Assurance vie et gestion de patrimoine

L’ISF était accusé d’être un impôt « symbole » qui fait fuir les fortunes et décourage l’esprit d’entreprise de nombreux citoyens découragés par l’impôt potentiel futur qu’ils devraient payer s’ils avaient la chance d’être fortuné un jour

(Le lecteur attentif saura lire entre les lignes et comprendra le second degré de cette affirmation proche de la fake-news ou de la narration largement diffusée dans les médias, alors qu’en réalité, personne n’en sais rien ! – Pour vous en convaincre, vous pouvez relire cet article « La lourde fiscalité du patrimoine à l’origine de l’expatriation des plus riches ? »).

En revanche et de manière plus pragmatique, l’ISF était devenu un impôt cristallisant toutes les caractéristiques d’un mauvais impôt contre-productif.

Comparateur de crédit immobilier : Comparez plus de 100 banques pour trouver le meilleur taux pour votre crédit immobilier

taux-credit-immobilier-plus-basBonne nouvelle ! Des baisses de taux de crédit immobilier pour ce mois de Novembre 2017 !

C’est le moment de relancer vos projets car cela ne devrait pas durer !

Les taux sont au plus bas, c’est le moment de s’endetter pour investir et valoriser son patrimoine. Voici le barème des meilleurs taux de crédit immobilier grâce à notre comparateur de meilleur taux de crédit immobilier. 

Comparez plus de 100 banques pour trouver le meilleur taux pour votre crédit immobilier ou votre renégociation :

Comparez plus de 100 banques pour trouver le meilleur taux

L’IFI reprend malheureusement tous les défauts de l’ISF :

  • Un impôt payé par une minorité de redevables stigmatisés pour leur richesse potentielle construite autour de plus-values latentes fruit d’une explosion des prix de l’immobilier.

 

  • Un impôt calculé sur la valeur virtuelle du capital payé par les revenus du patrimoine. Comme nous vous l’expliquions dans cet article « Suppression de l’ISF, hausse des droits de succession, baisse des droits de donation… le triptyque gagnant ?« . En effet, l’ISF, mais ce sera la même chose pour l’IFI, est un impôt insupportable car il est calculé sur le montant du patrimoine (valeur virtuelle fixée par l’offre et la demande) et payé par les revenus du capital. L’explosion des prix de l’immobilier et donc la baisse du taux de rendement locatif conduit à une explosion relative du montant de l’impôt sur l’immobilier… alors que les revenus qui permettent de payer cet impôt n’ont pas augmenté (ou trop faiblement). Le problème principal de l’ISF comme de l’IFI est le fait qu’il est payé par les revenus trop faibles du redevable.

 

  • L’IFI est un mauvais impôt dans la mesure ou il ne rapportera presque rien ! Les recettes estimées sont inférieures à 1 milliards d’euros (contre 5 milliards contre l’actuel ISF). Après déduction des frais de collecte de l’impôt combien restera t’il ? Quel sera l’impact positif réel pour les finances publiques ? Pourquoi créer un impôt stigmatisant qui ne rapporte rien ! N’est ce pas du dogmatisme et de l’acharnement inutile. 

 

  • De surcroît, la question de la constitutionnalité de l’IFI doit être posée. Au cours des débats, l’excellent Gilles CARREZ pose la question de la constitutionnalité de l’IFI sur le principe de rupture d’égalité devant l’impôt ! l’IFI n’est autre que l’ISF concentré sur le patrimoine immobilier jugé comme non productif. Mais quels critères fixent le critère non productif de l’immobilier ? Si l’objectif du gouvernement est d’exonérée les actifs non productifs… pourquoi taxer l’immobilier dont la contribution à la croissance ne peut être niée ? (cf »M. Macron, la bourse est elle vraiment plus utile que l’immobilier pour la croissance ?« )

 

Le gouvernement croît à la narration autour des effets désastreux de l’ISF sur l’expatriation… mais crée l’IFI, un nouvel impôt qui reprend tous les défauts de l’ISF…

Les médias adorent les questions d’expatriation … et les narrations autour de l’idée d’un pays en déclin. La question de l’expatriation est souvent développé… Deux cas sont systématiquement mis en avant :

  • L’expatriation du riche chef d’entreprise qui n’en peut plus de payer de l’impôt en France et préfère abandonner le pays pour payer moins d’impôt. Il est vrai que vous êtes nombreux à fantasmer autour de l’expatriation fiscale… mais vous êtes très très peu nombreux à être suffisamment vénaux pour accepter de ne plus voir vos enfants ou petits-enfants pour le simple bonheur de payer moins d’impôt. Car la réalité est bien là : Pour ne plus payer d’impôt en France… il faut quitter la France et donc rompre ces liens sociaux et familiaux… (cf »Quelles conditions pour s’expatrier lorsque l’on est retraité Français ? » ou encore « Comment s’expatrier au Portugal pour ne plus payer d’impôt en France ?« ) ;

 

  • Le découragement du jeune créateur d’entreprise qui préférerait créer son entreprise ailleurs qu’en France pour échapper à une imposition confiscatoire et notamment l’ISF. Connaissez vous beaucoup de chef d’entreprise pour qui la gestion de leur hypothétique bonne fortune future était prioritaire lors de la création de son entreprise ? Un chef d’entreprise qui se lance dans l’entrepreneuriat cherche avant tout à survivre et essayer de se verser un salaire symbolique pendant les premières années… L’hypothétique fortune future n’est que rarement l’objectif du chef d’entreprise dans son quotidien

 

Bref, il s’agit là de deux narrations que les médias aiment à diffuser pour vendre du papiers ! Mais ou sont les chiffres ? Combien de fortune se sont expatriées pour de simples raisons fiscales ? Même coe-réxecode, dont le président est vice président du MEDEF, affirme dans un rapport récent que  »

Le flux net des expatriations de Français a été de l’ordre de 1.200 par an, la plupart pour raisons professionnelles ou familiales. 

