Un article rédigé par Geoffroy ROQUES, courtier en assurance emprunteur, spécialisé dans la gestion des risques aggravés de santé et autres situations complexes liés à l’importance des capitaux à assurer ou l’âge de l’emprunteur –

En assurance emprunteur il arrive d’être pressé par le temps ou de vouloir éviter de passer par des formalités médicales.

Objectif : accélérer l’édition de son certificat d’assurance et ainsi obtenir plus rapidement son offre de prêt.

Cet article ne sera donc pas consacré à la nouvelle Loi Lemoine qui supprime les questionnaire santé dès lors que l’on assurera moins de 200 000€ d’emprunt et que l’on finira celui-ci avant son 60ème anniversaire mais bien à des dossiers dont le montant emprunté sera plus conséquent et qui ne pourront donc bénéficier de cette nouvelle loi.

En tant que courtier spécialisé en assurance emprunteur nous sommes régulièrement sollicités par des emprunteurs qui financent des achats importants. Il s’agit généralement de gros investissements immobilier (résidence principale, secondaire ou locatif) ou professionnels (rachat d’entreprise, achat de bâtiment, machine, etc….). Ils cherchent donc à gagner du temps car généralement bien pris au quotidien par leur activité professionnelle.

Ce qu’ils veulent connaître c’est ça ! Le qui fait quoi de l’assurance emprunteur sur les formalités médicale et en gros répondre à la question quel assureur va m’ennuyer le moins avec ses visites médicales.

Alors voici le topo de ce que l’on peut trouver sur le marché pour avoir les formalités médicales les moins lourdes possible :

*QS : questionnaire de santé

** QS + FMC : questionnaire santé + formalité médicales complémentaires (analyse de sang et/ou rapport médical établi par un médecin et/ou examen cardiologique)

Comment lire le tableau ?

Si ’ai 40 ans je peux trouver une solution sur le marché pour m’assurer à hauteur de 1 250 000€ avec un simple questionnaire de santé. Au-delà il faudra que je fournisse des examens médicaux (il peut s’agir d’une simple prise de sang comme d’une série d’examen) systématiquement puisque qu’aucune compagnie d’assurance n’acceptera de m’assurer sans ces formalités.

Si j’ai 57 ans je peux m’assurer jusqu’à 500 000€ sans formalités médicales etc….

A noter que je parle du montant à assurer et pas du montant emprunté. Si vous empruntez en couple et que vous souhaitez assurer un prêt de 2 000 000€ à 50% par tête, l’assureur calculera un montant assuré de 1 000 000 €. Ainsi vous aurez chacun un questionnaire de santé si vous avez moins de 45 ans

Alors voilà.

Pour ce qui était venu chercher une simple information vous l’avez. Vous savez en fonction de votre âge et du montant que vous empruntez ce qu’il est possible de faire. Il ne vous reste plus qu’à chercher le nom de la compagnie ou le contrat qui présente ces formalités médicales réduites. Petite indication le tableau fourni est un récapitulatif marché et bien entendu ce n’est donc pas la grille d’une seule compagnie. Un mix a été réalisé car comme toujours il n’y a jamais la compagnie d’assurance qui fait tout et qui est meilleure partout.

Si vous étiez venu trouver cette information simple mais que vous n’êtes pas opposé au fait :

  • D’éviter les erreurs de base sur ce type d’emprunt
  • De payer moins cher
  • Ou d’avoir les conseils adéquats qui vous éviteront de perdre le temps que vous avez pensé gagner

Je vous invite à continuer la lecture.

Alors comment vous pourriez perdre plus de temps que si vous n’allez pas passer des formalités médicales chronophages ? La réponse est simple. En anticipant pas les éventuels problématiques liées à votre assurance emprunteur ou en vous laissant guider par des interlocuteurs ne maitrisant pas le sujet de ce que l’on appelle dans notre jargon l’assurance emprunteur sur de gros capitaux.

Pour la petite anecdote, une cliente un peu âgée a passé 4 fois des formalités médicales complètes (y compris test à l’effort) car aucun de ses conseillers bancaires n’avait pris la peine de regarder le prix de base de l’assurance et le dépassement de taux d’usure qui allait avec. Ainsi il aura fallu que cette dame aille pédaler pour qu’une fois son dossier médical statué ses « conseillers » s’aperçoivent que le crédit ne pouvait être accepté.

