La suppression de la taxe d’habitation sera progressive … et probablement de plus en plus progressive si l’on en croit les récentes affirmations du secrétaire d’état Olivier DUSSOPT.

En effet, pour 80% des français, la taxe d’habitation bénéficiera d’un dégrèvement progressif à hauteur de 30% en 2018, 65% en 2019 puis 100% en 2020. Pour ce qui est de la récente polémique sur l’augmentation des taux d’imposition par les maires, je vous invite à consulter cet article dans lequel nous faisons la liste des communes dont le taux augmente : Votre taxe d’habitation va t’elle augmenter en 2018 ? La liste des communes qui ont augmenté leur taux d’imposition

Pour les 20% restant, c’est à dire ceux dont le revenu fiscal de référence excède les revenus fixés dans le barème ci dessous devait initialement être pour 2020. Notez en passant que cette exonération n’est pas encore dans les textes… il ne s’agit pour le moment qu’une promesse du gouvernement (qui n’engage donc que ceux qui voudront bien le croire).

Mais attention, le conseil constitutionnel veille ! Si cette suppression définitive n’était pas mise en œuvre … c’est le dégrèvement pour 80% des français qui serait remis en cause pour cause de rupture d’égalité devant l’impôt.

 

Le secrétaire d’état Olivier DUSSOPT vient d’annoncer, discrètement, que cette suppression totale de la taxe d’habitation serait finalement repoussée à 2022…et non plus 2020 comme le gouvernement l’avait affirmé précédemment.

Il semblerait que pour ces 20% des français dont les revenus sont trop élevés, cette suppression intervienne pour partie en 2021… puis totalement en 2022.

Nouvelle reculade … ou manière habile de transmettre le problème du financement de cette suppression au prochain gouvernement ?

 

Plafond de revenus pour bénéficier du dégrèvement de la taxe d’habitation (Avis d’impôt 2018 sur les revenus de 2017)

Nombre de part(s) de quotient familial Seuil maximal de revenu fiscal de référence pour bénéficier d’un dégrèvement de 30% en 2018 puis 65% en 2020 revenu fiscal de référence maximal pour bénéficier d’un dégrèvement dégressif
1 27 000 € 28 000 €
1,5 35 000 € 36 500 €
2 43 000 € 45 000 €
2,5 49 000 € 51 000 €
3 55 000 € 57 000 €
3,5 61 000 € 63 000 €
4 67 000 € 69 000 €
4,5 73 000 € 75 000 €
5 79 000 € 81 000 €

 

A suivre …




25 Comments

  1. Malin ! 2 années supplémentaires permettront de faire passer tout doucement le doublement de la TF pour compenser. Bim !

  2. Comment voulez vous que les gens aisés qui ont les moyens de s’expatrier ne continuent pas a le faire. On ne peut pas leur en tenir rigueur quand les gouvernements qui défilent depuis trente ans ne cessent de changer les lois ou leur promesses sans arrêt (souvent avec rétroactivité comme la CSG-RDS augmentée au 1er janvier 2018 mais sur les revenus de 2017).
    Les autres qui restent vont à force se décourager et ne plus essayer de faire plus et mieux: paupérisation d’un pays.
    Cela me rappelle la remarque d’un militant des Insoumis qui me disait que les riches n’avaient qu’a partir car on n’avait pas besoin d’eux!

  3. Il y a déjà un gros problème de mentalité en France : patrons et employés se regardent en chien de faïence. C’est pas normal, ce sont les soixante-huitards qui nous ont foutu dans la mer**.

    Allez en Suisse, et vous verrez la coopération entre patrons et employés : un patron vous considère comme un allié à la réussite de son entreprise avec une relation quasi horizontale; en France comme un esclave à presser. Normal, tant qu’on aura des syndicats irresponsables qui casseront la compétitivité de notre pays et des gens fainéants qui veulent ne rien foutre et qui ne pensent qu’ à gratter des pauses café, clopes, Facebook etc en étant payé tout en rêvassant à leurs prochaines vacances……….

