Le mise en œuvre du prélèvement à la source en 2019 aura pour conséquence la non imposition des revenus non exceptionnels perçus en 2018, c’est la fameuse année blanche fiscale. Toute la question est alors de savoir si les contribuables pourront prétendre, en 2018, au bénéfice des crédits d’impôts, réduction d’impôt et autres dispositifs fiscaux permettant de baisser le revenu imposable ?

En réalité, il convient de faire la distinction entre les crédits d’impôt, réduction d’impôt et les dispositifs fiscaux qui permettent une réduction du revenu imposable à l’impôt sur le revenu.

 

Les crédits d’impôts et réduction d’impôts acquis en 2018 ne seront pas perdus permettront de réduire le montant de l’impôt sur le revenu payé à la source à partir de septembre 2019.

Commençons par la bonne nouvelle : Les crédits d’impôt et réduction d’impôt relatifs à des dépenses ou des investissements réalisés en 2018 ne seront pas perdus. Ils permettront bien de faire baisser le montant de l’impôt sur le revenu payé en 2019.

Néanmoins, compte tenu des modalités de calcul du taux de prélèvement à la source, le bénéfice des réductions d’impôts et des crédits d’impôts sera concentré sur les quatre derniers mois de l’année 2019 :

  • Au début de l’année 2019, c’est à dire entre Janvier et Août 2019, vous devrez payer votre impôt sur le revenu via un prélèvement à la source des revenus perçus en 2019, mais dont le taux est fonction des revenus perçus en 2017. Mais attention, le taux du prélèvement à la source ne tiendra pas compte des réductions et crédits d’impôt 2017. Cela signifie que des contribuables non imposables pourront se voir appliquer un taux de prélèvement à la source.En effet, les contribuables théoriquement imposables, mais qui ne payent pas d’impôt sur le revenu grâce aux crédits et réductions d’impôt, devront faire une avance de trésorerie car le bénéfice des réductions et crédits d’impôt ne sera payé par chèque de l’administration fiscale qu’à partir de septembre 2019. C’est le cas typique des investisseurs en immobilier PINEL et autres investisseur en FIP,FCPI ou capital de PME  : Ils pourront bénéficier de la réduction d’impôt PINEL ou investissement dans les PME entre septembre et décembre 2019, mais devront payer un impôt sur le revenu pendant les 8 premiers mois de l’année 2019.

 

  • A partir de septembre 2019, le taux du prélèvement à la source est adapté en fonction de la réalité de l’imposition du contribuable. Pour les contribuables qui bénéficient de crédit ou de réduction d’impôt l’administration fiscale leur versera un chèque correspondant au montant de ces crédits et réductions d’impôts. . Certains pourraient même se voir rembourser l’impôt sur le revenu trop versé pendant les 8 premiers mois de l’année 2019.

 

Les contribuables « défiscalisateurs » réaliseront une avance de trésorerie au profit de l’état qu’il conviendra d’anticiper pour éviter les mauvaises surprises.

Voici la liste des principaux dispositifs de crédits ou réductions d’impôt (avec lien vers la doctrine fiscale qui présente de manière exhaustive les modalités de la réduction ou crédit d’impôt ) concernés par l’avance de trésorerie et la régularisation à partir de septembre 2019  :

RI – dépenses exposées par les adhérents de centres de gestion ou d’associations agréés

CGI, art.199 quater B

titre 1, BOI-IR-RICI-10

CI – cotisations versées aux organisations syndicales ainsi qu’aux associations nationales professionnelles de militaires

CGI, art. 199 quater C

titre 2, BOI-IR-RICI-20

RI – frais de scolarité des enfants poursuivant des études secondaires ou supérieures

CGI, art. 199 quater F

titre 3, BOI-IR-RICI-30

RI – versements de certaines primes d’assurance

CGI, art. 199 septies

titre 4, BOI-IR-RICI-40

RI – investissements immobiliers locatifs réalisés dans des résidences de tourisme classées dans les zones de revitalisation rurales

