assurance vie ayant de bonnes réserves GMF, MIF dernier rendement 2.35% . Il y en a sur internet qui servent des rendements supérieurs mais je préfère le contact. A vrai dire aujourd’hui pour le frileux que je suis c’est un peu bloqué. Pas pour une somme importante mais je me suis fait échaudé par un super PEA en 2000: il me reste 60%. Disons que en plus que par exemple : ce qui reste me rapporte 100 euros et me coûte 110 euros de frais de garde. De l’argent de poche ! Bref, aujourd’hui je ne fais pas d’excès, mais je voyage un peu plus qu’auparavant.

  8. j’ai fait une erreur ‘ d’étourderie)en parlant d’alimenter jusqu’à 15 ans .C’est bien 10 ans .

  9. En ouvrant le PEL, vous vous êtes engagé à verser au moins 540 euros par an (soit 45 € par mois, 135 € par trimestre ou 270 € par semestre). Le non-respect de ces versements (sauf après 10 ans où ils sont impossibles) entraîne une fermeture du plan.

    Si, pris d’amour pour votre PEL, vous réalisez d’importants versements ponctuels, veillez à laisser assez de marge pour pouvoir assurer le minimum de versements obligatoires jusqu’à la date d’anniversaire des 10 ans sans atteindre le plafond de 61 200 euros.

  10. Bonjour,

    étant un possesseur d’un contrat euro croissance chez Prepar Avenir, Je vais vous part de façon précise de ma performance personnelle pour 2018 et de la compréhension personnelle que j’ai du produit .

    comme dit dans l’article la performance varie en fonction de la durée de placement et de la garantie en capitale.
    on peut distingué 2 grandes parties dans un produit euro-croissance, une provision mathématique et une provision de diversification.

    l’objectif de la provision mathématique est de préserver la garanti en capitale voulu, ainsi quelqu’un avec un contrat de 8 ans avec une garantie en capitale à 100% va imposer une plus forte provision mathématique que quelqu’un qui choisi 80% sur 30 ans.

    dans le premier cas, la compagnie va devoir investir dans des obligations de 8 ans (donc potentiellement avec un rendement plus faible car les obligations de courts termes offrent des coupons plus faibles que ceux de longs termes) avec un pourcentage plus élevé.

    si vous investissez 100€ avec un horizon de 8 ans à 100% (avec une hypothèse de rendement de 2% des obligations) la compagnie va devoir placer 85€ pour au bout de 8 ans se retrouver avec 100€ et ainsi assurer ses arrières (85*1.02^8=100). les 15€ restantes seront mis dans la provision de diversification qui a pour objectif de prendre plus de risque et donc d’apporter un meilleur rendement

    100€ avec un horizon de placement de 30 ans, la compagnie va devoir placer 55€ pour assurer ses arrières, les 45€ restantes seront mis dans la provision de diversification.

    je ne serais pas étonné que le rendement des provisions mathématique avec un long horizon placement soit géré de manière différente que ceux avec un horizon plus faible.

    la provision mathématique peut varier en fonction des variations des taux d’intérêts et de la date d’échéance. (au bout de 7.999 années pour le premier exemple, la provision mathématique devrait tendre vers 100% de la garanti en capitale pour schématiser l’idée)

    pour ma part, j’ai ouvert fin 2016 avec un horizon de placement de 30 ans avec une garantie en capitale de 80%.

    la performance pour 2018 de la provision mathématique est proche de 8%
    celle de la provision de diversification est proche de 3% (un comble) qui peut potentiellement s’expliquer par les performances négatives des indices boursiers pour 2018

    à la base je voulais être plus précis et vous indiquez les hypothèses de rendement de ma provision de diversification mais je me suis dit que les données sont peut être confidentielle donc dans le doute j’ai arrondi et je ne serais pas plus précis 🙂

    en tout cas, ça fais un vrai plaisir de voir cette article après mon commentaire, on sent l’attention que vous portez aux commentaires.

    • je précise aussi que les performances calculés ne sont pas du 1er janviers n-1 à n mais de la date de mes relevé perso (11 mois entre les deux) qui date tout les deux du début d’année et qui sont relativement éloignés du 1er janvier.

    • Bonjour,

      En réalité, la provision mathématique n’est qu’une notion comptable. La compagnie n’investit pas réellement sur des oblig garantie de manière séparée. Toutes votre épargne est placé sur les marchés financiers (Provision mathématique + diversification). Mais d’un point de vue comptable, la compagnie décompose votre valeur de rachat entre une partie provision mathématique dont la valeur augmentera au rythme du TME et la provision de diversification.

  11. Polaris says:

    Amusant: l’article porte sur les fonds euro croissance et la discussion dérive immédiatement sur… Le PEL. Qui n’a rien d’un investissement (même si un « vieux » PEL à 2.5% brut n’est effectivement pas un mauvais plan à l’heure actuelle !). Je suis parfois frappé de la différence de traitement qui existe sur ce blog (surtout au niveau des contributions) entre investissement mobilier et immobilier ;-)…
    Sinon, pour en revenir au sujet de l’article, certains assureurs proposent depuis quelques années des fonds ‘eurodynamiques’, gérés de manière plus dynamique (avec une poche de diversification importante, de l’ordre de 30 à 40%) et des clauses de garanties variables. Par exemple, l’assureur Apicil propose le fond Euroflex avec une garantie annuelle sur la capital de 96% et un effet cliquet annuel (ce qui signifie que, chaque année, on peut perdre jusqu’à 4% de son capital) . Le risque n’est donc pas nul, loin de là. En contrepartie de quoi la poche de diversification est plutôt importante. Ce fond est assez récent et n’a donc pas un historique très long, mais jusqu’ici Apicil a plutôt bien fait son job: en 2018, malgré la forte baisse des marchés et une assez forte exposition financière, il a rapporté près de 2.35% nets de frais (brut de CSG). D’autres assureurs proposent des fonds euros plus ou moins analogues, avec des résultats variables. L’avantage de ce type de formule est de forcer les assureurs à faire leur job de gestionnaire et à se différencier, là où 90% des assureurs (surtout les plus gros) se contentent d’investir 80% en dettes souveraines AAAA/AA avec des performances qui se situent toutes dans un mouchoir de poche, entre 1.6 et 1.8% brut. A l’investisseur de voir si les 0.6-1 % de performances supplémentaires que peuvent potentiellement apporter ces fonds eurodynamiques valent les risques – modérés mais bien réels – supplémentaires. En tout état de cause, les fonds euros ne peuvent plus à eux seuls assurer le développement d’un patrimoine.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*