Les statistiques fiscales estiment à 500 les sorties nettes de contribuables soumis à l’impôt sur la fortune. Nous estimons, sur la base des rares données existantes et d’entretiens qualitatifs, à 700 les sorties nettes de jeunes contribuables avant même d’être soumis à l’ISF.

 

L’expatriation de Français, c’est -+ 1200 personnes par année, la plupart pour raisons professionnelles ou familiales. Et dans ces 1200 personnes, 500 sont soumises à l’ISF … mais ne partent pas de France à cause de l’ISF… 

Pourtant, le courant dominant analyse la phrase citée ci dessus pour affirmer que « 500 personnes partent de France par année à cause de l’ISF ». Ce n’est qu’une narration ! une fake-news loin de la réalité de la vraie vie ! Attention, corrélation ne fait pas la causalité !

Le gouvernement écoute malheureusement attentivement cette narration et transforme l’ISF en IFI pour concentrer l’impôt sur le capital sur l’immobilier, actif par nature non délocalisable.

 

Pourquoi ne pas reconnaître cette erreur qu’est la création de l’IFI… et simplement supprimer l’ISF ?

L’ISF était un mauvais impôt contre-productif… l’IFI est un mauvais impôt contre-productif. Il faut le supprimer !

Savoir reconnaître ses erreurs est une grande qualité !

Parfois, dans les campagnes électorales, on est obligé d’avancer des promesses idiotes pour séduire les électeurs … Il faut être capable de renier ses positions et ne pas devenir dogmatique.

Ces autres articles devraient vous intéresser :


63 Comments

  1. OlivierSPb says:

    On peut rêver…
    L’ISF (Hors immobilier a déjà été supprimé, l’IFI cela sera pour le prochain président, une fois qu’il aura prouvé sa nocivité et son faible rendement…

  2. L’impot sur la fortune a la vie dure en France , la jalousie aussi

    tant pis , croyez vous que les bailleurs forcés de vendre leurs biens en France vont garder leur argent dans le pays qui les force à vendre.
    tant pis pour les artisans l’argent partira en investissement immobiliers ou mobiliers à l’etranger,
    l’achat d’immobilier à l’étranger est bien moins risqué que dans ce pays dernier bastion du communisme

  3. J’ai le sentiment que l’inconstitutionnalité de l’IFI est le dernier souci du gouvernement bien au contraire.

  4. je le sais c’est pourquoi les bailleurs vont jeter l’éponge et faire profiter d’autres pays de leurs investissements
    l’avenir est de plus bien sombre

  5. Alain LAMBARD says:

    La création de l’IFI est peut-être le moyen de le supprimer avant sa naissance effective en le rendant anticonstitutionnel?

  6. Une manière de supprimer l’ISF sans le dire…….

  7. Je trouve l’ifi logique pa rapport à la vision de macron:

    +augmenter l’offre immo pour faire baisser les prix. L’ifi permet donc d’éviter une rétention des biens

    + suppression de l’isf à terme mais impossible à faire en une seule fois sans une levée de bouclier. Là la mesure a fait polémique sans plus et et au deuxième tour on supprime l’isf. Je trouve cette tactique plutot habile.

    • augmenter l’offre immo ?!? lorsque le bailleur a vendu le logement n’est disponible qu’a la vente et disparaît de l’offre immo de location. sans logements privés à la location que reste t il comme choix pour se loger ? l’achat et ses frais , vous croyez que tout le monde veut/peut acheter ? les HLM ?!?

      je ne se suis pas sur du 2eme tour Macron de sa tour d’ivoire croit que le bailleur en nu est un rentier qui s’en met plein les poches et ne participe pas à l’économie réelle.
      Ils partent de loin nos Enarques, pour eux un placement en Ass vie en obligations d’état est plus « économie réelle » que de louer un logement à des particuliers apres avoir demandé à des artisans de le remettre aux normes ou de le repeindre.

  8. Rien que dans ma famille je connais 2 personnes qui ont quitté la France pour des raisons purement fiscales. L’ISF n’est pas la seule raison, il y a aussi l’imposition des revenus du capital qui sous hollande était passé au barême de l’IR. Il y a la CSG/CRDS qui a atteint des niveaux stratosphériques grâce à Sarkozy et maintenant Macron. N’oublions pas la Contribution Exceptionnelle sur les Hauts Revenus (merci encore une fois Sarkozy). Puis une nouvelle tranche à 45% grâce à Hollande.

    Il y a aussi l’acharnement du fisc en cas de contrôle fiscal (et plus on est riche, plus c’est fréquent).

    Tout est beaucoup plus favorable en Belgique ou en Suisse. Et je ne vois pas en quoi on « couperait » des liens familiaux. Ces 2 pays sont facilement atteignables en 1H avec Easyjet pour des sommes ridiculement faibles.

    Maintenant personne n’est dupe. Ceux qui sont partis ne reviendront pas. Il suffit de voir à quel point les mesures fiscales de Macron ont été pillonnées depuis 1 mois par les médias et la gauche bien pensante (alors que tout était annoncé dans le programme de Macron), pour se dire que le thème de l’ISF et le PFU vont être très porteurs en 2022 pour les futurs candidats de gauche.