CGI, art. 199 decies E, CGI, art. 199 decies EA, CGI, art. 199 decies F et CGI, art. 199 decies G

titre 5, BOI-IR-RICI-50

RI/CI – investissements ou travaux forestiers

CGI, art. 199 decies H et CGI, art. 200 quindecies

titre 6, BOI-IR-RICI-60

RI – investissements dans des résidences hôtelières à vocation sociale

CGI, art. 199 decies I

titre 7, BOI-IR-RICI-70

RI – investissements réalisés outre-mer

CGI, art. 199 undecies A

titre 8, BOI-IR-RICI-80

RI – souscription en numéraire au capital des sociétés

CGI, art. 199 terdecies-0 A

titre 9, BOI-IR-RICI-90

RI – souscription en numéraire au capital des entreprises solidaires d’utilité sociale (ESUS)

CGI, art. 199 terdecies-0 AA

titre 9.5, BOI-IR-RICI-95

RI – souscriptions de parts de fonds communs de placement dans l’innovation (FCPI) ou de fonds d’investissement de proximité (FIP)

CGI, art. 199 terdecies-0 A, VI et VI ter

titre 10, BOI-IR-RICI-100

RI – emprunts souscrits pour la reprise d’une entreprise

CGI, art. 199 terdecies-0 B

titre 13, BOI-IR-RICI-130

RI – dépenses afférentes à la dépendance

CGI, art. 199 quindecies

titre 14, BOI-IR-RICI-140

CI – sommes versées pour l’emploi d’un salarié à domicile, à une association agréée ou à un organisme habilité ou conventionné ayant le même objet (*)

CGI, art. 199 sexdecies

titre 15, BOI-IR-RICI-150

RI – prestations compensatoires réglées en capital ou par attribution d’un bien ou d’un droit

CGI, art. 199 octodecies

titre 16, BOI-IR-RICI-160

RI – intérêts du différé de paiement accordé lors de la transmission d’une exploitation agricole

CGI, art. 199 vicies A

titre 17, BOI-IR-RICI-170

RI – financement en capital d’œuvres cinématographiques ou audiovisuelles

CGI, art. 199 unvicies

titre 18, BOI-IR-RICI-180

RI – dépenses relatives aux travaux de conservation ou de restauration d’objets mobiliers classés monuments historiques

CGI, art. 199 duovicies

titre 19, BOI-IR-RICI-190

RI – dépenses de restauration immobilière dans les secteurs sauvegardés, les quartiers anciens dégradés et les zones protégées – Loi Malraux –

CGI, art. 199 tervicies

titre 20, BOI-IR-RICI-200

RI – souscriptions au capital d’une SOFIPECHE

CGI, art. 199 quatervicies

titre 21, BOI-IR-RICI-210

RI – investissements locatifs en Censi-Bouvard

CGI, art. 199 sexvicies

titre 22, BOI-IR-RICI-220

RI – investissements locatifs réalisés dans le cadre de la loi « Scellier »

CGI, art. 199 septvicies

titre 23, BOI-IR-RICI-230

RI – dépenses de préservation du patrimoine naturel

CGI, art 199 octovicies

titre 24, BOI-IR-RICI-240

RI – dons faits par les particuliers

CGI, art. 200

titre 25, BOI-IR-RICI-250

RI – aide apportée à certains créateurs d’entreprise

CGI, art. 200 octies

titre 26, BOI-IR-RICI-260

RI – cotisations versées aux associations syndicales chargées du défrichement forestier

CGI, art. 200 decies A

titre 27, BOI-IR-RICI-270

CI – crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE) – Travaux d’économie d’énergie dans la résidence principale –

CGI, art. 200 quater

titre 28, BOI-IR-RICI-280

CI – dépenses d’équipement de l’habitation principale en faveur de l’aide aux personnes

