Le gouvernement vient de publier les caractéristiques de la nouvelle Maprimerénov’, la prime versée par l’ANAH pour accompagner la rénovation énergétique des logements. Une présentation détaillée est disponible dans ce document fournit dans le dossier de presse du gouvernement que je ne peux vous que vous inciter à consulter : Détails caractéristiques Maprimerénov’ 2021

En deux mots :

1- Tout le monde est éligible à Maprimerénov’, mais le montant de la prime est fonction de vos revenus ;

Ceux dont les revenus sont les plus élevés auront une prime plus faible et pourront même ne pas avoir de prime pour certaines dépenses telles que le changement de système de chauffage ; La priorité est clairement donnée aux petits revenus ; Les contribuables dont les revenus sont élevés au-dessus de la moyenne sont certes éligibles… mais n’ont pas le droit à grand chose, pour ne pas dire rien.

Ps : Peut-on vraiment affirmer avoir un revenu élevé lorsque l’on déclare un revenu fiscal de référence supérieur à 42 000€ dans un couple sans enfant ? 42 000€, c’est deux salaires de 1750€ … no comment. Bref, c’est là un autre débat.

Voici le tableau permettant de déterminer le niveau de Maprimerénov’ :

2- Maprimerenov’ est une prime dont le montant varie selon la nature des travaux réalisés ;

Maprimerénov’ pour les contribuables classés « BLEU » :

Maprimerénov’ pour les contribuables classés « JAUNE » :

Maprimerénov’ pour les contribuables classés « VIOLET » :

Maprimerénov’ pour les contribuables classés « ROSE » :

3-Maprimerénov’ est cumulable avec le mécanisme des Certificats d’Economie d’Energie

Maprimerénov’ est cumulable avec le mécanisme des Certificats d’Economie d’Energie tels que nous vous les détaillions dans cet article consacré à l’isolation à 1€ : « L’isolation à 1€ de votre résidence principale ou investissement locatif. Arnaque ou opportunité ? » ; Il s’agit d’un prime versées par les entreprises distributrice de carburants et d’énergie pour compenser leur activité économique par nature polluante.

L’immobilier locatif est éligible à Maprimerénov’ sans contrepartie.

C’est la bonne nouvelle apparente de cette nouvelle prime d’aide à la rénovation énergétique des logements.

Le communiqué de presse explique de manière avantageuse que :

La rénovation énergétique des 8 millions de logements du parc locatif privé constitue un enjeu majeur de lutte contre la précarité énergétique, qui touche 1,1 million de ménages locataires.

En effet, le parc privé concentre une grande partie des ménages modestes (40 % des locataires appartiennent aux trois premiers déciles de revenus) et des logements énergivores (22 %, soit 1,5 million de logements).

Afin de répondre à ces enjeux, les propriétaires bailleurs pourront aussi bénéficier de MaPrime-Rénov’, comme les propriétaires occupants, pour les travaux sur les parties privatives des logements lorsqu’ils sont en copropriété (notamment ceux qui ont des chaudières individuelles) ou lorsqu’il s’agit d’une maison individuelle.

Tous les travaux éligibles à MaPrimeRénov’ et dont les devis auront été signés à compter du 1er octobre 2020 pourront bénéficier de cette aide.

Les dossiers devront être déposés à partir du 1er juillet 2021.

Le montant des forfaits est identique à ceux des propriétaires occupants.

Le bénéfice de MaPrime-Rénov n’impose pas de conditions supplémentaires sur les loyers pratiqués. Par ailleurs, un propriétaire pourra être aidé jusqu’à trois logements mis en location.

C’est donc une excellente nouvelle ! Vous allez pouvoir profiter de Maprimerénov’ lors de la rénovation énergétique de vos logements locatifs.

Malheureusement, derrière cette belle communication, la réalité risque d’être bien décevante.

Seuls les propriétaires bailleurs aux petits revenus pourront en profiter tant les plafonds de ressources présentés au début de l’article limitent les perspectives réelles d’en profiter.

Pour mémoire, les contribuables classés « ROSE » sont éligibles, mais on droit à presque rien. (Il aurait été plus simple de dire qu’ils n’étaient pas éligibles tant le montant de Maprimerénov’ est ridicule).

De surcroît, la prime versée par l’ANAH devrait être imposable l’année de sa perception, neutralisant ainsi le bénéfice fiscal de la déductibilité des travaux engagés.

Ainsi, le montant net de la prime ANAH devra être ajusté du surplus d’impôt sur le revenu et de prélèvements sociaux générés par l’imposition de ladite prime.

Bref, ne vous réjouissez donc pas trop vite.

Les perspectives d’en profiter sont relativement maigre si vos revenus sont au dessus de la moyenne (ce qui est généralement le cas lorsque vous avez les moyens d’investir dans l’immobilier locatif).

A suivre… Disons que c’est mieux que rien, mais pas de quoi révolutionner la rénovation énergétique du parc locatif.

En revanche, il s’agit d’un puissant levier pour les petits revenus, c’est là un fait incontestable !

Pour aller plus loin :
Conseil personnalisé 
Assistance patrimoniale
Bilan patrimonial
Accompagnement patrimonial
Livres / Formations 
Investir dans l'immobilier
Crédit immobilier 
Comparateur de crédit immobilier
Comparateur d'assurance de prêt
Expertise comptable 
Expert-comptable spécialiste
en location meublée et SCI

11 commentaires