Le conseil supérieur du notariat vient de dévoiler une étude passionnante sur les conséquences de la performance énergétique des bâtiments sur le prix de l’immobilier.

Depuis 2009, c’est une conviction forte que nous partageons régulièrement avec vous ! L’accélération de l’obsolescence immobilière, et notamment de l’obsolescence énergétique, bouleverse profondément le marché de l’immobilier. Cette analyse est au cœur de l’analyse que nous vous proposons dans notre livre « Investir dans l’immobilier« . Vous devez IMPERATIVEMENT intégrer cette mutation profonde du marché dans vos stratégies d’investissement immobilier. Comme nous vous le présentons dans le livre, il s’agit évidemment d’intégrer l’obsolescence énergétique … mais aussi l’obsolescence des usages que l’on sait déjà influencer le marché. 

L’obsolescence immobilière est au cœur de la mutation du marché immobilier ! Les candidats à l’investissement immobilier, mais aussi les locataires, sont de plus en plus exigeants sur la qualité énergétique des logements.  La conséquence directe est une dégradation de la valeur des biens immobiliers à la performance énergétique dégradées. Rénover votre logement, améliorer son isolation, revoir son mode de chauffage améliore considérablement sa valeur d’usage et donc le prix des logements.

Ainsi, selon l’étude des notaires, les logements dont la performance énergétique est dégradée affichent une moindre valorisation qui peut atteindre 16% par rapport aux logements à la performance énergétique moyenne.

A l’opposé, les logements dont la performance énergétique est élevée affichent une meilleure valorisation qui varie entre +6% et 14% selon les régions.

Demain, avec l’adoption de la RT2020 et la norme de construction qui imposera la maison à énergie positive, l’obsolescence énergétique pourra s’accélérer pour les biens les plus dégradés.

Voici les statistiques nationales publiées par l’étude des Notaires.

 

 

A suivre…




36 Comments

  1. Fredy Gosse says:

    Non

  2. Est ce qu’un appartement neuf se vend plus cher qu’un appartement à refaire ? Bien sur oui ! Est ce qu’à bien comparable le classement énergétique intervient , les élements que vous donnez ne permettent pas de trancher car vous mixez fatalement une notion d’état du bien et classement énergétique. Si un bien meplait , je me fiche de son classement énergétique ( surtout quand on voit dans la pratique comment c’est réalisé ! )

  3. Drôle…….

    Au même moment , sort une étude précisant que les travaux de rénovation énergétique entrepris par les Français n’ont pas généré d’économies substantielles (mal fait, ?pensé petit et mal adapté ?)
    Bref, des millions dépensés en pure perte selon cet article.

    l’impact sur les prix ne sera réel que quand :

    – les RT seront fiables ainsi que les entrepreneurs intervenants
    – l’énergie sera hors de prix

    Alors se fera la différence car les fluides trop chers, c’est tous les jours que l’on paye……

  4. En réalité il y a déjà un impact sur les prix mais :
    – les passoires se vendront moins cher
    – les isolés se vendront au prix, mais pas plus cher car les taux sont au taquet et les salaires idem

    c’est donc bien une déflation globale des prix des biens d’habitation.

    Si l’énergie revient au devant de la scène….et seulement si….

  5. Fredy Gosse says:

    On a déjà répondu sur ce thème .trop cher clientèle pas assez fortuné retour sur investissement trop long et aléatoire etc etc

  6. Madame IRMA va d’ailleurs vous faire une nouvelle prédiction:

    il y a fort à parier, pour reprendre Fredy, que ls foyers incapables de payer leur isolation lors des ventes (comme l’obligation se profile) voient racheter en masse leur pavillon, ce qui après destruction, libérera du foncier pour de l’immeuble neuf…..

    Ainsi vont les cycles.

    Cela se passe déjà en région parisienne mais pour des raisons financières d’opportunité, on vend au plus haut en sacrifiant sa maison, et pas – encore- d’énergétique….

  7. OlivierSPb says:

    GF revient à ses vieux fantasmes.
    En fait pour l’immobilier locatif, aucun intérêt car c’est le locataire qui paie la facture de la débauche d’énergie. On peut se poser la question en cas de revente du bien mais on peut toujours faire les travaux à ce moment là si il y a un écart significatif. Et la plupart du temps, il n’y aura pas de revente du bien.
    Pour l’immobilier d’usage, c’est selon son humeur. A combiner éventuellement avec une domotique pour se faire plaisir. Mais comme le dit Freddy ce n’est pas un investissement sensé car le temps de retour est trop long…
    Quant à la maison à énergie positive, cela me fait bien marrer…

    • Bjr Olivier,
      Je suis étonné que vous ne répondiez pas à Ange Leruas sur l’autre blog:

      https://www.leblogpatrimoine.com/bourse/pourquoi-nous-ne-sommes-pas-a-la-veille-dune-grande-crise-destructrice-de-votre-patrimoine.html

      Vous pourriez peut-être nous expliquer de manière concise ce qu’il veut dire / démontrer parce que moi je n’y comprends rien !