CGI, art. 200 quater A

titre 29, BOI-IR-RICI-290

CI – frais de garde des jeunes enfants

CGI, art. 200 quater B

titre 30, BOI-IR-RICI-300

CI – prime pour l’emploi

CGI, art. 200 sexies

titre 31, BOI-IR-RICI-310

CI – crédit d’impôt pour primes d’assurances contre les impayés de loyers (jusqu’au 31 décembre 2016)

CGI, art. 200 nonies

titre 32, BOI-IR-RICI-320

CI – dépenses de remplacement pour congés de certains exploitants agricoles

CGI, art. 200 undecies

titre 33, BOI-IR-RICI-330

CI – intérêts des prêts étudiants en vue du financement de leurs études supérieures

CGI, art. 200 terdecies

titre 34, BOI-IR-RICI-340

CI – intérêts d’emprunt afférents à l’habitation principale

CGI, art. 200 quaterdecies

titre 35, BOI-IR-RICI-350

RI – réduction d’impôt sur le revenu en faveur de l’investissement locatif intermédiaire (Dispositifs « Duflot » et « Pinel »)

CGI, art. 199 novovicies

titre 36, BOI-IR-RICI-360

RI – réduction d’impôt sur le revenu au titre des souscriptions en numéraire au capital d’entreprises de presse

CGI, art. 199 terdecies-0 C

titre 37, BOI-IR-RICI-370

RI – réduction d’impôt au titre de l’acquisition ou de la construction de logements sociaux outre-mer

CGI, art. 199 undecies C

titre 38, BOI-IR-RICI-380

 

 

Les dispositif fiscaux qui permettent une baisse du revenu imposable, tel que les versements sur l’épargne retraite PERP et Madelin seront pénalisés et ne permettront de réduire l’impôt sur le revenu que des seuls contribuables qui reçoivent des revenus exceptionnels ou non concernés par le prélèvement à la source.

Après les bonnes nouvelles, les mauvaises nouvelles. Ainsi, si l’année blanche 2018 ne devrait pas avoir de conséquences catastrophique pour les contribuables bénéficiaires de réduction ou de crédit d’impôt (sauf la question de l’avance de trésorerie), la réponse est autre pour les dispositifs fiscaux de baisse du revenu imposable.

Il s’agit principalement des versements volontaires en épargne retraite sur des PERP ou Madelin, mais également des déficits fonciers (cf »Prélèvement à la source sur revenus fonciers : Faut il faire des travaux en 2018, 2019 ou 2020 ? »).

En 2018, les revenus ordinaires ne seront pas imposables du fait de l’année blanche fiscale 2018. Seuls les revenus exceptionnels et les revenus non concernés par le prélèvement à la source seront imposables en 2018 en application d’un taux moyen d’imposition (et non d’un taux marginal d’imposition – cf « Année blanche : Quelle imposition des dividendes et plus-values de cession d’entreprise 2018 avec le prélèvement à la source ? »).

Il s’agit donc :

  • Des dividendes ;
  • Des plus-values de cession d’entreprise ;
  • Des rachats partiels sur les contrats d’assurance vie avec option impôt sur le revenu ;
  • Des rémunérations exceptionnelles perçu par les chef d’entreprise et les salariés ;

 

Ainsi, les contribuables qui ne percevraient pas de revenus exceptionnels en 2018 ou de revenus non concernés par le prélèvement à la source, ne pourront pas bénéficier des avantages fiscaux accordés à ceux qui réalisent des versements sur leur PERP ou leur contrat Madelin.




30 Comments

  1. En plus les mécanismes de déduction sur les revenus exceptionnelles se feront sur le taux moyen et non sur la tranche marginale !

