Les notaires viennent de publier leur note de conjoncture des prix de l’immobilier pour le premier semestre 2019 et la tendance d’une hausse des prix de l’immobilier se confirme sur la majorité du territoire et notamment pour les appartements dans le grand ouest et au Sud est de la France alors que les résultats sont plus mitigés dans l’Est et le centre de la France et pour les maisons :

  • Rennes : +12.8% entre le Juin 2018 et Juin 2019 ;
  • Nantes : +8.60% entre le Juin 2018 et Juin 2019 ;
  • Limoges : +12.8% entre le Juin 2018 et Juin 2019 ;
  • Paris : +6.30% entre le Juin 2018 et Juin 2019 ;
  • Toulouse : +7% entre le Juin 2018 et Juin 2019 ;
  • Nimes : +13.7% entre le Juin 2018 et Juin 2019 ;
  • Lyon : +11% entre le Juin 2018 et Juin 2019 ;

L’excessive faiblesse des taux de crédit immobilier explique naturellement cette hausse des prix de l’immobilier. Aujourd’hui, les données de notre comparateur de crédit immobilier font apparaître des résultats incroyables. Les meilleurs dossiers peuvent aujourd’hui emprunter à taux de 0.58% sur 20 ans ! (cf « barème personnalisé des meilleurs taux de crédit immobilier actuellement« ). 

Avec 1000€ de mensualité par mois, il est possible de s’endetter pour plus de 250 000€ en empruntant sur 25 ans grâce à la faiblesse actuelle des taux de crédit immobilier ! Le marché est totalement chamboulé par cette nouvelle donne et ce sont les prix de l’immobilier qui augmentent inexorablement face à ce pouvoir d’achat nouveau des candidats à l’investissement immobilier.

Cette hausse des prix de l’immobilier est d’autant plus intéressante à observer qu’elle est constatée dans un grand volume de transactions ! Le cap des 1 020 000 de transactions immobilières en une année se confirme, soit une hausse de 7% par rapport à l’an dernier.

 

Carte des prix de l’immobilier en France – Juin 2019

 

 

Comment expliquer le retard dans la hausse des prix des maisons par rapport aux appartements ?

Les statistiques de hausse des prix de l’immobilier semblent indiquer une hausse plus importante au niveau des appartements par rapport aux maisons. Comment expliquer ce phénomène ? Je ne sais pas ; Faut il y voir un dynamisme plus important dans les centres des grandes villes par rapport à la banlieue ? ou simplement un retard ?

A suivre …

Besoin d’un conseil pour gérer votre patrimoine ?

Leblogpatrimoine.com, au delà d’un site d’informations sur la gestion de votre patrimoine, est la vitrine de la société de conseil en gestion de patrimoine Guillaume FONTENEAU Conseil.
 
 
Ce sont trois livres de conseils pour vous permettre d’optimiser la gestion de votre patrimoine : « Investir dans l’immobilier » ; « Succession » et « Assurance vie et gestion de patrimoine« . Déjà des milliers d’exemplaires vendus à ceux qui veulent comprendre comment investir, valoriser leur patrimoine ou le transmettre !
 
 
Le cœur de notre métier est le conseil en gestion de patrimoine indépendant. En accord avec nos convictions d’indépendance du conseil, nous ne sommes pas intermédiaire financier ou immobilier. Nous sommes rémunérés exclusivement par honoraires de conseil :
 

Nouveau ! L’assistance patrimoniale – Une solution rapide et efficace pour répondre à vos questions, lever un doute ou simplement solliciter notre avis sur votre situation patrimoniale. L’assistance patrimoniale, c’est un rendez vous téléphonique d’une durée moyenne de 45 minutes pendant laquelle nous travaillons ensemble sur votre situation patrimoniale – Un service au tarif unique de 69€ TTC –

 

Découvrir en détail notre offre d’assistance patrimoniale

 

Le bilan patrimonial – L’analyse exhaustive et approfondie de votre situation patrimoniale. – Tarif variable selon la complexité de votre situation / En moyenne, ce service est facturé 590€ TTC.

 

Découvrir notre offre de bilan patrimonial


10 Comments

  1. Baron van der Slip says:

    Je crois que l’immobilier ne s’arrêtera de grimper que lorsque les gens auront compris que leur monnaie ne vaut pas tripette… les actions et l’immo vont finir en super nova… Je vois un nombre hallucinant de projets immo neufs… apparement les bétonneurs vont bétonner toute la côte normande et bretonne… je me répète mais c’est parce que c’est grave à ce niveau là.

    Chers amis, j’espère que vous avez au moins 5-20 % de votre fortune en métaux précieux (du physique s’entend).

    Good night and good luck.

    • Région Parisienne ouest résidentiel: constructions béton à tous les coins de rue. Les maisons anciennes du quartier stagnent. Ce qui est bien placé peut se vendre avec petite baisse. Les produits mal foutus, moches, au goût douteux, avec le bruit de la route, ou loin d’une école doivent être cassés. C’est un peu le cas partout d’ailleurs me semble t-il.
      L’affichage de moyennes par département dans des maisons anciennes ne sert pas à grand chose. Meilleure vision ici https://app.dvf.etalab.gouv.fr/ je pense.

