Les investisseurs immobiliers locatifs ont souvent le point commun de savoir « bricoler » et d’aimer cela ; Certains se sont même littéralement construit leur patrimoine immobilier à force de travaux de rénovation, carrelage, isolation, placo et autres plaisirs manuels.

La question est alors de savoir s’il est possible d’espérer réussir dans l’investissement immobilier locatif lorsque l’on n’est pas bricoleur, c’est à dire pas capable de faire soi-même les travaux qui permettront de conserver la valeur patrimoniale de votre bien immobilier ou l’augmenter.

Je ne sais pas s’il existe une réponse à cette question ; Je fais donc appel à votre expérience à tous : Qu’en pensez vous ? Dans votre expérience d’investisseur immobilier (résidence principale ou locatif), l’investissement immobilier est il réservé aux bricoleurs ? (merci de répondre dans les commentaires en dessous de l’article – Les lecteurs non initiés à l’investissement immobilier pourront ainsi se servir de votre expérience avant de se lancer).

 

Investir dans l’immobilier est toujours synonyme de travaux !

Comme nous vous l’expliquions dans cet article « Immobilier locatif : Ces travaux d’entretien qui vous coutent cher et réduisent le rendement locatif ! », investir dans l’immobilier, qu’il soit locatif ou à titre de résidence principale, est toujours synonyme de travaux, soit pour simplement entretenir votre bien immobilier et donc maintenir sa valeur patrimoniale, soit pour valoriser votre bien immobilier grâce à des travaux de rénovation qui vous permettront de l’adapter au marché immobilier.

Dans cet article, nous évoquions un budget de 500€ / m² tous les 10 à 15 ans.

D’ailleurs, comme nous le détaillons dans la nouvelle édition de notre livre « Investir dans l’immobilier« , les travaux sont une composante même de votre stratégie d’investissement dans l’immobilier ! L’actif immobilier n’est pas un actif figé… vous devez l’adapter en permanence pour qu’il reste en accord avec le marché, c’est à dire avec la demande (soit à la revente, soit des locataires).

Malheureusement, réaliser des travaux, qu’il s’agisse de les faire faire par un artisan ou de les réaliser soi-même, n’est pas à la portée de tout le monde. Nous n’avons pas tous la capacité de nous projeter dans la rénovation d’un bien immobilier et surtout à savoir maîtriser les prix et grâce à une estimation rapide des coûts par rapport à la valorisation patrimoniale apportée.

 

Faut il faire faire les travaux par un artisan ou les faire soi-même ?

D’expérience, de nombreux investisseurs immobiliers locatifs vous expliqueront qu’il faut faire les travaux par soi-même car le coût demandé par un artisan est tellement élevé qu’il rarement possible de les amortir.

D’expérience, pour l’intervention d’un artisan, il faut compter en main d’œuvre entre 450/500€ / jour par homme sur un chantier. A ce rythme, la rénovation ou même le simple entretien de votre logement peut vite devenir un gouffre.

Nombres d’investisseurs dans l’immobilier sont ainsi devenus, par plaisir ou par souci d’économie, des experts des travaux immobiliers.

A titre personnel, c’est un plaisir que je limite au second œuvre (placo, sol, peinture, agencement, carrelage et faïence, cuisine et salle de bain) laissant aux pros tous les travaux techniques relatifs à la plomberie, électricité, menuiserie et gros œuvre affectant la structure du bâti.

Faire ses travaux soi-même, c’est économiser la main d’œuvre. Pourtant, cette main d’œuvre, économisée par ceux qui réaliseront eux mêmes leurs travaux, est déductible des revenus fonciers et sera donc à l’origine d’une baisse de l’impôt sur le revenu payé par le futur propriétaire bailleur (lorsqu’il s’agit de faire faire des travaux dans une résidence principale ou secondaire, la question fiscale ne se pose pas).

Ainsi, les travaux permettront d’économiser l’impôt sur le revenu selon le taux de la tranche marginale d’imposition du propriétaire bailleur (0%, 14%, 30%, 41%, 45%), mais également la CSG-CRDS au taux de 17.20%. De surcroît, l’excédent pourra être à l’origine d’un déficit foncier imputable sur le revenu global dans la limite de 10700€ puis sur les revenus fonciers des années futures dans la limite de 10 ans (cf »Déficit foncier : imputer un déficit foncier et réduire l’impôt sur le revenu ? »).

N’est il alors pas dommage de se priver de cette économie d’impôt ?

 

Qu’en pensez vous ? L’investissement immobilier locatif est il réservé aux bricoleurs ?

Besoin d’un conseil pour gérer votre patrimoine ?

