Depuis plus de 30 ans, nous vivions dans une économie favorable aux épargnants dans laquelle ces derniers étaient encouragés à placer leur épargne sur les marchés financiers ou dans l’immobilier pour se constituer un patrimoine sans effort au gré d’une rémunération de l’épargne supérieure à la croissance nominale de l’économie.
En 30 ans, il s’est créé une masse de population devenue riche sans effort ! Une masse de population dont le patrimoine est très élevé au regard de leur capacité réelle de création de richesse. Combien d’entre vous ont un patrimoine important alors même que vos revenus du travail et votre situation professionnelle ne vous autorisait pas une telle perspective. Cette forme d’enrichissement sans cause est le résultat naturel d’une augmentation des prix de l’immobilier et d’un revenu salarial élevé qui confère un pouvoir d’achat très élevé grâce à une mondialisation par nature déflationniste.
 

 
Depuis 30 ans et la naissance de cette classe moyenne d’épargnants devenus riches à l’insu de leur plein gré, la gestion de l’épargne est devenu un sujet impérieux : Les nombreux épargnants devenus riches par hasard, sans connaissance, ni compétence, ont besoin d’être accompagné dans la gestion de ce patrimoine auquel ils n’étaient pas préparés.
C’est dans ce contexte que le métier de conseil en gestion de patrimoine est né ; Et c’est parce que cette dynamique est en train de s’inverser que le métier de conseil en gestion de patrimoine va disparaître avec l’appauvrissement des épargnants.
Depuis la crise de 2008, l’épargnant est devenu la cible des politiques monétaires et budgétaires : Face à une crise du surendettement, il faut faire payer ceux qui ont l’argent, c’est à dire les épargnants. C’est alors tout naturellement que la solution des taux d’intérêt négatifs est apparue comme la réponse parfaite aux excès d’épargne des 30 dernières années (cf »En 2019, l’euthanasie des épargnants en fonds euros d’assurance-vie va s’accélérer !« ) : Dans un monde ou l’excès d’épargne est le corolaire à l’excès d’endettement ; Détruire l’épargne par un rendement inférieur au taux de croissance nominale de l’économie permet de réduire l’endettement excessif. CQFD et ce n’est pas plus compliqué que cela.
La voie est alors toute tracée : Les épargnants, après 30 années d’enrichissement sans cause, vont s’appauvrir et voir la valeur de leur patrimoine diminuer au gré d’une rémunération inférieure au taux de croissance nominale de l’économie.
Chacun doit avoir conscience qu’il n’est plus possible de s’enrichir s’en rien faire, sans valeur ajoutée ! L’épargne n’est plus source d’enrichissement ; L’épargne est source d’appauvrissement.
Depuis 30 ans, nous sommes habitué à l’épargne. Il va falloir profondément modifier vos habitudes et cette confortable certitude si vous ne voulez pas vous appauvrir (cf »Êtes vous prêt pour la destruction de la monnaie et de l’épargne ?« ).
 
 

Gérer son patrimoine n’est plus synonyme de gestion de l’épargne … mais d’investissement.

Si l’épargne est en danger… alors le « conseiller en épargne » que sont le conseiller en investissement financier (CIF) ou le courtier en assurance vie ont t’il encore un avenir ?
Le conseil en gestion de patrimoine doit s’adapter à cette nouvelle donne et ne peut plus se contenter d’être symbole de la gestion de l’épargne. Le conseil en gestion de patrimoine doit accompagner les épargnants dans la sortie de l’épargne et lui permettre de comprendre qu’il ne pourra plus espérer s’enrichir s’il ne s’investit pas dans la gestion de son patrimoine.
Depuis de nombreuses années, nous vous engageons à devenir « entrepreneur de votre patrimoine » (et comme nous le détaillons dans notre livre « Investir dans l’immobilier » dont la nouvelle édition en pré-vente sort en Juillet 2019) : Vous devez utiliser votre excédent de revenu pour créer une activité entrepreneuriale génératrice de flux futurs ! Vous n’avez plus le choix : Si vous avez la chance d’avoir trop de revenu par rapport à vos besoins de consommation, vous devez utiliser cet argent pour vous générer une nouvelle activité génératrice de revenus. C’est de votre responsabilité !
Chacun doit avoir la responsabilité d’utiliser l’argent dont il n’a pas besoin pour assurer son train de vie (= définition de l’épargne) pour s’investir dans un activité entrepreneuriale directe ou indirecte.
Malheureusement, les conseils des courtiers en assurance vie, agents immobilier et conseillers en investissement financier (CIF) ne sont pas toujours adaptés face à cette mutation exigée de l’exercice de la gestion de patrimoine. Aujourd’hui, les conseils de ces professionnels de l’épargne se limite à :

  • Épargner sur le fonds euros d’un contrat d’assurance vie ;
  • Spéculer sur les marchés financiers sans lien avec les fondamentaux de l’économie et des entreprises ;
  • Défiscaliser en achetant un appartement labellisé « PINEL » vendu très cher ;

Ce sont, à mon humble avis, que des options par défaut.  … Bref, la gestion de patrimoine est toujours dans une vision d’épargnant alors que l’avenir est à l’investissement. Si ces professionnels ne se révolutionnent pas, nous n’aurons plus besoin d’eux !
L’avenir n’est plus à l’épargne, au fonds euros ou à la spéculation ! Nous vivons la fin d’un cycle qui pourrait remettre en cause l’utilité de ces métiers.
Mais rassurez vous certains ont déjà engagé leur révolution en aidant les épargnants à devenir entrepreneur de leur patrimoine : Conseil en crowdfunding ; Stratégie immobilière à valeur ajoutée, Investissement dans l’économie réelle et les entreprises non cotées, Investissement dans l’activité agricole… Et nous en sommes qu’au début !
A suivre …

Besoin d'un conseil ? Découvrez nos services :
Conseil personnalisé 
Bilan patrimonial
Accompagnement patrimonial
Livres / Formations 
Investir dans l'immobilier
Succession
Assurance-vie et gestion de patrimoine
Crédit immobilier 
Comparateur de crédit immobilier
Comparateur d'assurance de prêt
Expertise comptable 
Expert-comptable spécialiste
en location meublée et SCI

65 commentaires

Vous êtes les meilleurs ambassadeurs !

Depuis quelques mois, j'ai mis en place un système d'avis client (indépendant et certifié).
Un client vient de déposer un nouvel avis. C'est grâce à ce genre de commentaires que j'adore mon métier ! #MERCI :