Niveau estimé de la perte de temps ? 4 mois.

Et bien oui. C’est bien connu. Une client on lui vend un taux, puis une assurance habitation, puis un livret puis on le fait pédaler avec un cardiologue et ensuite on lui indique que l’on ne peux pas lui accorder son prêt.

Un fait isolé ?

Absolument pas

Pas plus tard qu’aujourd’hui sur une simulation transmise avec un TAEG supérieur au taux d’usure….

Les clients étant moins âgés, pas de formalités médicales. Mais eux aussi perdront du temps puisqu’il faudra que tous les éléments du dossier soit réuni pour que le service en charge de l’édition des prêts indique au conseiller bancaire qu’ils ne peuvent pas appuyer sur le bouton….

Des choses comme cela il s’en produit tous les jours. Inattention, manque de compétence, manque d’anticipation forment un cocktail explosif…. Et n’allez pas croire que cela n’arrive qu’avec des conseillers bancaires. Les courtiers en prêt immobilier ou les conseillers en assurance pour la partie emprunteur peuvent également être touchés.

Pour éviter ces embuches il suffit de passer le temps nécessaire à trouver les bons interlocuteurs. A titre informatif la compétence ne s’autoproclame pas comme on peut le voir ici et là. Elle s’acquiert. Ainsi même si les numéro 1 du web, en déployant de gros budget commerciaux, peuvent acquérir la place de n°1 ….sur google… il restera une chose qui ne s’achète pas c’est cette fameuse compétence et le niveau de conseil qui peut en découler.

Cette compétence vous allez la sentir au discours et aux questions que l’on va vous poser. Au final ce n’est pas si compliqué que cela.

J’insiste sur ce point car c’est la pierre angulaire qui fera qu’en empruntant un montant important vous ne vous laissera pas flouer par le marketing.

En effet le fait de vous présenter un simple questionnaire santé pour un emprunt d’1 Millions d’euros n’est pas plus pas moins qu’un argument marketing.

En tant qu’emprunteur on vous fait plaisir. Vous vouliez aller vite. Alors on sait qu’en allant dans votre sens :

  1. Vous allez signer en vous posant moins de question
  2. Qu’en vous faisant gagner 2 h en vous évitant une prise de sang et une visite avec votre médecin la compagnie d’assurance vous aura comme client pendant 20 ans ou 25 ans

Du pur marketing… certains appelle cela de la simplification. Moi j’appelle cela éviter à un emprunteur de se poser les bonnes questions

A 40 ans si vous empruntez 1M€ sur 25 ans pour votre résidence principale (1 seul emprunteur) cela coûte entre 31000€ et 58000€. C’est la fourchette marché. Si vous empruntez à deux vous doublez la mise si la banque vous demande une assurance à 100%

En vous fiant uniquement aux formalités médicales pour faire votre choix d’assurance :

  1. Vous ne vous posez pas ou vous posez moins (ou plutôt les personnes qui vous vendent le produits évitent) la question du prix ou celle de la dégressivité de vos cotisations (cf : Assurance de prêt immobilier sur le capital restant dû : Attention à la dégressivité des cotisations ! )
  2. Vous ne vous posez pas la question des garanties :
    1. Mon prêt va-t-il être soldé en cas d’invalidité totale (cf : Quelle indemnisation « invalidité permanente totale » (IPT) pour votre assurance de prêt immobilier ? )
    1. Comment mon taux d’invalidité va-t-il être calculé (cf : La garantie IPT (invalidité totale) de votre assurance de prêt : définition, analyse, évaluation de taux, prestations et sélection )
    1. Comment fonctionnent mes garanties Décès PTIA IPT ITT IPP (cf : Les garanties décès, PTIA, IPT, ITT, IPP de votre assurance prêt immobilier : définitions et explications
    1. Vous ne vous posez pas la question de savoir si la prestation de votre assurance emprunteur est indemnitaire ou forfaitaire (cf : 4 raisons pour changer d’assurance emprunteur : 1 – L’assurance de prêt indemnitaire ou forfaitaire. )
    1. Vous ne vous posez pas la question de savoir si les conditions d’acceptation médicale vont vous être favorables ou pas (cf : 4 raisons pour changer d’assurance emprunteur : 4 – supprimer une exclusion ou réduire sa surprime)

Je m’arrête ici car je pourrais passer toutes les lettres de l’alphabet tant les points de contrôle ou les questions à se poser sont nombreuses.