Leblogpatrimoine.com, au delà d’un site d’informations sur la gestion de votre patrimoine, est la vitrine de la société de conseil en gestion de patrimoine Guillaume FONTENEAU Conseil.
 
 
Ce sont trois livres de conseils pour vous permettre d’optimiser la gestion de votre patrimoine : « Investir dans l’immobilier » ; « Succession » et « Assurance vie et gestion de patrimoine« . Déjà des milliers d’exemplaires vendus à ceux qui veulent comprendre comment investir, valoriser leur patrimoine ou le transmettre !
 
 
Le cœur de notre métier est le conseil en gestion de patrimoine indépendant. En accord avec nos convictions d’indépendance du conseil, nous ne sommes pas intermédiaire financier ou immobilier. Nous sommes rémunérés exclusivement par honoraires de conseil :
 

Nouveau ! L’assistance patrimoniale – Une solution rapide et efficace pour répondre à vos questions, lever un doute ou simplement solliciter notre avis sur votre situation patrimoniale. L’assistance patrimoniale, c’est un rendez vous téléphonique d’une durée moyenne de 45 minutes pendant laquelle nous travaillons ensemble sur votre situation patrimoniale – Un service au tarif unique de 69€ TTC –

 

Découvrir en détail notre offre d’assistance patrimoniale

 

Le bilan patrimonial – L’analyse exhaustive et approfondie de votre situation patrimoniale. – Tarif variable selon la complexité de votre situation / En moyenne, ce service est facturé 590€ TTC.

 

Découvrir notre offre de bilan patrimonial


66 Comments

  1. Un médecin a sans doute plus intérêt à faire des consultations que des travaux, non ?

  2. Outre la défiscalisation de ces travaux au montant soigneusement vérifié, je dirai qu’il est important de s’y connaître même si l’on ne met pas ou plus la main à la pâte, car cela évite de se faire raconter n’importe quoi

    En bref, on parle le même langage et c’est essentiel

  3. Sans compter sur d’autres ressources, c’est tjs mieux de limiter les déficits, de bricoler par plaisir et satisfaction, de connaître les pratiques et leurs tarifs, de permettre de relever mieux les désordres au moment de l’état des lieux, d’appréhender les travaux à effectuer sur des projets de nouvelles acquisitions.
    Savoir faire égal connaissance d’où objectivité.

  4. « Faire ses travaux soi-même, c’est économiser la main d’œuvre. Pourtant, cette main d’œuvre, économisée par ceux qui réaliseront eux mêmes leurs travaux, est déductible des revenus fonciers et sera donc à l’origine d’une baisse de l’impôt sur le revenu payé par le futur propriétaire bailleur (lorsqu’il s’agit de faire faire des travaux dans une résidence principale ou secondaire, la question fiscale ne se pose pas). »

    Faire ses travaux soi-même dans la limite de ses compétences acquises et à apprendre – c’est en forgeant que l’on devient forgeron – est, à mon sens indispensable pour espérer une rentabilité correcte de son investissement.
    Vous dites que la question fiscale ne se pose pas ! En fait si elle se pose à la revente dans le calcul de la plus-value car seuls les travaux facturés par une entreprise peuvent être déduits dans le calcul de celle-ci.
    Perso, je pense qu’il n’est pas normal qu’à minima les matériaux ne soient pas déductibles dans le calcul de la + value, sauf à vouloir préserver, encore une fois, une catégorie d’entreprises à l’image des architectes dont l’intervention est désormais obligatoire pour une surface supérieure à 150 m2 (170 il y a 2 ans)!

  5. C’est indispensable de faire des travaux soi même si on veut un peu de rentabilité
    Si à chaque problème il faut appeler un artisan alors là autant revendre tout de suite

    • Tout à fait d’accord
      J’occupe mon bien en LMNP 2 fois par an pour me permettre de faire les indispensables travaux de remise en état

    • +1
      Oui pour la renta il vaut mieux être bricoleur… Apres sur des TMI 41% 45% il peut intéressant de faire le calcul pour déléguer une partie

  6. C'est Dric says:

    Je rejoins Sven (et je dois reconnaître que je suis souvent en accord avec son propos :), il est important de savoir de quoi l’on parle pour bien s’entendre et se comprendre et pour ne pas se faire avoir.

    Perso, après la rénovation de 4 appartements et 1 d’une maison (120M²) et un Burn-Out lié à cette dernière, j’ai passé la main aux pros et me suis constitué une équipe d’artisans compétents.

    Alors certes, la rentabilité s’en ressent,mais pendant qu’ils font leur boulot,moi je continue là où j’ai une vraie valeur ajoutée: la recherche de biens rentables (et je fini pas rejoindre Bibi 😉

    En résumé, faut en faire, mais pas trop!