    Reconnaissons au moins le mérite à Macron de permettre au dernier décile de « souffler » un peu pendant 5 ans après avoir été complètement matraqués par Sarkozy et Hollande. Pour une fois que les baisses d’impôts concernent ceux qui ont contribués le plus (et de loin) à toutes les hausses depuis 10 ans, il n’y a rien d’anormal.

    • C’est très intéressant. Sans trahir de secret… quels sont les niveaux de patrimoine … et combien ont ils réellement économisé ? Question subsidiaire, ont ils conservé le droit à la sécurité social en France ?

    • Bonjour
      Je partage totalement votre sentiment qu’un pas important a été fait.
      Et si la taxation de l’immobilier faisait baisser un peu les prix, notamment dans les
      grandes agglomérations, ce serait une très bonne chose notamment pour les primo
      accédants.
      J’ai profité d’investissements dans l’immobilier avec de belles plus-values taxées, mais
      cumuler plus-values et revenus locatifs quand on a bien acheté, il faut accepter de subir
      des taxations, même si l’in n’aime pas les subir.
      En tant que retraité, je vais payer 55 € par mois de CSG et ayant eu la chance de « profiter »
      des 30 glorieuses, que cette CSG permette d’aider ceux qui travaillent me semble très naturel.

      Si Macron veut transformer le pays, il faut bien que beaucoup de personnes soient
      mises à contribution.

  9. Pour l’un ca se chiffre en dizaines de M€, départ juste avant l’arrivée de Hollande
    Pour l’autre, en centaines de M€, mais son départ est beaucoup plus ancien (fin des années 90)

    Pour les économies réalisées je n’en ai pas la moindre idée.
    Pour la sécurité sociale, je n’en sais rien, mais ils ont les moyens de se faire soigner bien mieux ailleurs. Il faut d’ailleurs arrêter avec cette fable comme quoi le système de soin français est le meilleur au monde.

    • Nous ne sommes donc pas dans des expatriations qui trouvent leurs explications dans les politiques fiscales de M Hollande (mais ce n’est pas une raison… C’est juste la preuve d’un mal bien plus profond qui ne date pas de sa médiatisation immédiate.

      Merci pour ce retour intéressant.

      • Dans les politiques fiscales de M. Hollande, peut être pas, mais dans toutes celles de leurs prédécesseurs, oui clairement… Hollande n’a fait qu’alourdir la barque déjà bien chargée.

        Pour le départ le plus récent, Sarkozy et ses mesures anti riches (hausses de la CSG et du PFL, CEHR) ont achevés de donner la certitude que même un président de droite (soit disant président des riches) n’est pas capable d’arrêter cet engrenage fou de matraquage fiscal du dernier décile. Ajoutons à cela le sentiment (justifié) que ces hausses d’impôts n’ont pas d’autre but que d’acheter l’électorat qui bénéficie le plus de la redistribution. Sans parler du climat « anti riches » et de la jalousie maladive des français…

      • Fredy Gosse says:

        M’enfin pourquoi partent t ils ? l’enfer fiscal français est il justifié par des performances hors normes du monstre bureautique?bien sûr s’il n’ y’a pas d’enfer fiscal,ma remarque est plus sotte que grenue.D’ailleurs ceux qui pensent que l’enfer fiscal français est une invention des riches,généralement ,eux,ne paient pas ou très peu ou bénéficient de planques fiscales officielles exemple : journalistes c’est bien ,politiques c’est bien aussi à voir les revenus déclarés antérieurement dans leurs patrimoine pour beaucoup c’est le pactole surtout quand une partie est défiscalisée et que la cantine ,le coiffeur ,les transports ça coutent rien ou pas grand-chose ( ça c’est pour le honnêtes ,les autres…) et comme l’appétit vient en mangeant certains trouvent que c’est trop peu.Tout le monde semble normal d’avoir autant de circonscriptions administratives autant d’élus ( l’ état ultime c’est l’URSS)
        Pourquoi les français partent et s’apprêtent à partir ?parce qu’ils trouvent que le rapport qualité /prix ne l’est pas … en une phase triviale on les emmerdent trop , tout le temps et ça change tout le temps.En plus ils sont découragés car les politiques racontent n’importent quo .iDire que dans 13 ans toutes les voitures ,camions ,cars seront électrique pour entrer dans les villes ,c’est un mensonge absolu.
        aucune chance d’ avoir les usines pour y parvenir sans se faire hara kiri,aucune chance d’avoir autant d’électricité disponible ,…. aucune chance que les entreprises puissent se les payer
        Bien entendu tout ceux qui à coup de comités d ‘entreprise style EDF bénéficient de facilités exorbitantes non fiscalisées sont pour la continuité du système..
        On parle toujours d’égalité fiscale quand va t on réintroduire les avantages matériels de toutes les professions,quand va t on aligner les régimes de retraites de la fonction publique sur ceux du privé ?Quand le privé sera t il ramené à un jour en matière de droit de carence maladie? etc….
        En France il y’a ceux qui vivent d’une manière ou d’un autre du système ( et je ne parle pas de l ‘armée mexicaine de l’éducation Nationale dont il semble que l’on soit incapable de savoir combien ils sont) et qui sont dans la rue en réclamant plus et il y a les autres .On a tout essayé parait il contre le chômage :dans la prolongation du système actuel c’est une certitude….
        hier on nous montrait 2 starts up françaises qui vont s’exiler parce que l’administration les…. »ennuient « tellement qu’ils ont trouvé ailleurs un accueil plus friendly+Cette histoire n’est pas nouvelle mais si vous cherchez pourquoi les français partent c’est qu’ ils pensent qu ‘ils sont perdant dans le système actuel .bien entendu les problèmes de l’immigration qui ont changé la France en 40ans est un non-dit mais ce n’est pas parce qu’officiellement c’est un tabou ou l’expression d’un racisme éhonté que le problème n’existe pas ,ils ne se posent pas pour ceux qui nous gouvernent ,ils se posent pour ceux qui progressivement sont confrontés au changement racial de leur quartier ,le problème c’est pas la couleur de peau c’est quand le gamin se retrouve seul ou presque dans une classe et là c’est lui qui progressivement devient un immigré en prenant le langage ,
        les modes d’expression ,les tics des immigrés et à adolescence dans une no go zone qui officiellement n’existe pas , a tous le risques de suivre la filière  » barrette »

