Il s’agit là d’une lame de fond que vous devez impérativement intégrer dans vos stratégies d’investissement en location meublée courte durée : La régulation de l’activité de la location meublée saisonnière dans les métropoles devient la norme. De surcroît, la nécessité d’aider le secteur de l’hôtellerie après une année d’arrêt d’activité pourrait donner un coup d’accélérateur à cette régulation dans les prochains mois.

Après la reconnaissance de la légalité de ces mesures restrictives par la CJUE à l’automne 2020 (cf »Airbnb à Paris et dans les villes de plus de 200 000 habitants, c’est fini ! La CJUE confirme l’obligation de changement d’usage.« ), les municipalités vont fortement s’engager dans la régulation de la location meublée saisonnière. Cela ne fait plus aucun doute.

Après Paris, Lyon, Bordeaux et tant d’autres comme la côte basque, aujourd’hui, par l’intermédiaire d’un article publié par le Figaro sous le titre « Marseille part à son tour à la chasse aux meublés touristiques« , on apprend que la ville de Marseille serait sur le point d’adopter des mesures restrictives concernant la location meublée saisonnière après des années d’un certain laxisme.

Jusqu’à maintenant, l’activité de location meublée saisonnière était possible, sans autorisation, jusqu’à 5 logements.

Dorénavant, l’activité de location meublée saisonnière sera possible sans autorisation dans la limite d’un seul logement par propriétaire bailleur. Au-delà, il sera nécessaire d’obtenir une autorisation administrative via la procédure de changement d’usage avec compensation de commercialité. Cette autorisation sera valable pour une durée temporaire de quatre ans sans renouvellement automatique.

Bref, c’est la mort annoncée d’un modèle économique parfois extrêmement rentable. C’est le secteur de l’hôtellerie, fortement pourvoyeur d’emplois, qui doit se sentir rassuré de voir cette concurrence disparaître.

C’est aussi un changement important pour le marché locatif à l’année qui pourrait retrouver définitivement de nombreux logements jusqu’à maintenant réservés aux touristes et autres locations saisonnière.

La tendance est puissante. Nombreuses sont les métropoles qui cherchent à adopter ces mesures restrictives pour tenter de limiter la spéculation immobilière sur les logements. Nous pouvons légitimement s’attendre à la multiplication de ces annonces dans les prochains mois.

A suivre.

Besoin de nos conseils ? Découvrez nos offres et services :
Conseil personnalisé 
Bilan patrimonial
Accompagnement patrimonial
Livres / Formations 
Investir dans l'immobilier
Succession
Assurance-vie et gestion de patrimoine
Crédit immobilier 
Comparateur de crédit immobilier
Comparateur d'assurance de prêt
Expertise comptable 
Expert-comptable spécialiste
en location meublée et SCI

23 commentaires