    PS. Guillaume, j’avoue que vous m’avez surpris en affirmant mettre « la main à la pâte »… comme quoi, le costume n’envoi pas un vrai signal sur ce qu’est réellement la personne ;o)

  7. Anne sophie says:

    Mon mari et moi avons investi dans l immobilier. Il a 62 ans, bricole pas et moi pas du tout. Oui c’est possible, le fait ! Mais il faut savoir s entouré de j en compétents.

  8. Anne sophie says:

    Mon mari et moi avons investi dans l immobilier. Il a 62 ans, bricole pas et moi pas du tout. Oui c’est possible, on le fait ! Mais il faut savoir s entouré de j en compétents.
    Et on a choisi d investir en Belgique bien que français

  9. christophe says:

    Il est important de connaitre le monde des travaux si son activité de bailleur devient conséquente.
    Si le bailleur s’est faire lui-même les travaux, à mon sens c’est un énorme avantage car les travaux coutent vraiment très chers, sauf peut-être à vraiment à bien chercher l’artisan qui fera des merveilles pour pas cher. Pour ma part sur Paris sur des grandes surfaces de logements anciens, je mets largement les 500€ tous les 8 ans.
    Sur des très grosses rénovations d’immeubles en province via le déficit foncier je suis à 1600€ /m².
    Sur ces rénovations, à moins d’être très disponible, proche du bien et très compétent, ce n’est pas à la portée d’un bricoleur.
    Pour ma part, en province, sur des logements rénovés récemment ou des maisons rénovées entièrement, il n’y a pratiquement pas d’entretien dans les 10 premières années.
    L’entretien couteux arrive bien souvent avec le changement de locataire, ce n’est pas grand-chose de changer un radiateur ou un toilette à la demande du locataire mais c’est cela revient cher de refaire les peintures, les sols et la salle de bains quand le locataire part en laissant l’appartement dans un état moyen et que la rotation est fréquente.

  10. Mon choix est de laisser faire des artisans. Mais il est évident qu’il faut « aimer » ça ; c’est a dire s’y intéresser, parler avec les artisans, les suivre, les coordonner.

    A noter le cas particulier des travaux sur l’électricité : je pense qu’il ne faut plus bricoler là dessus, il faut des artisans sérieux, et faire les diagnostics voire consuel dans la foulée, pour toujours louer en toute sécurité. Certains pays (Canada?) obligent même à recourir à des personnes qualifiées.

  11. Pour réussir dans l’immobilier, il faut d’abord aimer cela et être un bon bricoleur pour pouvoir faire preuve de réactivité et intervenir rapidement et à bon escient en cas de problème. Toutefois il n’est pas nécessaire de savoir tout faire, mais s’entourer de bons artisans et être capable de contrôler le travail effectué. Dans le cas contraire, il y a le risque de se trouver débordé et découragé à la moindre difficulté qui ne tardera pas à survenir. Il ne faut pas rêver, s’occuper de biens immobiliers est un vrai job !

  12. Pour ma part. Après 8 rénovations d appart
    Et d une villa de 300 m2
    Je n aurais jamais pu faire ca.sans faire tout moi même.
    Avec de la volonté. Tout est possible
    C est en forgeant qu’ on devient forgeron
    Maintenant je sais en 20 s…lors d une visite si je peux faire une proposition dans la minute.
    Je gère tout moi meme .travaux.et location
    Ni dieu ni maître

    • Idem !

    • Bravo à toi Seb !
      Je suis au début de mon apprentissage (travaux de rénovation : platre, peintures, parquets et même isolation extérieure). Le temps que j’y passe me fait parfois peur. A an est passé bien vite…

      J’espère que l’expérience que j’acquiers me sera utile pour d’autres projets immobilier.

  13. L objectif de réduire les impôts ne doit pas être la raison de faire appel ou pas à un entrepreneur, ce doit être une.opportunite, mais c est toujours plus intéressant financièrement de faire les travaux soi même si on sait travailler, bien sûr, car une réduction de 20 30 40 pour cent d impôt quand on a payé une entreprise ça n absorbe pas la différence entre le coût d une entreprise et faire les travaux soi même

  14. Fredy Gosse says:

    la réponse à votre question est oui.ceci dit, il me semble que les implications de la dernière LOI qui vient d ‘être votée dont le nom m’échappe mais quia pour but l’amélioration des habitats commerces ,bureaux classés E/F ;dans le but de sauver la Planète, a des implications énormes sur le patrimoine des français sur leurs capacités à les financer;sur les pénalités à venir et les impôts qui en découleront. Donc comme probablement il faudra faire intervenir des gens dits compétents et reconnus ( ceci en soit n’est pas mauvais) pour faire des travaux …donc comment seront reconnus les travaux particuliers? j’ai l’impression que nous sommes au début d’un cauchemar

    • Pour bénéficier d’aides et autres crédits d’impôts, les travaux doivent être réalisés par des entreprises ayant l’agrément RGE (Reconnu Garant de l’Environnement).