    • Bonjour,
      Oui Guillaume avait déjà écrit d’ailleurs des articles sur le sujet, notamment sur l’obsolescence immobilière. Nos bien anciens doivent être maintenu en excellent état pour faire face à la concurrence des plans neufs qui fleurissent partout. Par contre, je ne pense pas (peux être à tort) que notre patrimoine est en danger. Même si les taux sont bas et permettent d’acheter, les prix restent haut, pour ne pas dire excessif parfois. Il y’aura toujours des étudiants, des jeunes actifs qui démarrent dans la vie, des quadras qui se séparent et repartent sur de nouvelles bases, donc à mon sens il y’aura toujours de la demande de logement à louer mais sans doute pour des durées plus courte.
      Cordialement
      Anthony

    • Vous subissez ce qu’ont subi les autres côtes depuis les années 70, et il n’y a plus guère de place.

      Un exemple, près de chez moi, à Sausset-les-pins, essentiellement des maisons de ville où en lotissement.
      1992 : 3700 hab
      2012 : 7400 hab.

      Et comme il n’y a plus de place, la population stagne, sauf lors ventes successorales, qui permettent de diviser un terrain en deux, ou de le revendre à un promoteur qui construira un petit bâtiment de 6 a 8 apparts.

      Et les quelques terrains préemptables par les communautés publiques sont promis aux HLM compte tenu de l’extrême déficit de ces petites communes littorales en logements sociaux.

  2. « Les statistiques de hausse des prix de l’immobilier semblent indiquer une hausse plus importante au niveau des appartements par rapport aux maisons »

    Une explication de mon point de vue pourrait être la part croissante des investissements immobiliers de rapport.
    Le potentiel de revenus/somme mobilisée est à l’avantage des petites surfaces, donc des appartements.
    Comme le rendement financier s’écrase vers 0%-1%, les investisseurs en immobilier de rapport acceptent des rendements locatifs décroissants mais présentant toujours un avantage substantiel comparé au financier, en ne considérant que le rendement (et non la rentabilité…).
    Une illustration avec le marché des parts de SCPI : il y a quelques années, le rendement recherché était de 5.50%-6%. Aujourd’hui, bon je reconnais moins suivre les SCPI, mais nous devons être dans un 4.50%-5% et pourtant les collectes annuelles vont de records en records.
    Comme les flux ne suivent pas selon la même proportionnalité la hausse de valeur des biens, il s’ensuit une hausse plus marquées sur les appartements.

  3. Pour suivre le débat.

  4. Pour compléter sur Paris et IdF :

    Dans leur note de conjoncture immobilière sur le 2ème trimestre 2019, les notaires de Paris nous révèlent tous les chiffres sur le marché immobilier à Paris et en Ile-de-France. Voici un résumé des principales informations à retenir.

    Un fort volume de ventes immobilières.

    Tout d’abord, les volumes de ventes continuent à être très important. Portés par des taux immobiliers de plus en plus bas, les Français se ruent sur l’achat de biens immobiliers. C’est d’autant plus le cas dans les secteurs où la demande est forte comme l’Ile-de-France. Les ventes de logements anciens ont ainsi augmenté de 10 % au 2ème trimestre 2019 par rapport au 2ème trimestre 2018 en Ile-de-France.

    En revanche, la pénurie d’offre à Paris freine les ventes. Dans la Capitale, le nombre de logements anciens vendu n’a progressé que de 3 % par rapport à l’année dernière à la même période de l’année.

    Ensuite en Petite Couronne, la hausse des ventes est de 8 %. Mais c’est en Grande Couronne que le marché a été le plus dynamique avec +15 % au 2ème trimestre 2019 par rapport à celui de 2018.

    Des prix immobiliers qui augmentent encore fortement, notamment à Paris

    Si le prix du mètre carré à Paris reste officiellement sous la barre des 10 000 € sur l’ensemble du 2ème trimestre 2019 avec 9 890 € (+6.3 % sur un an), les chiffres sur l’ensemble du mois d’août montre un premier franchissement de ce seuil symbolique des 10 000 € le m².

    Le prix moyen est presque à 14 000 € dans le 6e arrondissement, il dépasse les 12 000 € dans 5 arrondissements et il reste inférieur à 9 000 € dans seulement 3 arrondissements (13e, 19e et 20e).

    D’après cette projection calculée à partir des avants-contrats, c’est-à-dire des compromis de vente signés dernièrement, les notaires prévoient un prix du m² à 10 300 € en octobre 2019.

    Concernant les autres départements d’Ile-de-France, nous avons :

    Une hausse de 4 à 5 % sur un an pour les appartements en Petite Couronne contre entre 1 et 2 % en Grande Couronne.

    Une augmentation de 3 % pour les maisons en Petite Couronne et entre 0.5 et 2.0 % en Grande Couronne.

    Si les prix flambent à Paris et augmentent en Petite Couronne, ils évoluent en revanche au même rythme que l’inflation en Grande Couronne actuellement.

    ( Source : https://www.immobilier-danger.com/Immobilier-septembre-2019-les-1055.html#utm_source=emailing&utm_medium=email&utm_campaign=20191001)

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

NewsletterInscrivez vous gratuitement pour recevoir nos articles par mail.