Après la hausse de la CSG, la suppression de la taxe d’habitation pour une grande majorité des épargnants, le troisième point majeur du programme fiscal de d’Emmanuel MACRON est la suppression de l’ISF et la création de l’IFI, l’Impôt sur la Fortune Immobilière.

Comme nous vous le détaillons depuis quelques semaines, l’IFI devrait être un ISF recentré sur l’immobilier : Tous les redevables dont le patrimoine immobilier net est supérieur à 1 300 000€ après abattement de 30% sur la valeur de la résidence principale et déduction du capital restant dû des crédits immobilier devront payer l’impôt sur la fortune immobilière (IFI). 

Attention, il s’agit bien du patrimoine après déduction des crédits immobiliers en cours ! même si les modalités précises devront être confirmées dans les prochains mois.

 

« Investir dans l’immobilier » Découvrez la nouvelle version enrichie de notre bestseller ! Investir dans l’immobilier, LE livre qu’il faut avoir lu avant d’investir dans l’immobilier !
 
375 pages de conseils, de stratégies, d’analyses juridiques, économiques et fiscales pour vous aider à investir de manière rentable dans l’immobilier !
 

Découvrir le livre et les avis des lecteurs

Le barème de l’IFI 2018 devrait être le suivant.

Barème de l’IFI 2018
Fraction de la valeur nette taxable du patrimoine au 01/01/2018 Taux applicable
Jusqu’à 800 000 € 0 %
Entre 800 001 € et 1 300 000 € 0,5 %
Entre 1 300 001 € et 2 570 000 € 0,7 %
Entre 2 570 001 € et 5 000 000 € 1 %
Entre 5 000 001 € et 10 000 000 € 1,25 %
Supérieure à 10 000 000 € 1,5 %

 

Simulateur IFI 2018 – L’impôt sur la fortune immobilière –

Barème des meilleurs taux de crédit immobilier

Consultez notre barème des meilleurs taux actuellement proposés par les banques via notre comparateur de crédit immobilier.
 

Comparer les taux immobiliers entre 100 banques



Posez vos questions et obtenez nos réponses

10 Comments

  1. Quid des biens immobiliers qui ont été donnés aux enfants mais dont on a gardé l’usufruit ? La valeur de ces biens sera-t-elle toujours rapportée au total du patrimoine ?

  2. Bonjour,
    Pensez vous que cet impôt sera basé que sur la RP et la résidence secondaire en jouissance ?
    Ou bien il sera sur tout l’immobilier détenu même l’immobilier d’entreprise?

  3. bonjour

    Pensez vous que les SCPI d’immeubles de bureau souscrites soit en direct soit dans le cadre de l’assurance vie sera considérée ou non comme des actifs immobiliers?
    Qu’en sera t’il aussi des biens détenus par des SCI?

    • scpi en assurance vie restera dans la fiscalité de l’assurance-vie.

      Les SCI seront comptabilisé surement en déduction des emprunts

      • ROLAND garnier says:

        @Mike de revenumassif.fr
        « les SCI seront comptabilisées sûrement en déduction des emprunts »
        Que voulez-vs dire ? doit-on les considérer comme des entités mobilières ou immobilières et ds ce dernier cas je déclare ds le cadre de l’isf selon le bilan av valeur des biens Immo à l’actif réajusté
        Et que dire d’une SCI qui possède biens
        mobiliers et immobiers ?

  4. J’en ai ras le bol.

    J’ai décidé de vendre un de mes biens.

    L’orientation financière mondialiste manipulée par des élites aux ordres me semble défavorable à l’évolution Humaine de la Société.

  5. Mouais (si je puis me permettre ce commentaire!!) :

    1) pour l’instant il n’y a que de la com’ et avec les écarts entre ce que disait le premier ministre il y a une semaine (une durée phénoménale pour la mémoire de politiciens…) et ce qui est sorti ces derniers jours de l’Elysée…

    2) attendons de voir le projet de loi qui indiquera si le barème est conservé et qui surtout précisera les modalités d’exécution (exemple: quid des sociétés patrimoniales à l’IS détenant des immeubles ? d’autant plus si ceux-ci réprésente moins de 50% du patrimoine brut immobilisé)

    3) et puis les amendements afférents !!

    Bref, pour ma part, aucun tir sur la comète: je mets en place des stratégies économiques et patiente sur celles dont les dimensions fiscales sont très (trop, en attendant qu’elles ne changent à nouveau…) aléatoires. Quant à mettre en oeuvre une stratégie motivée fiscalement …

  6. Patrick D says:

    C’est vrai que souvent politique varie.
    Alors pour revenir faire des affaires en France, il faudrait avoir des garanties.

Répondre à Guillaume FONTENEAU Cancel

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.