      Cet agrément engendre forcément une majoration des travaux du fait des contraintes qui sont appliquées à ces acteurs (formation, réunions, cotisations, etc.)

  15. Les entrepreneurs du batiment seront toujours avantages sur les travaux (un plaquiste, connait un peintre qui connait un electricien qui connait un plombier…). En rendant service aux amis et parfois aux amis d’amis –> Les entrepreneurs qualifies obtiennent en echange des services complementaires a leurs specialites (sans faire de carricature, il y a des communautes portugaises, turques, ou de l’est de l’Europe qui se creent des patrimoines consequents grace a leur travail et leur cooperation –> Bravo a eux).
    De mon experience d’investisseur, je fais si c’est necessaire un rafraichissement (Peinture Plafonds et murs en blanc ou tres clair pour optimiser la luminosite des pieces, souvent je fais une pose de Lino de qualite dans les pieces de vie et chambre et je change les accessoires vieillissants (rideaux de douche / paillasson, tapis d’entree / luminaires /rideaux)…
    Avec ces quelques retouches a moindres frais –> Les appartements trouvent preneurs tres rapidement.

  16. Oui c’est pour les bricoleurs, l’immobilier !
    On nous explique que dans la region parisien les rendements sont de l’ordre de 4%( pour ceux qui ne bricolent pas). Mais les autres ne donnent pas leurs chiffres.
    Mes chiffres sont de 7 a 8% sans beaucoup de travaux (douche, cuisine, parquets).
    Mais il faut le temps de chercher

  17. Dindonsauvage says:

    lorsqu’on a rénovés nos bien on fait faire les gros oeuvres puis nous avons fait le reste… IDR + deux apparts, ce qui nous a fait économiser vraiment beaucoup d’argent.

    deux choses dans le bricolage :
    1 pour imputer un déficit il faut vivre à crédit et c’est souvent le pb,
    2 les artisans même bons ne sont pas tjr consciencieux, quand on fait seul on peut reprendre jusqu’a ce que ça soit bien fait.
    3 cela permet pour nous de mettre le prix de la main d’oeuvre sur de bons matériaux ce qui valorise mieux le bien
    4 des tutos existent sur absolument tout
    5 quand on a fait soit même au premier coup de fil on sait ce qui cloche dans l’appart pas besoin de faire venir le plombier le dimanche pour le chauffe eau…
    6 au fur et à mesure des pb résolus il n’y a plus de pb mais que des solutions.
    7 mais oui à force c’est usant.
    8 orchestrer des travaux avec plusieurs artisans venant ou ne venant pas est aussi du travail.
    9 je ne connais personnes qui est devenu riche en ne travaillant pas.
    10 ça vide la tête les travaux.

  18. A titre personnel je fais la démolition (très cher et pourtant à la portée de tous), les lots techniques (plomberie, électricité, etc.) je délègue et le reste dépends de mon temps et de ma motivation.

    Loin de moi l’envie de faire de la PUB mais l’un de mes principaux partenaires reste …. LEROY MERLIN (comme bon nombre d’entre vous j’imagine).
    Ils ont selon moi une offre pertinente avec en plus :
    – un programme « nouvel emménagé » (pour tout nouveau bail/achat) avec -15% sur un passage en caisse (ça chiffre toujours très vite les travaux donc non négligeable)
    – des cours de bricolage à des prix plus qu’abordable (environ 15€/20€ l’heure)

    • Pour la démolition, est-ce le travail en lui-même ou le coût de l’évacuation en déchetterie qui coûte le plus cher ?

  19. Dindonsauvage says:

    je dirai même qu’il me semble plus pertinent de faire les travaux sois même plutôt que de renégocier son crédit… 6/7000 balles de peinture, 4000 balles de salles de bains, 5/6000 balles de cuisine,
    réseau d’eau secondaire sur le forage ou la station de pompage de la rivière/cuve pour les wc et le jardin, (pour pas chier dans l’eau potable) et ça diminue de moitier notre consommation d’eau à l’année…
    c’est tjr ça…

  20. Sujet vraiment très intéressant. Les commentaires des ‘vieux routards’ de ce blog tendent à confirmer ce que je pressentais confusément: oui, pour espérer faire un investissement immobilier rentable, il est absolument nécessaire d’avoir 1) les compétences 2) l’envie 3) et surtout LE TEMPS (en plus de son ‘vrai’ métier et de ses obligations familiales) pour faire soi-même les travaux.
    En fait c’est moins un investissement qu’un second métier 🙂
    Par contraposée, on comprend pourquoi l’investissement dans le neuf ‘clef en main’, en-dehors de toute notion de défiscalisation, est si rarement rentable.
    Et cela me conforte également que lorsque l’un (sans même parler de 2 ou même de 3) des prérequis listés plus haut manque, il est préférable de s’abstenir d’investir dans l’immobilier physique et d’explorer des plan B (et heureusement, ils existent).