    Au delà de ça, moi pauvre RMI’ste je vais foutre le camp de mon pays, de ma terre, celle de mes ancêtres parce qu’a à 35 ans j’ai plus le choix. Il n’y a pas besoin d’être aisé pour s’expatrier. La France, disons ses fossoyeurs qui en sont aux commandes, ceux là même qui ont mis en place ce système vérolé de cooptage et de magouilles, n’a plus rien à donner à sa jeunesse même aux plus motivés………..

  4. Ma femme et moi avons 46 ans avec un patrimoine immobilier de 4 appartements, TMI à 30% je commence à regarder ailleurs car la pression fiscale devient insupportable. Il faut élargir l’assiette et faire rentrer tout le monde dans l’IR. Que les insoumis retournent travailler. Moi je travaille 70h par semaine… Nous payons tout plein pot car pas d’enfants.
    On nous rabâche que nous sommes les champions du monde de la fraude fiscale sans nous dire que nous sommes les champions du prélèvement aussi.
    Action = réaction ?

    • Vous avez parfaitement raison. Moi même pauvre avec un RFR de moins de 6600€/an, je trouve anormal de ne pas payer ne serait ce que 30€ d’impôt sur le revenu. L’IR, s’il était bien géré et bien dépensé devrait concerner tous les citoyens et permettrait de faire face aux dépenses nationales TOUS solidairement. Et il n’y a pas que ça , pour quoi les handicapés ont ils 1,5 part et exemptés de taxe d’habitation ?

      Malheureusement dans ce pays, avec vos 4 appartements, même acquis à la sueur de votre front et zéro gosse , vous êtes considéré comme « un sale riche » par des cas sociaux bas du front comm les « insoumis » (en fait des larbins du Système comme les autres, et ceux à l’assemblée de vrais traitres).

      Si on mettait un vrai coup de balais chez nos « décideurs » et dans les dépenses scandaleuses de l’Etat pour commencer, on pourrait meme baisser les tranches marginales de l’IR dès 2019……….

      • 25K€ d’IR
        4 TF
        4 TH
        je ne fais pas le total des cotisations…

        Nous ne sommes pas à plaindre mais on bosse dur pour ca avec 4 crédits sur le dos. On se tait et on se construit une retraite tranquille.
        Les contributeurs nets au budget de l’Etat devraient être remerciés plutôt que traiter de sales riches (par un pauvre con, naan je déconne).

        • Il y a trop de différences dans ce pays: le pauvre sans emploi est « un cas soc’ de profiteur », celui qui s’est fait un patrimoine ou a hérité « un sale riche qui n’a qu’à payer ». En fait on est tous le mouton noir de quelqu’un: ceux qui gagnent correctement leurs vies sont jaloux des plus pauvres qu’eux réputés être des assistés mais qui survivent tout de même dans un monde de consommation avec 40% d’un SMIC, mais aussi de plus riches qu’eux, comme une éternelle névrose qui ne les quitte jamais, furieux d’être les éternelles cotisants.
          C’est le Système qui est pourri, car il est clientéliste. Il suppute que les plus pauvres sont manipulables à souhait car ils sont bêtes et peu instruits donc voteront comme on leur dira, et les « riches » brossés dans le sens du poil pour rester et injecter leur argent dans l’économie. Tant que l’IR ne sera pas payé par tout le monde, ça n’ira pas. (Mais je veux en contrepartie que l’Etat se serra la ceinture et que cesse cette gabegie et les magouilles…).

          En tous cas j’admire ce que vous avez pu faire de votre vie et de votre patrimoine . J’ai beau être pauvre, je vous envie mais ne vous jalouse aucunement.

        • 4 TH ?
          Serait-ce vos résidences secondaires que vous gardez jalousement pour partir en vacances ? 🙂

          • location saisonnière. TH ou CFE c pareil !