  2. calliope says:

    Et oui, si nous sommes non imposables car défiscalisation Pinel/Scellier et autre dispositifs, nos finances ont été programmées pour que nos budgets soient équilibrés entre les emprunts immobiliers, les revenus des programmes de défiscalisation et un impôt à zéro. En payant à la source de janvier à aout, le reste à vivre sera négatif pendant la période. Donc pas de vacances cette année ni l’année prochaine afin d’épargner le manque à gagner qui se prépare en 2019. Voilà, il fallait bien comprendre.

    • Damien says:

      Les dispositifs de défiscalisation par réduction d’impôt auraient dû faire l’objet d’une mensualisation avec régularisation à la fin de l’année lorsque par exemple un bien a été vacant au-delà du délai autorisé.
      Mais l’Etat ne réfléchit jamais en termes de trésorerie, enfin on devrait le savoir depuis 40 ans. Ce qui laisse augurer de sacrées désillusions.

    • une bonne partie des investisseurs en défisc sont comme vous. On est concerné et notre pouvoir d’achat va prendre une claque à partir de 2019, j’ai fait plein d’actions mais pour l’instant pas entendu. j’attends maintenant le retour de la député de ma circonscription après les vacances.
      Tout ce que l’on pourrait souhaiter, c’est que celà impacte lourdement les promoteurs qui vont perdre tous les petits investisseurs d’appartements neufs au vu du changement et de l’impact sur la trésorerie mensuelle. Il ne faut pas oublier que les appartements neufs sont vendus bien plus chers et donc les crédits à rembourser sont d’autant plus élevés

  3. Bonjour Guillaume,

    Excellent article et analyse comme à l’accoutumée.

    Sans doute l’avez vous déjà évoqué par le passé, mais pour être encore un peu plus complet sur les effets du PAS, il conviendrait peut être d’ajouter l’impact de la déductibilité limitée (hors cas exceptionnels) des travaux sur les revenus fonciers 2018 et 2019. Si vous l’avez évoqué dans un précédent article ce dont je ne doute pas un instant, pourriez vous redonner le lien svp ?

    En effet, même si on ne parle pas d’une réduction d’impôt ou d’un produit d’épargne permettant une imputation sur le revenu imposable, le déficit foncier peut se concevoir comme une façon de neutraliser ses revenus fonciers tout en accroissant la valorisation de son parc immobilier (ex. on possède trois immeubles qui génèrent des loyers positifs, on en achète un nouveau avec des travaux de rénovation qui réduiront ou annuleront (selon les montants) les revenus fonciers d’où une économie équivalente à la TMI + PS sur les revenus fonciers non soumis à l’IR de ce fait. Et si l’on génère un déficit, on l’imputera à concurrence de 10 700 sur le revenu global et le reliquat sur les revenus fonciers des dix années suivantes.

  4. pinel ; il y a intérêt à ce que l’on soit remboursé des avances en septembre 2019 !

  5. keith kennedy says:

    c’est merveilleux, non seulement on est le pays dont les dépenses publiques sont les plus élevées mais en plus on fait credit à l’état sur 8 mois sans intérêt
    quel pays magnifique et quel president merveilleux.

    • calliope says:

      exact, et la bonne idée serait que l’état monte un emprunt spécial pour que nous puissions nous acquitter de ce cadeau à un taux qu’il fixerait. Elle est pas belle la vie ?

  6. Jack London says:

    Et l’état publie ceci : page 20 « Le prélèvement à la source a un effet positif sur ma trésorerie »
    https://www.economie.gouv.fr/prelevement-a-la-source/troisieme-comite-suivi-ministeriel-prelevement-a-source

    Franchement on se moque de nous et c’est tout à fait officiel…

    La France en marche vers la médiocrité.

    • En fait, ce qu’il faut comprendre est que l’Etat voudrait que chaque français soit salarié d’un grand groupe et que le pouvoir d’achat soit dépensé en impôts et taxes en tout genre.
      Le contrôle absolu.