  21. Claupie
    Un bon bricoleur est souvent aussi bon et plus efficace qu’un mauvais artisan.
    Ne parlons pas des délais promis par les artisans mais rarement respectés, des devis incomplets et chers, des fausses attestations de garanties, ..
    De plus, quand on investit dans une copropriété dans laquelle il y a des travaux faits par des bricoleurs peu expérimentés et souvent pas très à l’aise financièrement, , ça peut générer des désordres dans les parties communes qui s’avèrent coûter vite très chers car gérés par des syndics dont l’objectif n’est pas toujours de défendre les intérêts des copropriétaires (par exemple des tuyauteries EU non étanches d’où dégâts des eaux, non respect des nuisances sonores pendant les travaux qui n’en finissent pas et trop souvent réalisés sans connaissance des normes et de sécurité (cas de carrelages et parquets flottants sans isolation phonique suffisante).
    On ne devient pas bon bricoleur sans un minimum de curiosité technique et d’expérience acquise pendant la rénovation dune vieille demeure !!

    • Certes, mais aujourd’hui, avec Google, comment poser un parquet, un wc, comment faire une isolation d’un plancher, d’un mur, etc .. ? et tout de suite 4 à 5 vidéos qui vous expliquent en long et en large comment opérer.
      A moins d’être idiot ou incapable de ses dix doigts, tout peut se faire facilement et à la manière d’un pro !

      exemple: https://www.youtube.com/watch?v=QwahEdK2zw0

      • Mais souvent beaucoup moins vite, surtout si vous êtes seul.

        • A prendre en compte si je fais un crédit… Je passe plus de temps qu un artisan je paye mon crédit et je louerai le bien plus tard…

      • Jusqu a quel âge ??

      • Michel 2 vous me faites rigoler ; vous êtes l’exemple type de certains responsables et cadres que l’on rencontre en usine ; tous est simple avec youtube nos ouvriers sont tous nuls….. je voudrais bien vous voir bosser !

        • Vous tombez mal, mon cher Monsieur, j’ai construit dans les années 80 de mes propres mains ma maison avec sous-sol de A à Y (seuls plâtres et crépi extérieur faits par des artisans), de mes propres mains, avec très peu d’aide extérieure, j’ai mis 2 ans pour l’habiter et elle m’a coûté à peu près moitié prix des constructions d’artisans du voisinage. Et elle est toujours debout et, anecdote, a mieux résisté que les autres du voisinage à la tempête de 1999 !

          J’en ai retapé 2 par la suite pour du secondaire et du locatif et à cette époque, il n’y avait pas Youtube.

          Aujourd’hui j’aide (un peu) deux de mes beaux enfants à retaper leur maison (en très mauvais état) et je les vois, au moindre problème technique, taper sur smartphone et accéder à des vidéos très explicatives si bien choisies.

          Et puis, je ne vois pas pourquoi, vous m’accusez de penser que les ouvriers sont tous nuls, il ne me semble pas avoir exprimé cela !
          Bien que cadre et responsable de service une partie de ma carrière, cela ne m’a empêché de « mettre la main à la pâte » pour construire et rénover. Vous avez semble t-il trop d’idées reçues, très mauvais pour comprendre le monde !!!! 🙂
          Ne venez pas me voir bosser, car âge aidant, je suis moins actif que dans le passé mais venez voir ce que j’ai construit et peut-être changerez-vous d’idée !!

          • justement si vous savez bosser ; ne dites pas qu’avec Google on peut et on sait tout faire entre voir ; commander du matos et réaliser il y a la lune….
            Ce n’était pas une attaque personnelle mais nous voyons arriver les jeunes INgés qui n’ont jamais touché un outil mais pensent que tout est simple avec GOOOGLE…

            • Je ne dis pas qu’on sait tout faire mais il est très facile et plus rapide pour apprendre à la fois et surtout pour les novices mais également pour les bricoleurs plus ou moins occasionnels (et de plus en plus de femmes) mais également pour les plus avertis qui doivent sans cesse s’imprégner des nouvelles techniques et nouveaux matériaux.
              Un exemple perso, installer un WC suspendu, que je n’avais jamais fait, puisque ça n’existait pas. Avec la vidéo ci-dessous, c’est un jeu d’enfants!

              https://www.youtube.com/watch?v=_pYVckdB6Wk

      • adnstep says:

        Oui, jolie vidéo.
        Bon, maintenant on passe à la pratique : largeur de la pièce, 90 cm, évacuation décalée de 3cm par rapport à l’axe médian du support de WC et en biais, arrivée d’eau décalée de 2cm légèrement sur le côté.
        😁.

