Depuis quelques jours, vous êtes un certain nombre à  constater une augmentation certain de votre taxe d’habitation, malgré les annonces du gouvernement.
En effet, la taxe d’habitation payée en 2018 par les contribuables devrait bénéficier d’une baisse de 30% pour les contribuables dont le revenu fiscal de référence est inférieur aux revenus selon le barème ci dessous.
En 2019, le taux du dégrèvement sera de 65%. Cela signifie que vous n’aurez plus qu’35% du montant total de votre taxe d’habitation à payer. Mais attention, comme pour 2018, seuls les contribuables dont le revenu sera inférieur au barème ci dessous pourront y prétendre (Cependant, s’il est légèrement supérieur à ce seuil, vous pourrez bénéficier d’un dégrèvement dégressif).
Pour les autres, mais également pour les propriétaires de résidences secondaires et ceux qui sont redevable de l’IFI ou ISF, la taxe d’habitation ne baissera pas, ni en 2018, ni en 2019. 
En 2020, les contribuables dont le revenu fiscal de référence sera inférieur à ce barème de revenu bénéficieront d’un dégrèvement à hauteur de 100% ; C’est à dire qu’ils n’auront plus de taxe d’habitation à payer.
En théorie, la taxe d’habitation devrait être supprimée pour tous dès 2021, mais pour le moment, je n’ai pas trouvé le texte confirmant cette suppression. 
 

Plafond de revenus pour bénéficier du dégrèvement de la taxe d’habitation (Avis d’impôt 2018 sur les revenus de 2017)

Nombre de part(s) de quotient familialSeuil maximal de revenu fiscal de référence pour bénéficier d’un dégrèvement de 30% en 2018 puis 65% en 2020revenu fiscal de référence maximal pour bénéficier d’un dégrèvement dégressif
127 000 €28 000 €
1,535 000 €36 500 €
243 000 €45 000 €
2,549 000 €51 000 €
355 000 €57 000 €
3,561 000 €63 000 €
467 000 €69 000 €
4,573 000 €75 000 €
579 000 €81 000 €

 

Dans quelles communes la taxe d’habitation va augmenter en 2018 ?

Malheureusement, le dégrèvement de la taxe d’habitation ne porte que sur les taux d’imposition votés en 2017. Cela signifie simplement que les maires qui prendraient la décision d’augmenter le taux d’imposition de la taxe d’habitation annuleront pour tout ou partie le bénéfice de l’annonce du gouvernement.
Vous trouverez ci après la liste des 6000 communes en France qui ont augmenté le taux d’imposition de la taxe d’imposition pour 2018. Notes tout de même que  7 200 000 habitants résident dans ces communes qui ont augmenté le taux d’imposition de la taxe d’habitation.
 
Mais attention, votre taxe d’habitation peut augmenter malgré la stabilité du taux d’imposition fixé par les communes. En effet, la valeur locative cadastrale, base d’imposition sur laquelle on applique le taux d’imposition est automatiquement revalorisée tous les ans en fonction de l’inflation comme nous vous l’expliquons dans cet article « La valeur locative cadastrale indexée sur l’inflation explique une partie de la hausse de la taxe d’habitation ! ».
 

Voici la liste des -+ 6000 communes qui ont augmenté le taux d’imposition de la taxe d’imposition en 2018 vs 2017

Conseil personnalisé 
Assistance patrimoniale
Bilan patrimonial
Accompagnement patrimonial
Livres / Formations 
Investir dans l'immobilier
Succession
Assurance-vie et gestion de patrimoine
Crédit immobilier 
Comparateur de crédit immobilier
Comparateur d'assurance de prêt
Expertise comptable 
Expert-comptable spécialiste
en location meublée et SCI

120 commentaires