Depuis quelques jours, nous travaillons autour de l’excessive faiblesse des taux de crédit immobilier et plus globalement de l’impact des taux négatifs sur la gestion de votre patrimoine. Les taux négatifs sont une nouvelle réalité qu’il nous faut essayer de comprendre et d’intégrer.
De manière synthétique, tout est résumé dans cet article : Ce nouvel impôt sur l’épargne qui profite au budget de l’état et appauvrit les épargnants. L’épargnant s’appauvrit du fait de rendements trop faibles, et notamment inférieurs au taux de croissance nominale alors, qu’à l’opposé, l’emprunteur s’enrichit sans effort. (cf »Pour ne pas subir les taux d’intérêt négatifs, il faut s’endetter et investir…, un article publié dès 2016 dans lequel nous vous décrivions ce qui est en train de se passer aujourd’hui en 2019).
Cette situation nouvelle est alors un formidable encouragement à l’endettement et à l’investissement dans un actif dont l’usage assurera sa valeur de long terme tel que l’investissement immobilier. Bref, l’excessive faiblesse des taux de crédit immobilier est un formidable encouragement à l’investissement immobilier et pourrait même expliquer une forte hausse des prix de l’immobilier dans les prochaines années (sauf dans les régions et villes qui ont déjà connues une hausse des prix grâce à la faiblesse des taux comme Paris, Lyon ou Bordeaux).
Certains experts commencent déjà à anticiper le retour de la constitution d’une bulle immobilière en France du fait de ces hausses prévisibles des prix de l’immobilier. (cf »Êtes vous prêt pour la hausse des prix de l’immobilier et des terrains constructibles ?)
C’est ainsi qu’une narration particulièrement favorable à l’investissement immobilier est en train de se mettre en place depuis quelques mois ; J’y souscrit pleinement comme je vous l’explique longuement dans la nouvelle édition de mon livre « Investir dans l’immobilier »
Néanmoins, il convient d’attirer votre attention sur le point de faiblesse de ce raisonnement : Ces perspectives formidables que nous annonçons pour le marché immobilier repose principalement sur la perspective d’une faiblesse durable des taux de crédit immobilier, certitude qui se renforcent semaine après semaine au gré des déclarations des banques centrales et d’une politique monétaire toujours plus accommodante.
Rendez vous compte, aujourd’hui, la situation est incroyable ; Les barèmes compilés de notre comparateur de crédit immobilier, cet outil gratuit qui vous permet de comparer les barèmes de taux immobilier entre plus de 100 banques, font état d’un taux à 0.93% sur 20 ans ;
A titre personnel, j’ai même obtenu (via le comparateur de crédit immobilier) une proposition à 0.75% / 15 ans.
C’est dingue !
 
Bref, tout est en place pour que ces taux de crédits immobiliers restent durablement faibles ( Certains commencent même à parler de 10 ans à l’instar d’Olivier Blanchard, ancien chef économiste du FMI ) et donc que tout cela participe à une formidable augmentation des prix de l’immobilier dans les prochaines années.
Malheureusement, ce scénario me semble est trop parfait pour être réaliste. Je crains effectivement qu’il soit prématuré d’affirmer que les taux de crédit immobilier bénéficieront pleinement de la prochaine politique monétaire accommodante éventuellement décidée par la banque centrale Européenne. Une bulle immobilière n’est pas souhaitable tant elle est source d’instabilité économique et d’inégalité.
Les taux d’intérêt devraient globalement rester faibles … mais il n’est pas exclu que la banque centrale européenne décide d’une politique monétaire sélective, c’est à dire qui pénaliserait les crédits immobiliers et limiterait les excès de la faiblesse des taux de crédit immobilier. Les taux de crédit doivent être bas pour les entreprises, les état ou plus globalement l’économie réelle ; Mais des taux bas qui auraient pour conséquence la constitution d’une bulle immobilière pourraient être contre productifs à long terme.
Mais attention, ne me faites pas dire ce que je n’ai pas dit. Il ne s’agit pas d’anticiper une hausse des taux de crédit immobilier. Une hausse excessive des prix de l’immobilier est source de dérèglements économiques importants … mais la baisse des prix de l’immobilier aussi.
Pour le moment, ce ne sont que des suppositions, des réflexions … qui doivent juste vous permettre d’avoir un esprit critique. Rien n’est jamais certain ! et surtout rien ne se passe jamais comme prévu en théorie.
« La théorie, c’est quand on sait tout et que rien ne fonctionne. La pratique, c’est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi » Albert Einstein.
Bref, méfiez vous de certitudes …

Pour aller plus loin :
Conseil personnalisé 
Assistance patrimoniale
Bilan patrimonial
Livres / Formations 
Investir dans l'immobilier
Crédit immobilier 
Comparateur de crédit immobilier
Comparateur d'assurance de prêt
Expertise comptable 
Expert-comptable spécialiste
en location meublée et SCI

36 commentaires