  22. Pour les grosses réno, je préfère les artisans. Je n’ai pas le temps, même si j’aime ça. Et les pros vont beaucoup plus vite. Si je mets 4 mois à faire ce qu’une équipe de pros met 1 mois à faire, je perds 3 mois de loyers.

    Si vous pensez valoir un pro en peinture : https://www.youtube.com/watch?v=amWVR7KJjLU
    Quant à l’enduit : https://www.youtube.com/watch?v=qxY-93kY8W8
    Et je ne vous parle même pas du plâtre à l’ancienne : https://www.youtube.com/watch?v=ez2B6V_dRaQ

    On pourrait parler ragréage aussi, ou faire une pente pour la terrasse, une évacuation de douche, …

    Pour le bricolage (un coup de peinture entre 2 locataires, du vinyl sur le carrelage pour mettre au gout du jour, changer les interrupteurs, prolonger une ligne électrique, changer les radiateurs, changer un évier ou un wc, poser une cuisine style ikaka…) je sais faire mais je demande systématiquement des devis. Parfois, ça ne vaut pas le coup de le faire soit même, les artisans ayant accès à du matos qui n’est pas vendu en GSB (Grohe chez un artisan et Grohe chez LR, ce n’est pas fabriqué au même endroit, et ça n’a pas la même qualité. Ni la même durée de garantie, d’ailleurs).

  23. Au titre des travaux onéreux et difficilement réalisables par soi même (désolé pour la faute d’orthographe plus haut :-)) : changement des fenêtres et portes-fenêtres, baies vitrées… Quand vous avez des petites fenêtres, ou des longs bras, ça passe, mais sinon, faut être au moins deux.

  24. L’objectif d’un investissement n’est pas de défiscaliser mais de faire de l’argent à partir d’une mise de départ. La déduction du coût des travaux sur les impôts font qu’en réalité c’est un peu comme si on payait les travaux 30% moins cher.
    A chacun de voir si (travaux-30%) est plus interressant que (soi-même +(materiaux-30%)).
    Dernier exemple en date pour moi: devis peinture 2200€. Je me le suis fait avec 120€ de matériaux et 24h de travail.

  25. Oui mais quand l âge venu vous ne pouvez le faire ( exemple perso
    Récent 14 m2 de peinture plafond pour1200 euros ttc et tout à l’avenant )vous faites ce que je viens de faire .j ai vendu et l’immobilier locatif ce nest
    Plus pour moi .les artisans se débrouillent très bien avec les excédents de matériaux facturés aux clients précédents (sur la côte d azur les plus belles maisons appartiennent aux artisans du bâtiment ) Quant à la défiscalisation sur ce blog ce sujet est éculé et tout le monde devrait le savoir en une formule simple défiscalisation
    Piège à cons

    • Défiscalisation = piège à cons ?
      Le fisc vient de me reverser 5300€, suite à défisc FIP et Sofica, etc… Et ……………je ne me sens pas trop con !!! aujourd’hui et demain sera un autre jour!

      • Je croyais qu on avait dépassé ce débat par une lecture de Bastiat apparemment non ?

        • Aucun débat, cher Fredy, n’est jamais définitivement fermé ou dépassé !

          • fredy Gosse says:

            ben si ,des qu’il y a défiscalisation Il y a des contents vous et des cons…. les autres ,qui paieront pour vous les impots que vous auriez du payer … bref la défiscalisation c’est la politique de l’autruche qui montre …ses limites savoir que le pays est. trop taxé mais que les Pouvoirs ,en fuite, devant la réalité préfèrent ne pas baisser les impôts en général ( ceci supposerait de baisser les dépenses)mais seulement ceux qui momentanément vont dans le sens du pouvoir .Bref c’est La liberté façon le Maire qui l’a tres bien explique dans le Point; Moi j’aime pas surtout quand je lis les écrits verts …

            • Pas d’accord avec vous sur (seulement) la première assertion.
              Des impôts que je n’ai pas payé, certes, mais des entreprises et des gens que j’ai fait travaillé, qui ont payé des cotisations et des impôts, qui ont consommé et produit de la TVA et qui n’ont pas soustrait à la communauté des rentes d’assedic et autres prestations sociales.