      PS: je ne dois pas être le seul

      • OlivierSPb says:

        C’est que je suis bien débordé en ce moment! Mai je vais jeter un œil et essayer de ne pas vous décevoir! 😉

      • OlivierSPb says:

        En plus j’ai une double fracture du poignet droit! Et je suis droitier, donc taper un texte c’est long!
        Bon, je suis allé jeter un œil. Franchement je n’ai rien compris à ce qu’il veut dire, quelle thèse il défend et quels sont ses arguments.
        Éclairez, cher Michel, ma stupidité! Que veut dire par exemple
        « …pour qu’il comprenne que l’épargne transformé en emprunt n’est plus une épargne mais devient dépense qui n’accélère pas… » Sic

        • Merci de me retourner la « patate chaude » !
          Ne me demandez pas de vous expliquer ce que je ne comprends pas :-=)
          Pour moi il vient d’une autre planète !!!! (LoL)

          Mais si quelqu’un d’autre peut expliquer?

          Pour votre poignet, un accident de ski en Russie ???

  8. Ce rapport prix/performances, c’est avant tout un « truc » de riches.
    Quand vous avez 1500 à 2000€ de salaire mensuel et que vous voulez rénover l’ancien, certes vous mettez de la laine de verre et du double vitrage (encore accessible au niveau prix) ssoit en gros RT 2000 ou 2005 et puis « basta ».
    La 2020 avec énergie positive ce n’est pas et de loin encore gagné. Voilà encore une utopie écolo- socialiste ! A mois que ce soit encore une (mauvaise) idée pour mieux TAXER.

  9. Fredy Gosse says:

    Michel Michel
    Vous comprenez enfin l essence (ouch) de l écologie

  10. si je n avais pas amélioré les performances énergétiques de mon pavillon, j aurai dépensé 1500 litres de fuel de plus chaque année,
    Pendant 35 ans ça paye largement le coût des travaux.
    Et combien de tonnes de polluants ou gaz à effet de serre en moins pour mon environnement .,,,

    • Personne, me semble t-il, n’a jamais dit qu’il ne fallait pas isoler pour économiser plus d’énergie. Mais entre isoler comme cela se fait aujourd’hui (RT 2005 ou 2012) et créer de l’énergie positive (RT2020), cela ne représente pas tout à fait les mêmes dépenses et, compte tenu du pouvoir d’achat en berne ou régressant pour beaucoup de Français, la chose me paraît difficile sauf à la subventionner par un Etat super endetté et dispendieux, et donc un ras le bol fiscal qui pourrait tourner au vinaigre.

      • Strangers says:

        La rénovation ne rentre pas dans le cadre de la futur réglementation environnementale, tout comme elle ne rentrait dans le cadre de la RT 2012.

        Il y a une réglementation spécifique à part pour cela, c’est la RT existant qui a été à peine modifié depuis 10 ans.

        Votre scénario d’une rénovation énergétique à énergie positive (ce que vous appelez RT 2020) subventionnée par l’état n’existe pas.

  11. Fredy Gosse says:

    Vous êtes content de votre investissement ,ignorant la nature de vos travaux ni son montant je ne peux que me réjouir de votre satisfaction . Ceci dit il’ya tant de gens qui se font arnaquer , il
    Suffit de lire la presse. Maintenant si comme. C’est infiniment probable vous avez perçu des primes publiques voir des tarifs garantis hors marché
    vous êtes simplement égoïste , ce sont les autres qui paieront pour vous🤢
    Quant à la planète c’est devenu la justification pour détruire des pans entiers de notre industrie restante et nous accabler d impôts
    Le transfert des impôts vers ceux des autres a des limites et le chômage en est un , entre autres

  12. Personnellement, il y a 2/3 ans j’ai fait de gros travaux de rénovation énergétique (isolation des combles, changement des dernières fenêtres simples vitrages, installation d’un poêle à bois et remplacement d’une vieille chaudière gaz en condensation gaz) pour gagner au moins 25 % d’économie d’énergie…
    Seulement depuis, le prix du gaz a augmenté de quasi 20 % en à peine 2 ans et je me retrouve avec une facture équivalente à avant mes travaux…
    Je ne regrette pas le confort gagné mais l’investissement n’est pas à la hauteur du gain promis.

    • Voilà typiquement résumé l’arnaque de la religion du soi-disant dérèglement/ réchauffement climatique.

      • Strangers says:

        Quel est le rapport entre la rénovation énergétique du bien de Valérie, la formation du prix du gaze et « la religion du soit disant dérèglement/réchauffement climatique » ?