  10. Bonjour

    Pour ce qui est du système de santé ! certes il se dégrade! mais voyons chez nos voisins et dans le monde! en Angleterre les infirmières commencent à opérer à la place des médecins! le comble c’est qu’il y aussi un manque d’infirmière!; en Finlande 80 € la consultation! ne parlons pas des états unis…..
    On peut faire le tour de beaucoup de pays, mais pour la curiosité j’aimerai bien connaître le ou les pays ayant un système équivalent ou supérieur( j’entends pour la population dans son ensemble).
    Bonne soirée

  11. Pour être déclaré anticonstitutionnel il faudrait que le conseil constitutionnel soit saisi.
    Aucun parti de gauche ou de droite le fera:
    la gauche même déçue par le passage à l’IFI est trop heureuse que certains continuent à payer l’IFI même Mr Corbières qui vit dans une HLM alors qu’il a été sommé de partir
    la droite elle a voté l’IFI je la vois mal saisir le conseil constitutionnel.
    Le retraité de l’ile de Ré continuera à payer l’IFI alors qu’il subit la pression immobilière des bobos parisiens et que lui ne cherche qu’à cultiver ses terres pour améliorer son ordinaire
    Comme l’a dit Sarkozy ça finira mal pour Macron.
    Macron ne pense qu’aux riches ils ne s ‘intéresse pas aux classes moyennes.
    Quand on gouverne on essaie d’être juste pour l’ensemble des classes sociales.
    Las ce n’est pas le cas avec l’IFI, la hausse de la CSG pour 60% des retraités.
    Il y a des Français dont il se désintéresse complètement voire qu’il ignore totalement

    • Dans l’extrait des débats mis en lien sur l’article, Gilles CARREZ annonce un recours au conseil constitutionnel…

      • Les LR feraient mieux de faire profil bas. Depuis la création de l’IGF, qu’ont ils vraiment fait contre cette impôt inique ???

        Tentative timide de suppression en 87. Puis le pompom pour Juppé qui avait plafonné le plafonnement en 95 (un vrai champion celui la).

        Macron a eu le cran de le supprimer. Ne reste plus que l’IFI dont on peut comprendre le but.

        • êtes vous certain que les placements financiers libérés de L’ISF se feront en France et si oui merci de préciser quel est le texte européen qui vous permet de l’affirmer. Il n’en existe pas à ma connaissance et bien au contraire il est interdit d’imposer aux investisseurs un pays pour leur placement.
          Nous avons à faire à un cadeau fiscal sans précédent
          La suppression totale de l’ISF aurait été la meilleure solution même si cela avait fait polémique

          • je n’aime pas ces mots de « cadeau fiscal », cela laisserait penser que le fruit de votre travail ne vous appartient pas mais qu’il appartient 100% à l’état qui déciderait d’un geste magnanime de vous en laisser quelques miettes sous forme de cadeau.

            • avec l’ISF les placements financiers étaient imposés.
              Ces contribuables n’étaient pas spoliés.
              Aujourd’hui on les exonère de cet impôt pour la partie relative aux placements financiers.
              Si cela n’est pas un cadeau fiscal c’est quoi.
              Pour ce qui concernent les miettes dites moi où elles se trouvent j’irai faire le ménage et je pense qu’elles me permettront de couler des jours heureux.
              D’ailleurs c’est à force de leur laisser des miettes que l’on s’aperçoit que ces gens là sont dans la misère
              Soyons sérieux nous avons en France 7 millions de personnes sous le seuil de pauvreté; je pense qu’ils doivent être la priorité de tous les politiques d’autant que rien n’ oblige ces bénéficiaires de la suppression de cet impôt d’investir en France .
              Il y a là un flagrant problème d’éthique
              Quant au fruit de votre travail il vous appartient mais il ne vous a sans doute pas échappé que nous vivons dans une société et que pour la faire fonctionner le seul moyen existant à ce jour est de collecter l’impôt.
              Et chacun doit payer en fonction de ses revenus, même si la note est douloureuse.

              • Je respecte vos opinions meme si je ne les partage pas mais vous parlez d’un problème que visiblement vous ne connaissez pas.

              • 7 millions de personnes sous le seuil de pauvreté. Quel pourcentage la dedans vit pourtant très bien avec le black qu’il fait ? Tous les artisans que je croise veulent du black, que du black. Si vous voulez la facture, c’est majoration de 30%-40%. Faites un tour aux caisses de l’hyper du coin, vous constaterez avec effarement le nombre de clients qui paient en liquide…

                Mis à part ca, pour aider ces gens là, ca fait 30 ans qu’on essaie l’assistanat à outrance, ca fait 30 ans que ca marche pas. On peut continuer à pressurer encore plus ceux qui ont de l’argent, mais il ne vous échappera pas que nous ne sommes pas en Corée du Nord et que tout le monde peut sortir de cet enfer fiscal à partir du moment où il juge que le jeu n’en vaut plus la chandelle. Quand il n’y aura plus personne pour payer l’assistanat, on fera comment ?

