La holding patrimoniale, c’est la grande mode du moment. Je ne sais pas d’où cela vient, mais vous êtes nombreux à me solliciter pour mettre en place une holding patrimoniale pour gérer vos investissements immobiliers.
Il y a quelques années, la mode était à la SCI à l’IS, aujourd’hui, c’est la holding patrimoniale. Bizarre. C’est d’autant plus bizarre que je dois vous avouer ne pas réussir à comprendre l’utilité d’un tel schéma pour investir dans l’immobilier.
Je ne sais pas à quoi sert une holding patrimoniale. Certains ont même inventé le terme de micro holding familiale. Je ne sais même pas ce que sais. Cela n’existe pas. Ce ne sont que des concepts marketing inventés pour faire intelligent et vendre du conseil à des gens qui n’en ont pas besoin.
Une société holding, c’est une structure sociétaire (société civile, Sarl ou SAS) dont l’objet social est la détention de participations dans d’autres structures sociétaires. Ainsi, dans le cadre d’un investissement immobilier, il doit s’agir d’une Société civile ou peut être même une SARL ou SAS qui détient d’autres sociétés civiles qui investissent dans l’immobilier locatif.

 
Bref, une magnifique usine à gaz. Mais quel est l’intérêt d’un tel montage complexe ? Si la complexité fait intelligent, elle est souvent une mauvaise stratégie tant l’incapacité à en maitriser les subtilité pourra être à l’origine de déconvenues fiscales et patrimoniales fortes.
Car, n’oubliez pas que multiplier les sociétés, c’est surtout multiplier les frais d’expert comptable !
 

Pourquoi utiliser une holding pour investir dans l’immobilier ?

Je ne sais pas. Suis je en limite de compétence ou au contraire, connaissant parfaitement les inconvénients de la complexité, je ne me laisse pas embarquer dans ces beaux discours qui manquent de pratique et d’expertise ?
La holding est traditionnellement utilisée dans le monde de la gestion des groupes d’entreprises. Il s’agit pour le chef d’entreprise d’organiser la gestion de ces entreprises et organiser, à coût fiscal faible, le transfert d’argent entre la société mère et les filiales.
Les dividendes versés à la société mère bénéficie du régime fiscal des mères-filles qui autorise une remontée à fiscalité allégée des dividendes d’une filiale vers la société holding. En effet, seuls 5% des dividendes versés seront imposés, c’est la quote-part de frais et charges, à l’impôt sur les sociétés (IS) pour la société holding.
Super ! Mais pour quoi faire ? Quel est l’intérêt d’un tel montage en holding pour investir dans l’immobilier locatif ? Pourquoi multiplier les sociétés filles pour investir ? Pourquoi ne pas se contenter d’une seule société civile (ou SAS pour les téméraires).
Si certains chefs d’entreprises pourront y voir la possibilité d’utiliser les bénéfices tirés de leur entreprise pour réaliser des investissements patrimoniaux sans passer par la case impôt sur le revenu (dividendes et salaires), je n’arrive pas à comprendre l’utilité d’une holding patrimoniale pour investir dans l’immobilier.
 
Et surtout pourquoi tant d’admiration pour l’impôt sur les sociétés (IS) pour investir dans l’immobilier alors même que l’impôt sur le revenu permet d’investir de manière simple et très efficace ?  Qu’il s’agisse de mettre en œuvre une stratégie de déficit foncier ou de location meublée, les opportunités sont grandes pour investir en dehors d’une société imposée à l’IS et encore plus d’une holding.
L’impôt sur les sociétés est une illusion. L’IS ne permet pas de réduire la pression fiscale. Il s’agit seulement de repousser le paiement de l’impôt et parfois même pour un niveau d’imposition plus important.
 
 

S’il vous plaît. Aidez moi à comprendre cet engouement pour la holding patrimoniale pour investir dans l’immobilier locatif.

 

Pour aller plus loin :
Conseil personnalisé 
Assistance patrimoniale
Bilan patrimonial
Accompagnement patrimonial
Livres / Formations 
Investir dans l'immobilier
Crédit immobilier 
Comparateur de crédit immobilier
Comparateur d'assurance de prêt
Expertise comptable 
Expert-comptable spécialiste
en location meublée et SCI

132 commentaires