              Tous les calculs démontrent et les gouvernants successifs le savent bien, que la balance penche dans le sens d’un profit (globalement parlant) pour la communauté.

              • Si vous avez raison supprimons les impôts vous imaginez l activité ?

                • Fredy, vous m’étonnez ! Tout de suite dans l’excès, ce n’est pourtant pas votre habitude, vous qui êtes un homme raisonnable.

                  Les 2 systèmes peuvent cohabiter sans risque avec les avantages et inconvénients que l’on connaît.
                  Mais ce qui est sûr, c’est bien la « confiscation » fiscale (mon (mes) impôt(s) a pratiquement doublé depuis le 2ème mandat Chirac) qui m’a poussé à défiscaliser de la sorte.

                  • C est moi qui ne vous comprend pas y aurait il les bonnes défiscalisations celles que vous choisissez et les autres .??
                    Sofica ?le système français qui permet de faire des navets à la chaîne et indirectement ds intermittents du spectacle qui est un scandale economique et social ?

                    • « … il y aurait les bonnes défiscalisations celles que vous choisissez et les autres .??

                      Bizarre comme réflexion !!!
                      Je n’ai jamais dit cela !

                      Ce qu je pense c’est que les défisc. ont des contreparties pour l’économie en termes d’investissements donc de travail, donc de consommation, donc d’impôts et taxes, donc de croissance, etc.
                      S’agissant de la défisc. du particulier, que ce soit du Pinel, du FCPI, du FIP etc., il y a une prise de risque importante pour l’investisseur et un gain global quasi assuré pour l’Etat.
                      Après le risque est plus ou moins important en fonction du produit, de la conjoncture et du montage du produit.
                      C’est bien sur ce dernier point que je choisi le produit et, vu mon âge, sur la simplicité (je ne vais pas m’emm…. avec du Pinel par exemple).
                      Franchement, je ne vois pas ce qu’il y a d’immoral dans cela.
                      Quant aux Sofica, des navets certes mais pas que ! Regardez les présentations de films, parfois les plus intéressants / regardés et vous verrez que souvent (de plus en plus) il y a une partie du financement en provenance de Sofica(s)

      • FIP, SOFICA… le meilleur côtoie souvent le pire… avez-vous déjà eu des sorties positives sur ce type de produit (surtout les SOFICA) ? Votre expérience m’intéresserait…

        • Des sorties positives sur FIP et FCPI, oui à quasi coup sûr, soit sans, les meilleures, soit avec la réduction d’impôts.

          Quant aux Sofica, vous avez raison, c’est plus difficile. Je suis sorti une fois, l’année dernière à peu près à l’équilibre en prenant en compte la réduction d’impôts qui n’était que de 36% à l’investissement. Elle est montée depuis 2017 à 48%, c’est donc plus facile, surtout si l’on choisi les produits adossés.

          https://www.monfinancierdefiscalisation.com/contenus-specifiques-sofica/definition/

        • Les FIP, SOFICA, ces produits ne sont pas faits pour la sortie!
          C’est pour cette raison que j’ai énormément de mal à me dire d’en proposer dans le cadre de la gestion de patrimoine.
          En revanche, je me dis que ce sont des investissements de conviction.
          Vous voulez soutenir une petite entreprise française? FIP.
          Vous voulez soutenir le cinéma français? SOFICA.
          Et en plus vous avez un avantage fiscal à le faire.
          Après, si vous voulez choisir les bons FIP ou FCPI, commencez par choisir le bon CGP. Par exemple, celui qui sait lire un bilan.

          • Michel 2 says:

            Que voulez-vous dire précisément avec: « Les FIP, SOFICA, ces produits ne sont pas faits pour la sortie! » ??

  26. L’investissement immobilier locatif est-il réservé aux bricoleurs ?

    Non l’investissement locatif n’est pas réservé aux bricoleurs
    Cependant il est évident que celui qui maîtrise les volumes, la législation et les travaux pourra se positionner rapidement à la simple lecture d’une annonce et dénicher la bonne affaire.
    Et celui qui n’a pas beaucoup de notion, voire pas du tout sera tenté par l’achat PINEL et son « rien à faire »
    Ce qui laisse un bel avenir aux bricoleurs et apprentis bricoleurs

    Faut-il faire faire les travaux par un artisan ou les faire soi-même ?

    L’intérêt d’un investissement locatif, c’est de le louer le plus rapidement possible, donc il est préférable de faire appel à des entreprises dans un premier temps, se garder le poste peinture et décoration, et déduire les travaux de réparation des revenus locatifs. Par contre toutes les petites réparations pendant la location, moins de temps perdu à les réaliser soi-même et déduire les factures de matériaux.