            • Bravo, tout est dit.

          • Chacun sa vision de ce qu’est un cadeau fiscal…

            APL, allocs rentrée scolaire, prime de noel, allocations familiales, quotient familial CAF pour payer le repas à la cantine à 0.5€, PAJE, CMU, AME, allocation parent isolé, exonération de TH, etc. etc.

            Tout cela bien sûr 100% défiscalisé.

            Ces cadeaux fiscaux, il sont payés par les 10-20% de pigeons qui se font matraquer à longueur de temps, toujours ceux qui subissent les hausses de la fiscalité, et jamais les baisses.

            Alors cessez d’utiliser la rhétorique de la Pravda.

            • je suis d’accord avec vous il est urgent de revoir l’assistanat. Il y a des abus
              Et c’est vrai que la classe moyenne contribue largement à l’impôt mais si l’on défiscalise pour les personnes ayant des placements financiers énormes, il faudra bien continuer à payer la facture .
              Posez vous la question: »qui paiera » .
              Ce sera les 10 à 20% dont vous parlez.
              Personnellement je ne fais pas parti de ces gens qui seront exonérés de la TH, et c’est tant mieux pour moi, donc je suis très à l’aise pour parlez de cela mais je le redit il y a là un problème d’éthique

              • Vous oubliez tous ces milliers et peut être millions de migrants que nos gouvernements européens veulent nous imposer et qu’il faut nourrir, loger, soigner et tout ça avec l’argent des contribuables. Ce ne sont pas des riches que nous importons, sans compter la différence culturelle qui pose d’énormes problèmes et qui pèse aussi lourdement sur les finances et épuise nos forces de sécurité …

      • Fredy Gosse says:

        Il va demander la réintroduction des créations culturelles au nom de l anti constitutionnalité ?

  12. Une réflexion qui n’aura aucune portée mais il me plaît de mettre en avant quelques contradictions. La fiscalité s’arrange de tout et son contraire.
    SCPI ; SCI ; vous détenez des parts sociales et non de l’immobilier direct. Ces parts relèvent du contrôle de l’AMF. J’en avais déduit qu’elles sortaient de l’IFI…
    MAIS
    il n’en est rien, les parts sociales ont disparu au profit de l’immobilier q’il soit détenu directement ou au travers de société, bref quel que soit son mode de détention, taxé à l’IFI et le giron de l’AMF ne devrait plus avoir lieu par voie de conséquence. Pourtant il n’en est rien.
    Va comprendre Charles…. Parts sociales ET assujetties à l’IFI. Formidable la magie 🙂

  13. Lorsque vous dites  » l’IFI n’est autre que l’ISF concentré sur le patrimoine immobilier jugé comme non productif », tout est dit.

    Ces gens là sont des financiers.
    Ils préfèrent parler de productif et improductif, alors qu’il faut parler d’Économie Réelle et Irréelle

    Le bailleur serait improductif alors qu’il fait du réel, et le trader productif alors qu’il nage dans l’irréel? Le monde déraille. En quoi notre compte d’exploitation serait différent de celui d’une société lambda?

    Je vous l’ai dit, ces gens là ne raisonnent que Finances, et notre Président en est leur roi.

  14. L’ifi c’est une formidable escroquerie pour les propriétaires bailleurs, désormais considérées comme des vaches à lait pretes pour la boucherie.
    Cela va générer une pénurie de logement à louer, et l’état à interret d’anticiper…
    Les prix vont baisser, ok mais il va y avoir un paquet de départs de contribuables vers l’étranger. ils paieront leurs impots ailleurs, au Portugal par exemple…
    Fini les travaux, les soucis de gestions, les locataires, les contrats, les syndics, les lois qui changent tout le temps, les enmerdes, les impots…
    L’ifi sera la goutte qui fait déborder le vase, apres la hausse de la csg, la caf à la tete du client…
    Le moment est peut etre venu de tourner la page, et de se faire à l’idée que l’immobilier en France c’est fini.
    Heureusement, on est encore libre de circuler (et de se barrer), ce sera certainement ma décision à l’heure du bilan de fin d’année. Evidemment tout vendre en résidence principale, ça prends du temps, mais c’est la seule solution. La spoliation c’est en marche.

    • bravo vous avez raison on est libre de circuler et il y a aussi la liberté de circulation des capitaux. C’est pour cela que je pense que l’investissement financier possible dégagé suite à cette modification de la loi ne contribuera pas spécialement au développement des entreprises Françaises. Je suis persuadé que placements se feront dans de très grosses entreprises françaises ou étrangères exposées à l’international
      Par contre la méfiance sur l’investissement immobilier va se faire sentir avec les conséquences sur les emplois du bâtiment et ceux qui en dépendent.
      Ne dit-on pas « quand le bâtiment va tout va »?

  15. Patrick D says:

    Je crois que L’ISF ou l’IFI représentent la goutte d’eau qui provoque le ras-le-bol de certains contribuables. Car ils ont l’impression de travailler à faire des richesses qu’ils voient passer sur leur compte bancaire avant d’être récupérées par l’état français, parfois en totalité au final.
    Et tout cela pour donner logements, soins et repas à la moitié des français dont certains abusent du système.
    Evidemment, cela peut énerver et certains l’expriment en se mettant en marche … pour passer la frontière.

