Le cycle patrimonial, c’est l’évolution de votre patrimoine et de vos objectifs en fonction de votre avancée dans la vie :

Entre 30 et 45 ans, on construit les fondations du patrimoine.

Entre 30 et 45 ans, on construit les fondations. On s’endette pour investir dans l’immobilier ; On crée une entreprise ; On prend des risques. Ce premier élément du cycle patrimonial va de pair avec l’installation dans la vie. C’est typiquement une période de la vie pendant laquelle les couples se forment, les familles s’agrandissent.

Entre 30 et 45 ans, l’effort de constitution du patrimoine est tourné vers l’objectif de construction du foyer et souvent l’acquisition d’une résidence principale. L’investissement immobilier et l’achat de la résidence principale est souvent l’investissement marquant de ce premier élément du cycle de vie patrimonial. Parfois considéré comme « hasbeen » par toute une jeunesse qui prétend préférer la jouissance à la propriété, la résidence principale reste tout de même un passage obligé pour tous ceux capable de se projeter à moyen terme dans leur vie.

Plus vite vous serez pleinement propriétaire de votre résidence principale, c’est-à-dire que vous aurez remboursé vos crédits immobiliers, plus vite pour pourrez envisager d’investir et de vous constituer un patrimoine générateur de revenu et de liberté. En effet, il est compliqué de se créer un patrimoine lorsque l’on est locataire sauf à disposer d’un niveau de revenu confortable dès le début de carrière.

Nombreux sont les jeunes générations qui considèrent ces propos conservateurs comme ceux d’un boomer dépassé par la nouvelle modernité. Ils sont âgés entre 28 et 35 ans, jeune, célibataire, sans enfant et ils font fi de ce réalisme en choisissant d’investir dans l’immobilier locatif, de s’endetter parfois massivement. Ils oublient simplement que dans 5 à 10 ans, ils voudront construire leur foyer, acheter leur résidence principale, mais ils pourraient ne pas en avoir les moyens. N’oubliez pas qu’il faut que tout change pour que rien ne change ; Je crains qu’ils soient en train d’hypothéquer leurs projets futurs.

Entre 45 ans et 65 ans, on utilise les fruits des premiers investissements pour accélérer la valorisation de votre patrimoine.

Entre 45 et 65 ans, le crédit immobilier sur la résidence principale est remboursé. Vous avez probablement changé un ou deux fois de résidence, mais au final, vous êtes propriétaire. Vous n’avez plus de loyer à payer ; Vos enfants grandissent ; Votre carrière professionnelle est ascendante, vous êtes bientôt au summum de vos revenus professionnels.

Néanmoins, vos enfants grandissent, ils entament les études longues et vous êtes heureux d’avoir fini de payer le crédit de votre résidence principale pour financer les études.

Bref, vous avez un fort pouvoir d’achat et le dynamisme qui vous permet d’investir sereinement dans la valorisation de votre patrimoine.

Classiquement, vous réalisez un premier investissement immobilier locatif et peut-être même un second ou un troisième, tout en ayant les moyens d’épargner et d’investir en actions. D’autres achèteront leur résidence secondaire pour préparer leur retraite à la mer ou à la montagne.

Vos parents sont alors âgés de 65 à 90 ans. C’est la période de la vie pendant laquelle vous héritez, soit par donation, soit par succession. Ces héritages vous permettent d’accélérer vos investissements et la valorisation de votre patrimoine.

Entre 60 et 70 ans, on organise la transmission de son patrimoine.

Vous avez réussi votre vie. Beau patrimoine, beaux revenus, beaux enfants, bref, belle vie. Votre vie financière est assurée. Vous n’êtes pas inquiet pour votre avenir. Vous avez fait le job. Bravo !

Cette sérénité vous autorise à envisager une transmission à vos enfants. Ils sont en âge d’investir et ils beaucoup d’idées pour utiliser ce patrimoine. C’est le bon moment pour leur transmettre une partie du patrimoine dont vous n’aurez pas besoin pour vous.

C’est le bon moment pour accompagner vos enfants dans la création de leur patrimoine. Ce sont vos héritiers, vous devez leur apprendre à gérer et investir pour qu’ils poursuivent votre travail.

Après 65 ans, on profite du patrimoine accumulé.

Après 65 ans, on profite du patrimoine pour se constituer un complément de revenu ou un apport en capital qui permettra d’assurer une retraite paisible et financièrement heureuse.

Entre 65 ans et 70 ans, vous dépensez le patrimoine et profitez de vos revenus. Voiture neuve, travaux de rénovation dans la maison, voyage, … Bref, vous vous faites plaisir et vous avez bien raison.

À partir de 70/75 ans, vous êtes plus fatigué. Vous avez moins d’envie. Vos besoins baissent et vous vous sentez faiblir.

À 90 ans, c’est malheureusement la fin du cycle, mais la vie du patrimoine se poursuit entre les mains des héritiers qui poursuivront votre travail même si la réelle transmission est déjà faite depuis longtemps.

Tout au long de votre vie vous avez formé vos héritiers, vous leur avez appris à gérer le patrimoine que vous avez construit. Transmettre n’est pas qu’une question de moyen ou d’argent, c’est surtout une question de savoir-être et d’éducation.

Besoin de nos conseils ? Découvrez nos offres et services :
Conseil personnalisé 
Bilan patrimonial
Accompagnement patrimonial
Livres / Formations 
Investir dans l'immobilier
Succession
Assurance-vie et gestion de patrimoine
Crédit immobilier 
Comparateur de crédit immobilier
Comparateur d'assurance de prêt
Expertise comptable 
Expert-comptable spécialiste
en location meublée et SCI

41 commentaires