Vous êtes de plus en plus nombreux à m’interroger sur les solutions pour investir dans la terre agricole, actif réputé sécurisant pour l’épargnant effrayé par un environnement financier qui peut parfois paraître incontrôlable.

Investir dans la terre agricole, comme dans une forêt, est une solution idéale pour investir dans un actif d’usage capable de création de valeur à long terme.

L’investissement dans un bien dont l’usage est incontestable est une solution rassurante dans le contexte économique et financier que nous traversons.

. Investir aujourd’hui dans actif capable de traverser les crises qui nous attendent, c’est choisir :

  • Un actif capable de s’adapter à une mutation structurelle de la société, c’est à dire investir dans un actif acteur de la croissance.
  • Dont la valeur intrinsèque est liée à sa capacité à générer des flux et des revenus.

Investir dans la terre agricole et/ou dans les forêts, répond parfaitement à ces critères essentiels.

Investir dans la terre agricole, c’est avant tout investir dans un actif à l’origine d’une matière première indispensable à la vie humaine (nourriture ou énergie).

À long terme, l’augmentation de la population mondiale et l’adoption dans les pays émergents des régimes alimentaires occidentaux conduisent indubitablement à une inflation des prix des matières premières agricoles.

Cette inflation des prix agricoles devrait avoir des conséquences sur le prix des terres agricoles.

La terre agricole est un actif rare et précieux pour les investisseurs de long terme qui auraient à cœur de posséder un patrimoine diversifié aux fondations solides.

Mais, investir dans la terre agricole une mission impossible du fait du droit de préemption de la SAFER…

Malheureusement, pour l’investisseur (mais tant mieux pour l’équilibre à long terme de l’agriculture) investir dans une terre agricole est une mission quasi impossible à cause des pouvoirs des SAFER (Société d’aménagement foncier et d’établissement rural ).

Une Safer est une société anonyme, sans but lucratif (sans distribution de bénéfice), avec des missions d’intérêt général, sous tutelle des ministères de l’Agriculture et des Finance.

De manière générale, la SAFER facilite l’accès des terres aux agriculteurs. Elle accompagne aussi les collectivités dans leur politique de maintien des terres agricoles et de la protection de l’environnement (préservation des espaces naturels, de la ressource en eau et des paysages ; restructuration forestière, mise en place de trames vertes, etc.).

La terre agricole n’est pas un actif comme les autres. C’est un actif nourricier qui ne doit pas être soumis à la spéculation. Pour cela, la SAFER dispose d’un droit de préemption sur les terres agricoles. Lors d’une vente de terres agricoles, la SAFER dispose du droit d’acheter la terre agricole à la place de l’acquéreur initial dans l’objectif de revendre la terre préemptée à un autre acquéreur dont le projet répond mieux aux critères de la SAFER.

Le pouvoir de la SAFER est très étendu car au-delà du droit de préemption, la SAFER fixe elle-même son prix d’achat lors d’une préemption. La SAFER peut se porter acquéreur de la terre agricole au prix qu’elle fixera.

Autant vous dire que l’acquisition de terres agricoles par un investisseur ne répond pas totalement aux objectifs de la SAFER. La terre agricole reste entre les mains des agriculteurs.

Une solution : Investir dans la foncière « Terre de liens« , entreprise d’investissement solidaire, visant l’acquisition, puis la mise en location de terres agricoles

Attention, il ne s’agit pas d’un investissement spéculatif avec des objectifs de rendement à deux chiffres.

La foncière « Terre de liens » a pour objectif de collecter l’épargne des investisseurs (via augmentation de capital, appel public à l’épargne et visa de l’AMF) afin d’acquérir des terres agricoles. Les surfaces agricoles ainsi acquises sont ensuite louées à des agriculteurs qui s’y installent.

La Foncière loue ces fermes à des paysans engagés dans une agriculture de proximité, biologique et à taille humaine.

La foncière « terre de liens » est une société d’investissement solidaire dont les objectifs sociétaux dominent les objectifs financiers.

On est clairement dans l’épargne sociale :

  • Aucun revenu ne sera versé ; 
  • Aucun dividende ne sera distribué ; 
  • La valeur de la part évoluera en fonction de l’évolution du patrimoine foncier propriété de la foncière « Terre de liens » et des bénéfices non distribués intégrés au capital.

la répartition du capital et des droits de vote de la Foncière Terre de Liens :

Une réduction d’impôt de 25% du montant de l’investissement

La foncière répond aux critères des « entreprises solidaires » et bénéficie à ce titre de la possibilité d’une réduction d’impôt à hauteur de 25% du montant de l’investissement.

Mention obligatoire : A titre personnel, je suis actionnaire de la foncière terre de lien depuis 2017. Il ne s’agit pas d’un conseil d’investissement.

Conseil personnalisé 
Bilan patrimonial
Accompagnement patrimonial
Livres / Formations 
Investir dans l'immobilier
Crédit immobilier 
Comparateur de crédit immobilier
Comparateur d'assurance de prêt
Expertise comptable 
Expert-comptable spécialiste
en location meublée et SCI

39 commentaires