    Si la solidarité est normale, les abus ne le sont pas et ont finis par provoquer cette situation de crise. Alors maintenant nous faisons quoi ?
    Nous réformons le système pour l’équilibrer ou nous continuons jusqu’au crash ?

  16. Fredy Gosse says:

    l’IFI est une connerie , soit, Macron enlevait l’ISF et on aurait eu les mêmes analyses President des riches mais il a fallu qu’il croit sauver la face avec son slogan « et en même temps ».raté..
    soit il baissait les taux mais faisait payer tout le monde sur tout…..vous imaginez payer sur des tableaux …
    il a tout faux
    l ‘immobilier est déjà chargé ..c’était l’occasion de faire baisser la note et de permettre l’augmentation de l’offre… ça supposerait aussi de permettre des normes différentes etc ( je je ne vais pas refaire le débat sur le pourquoi du coût de la construction).pire l’utopie verte prépare de nouveaux impôts sur l’immobilier
    question qui construira encore?pour qui? et quel impact sur l’emploi
    Et comme une connerie en amène une autre pour des sommes dérisoires le totem de la chasse aux riches sera soi-disant préservé avec de nouvelles taxes spécifiques yacht voitures de cours or etc…
    Resultats
    1/ les riche traduiront les anti capitaliste majoritaires en veulent toujours à notre fric donc on ne va pas revenir
    2/ 90 % de français ont traduit salauds de riches qui ne paient pas assez et oui, moi, on me pique la moitié d’un paquet de clope alors que ces salauds vont économiser 4 milliard s Vite Mélanchon au pouvoir
    je redemande pourquoi Macron a autant de conseillers pour faire sur un seul dossier autant d’erreurs d’analyses et de bon sens

    • Savez-vous que tout ce qui est excessif est INSIGNIFIANT……..
      Un peu de mesure et de réflexion avec beaucoup de pragmatisme sont des ingrédients qui permettent
      de voir ce qui avance dans le bon sens, et pourquoi pas travailler à faire évoluer le reste….
      Les YAQUAFAUCON…….. ne font pas beaucoup avancer le Schmilbik……..

    • « ….. President des riches …….. »
      Non! Président de la Finance. C’est bien pire!
      Vous voyez la différence?

  17. Fredy Gosse says:

    @Tex
    je vais prendre votre commentaire pour moi.
    Tout ce qui est excessif est insignifiant ,généralement c’est un pirouette pour éviter la discussion. Toutes les opinions sont respectables mais à condition de les étayer .moi je suis prêt à changer mes opinions si on me démontre que mes opinion sont fausses ;
    je vous en prie…
    je ferai juste une remarque la CSG a été créée en 1991 au taux d e1,30 % pour sauver déjà la sécu
    nous en sommes à 17,20% et la sécu n’est toujours pas sauvée….et en plus son trou revendu sur les marchés financiers n’a jamais été aussi énorme .Quant à la Cades ,elle aussi prévue pour une faible durée , elle est aujourd’hui une institution permanente financière… vous expliquez cela comment? et vous proposez quoi la CSG à 20%
    Quant à l’ISF l’impôt stupide par excellences soit il disparait totalement soit les taux sont divisés par 10 mais tout le monde paie .. sur tous les avoirs.enfin c’est ma vision de l »égalité devant l’impôt
    quant à l’impôt sur le revenu de quoi parle t on? si on parle d’égalité de pouvoir d’achat alors pourquoi les »avancées sociales « et autres plaisanteries datant d e 1945 sont exonérées d ‘iRPP
    comme disait Coluche y en a qui sont plus égaux que d’autres
    sur ce plan le gouvernement annonçant que les fonctionnaires seraient remboursés de l’augmentation de la csg ,voila une vrai question de constitutionnalité
    mon plombier lui devra payer l’augmentation,mais pas le fonctionnaire?????

  18. wanapatri says:

    Excessif, non pas du tout.

    Le souci = le budget genre on dépense 340 mais on ne rentre que 220, il manque 120 soit un gros tiers du budget prévisionnel des dépenses.
    Pas 36 solutions pour un ménage ou une entreprise:
    – soit on baisse les dépenses, mais là troubles sociaux.
    (m’enfin une tentative a déjà été effectuée avec la baisse des apl de 50 € en HLM…)

    – soit on augmente encore les rentrées ( impôts divers et variés), même si ça devient difficile sauf à établir une dictature spoliatrice ( on n’en est pas loin !) et l’immo est effectivement matraqué d ‘impôts quel que soit le secteur…il n’est pas anodin que le projet de loyer fictif quand on a fini de payer son emprunt ( qui révèle de plus une collusion évidente Etat et Banques), ou le projet de loyer sur le sol sur lequel est bâti votre bien (!!) fasse le serpent de mer: à force de matraquage psychologique, un jour cette mesure passera, ou servira à en masquer une autre tout aussi spoliatrice.

    Et vu que la barrière riche pauvre de Hollande n’ a cessé de baisser depuis ( cf seuil d’ exo de l’ augmentation de CSG pour les retraités…) de plus en plus de personnes vont payer plus et recevoir moins…
    Et ceci n’est effectivement comme dit plus haut pas une question de partis politiques (PS, LR et En Marche étant sur la même ligne) dont les élites comptent bien se préserver du serrage de ceinture.

    Puiqu’un commentaire évoque journalistes et politiques, il faut bien reconnaître que ceux ci se sont gard un régime préférentiel, puisqu’ il bénéficient tous du forfait fiscal de 10 % quels que soient leurs revenus « politiques »: un député à 14000 se faisait donc 12600 net. je pense qu’ un salarié ordinaire (célibataire sans enfant) doit au moins gagner le double pour avoir ce revenu de 12600 net d’impôt.