            • Merci pour la précision. Je ne suis pas sûr que l’on puisse faire ce parallèle car les montants sont rarement équivalents mais ça permet de comprendre vos charges et votre mode d’exploitation.
              Avec 4 locations saisonnières qui tournent correctement, vous pouvez rajouter du RSI dans la liste des charges non ?

              • 3 studios, 42K€ loyers annuels, LMNP au réel, entre 15-20K€ cash flow, pas de bénéfices donc pas de RSI.

                • Vous faites du meublé saisonnier ?

                • Au delà d’un CA de 23k€ vous êtes assujetti au RSI. Si vous ne dégagez aucun bénéfice fiscal, vous êtes redevable d’une cotisation minimale forfaitaire:
                  « Ainsi, au titre de l’année 2018, le chef d’entreprise affilié au régime social des travailleurs indépendants qui dispose d’un faible revenu (inférieur aux seuils du barème), ou qui n’a aucun revenu, doit payer 1005 euros de cotisations sociales minimum et t 99 euros au titre de la formation professionnelle. »

              • Le 4e c la RP

          • Pour répondre à Solvinz :
            Oui vous avez raison.
            A ce jour la cotisation minimum est 1.198e.
            Si déficit = 1.198e
            Si bénéfices : 35% calculé sur bénéfice avec mini 1.198e
            C’est le dispositif en place pour LMP.

            En ce qui concerne le LMNP, la base de calcul n’est pas encore confirmée par les services fiscaux mais comme vous le dites, ils vont surement faire similaire.

            Les modalités ne sont pas non plus connues : qui s’inscrit ou ? Qui paie qui ? On peut penser que l’on devra soi même s’inscrire au RSI.

            Au final, je vais payer…..

  5. Adrien,

    Tout cela est archi-connu et ne changera pas.

    ne vous fatiguez pas à chouiner pas et barrez vous, vous avez raison

    • Je me laisse emporter par ma prose, c’est mon caractère désolé !

      J’ai pas l’intention de rester ici ! Chômage, bas salaires, normalisme, corruption, hypocrisie, impôts confiscatoires, insécurité, Justice aux ordres, perte des Libertés d’expression et d’action, Etat omnipotent, interdictions/obligations/restrictions partout …… Stooooooop ! Faites tous de même les gars !

  6. Qui est le plus idiot des 2 ? Celui qui a promis qu’il n’y aurait pas de nouvelles taxes….ou celui qui y a cru ?

    • Sans aucun doute celui qui ajuste sa stratégie sur des promesses

    • Ceux qui ont voté pour lui par peur du grand méchant loup et qui maintenant regardent le plafond en mode « c’est pas moi »…..

      • Remarque fort peu utile ni a propos. On n’a pas à être daccord sur tout. Dailleurs le grand méchant loup comme vous dites, a des idées très peu libérales et proches de Melenchon.
        Le gars qui se pointe et balance « je vous l’avais dit.. » ne sert à rien, c’est comme si me donniez la météo d’hier.

  7. julien bonnetouche says:

    Qui peut croire un instant que la taxe d’habitation sera supprimée ?

    il faut être vraiment crédule voire idiot pour écouter le discours politique nous affirmant « on baissera les impôts plus tard »; Tellement de problèmes d’argent se feront jour d’ici là …..

    On n’a même pas commencé à baisser- pour certains- le premier tiers que l’on entend déjà : « on remet à plus tard » ou bien « c’est pas moi c’est eux « (les maires)

    Allons allons !! dans le meilleur des cas on la rebaptisera d’un autre nom un peu comme la taxe professionnelle qui est devenue la contribution foncière des entreprise !!

    Tiens ! je propose un nom pour la future TH : » contribution pour l’égalité et la justice devant le droit au logement »

  8. « en même temps », ça sonne très nouveau monde, rajoutez- y solidarité active, ce sera moralement inattaquable….

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*