  7. Eh oui, tout celà on devait s’en douter;
    les investisseurs sont considérés comme des nantis alors l’état se dit qu’ils peuvent payer;
    Pour ma part, celà me met très en colère. Depuis juillet 2017 j’ai déjà écrit au ministère puis aux impôts et maintenant je suis allée voir un député de ma circonscription.
    Peut être un tout petit espoir qu’ils soient entendu après les vacances mais je n’en rêve pas vraiment;
    on est encore pris en otage

  8. Legrand Gilbert says:

    Bonjour, je vous cite :
    « A partir de septembre 2019, le taux du prélèvement à la source est adapté en fonction de la réalité de l’imposition du contribuable. Pour les contribuables qui bénéficient de crédit ou de réduction d’impôt l’administration fiscale leur versera un chèque correspondant au montant de ces crédits et réductions d’impôts. . Certains pourraient même se voir rembourser l’impôt sur le revenu trop versé pendant les 8 premiers mois de l’année 2019. »
    Que voulez vous dire par « adapté en fonction de la réalité de l’imposition du contribuable »? Ils vont tenir compte de la réduction d’impôts dans le taux recalculé ?

    • La réduction d’impôt n’ayant aucune influence sur le taux d’imposition cela m’étonnerait mais avec la médiocrité de ce gouvernement, comme des précédents et certainement des suivants, on ne sait jamais.

  9. Legrand Gilbert says:

    Connaissez vous des associations organisées capables de faire remonter notre mécontentement auprès de Bercy, Matignon voire l’Elysée ?

    Comme le dit Nicole plus haut, les investisseurs comme nous sont des ‘nantis’ selon Darmanin mais il oublie que si le bâtiment va mieux et que des personnes peuvent se loger à des coûts plus que raisonnables dans des logements très respectables, c’est sans doute grâce à nous.

  10. n’y a t il pas une pétition mise en place ou quelqu’un aurait-il un peu de temps pour le faire ?
    Pour l’instant, on tourne en rond…….et on va être fortement pénalisé à partir de Janvier 2019.
    je relancerais mon député en septembre après les vacances pour voir ce qu’ils vont faire avec les éléments que je leur ai transmis
    C’est bien beau d’être partout lors des élections, mais il faudrait aussi les voir un peu plus avec les citoyens le temps de leurs mandats

    • keith kennedy says:

      je pense que là vous rêvez. j’ai écrit à mon deputé ( Cedric villany) ainsi qu’à Amélie de montchalin ( concernant le PAS puisqu’elle est rapporteuse de la commission des finances et à sa permanece à coté de chez moi).
      silence radio.
      en ce qui concerne CV je l’ai alerté sur plusieurs sujets: NADA.
      ces  » nouveaux  » deputés sont encore pire que l’ancienne generation.
      il ne faut rever: on fera l’avance à un état déjà glouton

      • Legrand Gilbert says:

        J’ai contacté la député Cendra Morin qui a fait modifier cette loi pour tenir compte des emplois à domicile. Elle m’a répondu (eh oui!!!), mais pour me dire que rien ne changerait puisque la loi a été voté ainsi.

  11. Legrand Gilbert says:

    De mon côté j’ai demandé au promoteur immobilier (PICHET) qui m’a vendu cette « Loi Pinel » de faire pression. J’attends…

  12. Pour ma part je suis en très mauvais terme avec mon promoteur NEXITY qui m a vendu 1 scellier. On est en procédure judiciaire donc je ne le sollicitera pas

  13. caothihong@hotmail.com says:

    Bonjour,
    J’ai écrit au Président de la République, au début de son mandat. Réponse passe-partout, comme il fallait s’y attendre. Je me permettais de lui conseiller de ne pas suivre les conseils de Monsieur PERIGORD de TALLEYRAND dit le Diable boîteux : faire payer les pauvres, ils sont plus nombreux que les riches. Il semble que ma lettre soit allée directement à la poubelle.
    Bonne journée à tous