    Enfin, il faut savoir si on doit taxer deux fois ( ou plus) le même argent qui a déjà subi l’ IR, et que l’ on choisit d’investir où bon nous semble.

    On baisse les sorties et on augmente les rentrées, tout ceci en prévision d’une éventuelle remontée des taux…

    Car pour l’ instant tout va encore très bien. Contrairement aux ménages et aux PME, l’ Etat a le droit à de l’ argent gratuit et même mieux avec les taux d’ intérêt négatifs !!
    Donc ces mesures cosmétiques plus pour les pauvres moins pour les riches ou le contraire cachent l’essentiel.

    Quand aux annonces que l’ immobilier a terriblement augmenté: oui c’est vrai presque partout et dans les grandes métropoles.
    mais ceci est, en termes réels, faux et cache une terrible inflation, c’est à dire une réelle perte du pouvoir d’ achat de la monnaie.
    Depuis l’ introduction de l’ Euro, les prix du m² parisien n’ ont cessé de baisser, évalués en once d’or. Qu’on se le dise.
    Certes les salaires ont, eux, encore plus  » baissé » puisqu’ils n’ont pas suivi la courbe de la hausse nominale de l’ immo.
    Et encore plus que de salaire ne devrait on pas parler du revenu moyen par individu salarié ou pas, chômeur ou pas, inactif ou pas, car une famille n’est pas forcément composée que de membre participant à l’ emploi.

  19. Je me demande comment on peut justifier d’affirmer que l’immobilier locatif n’est pas productif : il génère des revenus imposés, et il nécessite régulièrement de lourds investissements en travaux, eux-mêmes créateurs de recettes sociales et fiscales, et d’emplois. l’IFI sur l’immobilier de rapport ne devrait donc pas pouvoir être maintenu, puisqu’il répond aux mêmes critères que ce qui a justifié l’abandon de l’ISF sur les avoirs financiers.
    Ce qui m’inquiète, c’est le fait qu’il risque de provoquer des mises en vente massives de biens immobiliers, donc une chute des prix, permettant aux banques et autres gros détenteurs de capitaux de racheter la France à bas prix…

  20. Pas de la fake news, a Hong Kong ou je vis, beaucoup de Francais affirment etre partis a cause de l’ISF…

    • Et la question, pour quel montant moyen d’ISF payé ?

    • L’ISF pour 10 000 000€ hors bien immobilier professionnel exonéré, c’est 100 000€ d’impôt par année.

      Je suis étonné que voir des personnes abandonner leur vie sociale et leur racine pour économiser 100 000€ / année, soit 1% de son capital… De surcroît, il faut avoir la chance de pouvoir conserver son activité professionnelle de l’autre bout du monde!

      • Bien sur Guillaume, mais l’ISF se paie avec les revenus qui ne sont pas toujours en rapport avec le patrimoine.
        De plus il s’ajoute aux autres impôts et devient stigmatisant, les Francais n’aiment pas le riches et pour vous en persuader vous n’avez qu’a mettre la radio ou la tv , c’est non stop.

      • Patrick D says:

        Ne soyez pas étonné :
        Ceux qui partent considèrent que l’ISF est cher parce qu’il paye sur des économies après de gros impôts = c’est trop cher et c’est surtout injuste.

        C’est la goutte d’eau qui provoque le raz-le-bol. Plus la sensation d’être considérés entre la vache à lait et le porc qui va à l’abattoir ( ou le mouton tondable à volonté ). Plus l’impression que quelques efforts qu’ils fassent, le trou est sans fond et que l’état dépensera toujours plus qu’il ne récoltera.
        Et si au moins, la France leur était reconnaissante. Même pas : ils sont considérés par les médias, les politiques, droite et gauche, et la plupart des français comme des salauds de riches.
        C’est tout cela l’ISF.

        Et s’ils ne se fichent pas de leur vie sociale, ils partent avec ce qu’ils ont de plus précieux, dans l’ordre, leur famille, leur courage et leurs idées, leur pognon, et tant pis pour la France.

  21. Guillaume, vous vendez votre Blog pour 14M€ (supposons)
    Vous en laissez grosso modo dès le départ 4M€ au fisc.
    Vous vous faites plaisir avec le reste. Très belle villa, belle voiture, voyages etc. Investissements ensuite en immo, assurance vie en fonds euro (pour ne pas trop risquer), etc.

    Patrimoine taxable à l’ex-ISF environ 10 M€
    Votre belle villa va vous coûter 50 000€ d’entretien divers par an.
    Votre nouveau train de vie, ca va être au bas mot 50 000€ par an.
    Les placements vont vous rapporter grosso modo 150 000€ par an net (et je suis large)
    Vous rouvrez un nouveau blog qui va vous rapporter 30 000€ par an. Mais qui va vous faire bosser 6j/7, 12h par jour.

    Bilan: Revenus annuel de 180 000€, dépenses de 100 000€.
    ISF de 100 000 € (et oui vous ne pouvez meme pas profiter du plafonnement à 75% ISF+IR)
    Vous devez sortir 20 000€ de votre poche. Il faut taper dans votre capital pour payer vos impôts. C’est dément. Ou alors il faut conserver un train de vie équivalent à celui que vous aviez avant votre richesse. A quoi ca sert de bosser comme un c.. et de réussir si c’est pour ne pas être en mesure d’en profiter ?

