Le confinement saison 2 s’accompagne de la fermeture des universités avec un basculement en enseignement à distance pour tous les étudiants. Les étudiants ne retourneront pas à l’université et dans leur logement étudiant avant le début de l’année 2021 dans le meilleur des cas.

Mais qu’en sera-t-il en 2021 ? L’année étudiante 2020/2021 ne risque-t-elle pas de se faire intégralement à distance ? C’est là un scénario qui doit être envisagé tant il pourrait paraître étonnant de rouvrir les universités pendant l’hiver alors que l’épidémie pourrait continuer de largement circuler dans l’hexagone à l’instar de ce que nous avons vécu au mois de mars de cette année 2020.

Bref, le confinement saison 2 vient peut-être de signer la fin de l’année étudiante 2020/2021 en présentiel. Nous le saurons très certainement dans les prochaines semaines, mais c’est là un risque qu’il faut anticiper. Le confinement est une décision d’une extrême gravité dont nous connaissons le potentiel destructeur pour l’économie et la vie sociale. Croire que nos dirigeants pourrait prendre le risque d’un déconfinement rapide après le 01 décembre, c’est croire dans leur capacité à se dédire et admettre une erreur ou une mauvaise décision stratégique. C’est la une qualité rarement compatible avec le besoin de pouvoir.

Nous sommes partis pour un confinement plus ou moins dur jusqu’à l’été 2021 et l’arrivée messianique du vaccin. L’hypothèse de la fermeture des universités jusqu’à la fin de l’année étudiante semble, à ce titre, hautement envisageable d’autant plus que l’enseignement à distance autorise une transmission du savoir de manière tout aussi efficace dans de nombreuses de situations.

La question centrale est de savoir si les étudiants vont massivement donner leur préavis afin de mettre fin à leurs baux de location meublée, de colocation ou de location nue. Dans les deux premières situations, l’absence de déménagement facilite l’abandon du logement et fait naturellement porter un risque élevé pour le propriétaire bailleur.

L’année 2021, l’année de l’accélération de l’enseignement à distance dont on gardera les pratiques pour les années à venir.

Nous vivons une incroyable accélération des tendances de long terme en œuvre. La digitalisation des échanges que représente le télétravail et l’enseignement à distance resteront des pratiques incontestables à long terme.

Bien évidemment, les étudiants retrouveront les bancs de l’université, un jour, mais l’enseignement à distance devrait s’inscrire durablement comme une solution efficace pour assurer une plus grande diffusion du savoir.

A suivre …

Pour aller plus loin :
Conseil personnalisé 
Assistance patrimoniale
Bilan patrimonial
Livres / Formations 
Investir dans l'immobilier
Crédit immobilier 
Comparateur de crédit immobilier
Comparateur d'assurance de prêt
Expertise comptable 
Expert-comptable spécialiste
en location meublée et SCI

19 commentaires