Au gré de l'approfondissement de la question de la nouvelle définition de l'abus de droit fiscal, je découvre ou redécouvre des pratiques, hier tolérée (ou du moins pour lesquelles on ne trouvait pas le moyen de les contester), qui demain ne pourront plus trouver une justification suffisante pour échapper à la requalification au titre de l'abus de droit fiscal.
Après avoir analysé les risques de requalification fiscale de la clause bénéficiaire démembrée (cf"Quel risque d’abus de droit fiscal pour la clause bénéficiaire démembrée du contrat d’assurance-vie ?"), puis de certains montages en SCI (SCI : Quels risques d’abus de droit pour motif principalement fiscal ?), intéressons nous aujourd'hui à la question déjà très controversée de la donation avec réserve de quasi-usufruit.
Il semble que nombreux sont les praticiens qui préconisent la donation avec réserve de quasi-usufruit. Je dois vous le confesser tout de go, ce montage me semble totalement contestable tant nous nous éloignons de...

Besoin d'un conseil ? Découvrez nos services :
Conseil indépendant 
Bilan patrimonial
Conférences patrimoniales
Abonnement patrimonial
Livre et formations 
Investir dans l'immobilier
Optimiser sa Succession
Assurance-vie et gestion de patrimoine
Conférences patrimoniales

Vous êtes les meilleurs ambassadeurs !

Depuis quelques mois, j'ai mis en place un système d'avis client (indépendant et certifié).
Un client vient de déposer un nouvel avis. C'est grâce à ce genre de commentaires que j'adore mon métier ! #MERCI :