    Quelques chiffres pour 2 logements de 30m2 : démolitions, déchetterie, peintures, sols en vinyle à clipper et décoration réalisés à l’aide de mes filles dans les 2 logements
    Le premier a été refait par entreprises en 1 mois ½ pour la somme de 22 000€
    J’ai refait le second en 1 mois ½ : 6 000€ de matériaux, plombier 2 500€ soit 8 500€

    En réalité, c’est une histoire d’équilibre, la réalisation d’une partie des travaux sans passer par des entreprises m’a permis de faire un prêt « achat + travaux » moins élevé et donc de ne pas toucher à ma capacité d’endettement pour une réalisation future.
    Donc entreprises ou pas pour l’immobilier locatif : c’est du cas par cas

    Par contre pour la résidence principale ou secondaire, préférable de prendre des entreprises pour les corps de métier que l’on ne maîtrise pas et se réserver tout le reste. Moi j’ai la chance d’avoir appris très jeune à bricoler, ce qui n’a pas été le cas de mon mari. Mais depuis il s’est rattrapé et il y prend même un certain plaisir. Bon nombre de nos amis sont bricoleurs et peu importe leur situation professionnelle, ils n’ont pas peur de laisser tomber le costume pour mettre la main à la pâte.

    • J’ai toujours fait moi meme les travaux sinon ce n’est plus rentable pour moi.
      Le cout total est divisé par 3 et on peut choisir du coup des materieux plus nobles.
      Apres choisir un artisant ca permet de gagner du temps et pour l investissement locatif le temps c’est de l’argent.
      À vous de faire les calculs.

  27. Ça dépend de la lourdeur des travaux.
    Essayez de faire de l’enduit au plafond, ou du plâtre à l’ancienne…

    Même pour la peinture, quand on voit un bon pro travailler, et le résultat obtenu, on y réfléchit à deux fois avant de faire soi même.

    Si je mets 4 mois pour faire ce que des pros mettront 1 mois à faire, je perds trois mois de loyer.

    Sans compter que souvent, leur matériaux ne sont pas de la même qualité que ceux achetés en GSB, même s’ils portent le même nom. D’ailleurs, la garantie n’est pas la même non plus.

    Bref, la plupart du temps, je demande des devis, et ensuite je vois si ça vaut vraiment le coup de le faire soi-même.

    • Plus personne ou presque ne fait de l’enduit au plafond !
      Vous connaissez Placoplatre ou équivalent?

      • Hélas, effectivement, le travail de qualité se perd.

        Le placo finit toujours par s’affaisser, la peinture aux jointures s’écaille, … Travaux à prévoir.

        Un bon enduit, lui…
        Quant au plâtre, ça devient rare, mais pour une résidence principale, je n’hésiterai pas. https://youtu.be/ez2B6V_dRaQ

    • En prenant des entrepreneurs qualifiés :
      Vous avez des frais de déplacements, parfois un coef appliqué sur les matériaux, de la main d’œuvre et de la tva à 20 ou 10%.
      Le coût des travaux est multiplié par 4 et le temps passé souvent aléatoire

      En faisant appel à un auto-entrepreneur multitâche :
      Vous le payez à l’heure ou au forfait, pas de frais de déplacement, pas de tva
      Vous lui fournissez les matériaux qui vous conviennent
      Vous gagnez du temps sur la coordination lorsqu’il est réellement multitâche, je fais appel régulièrement à un menuisier qui fait également de la petite maçonnerie, de l’électricité, du carrelage, montage de meuble
      Le coût des travaux est multiplié par 2 et le temps d’exécution est divisé par 2

      En faisant les travaux vous -même
      Le coût des travaux est multiplié par 1, mais le temps d’exécution est bien souvent multiplié par 2 dans le meilleur des cas
      Les travaux réalisés par vous-même ne sont pas toujours déductibles

      Donc en effet, cela vaut la peine de mettre la main à la pâte, mais dans des proportions raisonnables
      Je préfère passer mon temps à chercher le meilleur rapport qualité prix sur les matériaux et me réserver les travaux que je trouve hors de prix comme la démolition, la peinture et pour ma part travailler l’enduit c’est un plaisir pas forcément partagé par tout le monde, je vous l’accorde !

  28. Antonin says:

    En recourant à des artisans j’avais une rentabilité de 1,5%….maintenant que je suis retraité je fais quasiment tout par moi même, du coup depuis 2 ans c’est plutôt 6%…..!

  29. Antonin says:

    En recourant à des artisans j’avais une rentabilité de 1,5%….maintenant que je suis retraité je fais quasiment tout par moi même, du coup depuis 2 ans c’est plutôt 6%…..!

Répondre à Seb Cancel

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

NewsletterInscrivez vous gratuitement pour recevoir nos articles par mail.