  14. Bonjour,
    Je suis en plein accord avec vos commentaires.
    Fin 2017 la presse a très peu parlé de l’impact du prélèvement à la source sur les particuliers qui ont effectué des investissements locatifs et de l’avance de trésorerie que nous devrons faire….J’ai donc écrit à notre premier ministre qui m’a répondu via mon centre DGFIP, lequel s’est appuyé sur mes données fiscales. Fort bien…. mais l’avance de trésorerie reste bien réelle.
    Je tiens à souligner que les investissements locatifs permettent à un certain nombre de foyers fiscaux de la classe moyenne de financer l’achat d’un seul et unique bien en prévision d’une future retraite…. nous habitons Paris et n’avons jamais pu acheter d’appartement pour y vivre. Notre achat Scellier nous permet de capitaliser un minimum et de nous sécuriser un toit pour nos vieux jours….
    À noter également que si nous devions vendre ce bien – pour une raison ou une autre, de type perte d’emploi…- nous serions imposés sur la plus-value de notre unique et modeste bien… l’impôt sur les plus-values immobilières devrait être repensé…. en tenant compte du capital immobilier détenu. Dans une société à forte mobilité la seule notion de « résidence principale » n’est pas nécessairement justifiée.

  15. Bonsoir,
    Maintenant que le prélèvement à la source prendra effet dès janvier, toutes mes craintes réapparaissent. De quel droit un gouvernement peut rompre un contrat défini, calculé selon des règles fiscales que chaque propriétaire d’un bien foncier a établi lors de l’achat de ce bien?
    Pourquoi doit -on se comporter comme des banquiers qui prêtent de l’argent à l’état sans être sûr de récupérer cette avance. Je lis bien que cela se fera nous dit-on mais j’en doute fort.
    En attendant, Le budget de tout un chacun sera modifié considérablement.
    Pourquoi les organismes des promoteurs d’immeubles, les associations de propriétaires n’ont rien dit ou fait?
    Des actions individuelles ne mèneront à rien. En vain j’ai guetté dans les journaux un article concernant des milliers de propriétaires.

  16. Je suis bien d’accord avec vos remarques mais que proposez-vous? Notre gouvernement tout comme la presse font l’impamasse sur le sujet…. notre premier ministre aurait assuré ce matin que la mise en œuvre du PAS ne pénaliserait pas en terme de trésorerie ceux qui bénéficient d’abattements (je cite Nice Matin)…
    Qui sommes nous?

    • Ceux qui bénéficient d’un abattement oui, car l’abattement modifie le taux d’imposition contrairement à la réduction et au crédit d’impôt.
      Par ailleurs, la double condition cumulative pour bénéficier du taux 0 est très restrictive, et je vois mal comment elle s’appliquera aux investisseurs en défiscalisation.

  17. Bonne nouvelle !

    Ce problème d’avance de trésorerie semble résolu ! en effet, un acompte de 60% des réductions d’impôt sera versé dès Janvier 2019. Cela concerne les réductions d’impots N-1, y compris la loi PINEL : Prélèvement à la source : Un acompte de 60% des réductions d’impôt versé dès Janvier 2019

    • Legrand Gilbert says:

      Bonne nouvelle en effet, si cela se confirme.

      Ca prouve peut-être, que nos actions envers les députés et autres organismes auraient porté leur fruits.

      Il ne faut jamais rien lacher.

      • Oui Gilbert je suis d accord avec vous.
        Il ne faut jamais s avouer vaincu.
        Si on bouge pas on a rien
        Il faut toujours tenter.

      • Effectivement, nos nombreux courriers mêmes individuels ont porté leurs fruits, ils étaient sans doute nombreux et c’est le rôle de nos élus de faire remonter nos préoccupations légitimes. Cette mesure si elle est confirmée est satisfaisante. Je regrette simplement que la presse n’ai pas suffisamment réagi – et plus tôt – sur ce point important.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*