        En l’état, ce que vous dites n’a aucun sens.

        • Réfléchissez un peu et vous verrez le rapport:
          Valérie a réalisé des travaux de rénovation énergétique principalement sous la « poussée » des écolos qui affirmaient haut et fort (à juste titre) que la meilleure économie d’énergie est celle que l’on ne consomme pas, donc qui ne pollue pas, aidée pour cela par les subventions votées à la demande de ces mêmes écolos.
          Donc, comme beaucoup de Français, elle s’est lancée dans les travaux se disant que dans les quelques 5 ou 10 ans, elle récupèrerait son investissement.
          Mais comme par hasard la fameuse l’ « empreinte carbone » n’a pas baissée, vous voyez cette empreinte qui n’est que du CO2, ce gaz soi-disant toxique, qui n’occupe que 0.030% de notre atmosphère (contre 120 fois plus pour la vapeur d’eau), de densité 1.592 (donc plus lourd que l’air) qui nous génère cet effet de serre dans la troposphère (jusqu’à 15km d’altitude), cause unique de ce fameux dérèglement climatique !!!

          Alors, il a fallu trouver de nouvelles recettes pour financer cette religion et c’est là qu’intervient le prix du gaz(*) (entre autres) de Valérie et son empilement de taxes incessantes pour financer cette gabegie, même si celles-ci ne sont pas l’unique facteur d’augmentation du prix, j’en conviens.
          Le scénario s’accélère de nouveau aujourd’hui avec les taxes sur les carburants et que croyez-vous qu’il arrivera quand le litre d’essence sera à 2€, rien de nouveau sous le soleil, les gens iront toujours au travail (ceux à qui il en restera un), les voitures rouleront toujours autant, … mais tout le monde se sera appauvri et point de croissance il y aura.
          Alors qu’il serait bien plus intelligent de mettre en place/ d’accélérer les solutions techniques pour limiter les véritables polluants pour la santé humaine et animale que sont principalement les NOx, particules fines, l’O3, etc…. exclu le CO2, qui, contrairement à ce que tout le monde croit, n’est pas un gaz polluant mais bien un gaz de la vie, nourriture indispensable des plantes et végétaux de notre planète.

          Voilà pourquoi Valérie est en colère, elle ne comprend pas pourquoi ses efforts (elle y a mis tout de même de l’argent personnel et peut-être du temps), son investissement ne sont pas récompensés, tout cela A CAUSE du dérèglement climatique et sa « religion » implantée sur la quasi totalité du globe.
          (*) 35% du prix du gaz sont des taxes

          • Strangers says:

            Donc, pour résumer vos propos :
            1/Au début vous nous dites que rénover son bâtiment c’est une bonne idée (« à juste titre »).

            2/ Ensuite vous faites une digression sur l’empreinte carbone et le CO2 qui n’a aucun rapport avec ce que disait Valérie.

            3/ Ensuite vous nous parlez de religion pour financer « cette gabegie ». Bon là je suis perdu, c’est quoi la gabegie ? Vous ne le précisez pas. Vous disiez que c’était positif de rénover un bâtiment dans le premier paragraphe, donc à priori ça doit pas être ça. Visiblement vous avez encore digressé sur un autre sujet.

            4/ Vous nous parlez des taxes sur le carburant, je ne vois toujours pas le rapport avec le faite que Valérie rénove son bâtiment.

            5/ Vous faites un ode au CO2, je vois toujours pas ce que ça vient faire là.

            6/ Et vous concluez cette démonstration que si Valérie est en colère c’était à cause du dérèglement climatique et sa religion implantée sur le globe. Moi je pensais tout bêtement que c’était parce que la facture restait trop élevée.

            Conclusion personnelle : je n’ai rien compris à ce que vous venez de dire.
            Je pense deviner, mais je n’en suis pas sur, que vous incriminez les hausses des taxes sur le gaz, qui entrainent une hausse du prix du gaz, qui explique pourquoi Valérie paye toujours aussi cher.
            Si c’est bien cela, vous serez d’accord avec moi qu’il y a des façons plus simples de le dire que « Voilà typiquement résumé l’arnaque de la religion du soi-disant dérèglement/ réchauffement climatique. »

            • Activez quelques neurones supplémentaires et vous comprendrez.
              1) oui, rénover des bâtiments et mieux les isoler, c’est consommer moins. Pourquoi consommer plus, ne serais-ce que pour le portefeuille de chacun si on peut faire mieux ? D’autant plus que les réserves énergétiques carbonées ne sont pas inépuisables même si celles-ci seront encore disponibles pour des siècles (en tenant compte des nouvelles découvertes potentielles). Là on est dans le bon sens, mais ce doit être un investissement avec un retour.