Le fait de se poser ces différentes questions et c’est l’essentiel de ce que je souhaite vous faire comprendre c’est que cela vous fera gagner au final temps et argent. Il en est de même pour le fait de passer des formalités médicales ou pas.

Lorsque vous empruntez des sommes importantes et cela est valable avec ou sans coemprunteur, les clés de réflexions ou d’aide à la décision que peuvent vous donner un interlocuteur maitrisant le sujet vous feront gagner beaucoup.

Faire moins cher comme peut le faire avec un comparateur d’assurance emprunteur c’est bien mais une machine reste une machine. Elle ne réfléchit pas et ne gère pas l’aspect technique. Plus je pratique le métier et plus je m’aperçois que ces machines apportent de moins en moins. Les informations fournies sont de plus en plus réduites au profit de ce que l’on appelle la fluidité du parcours clients (= comment avoir votre RIB en moins de 3 minutes). A contrario je constate que la connaissance basée sur le calcul des prix des assureurs apportent de plus en plus et c’est ici que l’on peut faire le plus d’économie sur un contrat.

A noter que lorsque vous empruntez avec un risque aggravé de santé (cf. « Quelle assurance de prêt immobilier pour un risque aggravé de santé ?« ) la question de l’assurance emprunteur va être centrale tant pour l’obtention de votre prêt que sur le budget.

Pour ce qui est de l’assurance emprunteur certains pensent parfois que le fait d’avoir un simple questionnaire de santé au lieu d’un examen médical va faciliter les choses.

Alors soyons clair. Que soit pour :

le questionnaire santé est en soit une véritable toile d’araignée dont il est généralement difficile de s’extirper sauf à risquer la fausse déclaration et les risques qui vont avec (cf : Assurance de prêt : Les conséquences d’une fausse déclaration sur le questionnaire santé. )

Le risque aggravé est un domaine complexe et si par le plus grand des hasards il arrive que les dossiers soit traités par une compagnie qui ne demande qu’un questionnaire santé ce n’est absolument pas la stratégie à adopter.

Les points importants doivent être priorisés et ce n’est qu’ensuite que la sélection produit doit être faites.

Il en est de même pour tout ce qui peut être pratique sportive ou déplacement professionnel à l’étranger qui sont fréquent sur des dossiers gros capitaux.

Les dossiers d’assurance emprunteur dit de « gros capitaux » doivent être bien pré étudiés. En effet il faut savoir faire vite et bien c’est à dire savoir poser l’équation avant même de sélectionner le contrat.

Bien souvent les soucis techniques non anticipés reviennent comme un boomerang au dernier moment. Hors le temps est précieux notamment lorsque l’on emprunte et que l’on attend la finalisation de l’assurance pour obtenir son contrat de crédit immobilier

Pour ceux qui auraient empruntés des sommes rondelettes et qui ont pu découvrir au cours de cet articles quelques point qui les interpellent il est généralement possible de revoir les conditions d’assurance en cours de prêt

Pour les prêt immobiliers la Loi Hamon (« Changer d’assurance de prêt : L’analyse de l’équivalence de garantie de la loi HAMON« ) vous permettra de changer d’assurance emprunteur durant les 12 premiers mois qui suivent la signature de l’offre de prêt. A noter qu’il sera bien possible de changer à tout moment et ce dès le 1er septembre de 2022

Pour les prêts professionnels c’est également une chose possible. Néanmoins il n’y a pas de loi spécifique. C’est au bon vouloir de la banque et celle-ci aura la possibilité de facturer l’avenant du crédit. Néanmoins c’est sur ces prêts qu’il est possible de faire les plus grosses économies les banques sachant que les professionnels sont à la base moins accès sur le prix.

Besoin d'un conseil ? Découvrez nos services :
Conseil indépendant 
Bilan patrimonial
Gestion conseillée
Conférences patrimoniales
Livre et formations 
Investir dans l'immobilier
Optimiser sa Succession
Assurance-vie et gestion de patrimoine
Epargne / Placement 
Assurance-vie
Plan Epargne Retraite (PER)
SCPI
Groupement forestier & viticole
Immobilier locatif 
Chasseur en investissement immobilier locatif
Crédit immobilier
Assurance emprunteur
Expert-comptable Location meublée et SCI

0 commentaires