Pour les époux mariés sous un régime de communauté, qu'elle soit légale et réduite aux acquêts (c’est-à-dire lorsque les époux n'ont pas fait de contrat de mariage) ou conventionnelle (c’est-à-dire lorsque les époux ont "amélioré" le régime de la communauté réduite aux acquêts en y ajoutant des clauses spécifiques), la distinction entre le caractère propre et commun des actifs patrimoniaux est très importante.

Certains biens seront considérés comme des biens communs, c’est-à-dire appartenant à la communauté et donc aux deux époux ; D'autres seront considérés comme des biens propres, c’est-à-dire appartenant, soit à l'un, soit à l'autre des époux.

Au-delà de la propriété sur le bien, et donc de son "appropriation" en cas de divorce ou de succession, cette qualification de bien propre ou de bien commun est très importante pour définir les pouvoirs de gestion des époux sur ledit bien.

La différence entre les biens communs et les biens propres est réalisée par le Code civil dans ...

Besoin d'un conseil ? Découvrez nos services :
Conseil indépendant 
Bilan patrimonial
Conférences patrimoniales
Abonnement patrimonial
Livre et formations 
Investir dans l'immobilier
Optimiser sa Succession
Assurance-vie et gestion de patrimoine
Conférences patrimoniales

Vous êtes les meilleurs ambassadeurs !

Depuis quelques mois, j'ai mis en place un système d'avis client (indépendant et certifié).
Un client vient de déposer un nouvel avis. C'est grâce à ce genre de commentaires que j'adore mon métier ! #MERCI :