    Accepteriez vous de vous appauvrir chaque année ?

    Voyagez un peu plus et un peu plus loin. Vous vous rendrez compte que la France n’est pas le centre du monde et qu’une vie sociale ca se défait et ca se refait. Quand à nos racines françaises, il suffit que j’aille faire un tour dans les grandes agglomérations, ou dans des grandes surfaces pour me rendre assez facilement compte que ce pays n’a plus rien à voir avec ce qu’il était il y a 30 ans et que c’est de moins en moins le mien.

    • Je vends mon entreprise 14 millions d’euros (ok, a ce prix je vends).

      Mon entreprise à plus de 8 ans, je l’ai créée, je bénéficie donc d’un abattement de 85% sur le montant de ma PV + 17.20% de CSG = -+ 20% d’impôt = -+3 millions d’impôts.

      Il en reste -+ 11 Millions.

      Je place ces 11 000 000€ dans un contrat d’assurance vie. Je ne touche aucun revenu car je n’en ai pas besoin (l’amour et l’eau fraiche me suffisent).

      Je me relance dans une nouvelle activité qui me génère 30 000€ et disons que cela me suffit pour vivre.

      Je profite du plafonnement de l’ISF et ne payerait presque pas d’ISF … (cf »Ne plus payer d’ISF grâce au plafonnement et l’assurance vie c’est facile ! » ),

      Donc, non je m’appauvris pas…

      Je suis volontairement avocat du diable … Bien évidemment que c’est beaucoup d’argent, mais je crois important de calmer les fantasmes autour de ce sujet qui fait beaucoup parler…

      • Oui Guillaume,
        On est en plein délire obsessionnel sur cet IFI ……. Je suis étonné qu’il n’y ait pas plus de recul, de réflexion,
        de bon sens pour analyser les textes, faire les calculs, utiliser les nombreuses (beaucoup trop) niches
        fiscales.
        Bien sûr, nous savons tous qu’il y a de la gabegie dans la dépense de l’Etat et des collectivités.
        C’est à chacun d’agir à son niveau pour faire bouger les choses. Les Français viennent d’ouvrir les
        yeux et élire un Président qui veut « transformer » notre Pays. Là encore soyons tolérants et patients, il ne va pas en un coup de baguette magique « réparer » 30 ou 40 ans de clientélisme, de laisser faire. J’ai aidé à élire Macron; je ne suis pas d’accord avec tout ce qu’il propose, mais j’ai voté pour un homme qui va faire
        ce qu’il a dit, et Rendez-vous dans 2 à 3 ans pour faire le point d’étape.
        C’est « monstrueux » le chantier qu’il a engagé. Nous avons un pays magnifique, des riches et des pauvres, et entre les deux des gens qui se débrouillent au mieux avec ce qu’ils ont. Il faut mettre plus de monde au boulot et ça c’est un vrai challenge. Alors arrêtons de râler et retroussons nous les manches…..

        • Il me semble que vous déraillez

          Et à supposer que vous ayez raison, il aurait pu commencer par le bon bout de la lorgnette

          Il y avait tellement de choses à faire avant de se lancer dans ces directions foireuses!

          Mais il ne pouvait rien faire d’autre comme Président de la Finance

    • Fredy Gosse says:

      comme je vous comprends Julien,le nombrilisme français me surprendra toujours

  22. Fredy Gosse says:

    et Guillaume votre opinion c’est votre opinion mais ce qui compte c’est l’opinion des gens qui s’en vont….

  23. Il faut effectivement supprimer l’usine a gaz qu’est l’IFI
    Mais il faut aussi augmenter fortement les taxes foncieres, car la bulle sur l’immobilier ancien est nefaste (inegalité de generation, baisse du pouvoir d’achat des salariés, gains en plus value bien superieur aux gains des salaires)
    Une taxe fonciere calculée de maniere simple et juste (2% de la valeur des biens avec verification automatique par calcul m2x prix au metre carre, abattement par habitant pour résidence principale). Il faut supprimer la taxe fonciere sur les biens la pierre ne doit pas etre un moyen de s’enrichir mais un moyen de se loger. Non a la speculation sur ce besoin primaire (tout comme la speculation sur les cereales, les matieres premieres, et les autres biens de consommations). La speculation en bourse n’est pas tres morale mais pas ou peu d’impact sur la vie de tous les jours alors que l’immobilier pese sur tous les salaries

    • Actuellement, les taxes foncières représentent entre 3 semaines (Paris) et 4 mois de loyer suivant les régions. Il y a donc beaucoup d’endroits en France où elle est déjà à 2%.
      Par contre si vous la mettez à 2% partout, cela va correspondre à la rentabilité après impôts dans les régions les moins rentables (Paris). Les bailleurs ne gagneront plus rien et ceux qui auront un emprunt à rembourser feront tous faillites. Je ne crois pas que les français seront génés par ces faillites qui ne seront que des drames personnels. Mais quand les locataires n’arriveront plus à se loger parce que les quelques logements qui resteront seront hors de prix, pour payer la taxes foncières, que ferons nous ?

      Le marché est déjà tellement déséquilibré contre les bailleurs que n’importe quelle nouvelle contrainte contre eux le bloquera totalement et, surtout, durablement.

  24. Fredy Gosse says:

    @Michel
    autrement dit vous supprimez l’IFI pour le remplacer par un impôt encore plus important sur la même assiette… quelle logique..
    2% mais dans de très nombreux cas l’immobilier ne rapporte pas 2% net sur l capital investi.
    juste une question avez vous de l’immobilier frappé par l’ISF?

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*