              Vous avez bien résumé le final (les conséquences) mais avez occulté, volontairement je suppose, le développement qui je vous le rappelle était d’abords la réponse à votre question sur le rapport entre dérèglement climatique (DC) et le prix du Gaz.

              2) sur le CO2: il fallait commencer par expliquer (à ceux pour qui ce n’est pas compris) ce qu’est (quelle est l’origine) de cette pensée unique du réchauffement climatique.
              Je vais la faire courte: à l’origine, le GIEC, une courbe de température avec des mesures imprécises et discutables – il y a 100 ans notamment-, une courbe de CO2 tout aussi discutable, une superposition des deux, un consensus (comme si en science on pouvait démontrer des phénomènes avec des consensus!), des rapports aux politiques, puis la prêche par médias interposés – à la solde des politiques !
              Rien de prouvé, que des suppositions, des modèles informatiques à qui on faire dire tout et son contraire, et des extrapolations.

              Ensuite c’est simple, une fois le « modèle enclenché », voilà un bon prétexte pour mieux TAXER, d’où le rapport avec Valérie.

              6) Hé oui, si Valérie est en colère c’est aussi à cause du DC qui a été le prétexte pour augmenter le prix de son gaz.
              Vous me reprochez d’avoir dans un premier temps de dire « n’importe quoi », puis dans un deuxième temps de « ne pas avoir été simple » et encore de ne rien comprendre pour enfin résumer ce que vous avez justement bien compris… et peut-être admis ?? 🙂
              Bizarre comme raisonnement!

    • Strangers says:

      Sauf que vous ne maitrisez pas le prix du gaz. Sans les travaux vous paieriez 20% d’augmentation de gaz sur une consommation énergétique 25% plus élevée.

      En fait, plus le prix du gaz est élevé, plus votre décision de faire des travaux était bonne.

      Et on ne parle pas là de l’augmentation du confort dans votre maison qui n’est jamais valorisée.

      • Effectivement, je ne suis pas spécialement en colère mais juste déçue de voir qu’avec 25 % d’économie d’énergie liés à mes travaux de rénovation, la facture d’énergie est quasi identique 2 ans plus tard à cause de l’augmentation du prix du gaz…
        Cela dit, je paierais encore plus aujourd’hui si je n’avais pas fait ces travaux.

        • Oui, mais pas plus ou guère s’il n’y avait pas eu cet amoncellement de taxes, c’est bien l’objet de nos échanges !

  13. Fredy Gosse says:

    Plus le prix du gaz augmentera cause taxes en expansion plus le travail’d’isolation semblera Payant ,sauf que soit les citoyens ont les moyens perso de payer et dans ce cas l argent dépensé ici ne le sera plus ailleurs soit dans 99 pour cent des cas les travaux se font à coup de subventions et ou de prix exagérément augmentés .il
    Suffit de lire la petite ligne sur votre facture d électricité .
    Dans cette hypothèse les non acteurs de ces operations de bonneteau fiscal seront les dindons de la farce ils paieront plus d impôts dépenseront moins donc globalement gains nuls
    S il s agit d entreprises la c est pire c est du n importe quoi Macron prétend les aider mais ses augmentations sur l energie reprennent d’une main ce qu il a donné de l autre main
    C est Gribouille .quand j entends qu il
    Faut donner des chèques pour compenser certains ou pas d autres la on dépasse le mur du con .
    Et quand j entends Pelletier je me dis qu il’y A toujours plus con sur terre
    Enfin la planète a bon dos c est juste le dernier justificatif pour pomper plus d impôts car on attend toujours des réductions de dépenses qui permettraient
    De baisser les impots
    Si vous ne comprenez pas la jacquerie qui monte je n y peux rien

  14. Fredy gosse says:

    Mais pourquoi pourrions nos être responsable du CO2 ce coup ci
    http://planet-terre.ens-lyon.fr/article/co2-depuis-4ga.xml
    et en quoi l action du gouvernement français va changer quelque chose.A part la religion verte et le nouveau prétexte pour toujours charger la barque il faut arrêter le délire

  15. Fredy gosse says:

    Merci de votre patience Guillaume pourquoi les incantations du GIEC vérité officielle sont sujette largement à caution ..et c’est un euphémisme
    http://www.skyfall.fr/2013/07/29/temps-de-residence-du-dioxyde-de-carbone-atmospherique/

  16. Fredy Gosse says:

    On est d accord mais l importance des végétaux dans le passé montre que le co2 était important sans l homme c est tout

    • Probablement, comme sur beaucoup de planètes sans vie (à priori) animale et/ou végétale.
      Mais on s’en fiche puisqu’il n’y avait pas d’hommes, donc pas de problèmes « métaphysique » ou écolos. 🙂 🙂 🙂

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*