Dans le cadre des discussions du PLF 2018 en commission des finances, il a été voté un amendement visant à augmenter à 25% le taux de la réduction d’impôt pour investissement dans le capital des PME :

Pour l’année 2018, et uniquement pour l’année 2018, vous pourrez bénéficier d’une réduction d’impôt à hauteur de 25% pour tout investissement dans le capital de PME, FIP, FCPI ou au bénéfice de l’économie sociale et solidaire.

Mais attention, derrière cet effet d’annonce qui semble très favorable, il convient de modérer votre enthousiasme.

En effet, l’article 199 terdecies-0 A prévoit :

  • Une réduction d’impôt pour la seule année 2018 ; Après 2018, la réduction d’impôt pour investissement dans le capital des PME, FIP, FCPI devrait être supprimée.

 

  • Un plafond d’investissement de 100 000€ pour un couple, et 50 000€ pour une personne seule  et d’une un réduction d’impôt maximale de 25 000€ (100 000€ * 25%) en ce qui concerne l’investissement en direct dans les PME mais qui rentre dans le cadre du plafonnement des niches fiscales à 10 000€. (cf »Plafonnement des niches fiscales : détail du mécanisme et liste des avantages fiscaux concernés »). (L’excédent sera tout de même imputable sur l’impôt sur le revenu des années suivantes pendant 5 ans)

 

  • Un plafond d’investissement de 25 000€ pour un couple, et 12000€ pour une personne seule  et d’une un réduction d’impôt maximale de 6000€ (24 000€ * 25%) en ce qui concerne l’investissement dans les FIP ou FCPI … mais qui rentre dans le cadre du plafonnement des niches fiscales à 10 000€.

 

 

C’est l’effet pervers du plafonnement global des niches fiscales : Au titre d’une même année, un contribuable ne peut bénéficier de plus de 10 000€ de réduction d’impôt, y compris :

  • Réduction d’impôt accordée au titre des investissements forestiers ;
  • Réductions d’impôt accordées au titre des souscriptions en numéraire au capital des PME non cotées et des souscriptions de parts de FCPI et de parts de FIP (réduction d’impôt  « Madelin ») ;
  • Réduction d’impôt accordée au titre des souscriptions en numéraire au capital d’entreprises de presse ;
  • Réduction d’impôt au titre des travaux de conservation ou de restauration d’objets mobiliers classés ;
  • Réduction d’impôt au titre des investissements immobiliers dans le secteur de la location meublée non professionnelle (réduction d’impôt « LMNP censi buvard ») ;
  • Réduction d’impôt au titre des dépenses effectuées en vue du maintien et de la protection du  patrimoine naturel (espaces naturels classés et assimilés) ;
  • Crédit d’impôt au titre des frais de garde des jeunes enfants ;
  • Aide fiscale accordée au titre des sommes versées pour l’emploi d’un salarié à domicile ;
  • Réductions d’impôt en faveur de l’investissement locatif intermédiaire (réductions d’impôt  « Duflot » et  « Pinel ») ;
  • Crédit d’impôt au titre de certaines opérations forestières.

 

 




13 Comments

  1. Bonjour, afin d’investir dans le capital des PME ou dans le bénéfice de l’économie sociale et solidaire. Quel sont les sorte de placements a effectué dans les banques, pour profité de la réduction d’impôt de 30 % ?
    les pars sociale des banques mutualiste en font il partie ?

  2. Je ne suis pas sûr d’avoir compris.
    Est-ce qu’il s’agit de l’impôt sur les revenus 2017 et payé en 2018 ou bien de l’impôt sur les revenus 2018, payé en 2019?….bien sûr, si la décision est prise par le Gouvt.

  3. LDF 2018 donc sur les versements de l’année 2018

  4. Donc une personne qui hésite entre créé son entreprise avant le 01/01/2018 ou pas, aura le choix entre :
    – bénéficier de la possibilité de choisir entre l’ancien régime de taxation des plus values mobilières ( avec abattement, départ en retraite, ..) et le PFU à 30%
    – ou bénéficier de la réduction d’impôt pour l’investissement sur 2018 en sachant que cette réduction est neutralisée lors de la cession ultérieure des valeurs mobilières pour la détermination de la plus value brute.

    C’est bien cela?

  5. et donc un surplus de réduction d’impôt de 12%

  6. Indépendant says:

    C’est bien mais peut mieux faire !
    En effet, la limite de 10k€ en RI sera toujours là, ce qui est antinomique avec cet amendement.
    C’est toujours inférieur au FIP Corse (38%) ou aux Sofica qui sont montées cette année à 48% de RI, même si avec ces dernières, la mise est plus risquée.

  7. Cela reste une bonne nouvelle pour un investissement à haut rendement si la PME est bien choisie évidement .
    Comment faire d’ailleurs ?

  8. Ou en direct avec votre CGP…I

  9. Antoine W. says:

    Bonjour

    Es-ce que ça sera valable pour l’achat de part social dans l’économie solidaire type terre de lien ?

    Merci à vous

  10. 2018… N’est-ce pas « l’année blanche » où tous les contribuables vont bénéficier d’un CIMR (Crédit d’Impôt Modernisation du Recouvrement) ? en 2018, je paye les impôts 2017 et en 2019, je paye les impôts 2019 prélevés à la source. Quel intérêt de faire un versement sur 2018 alors que les revenus au titre de cette année ne donneront lieu à aucune imposition ?

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*