Et voilà, le feuilleton de la suppression de la taxe d’habitation se poursuit avec cette nouvelle suggestion du ministre Bruno Le Maire. Le ministre de l’économie soumet l’idée selon laquelle la suppression de la taxe d’habitation pourrait être remise en cause pour les ménages les plus aisés, c’est à dire, les 20% qui ne bénéficieront de cette suppression totale en 2022 (cf »La suppression de la taxe d’habitation repoussée à 2022… et non plus 2020« )
Bruno Le Maire ne propose pas réellement de revenir sur la suppression de la taxe d’habitation, il se contente de laisser infuser cette idée au grand bénéfice du budget national. Voici, avec précision son propos : « Si nous répondons non à chacune des demandes des Français, que nous ne sommes pas capables d’écouter la demande de justice qui s’exprime partout en France, nous ne réussirons pas le débat. On peut très bien demander aux Français s’ils estiment que pour les 20% les plus riches, il est légitime ou non de supprimer la taxe d’habitation.« 
 
Cette insinuation est étrange, tant on sait tous que c’est le conseil constitutionnel qui a obligé le gouvernement à s’engager dans la suppression totale de la taxe d’habitation. Initialement, le gouvernement s’était effectivement engagé dans la suppression de la taxe d’habitation pour seulement 80% des ménages. C’est le conseil constitutionnel qui avait alors fait part du risque d’inégalité devant l’impôt en l’absence d’une réforme globale de la fiscalité locale qui pourrait justifier la persistance du paiement de la taxe d’habitation pour seulement 20% des contribuables.
Le conseil constitutionnel avait donc prévenu qu’il reste attentif à « la façon dont serait traitée la situation des contribuables restant assujettis à la taxe d’habitation dans le cadre d’une réforme annoncée de la fiscalité locale« .
 
Depuis le début, cette suppression totale de la taxe d’habitation empoisonne le gouvernement qui ne sais pas comment cette suppression de la taxe d’habitation pourrait être financée. Pour le moment, selon les dernières annonces, la suppression de la taxe d’habitation ne serait pas financée et viendrait simplement augmenter le déficit et la dette publique (cf »La suppression de la taxe d’habitation sera financée par une augmentation du déficit ! »).
Le gouvernement ne sait donc plus quoi inventer pour se défaire de cette promesse hâtive. Elle est même en partie responsable du mouvement des gilets jaunes car la hausse des taxes sur les carburants trouve pour partie sa justification dans la nécessité du financement de cette suppression (cf »La hausse des taxes sur les carburants justifiée pour financer la suppression de la taxe d’habitation ?« ).
 
Bruno Le Maire avance donc un peu plus dans la remise en cause de cette suppression de la taxe d’habitation pour tous.
Pour mémoire, les 20% qui ne bénéficient pas de la suppression de la taxe d’habitation sont, comme nous vous le présentions dans cet article « Taxe d’habitation : Quel revenu maximum pour être exonéré en 2018, 2019 puis 2020 ? »
 

Revenu maximum pour bénéficier de la suppression totale de la taxe d’habitation par 1/3 à partir de 2018 (=80% des contribuables concernés par la suppression de la taxe d’habitation).

ps : Si vos revenus sont supérieurs, vous faites partie des 20% les plus aisés et pourriez ne pas bénéficier de la suppression de la taxe d’habitation.

Personne seule
 .Sans enfant1 enfant2 enfants3 enfants4 enfants
Revenu fiscal de référence   27 000,00 €   43 000,00 €   49 000,00 €   61 000,00 €   73 000,00 €
 . . . . .
 .Couple
 .Sans enfant1 enfant2 enfants3 enfants4 enfants
Revenu fiscal de référence   43 000,00 €   49 000,00 €   55 000,00 €   67 000,00 €   79 000,00 €

 
 

Bref, on semble se diriger progressivement vers la remise en cause, directe ou indirecte, de la suppression de la taxe d’habitation pour les 20% les plus aisés.

Il semble acquis que ces fameux 20% les plus riches (sic! lorsque l’on voit le niveau des revenus de référence) devront payer ! (et je vous pari que le gouvernement mettra cette remise en cause de cette suppression sur le dos des gilets jaunes)

Besoin de nos conseils ? Découvrez nos offres et services :
Conseil personnalisé 
Bilan patrimonial
Accompagnement patrimonial
Livres / Formations 
Investir dans l'immobilier
Succession
Assurance-vie et gestion de patrimoine
Crédit immobilier 
Comparateur de crédit immobilier
Comparateur d'assurance de prêt
Expertise comptable 
Expert-comptable spécialiste
en location meublée et SCI

65 commentaires