Pendant la campagne présidentielle, nous vous alertions dans cet article « La réforme des valeurs locatives cadastrales et suppression de la taxe d’habitation seront deux réformes liées » ou encore cet article « La réforme des valeurs locatives financera t’elle la suppression de la taxe d’habitation ? » sur le risque d’augmentation de la taxe foncière conséquemment à la suppression de la taxe d’habitation.
Les choses se précisent. Une indiscrétion du quotidien Les Echos confirme en effet que le chantier de la réforme des valeurs cadastrales vient d’être relancé pour une application prévisible à partir de 2022 dans le cadre d’une grande réforme de la fiscalité locale.
 
Le gouvernement pourrait alors tenir ses engagements et ne créer aucun impôt nouveau… mais se contenter d’augmenter le montant d’un impôt ancien qu’est la taxe foncière ! Bienvenue dans le nouveau monde politique qui ressemble terriblement à l’ancien.
Souvenez vous, le ministre DARMANIN préparait déjà les esprits au cours de l’été dernier. (cf extrait d’un discours au Sénat à la fin de l’article).
Il semble maintenant évident que la suppression de la taxe d’habitation n’était qu’une diversion pour mieux faire accepter la prochaine forte hausse de la taxe foncière conséquence de la révision des valeurs locatives cadastrales. 
La taxe foncière est un impôt sur la valeur de vos biens immobiliers dont les bases n’ont pas été revalorisée depuis les années 1970.
La revalorisation des valeurs  cadastrales, mais également la prise en compte du revenu du ménage propriétaire pourraient être deux mesures fortes qui pourront modifier à l’avenir le calcul de la taxe foncière !
Le gouvernement semble vouloir confirmer sa détermination à s’attaquer au propriétaire immobilier !
 

Après l’IFI, la taxe foncière taxera le pseudo rentier immobilier en fonction de la valeur de son bien… mais également de ses revenus !

Nous ne serons alors plus très loin de la finalement pseudo fakenews sur la taxation des loyers implicite qui avait fait le buzz pendant la campagne présidentielle (cf »Un rapport veut décourager la propriété de sa résidence principale au profit de la location »).
 
Extrait :

 
A suivre..

Besoin d'un conseil ? Découvrez nos servives :
Conseil personnalisé 
Bilan patrimonial
Accompagnement patrimonial
Livres / Formations 
Investir dans l'immobilier
Succession
Assurance-vie et gestion de patrimoine
Crédit immobilier 
Comparateur de crédit immobilier
Comparateur d'assurance de prêt
Expertise comptable 
Expert-comptable spécialiste
en location meublée et SCI

Investir dans l'immobilier

39 commentaires