Alors que vous êtes très nombreux à préparer votre déclaration de revenu 2020 pour le paiement de l’impôt sur le revenu 2019, je vous propose d’analyser avec vous l’imposition de la prime de départ à la retraite qui vous auriez perçu en 2019
Attention : Seules les primes de départ à la retraite perçues en 2019 devront être déclarées dans la déclaration des revenus 2020. Si vous êtes en retraite depuis le 31/12/2019, mais que vous n’avez perçu votre prime de départ à la retraite qu’en Janvier 2020, vous ne devrez la déclarer qu’en 2021, c’est à dire lors de la déclaration des revenus 2020. 
C’est l’année d’encaissement du revenu exceptionnel et donc de la prime de départ à la retraite qui détermine l’année d’imposition. Si vous avez touché votre prime de départ en 2020 (date du virement sur le compte chèque ou date de signature du chèque en 2020), vous ne devez pas déclarer cette somme en 2019, mais lors de la déclaration des revenus perçus en 2020.
 

Les primes de départ à la retraite sont imposables à l’impôt sur le revenu après étalement sur 4 ans ou application du mécanisme du quotient.

Pour la dernière année, et afin d’éviter de vous faire changer de tranche et donc de subir une imposition confiscatoire de ce revenu exceptionnel, deux mécanismes d’imposition sont proposés aux contribuables :
 

Soit l’étalement sur 4 années de la prime de départ à la retraite. Cela signifie qu’un quart de la prime de départ à la retraite sera imposé tous les ans pendant 4 années. Il s’agit simplement de diviser le montant de la prime par 4, puis d’ajouter ce quart à vos autres revenus imposables de l’année en cours puis des trois années suivantes. L’étalement de la prime sur 4 années permettra de lisser le paiement de l’impôt sur 4 ans et d’éviter les changements de tranche d’imposition. 

 

Soit l’application du quotient lors de la déclaration du revenu exceptionnel qu’est la prime de départ à la retraite. Toujours dans l’idée d’éviter le changement de tranche, le système du quotient est un mode de calcul de l’impôt favorable au contribuable. En deux mots, l’impôt sur le revenu est calculé en ajoutant seulement 1/4 de la prime de départ à la retraite et le surplus d’impôt sur le revenu correspondant à l’imposition de ce 1/4 est multiplié par 4 pour obtenir le montant final de l’impôt sur le revenu à payer. Mais attention, l’impôt sur le revenu est alors payé en une seule fois l’année de la déclaration et non pendant les 4 prochaines années comme tel est le cas pour le mécanisme de l’étalement. 

 
Pour ceux qui partiront en retraite en 2020, l’imposition de votre prime de départ à la retraite ne pourra plus bénéficier du système de l’étalement . Seul le système du quotient sera possible.
 

Imposition de la prime de départ à la retraite : Comment choisir entre l’étalement de la prime sur 4 ans et système du quotient


 
 
 
L’option pour l’étalement de la prime de départ à la retraite sur 4 ans pourrait être une solution parfaite pour le contribuable dont les revenus seraient susceptibles de fortement baisser dans les 4 prochaines années et notamment pour le stratège qui manipulera suffisamment les niches fiscales pour cumuler les 10 000€ de plafonnement annuel (cf « Plafonnement des niches fiscales : détail du mécanisme et liste des avantages fiscaux concernés« ).

Conseil personnalisé 
Assistance patrimoniale
Bilan patrimonial
Accompagnement patrimonial
Livres / Formations 
Investir dans l'immobilier
Succession
Assurance-vie et gestion de patrimoine
Crédit immobilier 
Comparateur de crédit immobilier
Comparateur d'assurance de prêt
Expertise comptable 
Expert-comptable spécialiste
en location meublée et SCI

30 commentaires